PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Partagez | 
 

 Etat réel de l'industrie spatiale russe ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8527
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Mer 24 Aoû 2011 - 9:01

[Sujet divisé depuis :
http://www.forum-conquete-spatiale.fr/t12753p45-lancement-proton-m-ekspress-am4-18-aout-2011-et-perte-du-satellite
lambda0, pour la modération]


Proton out ?

On ne mesure pas bien la gravité de l'accident survenu au satellite Express AM4 lancé par une Proton M Breeze. Nouveau gros coup de gueule du Premier Ministre Poutine devant l'incurie permanente de son pays dans le domaine aérospatial.

Un tir de LSBS Bulava encore retardé suite à une incident sur le Yury Dolgoruky, un sous marins stratégique opérationnel, qui était sa plateforme d'essai, ce n'est bien entendu pas une bonne nouvelle, l'avouer publiquement alors qu'il était facile de le cacher, montre à quel point l'exaspération des gouvernants est grande. Que penser du Breeze M et de ces mal-fonctions ou mal-programmations à répétition ?

Nous commentions le plus prudemment possible au FCS l'état de l'astronautique russe il y a qqs années, en rappelant que c'était l'état de la Russie qu'il fallait analyser et pas son programme spatial, mais ce n'est certes pas notre rôle d'aborder ce sujet, aussi contentons nous de ne rien comprendre au déclin inexorable de la technicité russe en ajoutant comme d'habitude que l'on espère qu'ils (les russes) ont touché le fond et que maintenant ils vont se réveiller.

Finalement l'économie de rente de la Russie n'est peut-être pas une bonne chose ; l'oligarchie non plus. Y a t il encore des enseignants de qualité dans les écoles d'ingénieurs en Russie ? C'était la question que je posait au FCS il y a qqs années en arrière.

En tous cas clouer au sol la Proton pour un temps X, va avoir une foule de conséquences sur le programme spatial russe. GLONASS en panne on s'y fera, mais je tremble pour Phobos Grunt. Quid des futurs modules russes vers l'ISS ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8527
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Mer 24 Aoû 2011 - 11:00

Rectifications : GLONASS M sera lancé par un vecteur Soyouz, lui n'est pas concerné par le pb Breeze, par contre les 3 Glonass de la fin de l'année seront lancés par une Proton eek

Autre erreur, Phobos Grunt embarquera sur un vecteur Soyouz Fregat et non Proton, il ne sera peut-être pas concerné car là il y a une date buttoir liée à la mécanique orbitale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
nikolai39
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 7440
Age : 31
Localisation : Gien (45)
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Mer 24 Aoû 2011 - 11:07

Astro-notes a écrit:
contentons nous de ne rien comprendre au déclin inexorable de la technicité russe en ajoutant comme d'habitude que l'on espère qu'ils (les russes) ont touché le fond et que maintenant ils vont se réveiller.

Tu vas un peu vite en besogne. Cette année, Khrounitchev aura un bilan particulièrement catastrophique, certes. Mais à côté de ça, tu occultes de très grandes réussites : des succès - routiniers - dans le secteur habité, ou les mises à poste réussies d'Elektro-L et Spektr-R.

Astro-notes a écrit:
Finalement l'économie de rente de la Russie n'est peut-être pas une bonne chose ; l'oligarchie non plus. Y a t il encore des enseignants de qualité dans les écoles d'ingénieurs en Russie ? C'était la question que je posait au FCS il y a qqs années en arrière.

En terme d'enseignement, les Russes sont très très en avance sur nous. Sur ce point, nous avons des leçons à recevoir, et aucune à donner.

Astro-notes a écrit:
En tous cas clouer au sol la Proton pour un temps X, va avoir une foule de conséquences sur le programme spatial russe. GLONASS en panne on s'y fera, mais je tremble pour Phobos Grunt. Quid des futurs modules russes vers l'ISS ?

S'il y a des retards pour GLONASS, c'est très grave, car c'est une priorité nationale en Russie, et le programme souffre déjà de l'échec de décembre dernier. Fobos-Grount sera lancée par Zenit-3SLBF. Le prochain module de l'ISS à voler sur Proton est prévu pour début 2013, il n'y aura donc pas de conséquences.

_________________
Kosmonavtika.com - Le site de l'Espace russe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kosmonavtika.com
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8527
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Mer 24 Aoû 2011 - 11:48

nikolai39 a écrit:


Tu vas un peu vite en besogne. Cette année, Khrounitchev aura un bilan particulièrement catastrophique, certes. Mais à côté de ça, tu occultes de très grandes réussites : des succès - routiniers - dans le secteur habité, ou les mises à poste réussies d'Elektro-L et Spektr-R.


En terme d'enseignement, les Russes sont très très en avance sur nous. Sur ce point, nous avons des leçons à recevoir, et aucune à donner.


S'il y a des retards pour GLONASS, c'est très grave, car c'est une priorité nationale en Russie, et le programme souffre déjà de l'échec de décembre dernier. Fobos-Grount sera lancée par Zenit-3SLBF. Le prochain module de l'ISS à voler sur Proton est prévu pour début 2013, il n'y aura donc pas de conséquences.

- Oui, certes pour Elektro-L et Spektr-R, mais en espérant aussi qu'ils ne connaîtront pas le sort du Koronas-Foton tombé en panne un an après son excellente mise en orbite; ce n'est pas non plus leur point fort la fiabilité...

- Sans doute connais tu mieux que moi l'enseignement russe actuel, mais quand je ne vois pas une explication rationnelle je cherche plus loin et on tombe vite sur la qualité des ingénieurs (?). J'ai connu la réputation des ingés d'avant 1992, il n'y avait aucun doute ils avaient une excellente réputation, est-ce encore le cas de nos jours ; faut-il chercher là l'excuse des dysfonctionnements ?

- Je suis bien convaincu que GLONASS soit une priorité, mais en l'état, le réseau est déjà performant sur l'ensemble du territoire russe, un petit retard ne serait pas dramatique, par contre un retard sur Phobos Grunt, avec sa fenêtre non seulement pointue, mais l'éloignement de Mars qui sont des rencontres périodiques qui peuvent être trouvées qu'à des dates parfois lointaines, avec comme exemple le dernier contre temps qui nous a reporté le lancement à un an.

- Pour les lancements de Soyouz/Progress, peut-être ont-ils accepté des services qualité au standard international.

En tout état de cause, je n'espère qu'à voir infirmer mon pessimisme sur l'astronautique russe, au titre de l'Histoire et de la logique, ils méritent mieux que ce que l'on voit depuis qqs années. Je crains qu'analyser l'économie russe et d'autres aspects nous fasse vite sortir de notre sujet (FCS).

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13630
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Mer 24 Aoû 2011 - 12:40

Du fait de la longue carrière de la Proton et des ennuis qu'ont connu les étages supérieurs lors de lancements antérieurs (anomalies analysées, corrigées), on doit probablement imputer les accidents à la fabrication (plus qu'à la conception) et aux protocoles de vérification.
Alors "cadences de fabrication" trop élevées ? Manque de motivation du personnel ? Incompétence de l'encadrement ? les causes possibles ne manquent pas.
Mais cela pourrait accélérer la fin de la carrière de la Proton (il y a d'autres lanceurs plus fiables, moins polluants) et la relève par l'Angara pourrait s'en trouver accélérée.

Proposer un lanceur aux clients, une fois çà passe, une fois çà casse ... ne sera pas longtemps tenable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Mer 24 Aoû 2011 - 15:25

montmein69 a écrit:
Du fait de la longue carrière de la Proton et des ennuis qu'ont connu les étages supérieurs lors de lancements antérieurs (anomalies analysées, corrigées), on doit probablement imputer les accidents à la fabrication (plus qu'à la conception) et aux protocoles de vérification.
Alors "cadences de fabrication" trop élevées ? Manque de motivation du personnel ? Incompétence de l'encadrement ? les causes possibles ne manquent pas.
Mais cela pourrait accélérer la fin de la carrière de la Proton (il y a d'autres lanceurs plus fiables, moins polluants) et la relève par l'Angara pourrait s'en trouver accélérée.

Proposer un lanceur aux clients, une fois çà passe, une fois çà casse ... ne sera pas longtemps tenable.

Je rajoute dans tes hypothèses...un dysfonctionnement ponctuel d'un équipement.

Pourtant le contrôle qualité chez Khrunitchev a beaucoup progressé depuis quelques années. Etrange cette succession d'échec qui il faut bien le remarquer n'ont jamais eu la même cause!

Je liste: problème entre les deux premiers étages, problème sur le Briz KM, remplissage excessif du DM-03, problème sur le Briz-M...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis




Masculin Nombre de messages : 961
Age : 29
Localisation : canada
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Jeu 25 Aoû 2011 - 0:14

Astro-notes a écrit:


Finalement l'économie de rente de la Russie n'est peut-être pas une bonne chose ; l'oligarchie non plus. Y a t il encore des enseignants de qualité dans les écoles d'ingénieurs en Russie ? C'était la question que je posait au FCS il y a qqs années en arrière.



La qualité de l'enseignement en Russie a chuté drastiquement après l’effondrement de l'URSS.
http://www.pmi.com/fra/about_us/corporate_contributions/charitable_giving/education/pages/russia_federal_academy.aspx

J'ai lu dans un autre article que le gouvernement russe avait de la misère a remplacer ses vieux ingénieur qui partent a la retraite.

Comme l’affirme Dmitri Medvedev il y a de sérieux problème de qualité en Russie.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2011/04/01/97001-20110401FILWWW00476-l-avion-de-medvedev-a-eu-des-soucis.php
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Jeu 25 Aoû 2011 - 3:24

Nostalgie de la période soviétique?

Si on vous écoute ça pourrait le laisser penser...

Non ce n'est pas parce qu'il y a 3 échecs majeurs en 8 mois qu'il faut achever l'espace russe: J'ai toujours trouvé qu'ils faisaient beaucoup avec peu. je rappelle que le budget spatial russe est d'environ 3 milliards de dollars soit 7 fois moins que celui de la NASA. Cela correspond bien à la taille du pays et son potentiel économique. Vous ne voudriez pas qu'ils affament la population pour envoyer des fusées...comme cela a parfois été le cas dans le passé.

Certes le système de formation n'est pas top et les jeunes se tournent vers le commerce plutôt que vers les sciences et les techniques: kif-kif en France où les métiers de la recherche voient les rangs se dégarnir. La transition est plus progressive chez nous qu'en Russie qui a dû subir le passage du communisme au capitalisme en accéléré.

Ce que je conteste ici c'est l'idée que le spatial russe serait en déclin. Non. Il a été en déclin, au risque de disparaître (c'est passé pas loin). Mais maintenant il est plutôt dans une phase de renouveau, très progressif, de rénovation de sa base technologique et de fidélisation de ses ingénieurs (voire les programmes d'aide sociale d'Energia ou de Reshetnev). Les ingénieurs font face à un double problème: l'histoire leur a laissé des salaires faibles et les nouvelles conditions du marché privilégient plutôt les métiers du commerce ou de la finance.

Mais ne rêvons pas du système soviétique. Il ne reviendra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
D@vid




Masculin Nombre de messages : 363
Age : 28
Localisation : Paris
Date d'inscription : 02/08/2011

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Jeu 25 Aoû 2011 - 10:05

Pour avoir passé toute l'année à essayer d'obtenir un échange universitaire en Russie, je peux dire à mon humble avis, que les universités russes souffrent actuellement d'un manque d'ouverture à l'international, mais que ceci est en train de changer rapidement : j'ai eu pas mal de contacts avec beaucoup d'universités très motivées pour accueillir des élèves-ingénieurs, mais manquant de cours en anglais, de master diversifiés, etc. (dans cette ouverture internationale, St Petersbourg semble en avance tout de même... et Moscou largement en retard)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis




Masculin Nombre de messages : 961
Age : 29
Localisation : canada
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Jeu 25 Aoû 2011 - 14:21

patchfree a écrit:

Ce que je conteste ici c'est l'idée que le spatial russe serait en déclin. Non. Il a été en déclin, au risque de disparaître (c'est passé pas loin). Mais maintenant il est plutôt dans une phase de renouveau, très progressif, de rénovation de sa base technologique et de fidélisation de ses ingénieurs (voire les programmes d'aide sociale d'Energia ou de Reshetnev). Les ingénieurs font face à un double problème: l'histoire leur a laissé des salaires faibles et les nouvelles conditions du marché privilégient plutôt les métiers du commerce ou de la finance.

Mais ne rêvons pas du système soviétique. Il ne reviendra pas.


Je suis bien d'accord avec toi ses problèmes sont loin d’être insurmontable et la situation s'améliore constamment.

L'échec de cette Proton enverra t'il se lanceur a la retraite :?: , après le rachat de Sea Launch par Energia la Russie a un nouveau lanceur qui a une capacité de 6 000 kg en GTO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8527
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Jeu 25 Aoû 2011 - 17:18

patchfree a écrit:
Nostalgie de la période soviétique?

Si on vous écoute ça pourrait le laisser penser...

Mais ne rêvons pas du système soviétique. Il ne reviendra pas.

Oh non, pas de retour au passé, mais après un inespéré changement de régime en Russie en 1992 on pouvait maintenant être en droit de voir faire au moins aussi bien en terme aérospatial que ce qui avait été fait dans ce régime inique. Exit les robespierres slaves, embastillés les oligarques façon Bettancourt. Des Russes enfin libres de penser, peut-être même d'entreprendre, bref, enfin les lendemains qui chantent. Mais non, près de 20 ans après, seule nouveauté, un premier étage de fusée, l'Angara indienne (Inde), des projets à pleine page avec l'ESA, la NASA, etc. Pas une seule sonde de qualité porteuse d'admirables espoirs, pas d'opérations spatiales spectaculaires (sauf Spektr s'il tient la route) et peut-être oui, un premier coups de pèle dans la luzerne de Vostochny début 2011 pour un centre spatial à venir. Pour le reste, toujours les lanceurs Soyouz : "présent chef", Proton : "présent chef", Zenit : "présent chef", etc. Pour ce qui est de l'économie, du social, ce n'est pas le lieu de développer. Alors il me reste comme seul signe de renouveau, et j'y crois ferme, Phobos Grunt, un coup d'audace bien réel, avec comme seul espoir que rien ne vienne encore retarder d'un an le lancement, car là, les fenêtres de tir sont impitoyables.
Optimiste sur le spatial russe (?). Non, même pas un peu (pour le moment). Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Etat réel de 'lindustrie spatiale russe ?   Jeu 25 Aoû 2011 - 19:13

Astro-notes a écrit:
patchfree a écrit:
Nostalgie de la période soviétique?

Si on vous écoute ça pourrait le laisser penser...

Mais ne rêvons pas du système soviétique. Il ne reviendra pas.

Oh non, pas de retour au passé, mais après un inespéré changement de régime en Russie en 1992 on pouvait maintenant être en droit de voir faire au moins aussi bien en terme aérospatial que ce qui avait été fait dans ce régime inique. Exit les robespierres slaves, embastillés les oligarques façon Bettancourt. Des Russes enfin libres de penser, peut-être même d'entreprendre, bref, enfin les lendemains qui chantent. Mais non, près de 20 ans après, seule nouveauté, un premier étage de fusée, l'Angara indienne (Inde), des projets à pleine page avec l'ESA, la NASA, etc. Pas une seule sonde de qualité porteuse d'admirables espoirs, pas d'opérations spatiales spectaculaires (sauf Spektr s'il tient la route) et peut-être oui, un premier coups de pèle dans la luzerne de Vostochny début 2011 pour un centre spatial à venir. Pour le reste, toujours les lanceurs Soyouz : "présent chef", Proton : "présent chef", Zenit : "présent chef", etc. Pour ce qui est de l'économie, du social, ce n'est pas le lieu de développer. Alors il me reste comme seul signe de renouveau, et j'y crois ferme, Phobos Grunt, un coup d'audace bien réel, avec comme seul espoir que rien ne vienne encore retarder d'un an le lancement, car là, les fenêtres de tir sont impitoyables.
Optimiste sur le spatial russe (?). Non, même pas un peu (pour le moment). Crying or Very sad

Je suis assez d'accord avec toi. Mais l'effort spatial soviétique était démesuré par rapport à la puissance et à l'efficacité économique du pays.
Maintenant la Russie va affronter les problèmes actuels du capitalisme ordinaire plus son essoufflement et sa fuite en avant financière. Plus encore les restes du passé. Alors l'espace...

Je trouve déjà pas mal qu'ils aient réussi à sauver cette activité et qu'ils relancent enfin l'exploration scientifique de l'Univers! Specktr-R, Phobos-Grunt,.. Ca va pas se faire facilement. Lors de la période soviétique, ils pouvaient fabriquer 2 exemplaires de chaque engin, une façon de contourner un éventuel problème de fiabilité... Mais maintenant c'est plus le cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0
Modérateur
Modérateur



Masculin Nombre de messages : 4124
Age : 49
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Ven 26 Aoû 2011 - 8:33

http://www.france24.com/en/20110825-spaceship-crash-exposes-russias-systemic-failures

Celà peut bien être quelques avis isolés, je ne sais pas dans quelle mesure ceux qui s'expriment dans cet article sont représentatifs, mais on commence bien à parler d'"échec systémique", de l'état de délabrement de l'industrie, de baisse de qualité, des salaires de misère des ingénieurs, etc., ce qui va assez dans le sens de l'argumentation d'Astro-notes.
Mince, ça fait un peu désordre juste quelques mois après les célébrations du vol de Gagarine.

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tchaika




Masculin Nombre de messages : 65
Age : 72
Localisation : Indre
Date d'inscription : 11/12/2009

MessageSujet: Loupé !   Ven 26 Aoû 2011 - 9:33

L'échec du dernier lancement du Progrès destiné à l'ISS tombe plutôt mal ! car avec le retrait américain des navettes la Russie se trouve en première ligne pour la ravitaller.

Une chance que les astronautes ne sont pas à cours d'aliment et de produits divers car sinon qu'en aurait il été?

Je me demande si réellement les responsables le sont ? car arrèter un programme alors que derrière il n'y a rien est stupide !

Certes les longs succès de Soyouz font que Poutine vient de lancer un nouveau coup de gueule quant à la sécurité du matériel et pièces de rechances du système !.

On peut aussi constater que l'abandon de Hermes a été une grossière erreur car aujourd'hui elle eut été des plus utile mais voila les allemeands en voulaient trop ! résultats des millions jetés au feu !.Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://space.academy.europe.overblog.com
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13630
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Ven 26 Aoû 2011 - 12:01

Tchaika a écrit:


Je me demande si réellement les responsables le sont ? car arrèter un programme alors que derrière il n'y a rien est stupide !

On a tendance à prendre une macro-photographie de la situation du spatial, et donc à recouper les "faiblesses" ou les "décisions contestables" d'agences spatiales et donc de pays forts différents, alors que chacun ont leurs problèmes, leurs faiblesses, leur contexte financier et politique.
Les USA avaient décidé (pour des raisons qui se tenaient) il y a quasiment 10 ans d'arrêter le programme navette. Mais leur programme de remplacement "Constellation" s'est fourvoyé ... et le gap s'est creusé pour une durée encore difficile à évaluer. (comme développé dans un autre FIL, le maintien des navettes ne se posait plus depuis assez longtemps au niveau des décisionnaires ... seuls certains commentateurs en faisaient le buzz)
Les russes (on a rappelé le tremblement de terre qu'a constitué le changement de régime dans tous les domaines) s'appuyait sur des solutions classiques, bien éprouvées et de très bonne fiabilité.
Malgré cela ... les accidents qui ont tendance à se multiplier semble indiquer que leurs process de qualité tournent en "eau de boudin". Ce qui marque, c'est que si on savait que la Proton (et dans une moindre mesure la Zénit ) avait des défaillances, la Soyouz était un modèle quasi parfait de fiabilité. Cet échec vient donc renforcer le malaise sur les "causes systémiques" alors que je parierai plutôt pour une défaillance ponctuelle (même si bien sûr il faudra vérifier les lots de fabrication quand on saura la cause réelle).
N'oublions pas que du côté américain on a eu aussi des pannes complexes et difficiles à résoudre (capteurs ECO, vanne de fluide cryo) et Ariane le lanceur européen a eu aussi des ennuis (vanne).
La différence (peut-être ?) c'est que les contrôles sur ces lanceurs sont redondants, et permettent le plus souvent de détecter l'anomalie avant le lancement. Le système d'avionique russe est peut-être moins performant ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anubis




Masculin Nombre de messages : 961
Age : 29
Localisation : canada
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Ven 26 Aoû 2011 - 20:10

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikolai39
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 7440
Age : 31
Localisation : Gien (45)
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Ven 26 Aoû 2011 - 21:03

Citation :
Dans le même temps, les autorités kazakhs demandent depuis des années à Moscou de quitter Baïkonour, situé sur leur territoire.

Alors ça c'est vraiment n'importe quoi ! Les Kazakhs donneraient tout pour que les Russes restent à Baïkonour !

_________________
Kosmonavtika.com - Le site de l'Espace russe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kosmonavtika.com
patchfree




Masculin Nombre de messages : 6130
Age : 61
Localisation : Poitiers
Date d'inscription : 19/04/2007

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Ven 26 Aoû 2011 - 22:06

Je crois que certains se font peur à peu de frais...

Et surtout ce qui m'agace ce sont ceux qui soudain s'intéressent au spatial russe! Quand tout va bien, silence et soudain on découvre que parfois peut y avoir des problèmes.

Personnellement je suis pas tellement inquiet sur la fiabilité des fusées russes. Plus certainement sur celle des satellites où ils ont/avaient un retard technologique réel, qui a été aggravé par la période de vaches maigres (faméliques!) 1990-2010. Des fusées ils en ont toujours fabriqué en bonne quantité et lancé aussi. Des satellites moins. Mais les nouvelles plate-formes développées, l'ouverture aux sociétés européennes de satellites, devraient montrer des progrès dans les prochaines années.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
montmein69




Masculin Nombre de messages : 13630
Age : 65
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Sam 27 Aoû 2011 - 9:47

patchfree a écrit:


Personnellement je suis pas tellement inquiet sur la fiabilité des fusées russes.

L'actuelle série noire n'est cependant pas totalement anodine. Cela dit la colère de Poutine, ne donnera probablement pas en elle-même un diagnostic ni des solutions.
D'autant qu'ils n'ont pas vraiment de temps pour mettre tout à plat et réorganiser ce qui doit l'être .... l'arrêt des lancements ne peut guère être envisagé au-delà de quelques semaines.
Citation :
le salaire d'un ingénieur débutant dans un bureau d'études de Roskosmos à Moscou varie toujours entre 20.000 et 25.000 roubles (500 à 625 euros), alors que le salaire moyen a dépassé les 40.000 roubles (1000 euros) dans la capitale russe en juillet de cette année.
source : Le Figaro cité supra

Alors menace du goulag ou augmentation générale des salaires des ingénieurs et techniciens du spatial pour relancer la motivation ????? clown
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yantar




Masculin Nombre de messages : 2625
Age : 41
Localisation : Liège
Date d'inscription : 30/09/2005

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Sam 27 Aoû 2011 - 12:06

Pour ce que j'ai lu dans l'article "Le monde"... C'est du sensationnalisme et rien d'autre.

Citation :
Les deux principales fusées russes, Soyouz et Proton, sont concernées et des dizaines de vols déprogrammés sont désormais incertains
. J'aurais plutot dit que Proton et Soyuz voient leurs prochains lancements reportés de quelques semaines. Tout au plus, il y aura 1 ou 2 vols reportés à 2012.

Citation :
Mais cet accident effraie les agences spatiales du monde entier, car la Russie est l'unique pays à pouvoir convoyer les équipages vers la station spatiale, depuis la mise à la retraite des navettes américaines en juillet
. Certes, l'accident est regrettable. Côté ravitaillement, les équipages ont tout ce qu'ils ont besoin là haut et pour plusieurs mois. Comme évoqué sur un autre fil, le report du prochain départ d'astronautes risque de faire durer plus longtemps la transition entre le roulement des équipages. Je rappelle par ailleurs que chaque départ de Soyuz de l'ISS, l'équipage est réduit à 3 pendant plusieurs jours, voire plus. Ici, la durée sera un peu plus longue. Coté des expériences? Les équipages restent 6 mois à bord de l'ISS... Ce serait vraiment pas de bol de ne pas pouvoir exécuter tout le programme... C'est vrai qu'il n'y a que le Progress pour ravitailler l'ISS... Tout comme ça été le cas après l'accident de Columbia et pendant 2,5 ans. Il n'y a pas eu péril à la demeure. Ni la Nasa, ni les autres partenaires ne s'inquiètent vraiment pour la perte d'un Progress... Il y a assez de vivres à bord de l'ISS et de plus, d'autres sont encore prévus cette année.

Citation :
Le pas de tir est fin prêt pour le premier lancement prévu fin 2011, mais la décision de Moscou pourrait refroidir les ardeurs des Européens et entraîner des retards.
. Un échec et le monde du spatial s'écroulerait dirait-on... Certes l'échec est regrettable mais on parle de quoi? D'un possible report de quelques jours, voire quelques semaines. Sachant qu'au départ Soyuz devait décoller en 2009 ou 2010... Une semaine de plus ou de moins, celà ne changera pas granc chose. Et je ne pense pas qu'Arianespace se préoccupe à ce point de l'échec et panique à l'idée de ne pas pouvoir tenir son calendrier. Elle ne le tiendra déjà pas avec les multiples reports d'Ariane 5 cette année.

Pour ce qui est des autorités Kazahk, je ne puis donner mon avis. Mais je suppose que Nikolai connait mieux la situation.

Au final, cet article est à coté de la plaque comme la majorité des articles dans la presse depuis quelques années. Raison pour laquelle je ne les lis plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.destination-orbite.net
Loki




Masculin Nombre de messages : 4
Age : 36
Localisation : Pologne
Date d'inscription : 27/08/2011

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Lun 29 Aoû 2011 - 17:12

A mon avis, l'accident de Progres a ete tout simplement fait pour arreter de se faire payer une misere alors que les russes ont de fait le monopole pour le ravitaillement humain de l'ISS.

C'est un simple calcul economique.
Pendant 3-4 ans ils ont le monopole pour les equipages pour l'ISS et un quasi monopole sur le ravitallement.
Ils voient venir la concurence (SpaceX etc..).
Ils doivent tirer le maximum de ces quelques annees pour soit financer le developpement de leurs propres techno, soit acheter ou negocier ailleurs les techno qu'ils ont besoin.

Pour ce faire ils font un echec sur un progres, car un echec du soyouz aurait des repercussions humaines. Ils clouent les soyouz/progres au sol, ils disent que
pour moderniser ils investissent par exemple 300 millions de dollars mais que les prix augmentent de 30% .
Dans 1 ans ils diront que ca coutent en fait 500 millions et donc ils re-augmentent le prix.

Pour l' echec du derrnier proton je n'irais pas jusqu'a penser que ce soit une simple escroquerie a l'assurance, mais on sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nikolai39
Admin
Admin



Masculin Nombre de messages : 7440
Age : 31
Localisation : Gien (45)
Date d'inscription : 15/05/2006

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Lun 29 Aoû 2011 - 17:18

Tout d'abord, bienvenue sur le forum.

Ces arguments ne me semblent pas du tout réalistes. Tout d'abord, le lancement de Progress M-12M n'était pas assuré et coûtera très cher à l’État.
Ensuite, les Russes ne demandent absolument aucun investissement à qui que ce soit pour résoudre le problème, donc je ne vois pas vraiment où vous voulez en venir...

Il faut se résoudre à croire que, après 76 succès consécutifs, Soyouz a connu un échec. Ce ne sera pas le dernier, et ça arrive à tous les lanceurs. Je ne vois pas pourquoi on irait chercher une théorie du complot là derrière.

_________________
Kosmonavtika.com - Le site de l'Espace russe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kosmonavtika.com
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8527
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Lun 29 Aoû 2011 - 17:45

nikolai39 a écrit:
Tout d'abord, bienvenue sur le forum.

Ces arguments ne me semblent pas du tout réalistes. Tout d'abord, le lancement de Progress M-12M n'était pas assuré et coûtera très cher à l’État.
Ensuite, les Russes ne demandent absolument aucun investissement à qui que ce soit pour résoudre le problème, donc je ne vois pas vraiment où vous voulez en venir...

Il faut se résoudre à croire que, après 76 succès consécutifs, Soyouz a connu un échec. Ce ne sera pas le dernier, et ça arrive à tous les lanceurs. Je ne vois pas pourquoi on irait chercher une théorie du complot là derrière.

Oui, moi non plus je ne crois pas à l'hypothèse de Loki, si je devais penser à un sabotage, je penserais plutôt à un acte militant venu d'une république russe en révolte contre l'Etat. Mais dans ce cas qui aurait la compétence pour approcher le dispositif électronique de séparation de l'étage incriminé pendant sa phase de fabrication pour y placer un verrou capable de produire l'accident ?

J'ai du mal à croire ce scénario, mais bien sûr ce n'est pas totalement inconcevable.

Par contre l'article de spacedily http://www.spacedaily.com/reports/Russia_enters_the_era_of_space_realism_999.html , malheureusement en anglais, ne suit pas les remarques optimistes de Yantar et même celles plus modérées de nikolai39.

Mon point de vue n'est pas isolé, et comme toujours j'espère me tromper, mais cela fait des années que je dis ça.

Frapper un grand coup, qui attire, ne serait-ce qu'un moment, l'opinion mondiale et cela vite (autant se faire que peut) : poser sur une table devant les caméras de TV, quelques roches (pas de la poussière) de Phobos. De quoi redonner le goût et la fierté de faire de la belle ouvrage et renouer avec des réalisations qui marquent l'histoire.

Ce ne sont pas des objectifs raisonnables qui réveilleront, dans le domaine spatial, la maison Russie. up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
Loki




Masculin Nombre de messages : 4
Age : 36
Localisation : Pologne
Date d'inscription : 27/08/2011

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Lun 29 Aoû 2011 - 20:49

Bienvenue a Tous (j'aurais du commencer par la Very Happy )

Meme si c'est qu'un accident, les russes devrais profiter de leurs position de monopole sur les vols habites pour l'iSS.
C'est un peu opportuniste mais Je ne vois pas pourquoi il n'utiliserais pas cet atout. Les russes ont pleins de projets et pas assez d'argent.

D'un autre coté quel est le facteur limitant pour les russes: l'argent? la qualité des ingénieurs? le coté trop piramidal de leurs hierarchie? le gel pour de longues années des projets ( démotivation des ingénieurs) ?

Pour ce qui est la qualité de ingénieurs russe. Vu les salaires, les ingenieurs russe sont tous des passionnés.
D'un autre coté, ce qui est peu a Moscou peut etre supportable a Samara.

C'est vrai que pour Phobos ce serais genial pour la Russie. Ce serais un debut de la fin du dicton "au temps de l'URSS c'etait mieux".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 8527
Age : 74
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: Etat réel de l'industrie spatiale russe ?   Lun 29 Aoû 2011 - 21:06

Loki a écrit:
Bienvenue a Tous (j'aurais du commencer par la Very Happy )

C'est vrai que pour Phobos ce serais genial pour la Russie. Ce serais un debut de la fin du dicton "au temps de l'URSS c'etait mieux".

C'est tout à fait mon avis sur ce point. Même si ce n'est pas mon rôle de te souhaiter la bienvenue au FCS, content que tu sois avec nous Loki.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
 
Etat réel de l'industrie spatiale russe ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Russie-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit