PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Partagez | 
 

 (fiction) Accélération vectorielle (presque teleportation)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
cslevine


avatar

Masculin Nombre de messages : 318
Age : 49
Localisation : Etretat
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: (fiction) Accélération vectorielle (presque teleportation)   Lun 31 Déc 2007 - 22:36

j'imagine un nouvau concept :
un chercheur fou arrive à fabriquer une sorte de tunnel accélérateur dont le rôle est de déplacer... des espaces entiers.
C'est à dire qu'on pourrait considérer que chaque particule dans cet espace a exactement la même accélération que les autres, ... mais plus que cela : c'est l'espace entier qui est à considérer dans cet accélérateur d'un genre nouveau.

Du coup j'appelerais cela "accélération vectorielle" (ça sonne bien) en opposition à "l'accélération mécanique" (modes actuels, soit par recul, soit par moteur ou par réacteur, enfin bref tout quoi)

Ce qui fait que dans cet espace, il n'y a plus de notion d'accélération, et cela permettrait d'atteindre, en théorie et même en pratique, des vitesses proches de celle de la lumière en très peu de temps.
( cela correspondrait à du 1311354135 G )

Vécu de l'intérieur : on verrait simplement le paysage commencer à défiler de plus en plus vite puis s'arrêtrer presque brusquement, sauf qu'à la sortie (autre bout du tunnel) ben on serait physiquement à l'autre bout du tunnel de l'accélérateur.


Applications possibles :
. envoyer du fret en grandes quantité dans l'espace par des sortes de canons dirigés vers le ciel, pas de pollution

. des réacteurs à propulsion qui utiliseraient le principe d'accélération pour accélérer de l'air, ce qui donnerait du coup des réacteurs 100% écolos (et aussi, permettrait de faire des avions allant jusqu'à l'espace)

. à terme : en partant de la lune, un accélérateur permettant des voyages proches de la vitesse lumière, mais là, y'a 2 petits bémols :
.comment on fait ensuite pour freiner une fois près de Proxima du Centaure ?
et pour faire demi tour ? car faudrait mettre un tunnel à l'arrivée, viser juste, une seule chance, etc.
.à de telles vitesses, la moindre petite poussière sur le chemin et ce sera pas beau à voir.

Mais ce mode d'accélération, sinon, pourrait presque s'apparenter un peu à de la téléportation.

... et de toute façon c'est aussi fiction que cela.


Bon rassurez vous je retourne à ma musique j'ai un petit travail à terminer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.cslevine.com
Anubis


avatar

Masculin Nombre de messages : 963
Age : 30
Localisation : canada
Date d'inscription : 02/08/2007

MessageSujet: Re: (fiction) Accélération vectorielle (presque teleportation)   Lun 31 Déc 2007 - 23:47

cslevine a écrit:
j'imagine un nouvau concept :
un chercheur fou arrive à fabriquer une sorte de tunnel accélérateur dont le rôle est de déplacer... des espaces entiers.
C'est à dire qu'on pourrait considérer que chaque particule dans cet espace a exactement la même accélération que les autres, ... mais plus que cela : c'est l'espace entier qui est à considérer dans cet accélérateur d'un genre nouveau.

Du coup j'appelerais cela "accélération vectorielle" (ça sonne bien) en opposition à "l'accélération mécanique" (modes actuels, soit par recul, soit par moteur ou par réacteur, enfin bref tout quoi)

Ce qui fait que dans cet espace, il n'y a plus de notion d'accélération, et cela permettrait d'atteindre, en théorie et même en pratique, des vitesses proches de celle de la lumière en très peu de temps.
( cela correspondrait à du 1311354135 G )

Vécu de l'intérieur : on verrait simplement le paysage commencer à défiler de plus en plus vite puis s'arrêtrer presque brusquement, sauf qu'à la sortie (autre bout du tunnel) ben on serait physiquement à l'autre bout du tunnel de l'accélérateur.


Applications possibles :
. envoyer du fret en grandes quantité dans l'espace par des sortes de canons dirigés vers le ciel, pas de pollution

. des réacteurs à propulsion qui utiliseraient le principe d'accélération pour accélérer de l'air, ce qui donnerait du coup des réacteurs 100% écolos (et aussi, permettrait de faire des avions allant jusqu'à l'espace)

. à terme : en partant de la lune, un accélérateur permettant des voyages proches de la vitesse lumière, mais là, y'a 2 petits bémols :
.comment on fait ensuite pour freiner une fois près de Proxima du Centaure ?
et pour faire demi tour ? car faudrait mettre un tunnel à l'arrivée, viser juste, une seule chance, etc.
.à de telles vitesses, la moindre petite poussière sur le chemin et ce sera pas beau à voir.

Mais ce mode d'accélération, sinon, pourrait presque s'apparenter un peu à de la téléportation.

... et de toute façon c'est aussi fiction que cela.


Bon rassurez vous je retourne à ma musique j'ai un petit travail à terminer.


Salut Cslevine, ici c'est un forum sérieux ton concept ne respecte nullement les lois de la physique, autant dire que 2+2 fait 9. On peut imaginer plein de chose qui ne respecte pas les lois fondamentales de la physique mais ceci resterait de la pure fabulation. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité




MessageSujet: Re: (fiction) Accélération vectorielle (presque teleportation)   Mar 1 Jan 2008 - 10:49

cslevine a écrit:
j'imagine un nouvau concept :
un chercheur fou arrive à fabriquer une sorte de tunnel accélérateur dont le rôle est de déplacer... des espaces entiers.
C'est à dire qu'on pourrait considérer que chaque particule dans cet espace a exactement la même accélération que les autres, ... mais plus que cela : c'est l'espace entier qui est à considérer dans cet accélérateur d'un genre nouveau.
Helas pour toi ça a déjà été imaginé, le premier qui me vient à l'esprit étant AC Clarke dans 3001 l'odyssée finale.

cslevine a écrit:
Du coup j'appelerais cela "accélération vectorielle" (ça sonne bien) en opposition à "l'accélération mécanique" (modes actuels, soit par recul, soit par moteur ou par réacteur, enfin bref tout quoi)
Les termes "accélération" et "vectorielle" ayant un sens bien précis en physique, je ne pense pas que l'association des deux soit des plus appropriée.
Revenir en haut Aller en bas
solarus


avatar

Nombre de messages : 39
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 23/11/2007

MessageSujet: Re: (fiction) Accélération vectorielle (presque teleportation)   Jeu 3 Jan 2008 - 17:15

cslevine a écrit:

Ce qui fait que dans cet espace, il n'y a plus de notion d'accélération,

L'accelération est une variation de vitesse qui est elle même une variation de position.
L'accération peut-être nulle,constante,linéaire ou exponentielle , mais il y a forcément une notion d'accélération puisqu'il y a déplacement.

La question se situe au niveau des référentiels , soit on voit l'intérieur du tunnel comme étant "accéléré" , soit on voit l'extérieur du tunnel comme étant accéléré , mais l'accélération est belle et bien là.

Lire de la SF c'est bien , lire des manuels de physique c'est bien aussi :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
grysor


avatar

Masculin Nombre de messages : 3059
Age : 45
Localisation : bretagne rennes
Date d'inscription : 09/06/2006

MessageSujet: Re: (fiction) Accélération vectorielle (presque teleportation)   Lun 22 Sep 2014 - 19:55

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(fiction) Accélération vectorielle (presque teleportation)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Technique :: Propulsions et lanceurs-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit