PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Wakka
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 13240
Age : 57
Localisation : Orvault 44
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 10:05

L’hyperespace !. La NASA travaille réellement sur cette technologie par l’intermédiaire du Docteur Harold White du Johnson Space Center. Il travaille sérieusement sur le projet EagleWorks, un nom de code officieux pour créer une machine capable de plier l’espace-temps afin de permettre à des vaisseaux de voyager dans l’hyperespace.
Il développe des propulseurs à ion ou à plasma. Et son nouveau travail théorique résout les problèmes du concept de propulsion d’Alcubierre, une théorie qui autorise le voyage plus rapide que la lumière.
Théoriquement, un vaisseau équipé d’un moteur spatiotemporel pourrait voyager plus rapidement que la lumière en pliant l’espace devant lui, ce qui réduirait d’autant les distances. Il fabrique actuellement une machine capable de créer et de détecter de microbulles spatio-temporelles. En bref, il tente de perturber l’espace-temps et selon lui, s’il y parvient, ce sera le début d’un grand changement pour l’humanité.
Si son travail est couronné de succès, il dit qu’il peut créer un moteur capable de nous emmener sur Alpha du Centaure en « 2 semaines si on se réfère aux horloges terrestres ». Le temps sera le même dans le vaisseau et sur Terre et il n’y aura aucune force à l’intérieur du vaisseau et aucun problème à gérer.

Article de Sciences-Mag

Et voici le vaisseau à construire... appelé IXS Enterprise.







Alors, bientôt dans l'hyperespace ?  Fini la Lune et Mars, voyons plus loin  Very Happy

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://developpement-orion.over-blog.com/
vistarpa


avatar

Masculin Nombre de messages : 12
Age : 44
Localisation : Le HAVRE
Date d'inscription : 25/05/2012

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 10:50

Ca me rappel beaucoup de livres de science fiction.Mais ca n'a toujours été que de la fiction.C'est vrai que si cela était possible ca ouvrirait des perspectives impressionnantes.Toute la question est de savoir si oui ou non l'hyperespace est scientifiquement réalisable.Cela avant de se poser la question si c'est réalisable techniquement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4134
Age : 50
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 11:34

Quel rapport entre propulseurs "à ions", qui existent depuis longtemps, et la distorsion d'Alcubierre ?
Chouettes images de synthèse.

Tiens, je viens de revoir "Dune". L'Epice a quelques effets secondaires, mais c'est encore le mieux pour plier l'espace.

_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stikeurz


avatar

Masculin Nombre de messages : 739
Age : 20
Localisation : Saint-Quentin, Aisne
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 11:34

C'est vrai que pour moi, ça reste du domaine du rêve pour le moment, et je dois dire qu'a mon humble opinion, je ne suis pas sur que la NASA puisse développer ça, en tout cas pas dans les années à venir, après, peut être que je me trompe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argyre


avatar

Masculin Nombre de messages : 3101
Age : 51
Localisation : sud-ouest
Date d'inscription : 31/01/2006

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 11:59

wakka a écrit:
...
Si son travail est couronné de succès, il dit qu’il peut créer un moteur capable de nous emmener sur Alpha du Centaure en « 2 semaines si on se réfère aux horloges terrestres ». Le temps sera le même dans le vaisseau et sur Terre et il n’y aura aucune force à l’intérieur du vaisseau et aucun problème à gérer.

On est plutôt en science fiction.
Il faut être clair, il n'y a actuellement aucune théorie physique crédible qui suggère qu'on peut aller plus vite que la vitesse de la lumière. Les courbures de l'espace-temps sont liées à la présence de matière. Si on atteint une certaine densité (trou noir), plus aucune formule ne s'applique, donc on sort de tout cadre conceptuel et on entre dans la spéculation pure. De plus, si on est proche d'un trou noir, les forces en jeu sont colossales, ce qui fait qu'on est immédiatement absorbé et totalement désintégré. On ne connait aucun autre moyen de courber l'espace-temps. Les spéculations d'Alcubierre requièrent la présence de matière exotique ... qui n'a jamais été observée.

Cependant, rappelons que la contrainte de vitesse lumière n'existe que pour l'observateur terrestre (horloges terrestres), puisque pour lui, il n'y a pas de contraction des distances. Pour le voyageur se déplaçant à vitesse proche de c, la relativité restreinte prévoit un raccourcissement des distances et du temps. Par conséquent, et cela est parfois mal compris, il est tout à fait possible du point de vue théorique de se rendre à Alpha du Centaure en quelques jours (selon l'horloge du vaisseau) ... et donc de parcourir quelques années-lumières en quelques jours ... tout en restant moins rapide que la lumière.

A+,
Argyre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Timerald


avatar

Masculin Nombre de messages : 68
Age : 23
Localisation : Toulouse, France
Date d'inscription : 06/03/2014

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 12:14

Ça fait déjà 2 ans que la NASA bosse sur le moteur d'Alcubierre : http://io9.com/5963263/how-nasa-will-build-its-very-first-warp-drive
En fait, la théorie d'Alcubierre a été confirmée par les plus grands matheux de la NASA, mais il fallait une énergie équivalente à celle du Soleil pour le faire fonctionner.
Mais des petits malins ont réussi à réduire cette énergie en modifiant la forme du moteur (forme d'anneau). Pour le coup, l'énergie nécessaire est bien moindre, et des applications peuvent peut-être apparaitre.

Actuellement, la NASA fait des tests en labo pour essayer de détecter une toute petite déformation de l’espace-temps (avec un système de laser super complexe) avec un prototype miniature du moteur d'Alcubierre.
Mais malheureusement, c'est pas demain la vieille que l'on construira le faucon millenium...

edit :
Citation :
Cependant, rappelons que la contrainte de vitesse lumière n'existe que pour l'observateur terrestre (horloges terrestres), puisque pour lui, il n'y a pas de contraction des distances. Pour le voyageur se déplaçant à vitesse proche de c, la relativité restreinte prévoit un raccourcissement des distances et du temps. Par conséquent, et cela est parfois mal compris, il est tout à fait possible du point de vue théorique de se rendre à Alpha du Centaure en quelques jours (selon l'horloge du vaisseau) ... et donc de parcourir quelques années-lumières en quelques jours ... tout en restant moins rapide que la lumière.
Certains physiciens pensent que l'espace-temps peut se courber à une vitesse infinie, là où la lumière a une vélocité finie. Ce sont des théories très abstraites, et je suis d'accord avec toi que cela relève de la science-fiction. Cependant, le fait que la NASA alloue quelques dollars dans ce projet montre qu'il n'est pas complètement bidon, et qu'une part de vérité se trouve dans ce fameux moteur d'Alcubierre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stikeurz


avatar

Masculin Nombre de messages : 739
Age : 20
Localisation : Saint-Quentin, Aisne
Date d'inscription : 29/05/2014

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 13:20

Argyre a écrit:
Il faut être clair, il n'y a actuellement aucune théorie physique crédible qui suggère qu'on peut aller plus vite que la vitesse de la lumière.

Je dirai carrément qu'il est théoriquement impossible de dépasser la vitesse de la lumière ni même de l'atteindre selon la relativité générale.


Argyre a écrit:
Par conséquent, et cela est parfois mal compris, il est tout à fait possible du point de vue théorique de se rendre à Alpha du Centaure en quelques jours (selon l'horloge du vaisseau) ... et donc de parcourir quelques années-lumières en quelques jours ... tout en restant moins rapide que la lumière.

En effet, je ne comprends pas comment cela pourrait être possible. Je ne connait que très peu de choses en ce qui concerne l'astrophysique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prof_Saesee


avatar

Masculin Nombre de messages : 1094
Age : 28
Localisation : Etréchy ( 91)
Date d'inscription : 02/06/2013

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 13:26

wakka a écrit:
L’hyperespace !. La NASA travaille réellement sur cette technologie par l’intermédiaire du Docteur Harold White du Johnson Space Center. Il travaille sérieusement sur le projet EagleWorks, un nom de code officieux pour créer une machine capable de plier l’espace-temps afin de permettre à des vaisseaux de voyager dans l’hyperespace.
Il développe des propulseurs à ion ou à plasma. Et son nouveau travail théorique résout les problèmes du concept de propulsion d’Alcubierre, une théorie qui autorise le voyage plus rapide que la lumière.
Théoriquement, un vaisseau équipé d’un moteur spatiotemporel pourrait voyager plus rapidement que la lumière en pliant l’espace devant lui, ce qui réduirait d’autant les distances. Il fabrique actuellement une machine capable de créer et de détecter de microbulles spatio-temporelles. En bref, il tente de perturber l’espace-temps et selon lui, s’il y parvient, ce sera le début d’un grand changement pour l’humanité.
Si son travail est couronné de succès, il dit qu’il peut créer un moteur capable de nous emmener sur Alpha du Centaure en « 2 semaines si on se réfère aux horloges terrestres ». Le temps sera le même dans le vaisseau et sur Terre et il n’y aura aucune force à l’intérieur du vaisseau et aucun problème à gérer.

Article de Sciences-Mag

Et voici le vaisseau à construire... appelé IXS Enterprise.

Alors, bientôt dans l'hyperespace ?  Fini la Lune et Mars, voyons plus loin  Very Happy

En lisant ton message on dirais que c'est pour bientôt ^^.
Et bien sur que ça changerais l'avenir de l'humanité ! Mais honnêtement, si jamais ça se fait (ce qui n'est pas sur hein, parce que même si sur le papier ça fonctionne ...), je doute que ce soit avant quelque siècles/millénaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wakka
Admin
Admin

avatar

Masculin Nombre de messages : 13240
Age : 57
Localisation : Orvault 44
Date d'inscription : 10/07/2008

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 14:03

@Prof_Saesee:  ma conclusion sur le copié / collé de l'article est évidemment ironique  Very Happy

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://developpement-orion.over-blog.com/
lambda0


avatar

Masculin Nombre de messages : 4134
Age : 50
Localisation : Nord, France
Date d'inscription : 22/09/2005

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Jeu 12 Juin 2014 - 15:43

"Trois milliards de téléspectateurs contemplaient sur leurs écrans le "Miguel Alcubierre", dont l'assemblage sur les chantiers spatiaux de L1 était achevé depuis maintenant 3 mois. Le lancement historique du premier vaisseau mu par un moteur à distorsion serait bientôt diffusé dans le monde entier, vers les colonies lunaires, et la station Barsoom II de Mars.
Le site avait prudemment été évacué de toute présence humaine dans un rayon de 20000 km, bien que le confinement de la cavorite soit maintenant une technique bien maitrisée, et le lancement était supervisé depuis le centre de contrôle de Genève où les techniciens s'affairaient aux dernières vérifications.
Des centaines de caméras automatiques environnant le vaisseau retransmettaient au centre de contrôle une reconstitution tridimensionelle.
Le président du conseil des Nations-Unies, à qui était revenu l'honneur symbolique d'abaisser le levier qui déclencherait la procédure de lancement, s'avançait dignement vers le pupitre, accompagné du directeur du centre et des deux scientifiques qui avaient permis la mise au point du distorseur.Un peu plus loin se pressait une nuée de journalistes couvrant l'événement, dont les commentaires enthousiastes emplissaient l'éther dans toutes les langues de l'humanité.

...

Soleil ZZQcui'trghh (Epsilon Eridani-4), séance plénière de l'Académie des Sciences de la principauté de Mzzuiq'h. Discours du président de l'Académie.
"Depuis maintenant 15 cycles, le problème de la disparition de la Troisième Planète du Soleil Kkjdf'ge de la constellation du Grand Tripode Hilare et de la déstabilisation du système qui s'en est suivi, demeure un mystère qui a résisté à l'analyse de nos plus sagaces théoriciens.
Commençons tout d'abord par rappeler les faits.
La planète Kkjdf'ge-3, découverte il y a 150 cycles, faisait l'objet d'une observation permanente depuis la détection de plusieurs anomalies de sa composition atmosphérique et d'émissions électromagnétiques incohérentes, que certains d'entre vous attribuaient à une activité biologique à sa surface, bien que la possibité de l'existence de formes de vie sur une planète aussi chaude relève toujours de la spéculation.
Le 35 KLO'rfg de l'an 122222, notre observatoire signala la disparition subite de la planète et de son satellite, suivie quelques minutes plus tard d'une brutale augmentation de luminosité du soleil Kkjdf'ge, et d'une puissante émission d'ondes gravitationnelles. La Seconde Planète, assez proche de la troisième au moment des faits, semble également s'être fragmentée en une ceinture d'astéroides.
...
"



_________________
"The dinosaurs failed to survive due to the lack of a space program"
Arthur C. Clarke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lionel


avatar

Masculin Nombre de messages : 2195
Age : 31
Localisation : Herault
Date d'inscription : 11/11/2009

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Mar 17 Juin 2014 - 0:17

Ca fait de jolie images 3D en tout cas , mais rien de plus pour le moment.
Il faut se concentrer sur l'énergie des centrales à fusion et arriver à miniaturiser tout ça pour en rentrer une dans une fusée (dans les 10m de diamètres et pas plus de 100T disons) . A partir de là on aura des fusées pouvant aller à quelques milliers de Km/s ce qui est déjà un bond en avant considérable comparé à nos fusées à gaz.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maurice




Masculin Nombre de messages : 783
Age : 32
Localisation : Val d'oise
Date d'inscription : 25/10/2011

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Mar 17 Juin 2014 - 17:02

Avoir un beau vaisseau capable d'aller d'une étoile à une autre en quelques semaines et être obligé de louer des sièges de capsule Soyuz aux russes pour monter à bord c'est la honte quand même ! Wink
@lambda0 : Très cruel, mais très drôle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Astro-notes
Donateur
Donateur

avatar

Masculin Nombre de messages : 10376
Age : 75
Localisation : Corse du Sud
Date d'inscription : 12/04/2006

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Mar 17 Juin 2014 - 17:43

Alors, suivant le scénario que nous donne lambda0, c'est comme ça que nous allons finir ; ah misère.  affraid 

Bon, et puis Maurice, qui lui aussi qui fait dans le cruel  What a Face ; la distorsion du temps et le siège Soyouz ; "grandeur et servitude"...

Je retourne ramasser mes abricots dans le jardin, c'est une perspective plus agréable que de vous suivre sur cette voie si dangereuse blbl
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astro-notes.org
ndiver


avatar

Masculin Nombre de messages : 156
Age : 32
Localisation : Allemagne
Date d'inscription : 18/06/2013

MessageSujet: Re: L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.   Mer 18 Juin 2014 - 0:34

Attention à pas s'enflammer trop vite : http://www.futura-sciences.com/magazines/espace/infos/actu/d/astronautique-warp-drive-supraluminique-star-trek-fait-jaser-web-54086/

Les illustrations du vaisseau ne sont pas issues de la NASA, mais sont l’œuvre d'un artiste ayant bossé sur une fan-fiction lié à Star Trek !

Edit: deuxième article publié à ce sujet qui dit que c'est pas crédible, et à la limite du canular : http://www.futura-sciences.com/magazines/matiere/infos/actu/d/physique-buzz-non-nasa-ne-travaille-pas-propulsion-transluminique-54088/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
L’hyperespace par propulsion à ion ou à plasma.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Propulsions et lanceurs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com