[SpaceX] : avenir, perspectives et opinions

Page 30 sur 40 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 35 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Musk cherche à assommer ses concurrents, c'est de bonne guerre (même si c'est pas très glorieux) vu comment ça se passe avec eux depuis qu'ils ont annoncé qu'ils voulaient pénétrer le marché militaire.

Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12333
Inscrit le : 27/11/2005

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:Une Delta-4H a été facturée l'an dernier par ULA à la NASA 389,1 Md$ pour le lancement de Solar Probe Plus.

389.1 milliards de dollars ? 😢  Rassure-moi, tu voulais dire 389.1 millions, non ?
Stikeurz
Stikeurz

Messages : 739
Inscrit le : 29/05/2014
Age : 23 Masculin
Localisation : Saint-Quentin, Aisne

Revenir en haut Aller en bas


@Stikeurz a écrit:
@David L. a écrit:Une Delta-4H a été facturée l'an dernier par ULA à la NASA 389,1 Md$ pour le lancement de Solar Probe Plus.

389.1 milliards de dollars ? 😢  Rassure-moi, tu voulais dire 389.1 millions, non ?

Oups... J'ai malencontreusement jeté un dé qui s'est glissé au mauvais endroit...  :wall:

Donc 389,1 M$ bien sûr.  ;)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19858
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Stikeurz a écrit:
@David L. a écrit:Une Delta-4H a été facturée l'an dernier par ULA à la NASA 389,1 Md$ pour le lancement de Solar Probe Plus.

389.1 milliards de dollars ? 😢  Rassure-moi, tu voulais dire 389.1 millions, non ?
389,1 milliards ce n'est finalement que le quart de ce que va couter le F-35 au peuple américain...

olarthym

Messages : 192
Inscrit le : 06/01/2015
Age : 30 Masculin
Localisation : Amiens

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@Anubis a écrit:

Voilà ce que dit Musk à propos du coût supplémentaire des lancements institutionnels sur la Falcon 9. 
http://spaceflightnow.com/news/n1403/05spacexula/#.VyFW6NThDs1



Dire qu'un lancement d'ULA coûte 400 M$ relève de la malhonnêteté intellectuelle.  :lolnasa:

400 M$, c'est plus que le coût du plus onéreux lanceur d'ULA, même en comptant le financement de la "capacité EELV" (882 M$ en 2015). Une Delta-4H a été facturée l'an dernier par ULA à la NASA 389,1 Md$ pour le lancement de Solar Probe Plus. La fourchette basse du coût d'un lancement par ULA est de 132,4 M$ pour TDRS-M par une Atlas V 401 en 2015.

Une GPS III n'aurait pas besoin d'une Delta-4H, mais simplement d'une Atlas V 401, comme pour les GPS IIF.

Il faut croire qu'Elon Musk a des ancêtres marseillais...
Lorsque Musk a fait cette déclaration, il s'appuyait sur un rapport du congrès sur un contrat "Block Buy" pour trois lancement de satellites secrets (EELV-2010) dont la valeur était d'une moyenne de 380 millions de dollars par lancement, d'où le "nearly" employé par Musk, sans compté sur un milliard de dollars annuel (la fameuse "capacité EELV") dont serait assuré de recevoir ULA, même si aucun lancement n'était fait durant une année, comme frais fixes et de maintien de l'outil industriel et des équipes d'ingénieurs associées.

J'imagine que cette valeur était plus pour des lancements de gros satellites ultra-secrets d'écoutes (de type Echelon) ou de renseignements (de type Keyhole ou Lacrosse) par la Delta 4 Heavy, des lancements qui peuvent atteindre les 450 millions de dollars. Pour les autres, du type GPs ou satellites météos ou de communications militaires, les valeurs sont plus raisonnables, de l'ordre de 225 millions en moyenne.

Je me rapelle une étude détaillant tous les problèmes associés aux lancements de sondes Nasa et surtout de satellites militaires, où le résultat était d'un surcoût logistique et humain de l'ordre de 10 à 30% en moyenne pour une mission Nasa, par rapport à un lancement classique d'un satellite commercial, et de 20 à 50% dans le cas d'un lancement militaire.
Donc, le chiffre pour TESS, comme pour ce GPS est dans la ligne. Pas besoin de complots ou autre spéculation.

 Si SpaceX fait un profit de 10 à 20 millions de dollars sur ce lancement, cela sera très bien pour eux (qui ont bien où les dépenser entre les coûts de développement de la capacité de réutilisation, celle de la Falcon Heavy, du moteur Raptor, du MCT et du lanceur associé, de la base de lancement de Boca Chica, et de missions ponctuelles comme celle du Dragonv2 sur Mars, on parle aussi d'une version allégé qui pourrait être lancé vers Europa au début des années 2020 comme mission de validation d'un deuxième étage avec moteur Raptor pour la Falcon Heavy), et cela sera aussi bien pour le contribuable américain qui fait des économies substantielles par rapport aux lancements via ULA.

Maintenant, est ce que ce même contribuable saura accepté une moindre fiabilité, et donc la perte éventuelle de satellites très coûteux? Cela reste à voir.
Atlantis
Atlantis

Messages : 977
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 51 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas


@Atlantis a écrit:
@David L. a écrit:

Dire qu'un lancement d'ULA coûte 400 M$ relève de la malhonnêteté intellectuelle.  :lolnasa:

400 M$, c'est plus que le coût du plus onéreux lanceur d'ULA, même en comptant le financement de la "capacité EELV" (882 M$ en 2015). Une Delta-4H a été facturée l'an dernier par ULA à la NASA 389,1 Md$ pour le lancement de Solar Probe Plus. La fourchette basse du coût d'un lancement par ULA est de 132,4 M$ pour TDRS-M par une Atlas V 401 en 2015.

Une GPS III n'aurait pas besoin d'une Delta-4H, mais simplement d'une Atlas V 401, comme pour les GPS IIF.

Il faut croire qu'Elon Musk a des ancêtres marseillais...
Lorsque Musk a fait cette déclaration, il s'appuyait sur un rapport du congrès sur un contrat "Block Buy" pour trois lancement de satellites secrets (EELV-2010) dont la valeur était d'une moyenne de 380 millions de dollars par lancement, d'où le "nearly" employé par Musk, sans compté sur un milliard de dollars annuel (la fameuse "capacité EELV") dont serait assuré de recevoir ULA, même si aucun lancement n'était fait durant une année, comme frais fixes et de maintien de l'outil industriel et des équipes d'ingénieurs associées.

J'imagine que cette valeur était plus pour des lancements de gros satellites ultra-secrets d'écoutes (de type Echelon) ou de renseignements (de type Keyhole ou Lacrosse) par la Delta 4 Heavy, des lancements qui peuvent atteindre les 450 millions de dollars. Pour les autres, du type GPs ou satellites météos ou de communications militaires, les valeurs sont plus raisonnables, de l'ordre de 225 millions en moyenne.

Je me rapelle une étude détaillant tous les problèmes associés aux lancements de sondes Nasa et surtout de satellites militaires, où le résultat était d'un surcoût logistique et humain de l'ordre de 10 à 30% en moyenne pour une mission Nasa, par rapport à un lancement classique d'un satellite commercial, et de 20 à 50% dans le cas d'un lancement militaire.
Donc, le chiffre pour TESS, comme pour ce GPS est dans la ligne. Pas besoin de complots ou autre spéculation.

 Si SpaceX fait un profit de 10 à 20 millions de dollars sur ce lancement, cela sera très bien pour eux (qui ont bien où les dépenser entre les coûts de développement de la capacité de réutilisation, celle de la Falcon Heavy, du moteur Raptor, du MCT et du lanceur associé, de la base de lancement de Boca Chica, et de missions ponctuelles comme celle du Dragonv2 sur Mars, on parle aussi d'une version allégé qui pourrait être lancé vers Europa au début des années 2020 comme mission de validation d'un deuxième étage avec moteur Raptor pour la Falcon Heavy), et cela sera aussi bien pour le contribuable américain qui fait des économies substantielles par rapport aux lancements via ULA.

Maintenant, est ce que ce même contribuable saura accepté une moindre fiabilité, et donc la perte éventuelle de satellites très coûteux? Cela reste à voir.

Si le coût moyen était de 380 M$, il devait effectivement s'agir de trois Delta-4H, le lanceur le plus cher d'ULA.

En prenant en compte l'ensemble des lanceurs possibles, on peut arriver à une moyenne de 225 M$, mais le prix de l'Atlas V 401 est bien moindre, son retour sur le marché commercial le prouve.

Aurais-tu un lien vers l'étude détaillant les surcoûts pour les lancements pour la NASA ou le DoD ?

Pour ce qui est de la fiabilité, celle d'ULA été excellente, les Delta-4 et Atlas V n'ayant jamais perdu une charge utile (le pire fut une satellisation sur une orbite trop basse), mais celle de SpaceX avec la Falcon-9 n'est pas mal non plus, avec un seul échec total et une charge utile secondaire de perdue à ce jour, certes sur un nombre de lancements plus restreint (23). La Falcon-9 a notamment un atout : la possibilité de gagner l'orbite malgré une défaillance de l'un des 9 moteurs du premier étage.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19858
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Avant d'écrire mon post d'hier, j'ai cherché à retrouver cette étude (je pense qu'elle était apparue dans un blog en 2005 ou 2006), mais je n'ai rien trouver.
Les quelques souvenirs qu'il me reste portent sur ces marges et sur un étagement des ces surcoûts selon le type de mission, que ce soit Nasa ou US Air Force.

Pour la Nasa (et NOAA), les satellites Météos et de tests technologiques étaient ceux qui entraînaient le moins de surcoûts, puis en ordre croissant, les satellites terrestres dédies à l'étude de l'atmosphère et des océans, puis les télescopes spatiaux, enfin les plus chères étant les sondes interplanétaires, et parmi celle-ci les sondes martiennes.
Pour les militaires, toujours dans un ordre croissant, les satellites météo militaires, puis communications militaires, les GPS, les satellites d'alertes lancements, les satellites géants d'écoute, enfin, ceux qui entraînaient le plus de surcoûts étant les satellites chargés de la surveillance radar et surtout ceux de la surveillance optique.
Atlantis
Atlantis

Messages : 977
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 51 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas


Lunarjojo
Lunarjojo
Donateur
Donateur

Messages : 2859
Inscrit le : 03/01/2008
Age : 67 Masculin
Localisation : Epinal

Revenir en haut Aller en bas




Dernière édition par David L. le Jeu 5 Mai 2016 - 21:43, édité 1 fois
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19858
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


C'est vrai que c'est assez ironique ce discours alors que depuis la création de SpaceX c'était plus ou moins "C'est des rigolos, nous on est sérieux à Ariane, on a pas à avoir peur d'eux.".

Pareil pour le réutilisable. Avant c'était "ça ne peut pas marcher" maintenant c'est "c'est l'avenir".
lionel
lionel

Messages : 2195
Inscrit le : 11/11/2009
Age : 34 Masculin
Localisation : Herault

Revenir en haut Aller en bas


Je n'ai pas accès à l'article complet du monde, donc je ne peux pas commenter. Dommage, ça a l'air intéressant...
Il faut croire que David et Lionel sont abonnés.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12333
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Space Opera a écrit:Je n'ai pas accès à l'article complet du monde, donc je ne peux pas commenter. Dommage, ça a l'air intéressant...
Il faut croire que David et Lionel sont abonnés.

Je ne suis pas abonné, mais j'ai pu récupérer l'article. Il est dans l'édition datée du 6 mai, en vente jusqu'à demain midi.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19858
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


OK, j'ai pu acheter l'édition. Alors en gros, il dit que c'est de la triche parce que SpaceX fait du dumping en se gavant auprès du DoD et en bradant les prix auprès des autres, notamment des européens pour qu'ils se détournent d'Ariane 5.

Commentaire perso: les prix pratiqués par SpaceX version récupérable auprès de l'armée sont de 83M$ contre 62M$ prix catalogue proposé au reste du monde (soit 30% plus cher). Mais il oublie plusieurs choses. D'abord, les marges faites pour l'armée ne sont pas 30% plus élevées à cause d'assurances plus élevées. Ensuite, en partant du principe qu'un vol sur deux serait militaire (ce qui est loin d'être le cas), le prix moyen pratiqué serait autour de 75M$. Le prix moyen pratiqué pour la version 8t en GEO (contre 10t pour Ariane) serait autour de 80M$ pour le public (plus cher car jetable), et 30% de plus pour l'armée... soit un prix moyen de 95M$ qui, d'après Stéphane Israël, serait le "vrai" cout d'une F9. OK, très bien, mais pour rappel une Ariane 5 coute au bas mot 150M€, donc même en le prenant au mot exactement SpaceX reste nettement moins cher. Les demandes de la NASA et de l'armée sont donc loin d'expliquer la différence de prix, et le dumping ne peut pas être explique en agitant l'épouvantail du marché institutionnel. Les chiffres ne tiennent pas.
Il exige donc 5 lancements institutionnels pour faire pareil en Europe. Pour rappel, SpaceX a fait seulement 2 lancements institutionnels (NASA+armées) sur 6 tirs en 2014, 4 sur 7 en 2015, 5 sur 23 possibles en 2016.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12333
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Space Opera a écrit:Alors en gros, il dit que c'est de la triche parce que SpaceX fait du dumping en se gavant auprès du DoD et en bradant les prix auprès des autres, notamment des européens
C'est de bonne guerre. Après il ne faut pas oublier que S. Israël est un ancien du PS et quand on sait que Pierre Bergé est à la direction du journal...

C'est comme faire confiance à TF1 ou au Figaro pour nous parler des chantiers de Bouygues ou de la vente de Rafales à des pays aussi stables que l'Égypte.

Ces histoires de chiffres vont vite s'évaporer si SpaceX aŕrive à faire voler ces premiers étages reccupérés.

De tte façon le spatial est un marché de dupes, si demain le Congrès Américain votent une aide exceptionnelle aux acteurs privés je serai le premier à applaudir, la pseudo-justice du libéralisme auto-régulateur je n'y crois pas une seconde.

Que chaque nation augmente ses budgets spatiaux. Ça fait tellement longtemps que c'est l'inverse à cause de ces petits politiciens sans ambitions rivés sur des sondages financés par de véritables mafias... C'est peut-être ça qu'ils manquent à Musk, des journaux, radios et televisions pour faire pression.
Saturmir
Saturmir

Messages : 516
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 51 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@Saturmir a écrit:
@Space Opera a écrit:Alors en gros, il dit que c'est de la triche parce que SpaceX fait du dumping en se gavant auprès du DoD et en bradant les prix auprès des autres, notamment des européens
C'est de bonne guerre. Après il ne faut pas oublier que S. Israël est un ancien du PS et quand on sait que Pierre Bergé est à la direction du journal...

C'est comme faire confiance à TF1 ou au Figaro pour nous parler des chantiers de Bouygues ou de la vente de Rafales à des pays aussi stables que l'Égypte.

Ces histoires de chiffres vont vite s'évaporer si SpaceX aŕrive à faire voler ces premiers étages reccupérés.

De tte façon le spatial est un marché de dupes, si demain le Congrès Américain votent une aide exceptionnelle aux acteurs privés je serai le premier à applaudir, la pseudo-justice du libéralisme auto-régulateur je n'y crois pas une seconde.

Que chaque nation augmente ses budgets spatiaux. Ça fait tellement longtemps que c'est l'inverse à cause de ces petits politiciens sans ambitions rivés sur des sondages financés par de véritables mafias... C'est peut-être ça qu'ils manquent à Musk, des journaux, radios et televisions pour faire pression.

Oui en effet il devrait s'associer avec Murdoch bravo
chef de pouf
chef de pouf

Messages : 62
Inscrit le : 10/06/2007
Age : 28 Localisation : nantes

Revenir en haut Aller en bas


Comme le dit l'adage : la fin justifie les moyens.

Après tout, serions-nous aller sur le sol sélène si les USA n'avaient pas fermé les yeux sur le passé trouble d'un ancien SS que JFK admirait au point de le nommer directeur de la NASA ?
Saturmir
Saturmir

Messages : 516
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 51 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


J'ai la faiblesse de penser que ce sont les moyens qui déterminent la fin... :sage:
(et une expérience malheureuse récente m'a encore conforté dans cette conviction)

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
[SpaceX] : avenir, perspectives et opinions - Page 30 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4812
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Je suis assez d'accord...
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12333
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 47 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Saturmir a écrit:Comme le dit l'adage : la fin justifie les moyens.

Après tout, serions-nous aller sur le sol sélène si les USA n'avaient pas fermé les yeux sur le passé trouble d'un ancien SS que JFK admirait au point de le nommer directeur de la NASA ?

De qui s'agit-il ? Si c'est de Von Braun, il n'a jamais été directeur de la NASA.
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2302
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 72 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas


Son poste le plus élevé à la NASA a été administrateur-adjoint.
BBspace
BBspace
Rédacteur
Rédacteur

Messages : 2302
Inscrit le : 21/11/2009
Age : 72 Masculin
Localisation : Seine-et-Marne

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:Voici l'altitude et la vitesse maximales atteintes par le premier étage à l'occasion des 5 derniers lancements de SpaceX :
(depuis la reprise en vol, les précédentes retransmissions n'affichaient pas ces données)

   Mission        Vitesse (km/h)     Altitude (km)    Retour contrôlé
   -------        --------------     -------------    ---------------
Orbcomm OG2 #2        6012               74,4             Succès
   Jason-3            6147               66,7             Succès *
    SES-9             8325               64,7             Echec
    CRS-8             6658               67,3             Succès
   JCSat-14           8355               66,6             Succès

Ces données donnent encore plus d'éclat au succès de ce jour, car de tous les retours réussis, c'est celui qui a été fait avec la vitesse la plus élevée lors de la séparation des deux étages. L'altitude la plus élevée est celle de la mission Orbcomm OG2 #2, le premier succès.

* Je considère le retour durant la mission Jason-3 comme réussi du fait que l'étage s'est posé en douceur à l'endroit prévu, même si un problème mineur a ensuite conduit à la perte d'équilibre et à la destruction de l'étage.
Attention, si les chiffres de la vitesse max sont OK, ceux de l'altitude atteinte par ces premiers étages sont de entre 140 et 200 km, car ils continuent sur leur trajectoires paraboliques avant que les manœuvres de retours ne modifient cette trajectoire ascensionnelle. L'altitude que tu affiche est celle du moment de la séparation entre le premier et le deuxième étage, tout comme la vitesse, néanmoins cette dernière n'augmente plus comme c'est logique.
Atlantis
Atlantis

Messages : 977
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 51 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas


@bds973 a écrit:
@lionel a écrit:Prochaine étape , lancement avec un premier étage récupéré 
SpaceX va faire passer la conquête spatiale à un niveau supérieur. Les sceptiques en sont pour leur frais maintenant :)
Entierement d'accord avec vous.
Mais je suis de plus en plus inquiet pour le futur des lanceurs europeens! (Et donc pour mon job...)
L'ambiance devient morose.
Il faut quand même relativiser. Les opérateurs de satellites auront toujours à cœur d'avoir toujours 2 ou 3 prestataires de lancements dans les lesquels ils ont confiance, en cas de défaillance de l'un ou de deux acteurs. Maintenant, si le modèle de SpaceX s’avère être le bon, alors les rapports de forces s'inverseront et la dominance (+50%) du marché par Arianespace sera transférée vers SpaceX.  Il faudra, néanmoins,  au moins une remise à plat des concepts de la part des autres acteurs du spatial, pour ne pas perdre complètement le train en route.
Reste á SpaceX à confirmer son modèle.
Atlantis
Atlantis

Messages : 977
Inscrit le : 30/12/2008
Age : 51 Masculin
Localisation : Ourém-Portugal

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:Voici l'altitude et la vitesse maximales atteintes par le premier étage à l'occasion des 5 derniers lancements de SpaceX :
(depuis la reprise en vol, les précédentes retransmissions n'affichaient pas ces données)

   Mission        Vitesse (km/h)     Altitude (km)    Retour contrôlé
   -------        --------------     -------------    ---------------
Orbcomm OG2 #2        6012               74,4             Succès
   Jason-3            6147               66,7             Succès *
    SES-9             8325               64,7             Echec
    CRS-8             6658               67,3             Succès
   JCSat-14           8355               66,6             Succès

Ces données donnent encore plus d'éclat au succès de ce jour, car de tous les retours réussis, c'est celui qui a été fait avec la vitesse la plus élevée lors de la séparation des deux étages. L'altitude la plus élevée est celle de la mission Orbcomm OG2 #2, le premier succès.

* Je considère le retour durant la mission Jason-3 comme réussi du fait que l'étage s'est posé en douceur à l'endroit prévu, même si un problème mineur a ensuite conduit à la perte d'équilibre et à la destruction de l'étage.

Joli travail  Super
Une suggestion, pour que ce comparatif soit encore plus parlant, ce serait de faire figurer la destination (LEO - GTO - ...) de la CU, ainsi que la masse de celle-ci.
En effet la technique de récupération : viser le retour à terre, la barge en eau côtière, ou la barge à 650 km au large, dépend étroitement de ces deux paramètres.
En abusant ..... rajouter un marqueur du genre A, B, C ou autre à côté de l'indication de retour contrôlé réussi ou pas, qui rappellerait laquelle de ces trois destinations a été tentée et ce serait vraiment tip-top .... mais bon il ne faut peut-être pas pousser le bouchon trop loin :roll:
montmein69
montmein69

Messages : 17632
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@BBspace a écrit:Son poste le plus élevé à la NASA a été administrateur-adjoint.

Mais il faut reconnaitre, que pour la mise au point de lanceurs opérationnels, et pour l'aventure lunaire, il avait un double des clés :suspect:
A la fin de la guerre de 39-45 de toute façon, américains, russes et même des puissances mineures comme la France ont cherché à récupérer du matériel et des experts allemands dans ce domaine, pour faire avancer leur propre recherche.
montmein69
montmein69

Messages : 17632
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@lionel a écrit:Prochaine étape , lancement avec un premier étage récupéré 
SpaceX va faire passer la conquête spatiale à un niveau supérieur. Les sceptiques en sont pour leur frais maintenant :)

Tu oublies d'autres paramètres plus importants qui vont au dela de la performance technique. Les "sceptiques" l'ont otujours été sur l'&spect économiques, pas su rl'aspect technique, et sur ce point spacex n'a encore rien démontré.
Si la récupération est maintenant une chose réalisable il faut que l'aspect rentabilité soit là. Récupérer, contrôler, remettre en état et tester ce lanceur d'occasion aura un cout. Et pour le moment tout ceux qui se sont lancés dans le réutilisable y ont perdu de l'argent et du temps. il faudra un moment pour savoir si c'est rentable et je parie que SpaceX se cachera bien de dévoiler les coûts. il faudra donc du temps pour voir si ces réutilisation sont fréquentes.
Ensuite, il faut bine voir qu'il faut tabler sur une probable non réutilisation de chaque lanceur. il y aura parfois des ratés et parfois une impossibilité lié à la charge trop lourd ou au type d'orbite. Sans parler des étages récupérés qui ne seront peut être pas en état.


@lionel a écrit:Kourou aura toujours les lancements institutionnels au pire et quelques autres commerciaux. Ils vont peut être moins en tirer tout les ans par contre d'ici quelques années (dans l'immédiat le carnet est plein pour 2 ou 3 ans je crois). C'est presque sûr même

En fait kourou a rarement eu des lancements institutionnels, l'ESA a plutot tendance à utiliser des lanceurs russes. il serait temps de faire comme les USA et imposer nos lancements institutionnels par nos lanceurs.

@Atlantis a écrit:Maintenant, si le modèle de SpaceX s’avère être le bon, alors les rapports de forces s'inverseront et la dominance (+50%) du marché par Arianespace sera transférée vers SpaceX.  Il faudra, néanmoins,  au moins une remise à plat des concepts de la part des autres acteurs du spatial, pour ne pas perdre complètement le train en route.

je doute que SpaceX arrive à inverser la tendance. N'oublions pas qu'on disait déja cela à l'arrivée de la navette spatiale, puis de Sea Launch, puis des russes, puis des chinois. Et rien n'a changé pour Arianespace qui joui d'un taux de confiance remarquable, ce qui diminue fortement les couts des assurances (ce qui n'est pa snégligeable dans le prix global d'un lancement).
De plus, SpaceX en plus de ses lancements commerciaux devra également réaliser des lancements gouvernementaux et des lancements du ravitailleur Dragon et de sa capsule Dragon v2 pour ISS ou aussi pour Mars. Bref, je vois mal SpaceX arriver à capter 50% du marché et réaliser tous ces lancements annexes. il faudra pratiquement un vol tous les 10j pour tenir un tel rythme et on sait que ce n'est pas faisable surotut qu'un retard décale souvent tout le planning.
Personnellement je pense que Spacex arrivera au mieux à capter les clients de la Proton qui perd en fiabilité et en confiance, et peut être quelques clients d'Arianespace mais rien qui ne déséquilibrera ou bouleversera le marché d'Ariane. Par contre il est clair qu'il y a urgence à faire avancer Ariane 6 rapidement et à s'assurer qu'elle tiendra se spromesses de réduction des couts (ce dont on peut douter vu qu'elle ressemble de plus en plus à une Ariane 5 modulable)

Donc en résumé, la récupération du 1er étage est une belle prouesse technique, reste à voir si l'opération est viable économiquement, et c'est sur ce point que porte le sceptissisme de certains (dont moi). je reste prudent au vu des précédents essais de réutilisation qui ont tous été un échec financier. SpaceX qui joue beaucoup sur le buzz médiatique misera beaucoup sur la première réutilisation mais se cachera bien de donner les chiffres d'une telle opération. L'avenir nous le dira et on verra bien sur la durée s'il y a un fort taux de réutilisation ou pas, c'est à cela qu'on saura si c'est viable ou pas, mais d'ici là le buzz médiatique aura fait son effet
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28846
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@lionel a écrit:
@bds973 a écrit:
Mais je suis de plus en plus inquiet pour le futur des lanceurs europeens! (Et donc pour mon job...)
L'ambiance devient morose.

Kourou aura toujours les lancements institutionnels au pire et quelques autres commerciaux.

C'est une hypothèse que j'envisageais aussi, dans la configuration la moins favorable pour nos industries spatiales et pour le personnel qui y travaille. Mais cela fera inévitablement de la casse.
Mais c'est sûr que l'Europe ne renoncera pas à sa pleine maîtrise de l'accès à l'espace pour ses besoins institutionnels.

Ils vont peut être moins en tirer tout les ans par contre d'ici quelques années (dans l'immédiat le carnet est plein pour 2 ou 3 ans je crois). C'est presque sûr même
Si le carnet est déjà rempli pour les 3 ans à venir (et s'il n'y a pas de désistement) cela aidera à passer une période qui pourrait s'annoncer "très chaude" surtout si en plus de la Falcon 9 FT, la  Falcon Heavy entre en service et vient mordre sur le marché des "très gros satellites" (8 t à10 t) pour lesquels Ariane 5 n'a guère de concurrence actuellement (certes en lancement simple).
Mais cela ne préjuge évidemment pas si le carnet de commande d'Ariane 6 ... aura commencé -ou pas - à se remplir pour le post-2020.

@Mustard a écrit:Personnellement je pense que Spacex arrivera au mieux à capter les clients de la Proton qui perd en fiabilité et en confiance, et peut être quelques clients d'Arianespace mais rien qui ne déséquilibrera ou bouleversera le marché d'Ariane. Par contre il est clair qu'il y a urgence à faire avancer Ariane 6 rapidement et à s'assurer qu'elle tiendra se spromesses de réduction des couts (ce dont on peut douter vu qu'elle ressemble de plus en plus à une Ariane 5 modulable)
Je suis d'accord sur l'essentiel de l'argumentation relative à la récupération.
Cependant le fiabilité de la Falcon FT commence à être bien assise (et la confiance accordée par l'USAF en rajoute une couche) et même en achetant un tir avec un lanceur neuf, le client aura un coût inférieur à Ariane 5 en achetant chez Space X. C'est pourquoi je parle de "période chaude" sur l'avenir immédiat jusqu'à 2020. Pour Ariane 6 .... comme tu le dis, encore beaucoup de points d'interrogations, sur la date de sa mise en service d'abord, sur les tarifs ensuite.

Reste effectivement à voir si les clients européens, que ce soit pour des tirs institutionnels ou commerciaux, joueront la carte européenne, ou ne viseront qu'un intérêt financier à court terme, quitte à être acteurs actifs de la récession de certain de nos volets industriels.
Mais on sait que du côté des banques, des investisseurs il y a rarement des états d'âme, business is business et les paradis fiscaux ne s'en porteront que mieux :hot:
montmein69
montmein69

Messages : 17632
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Page 30 sur 40 Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31 ... 35 ... 40  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum