PortailForumRechercherS'enregistrerConnexionAccueil
Partagez | 
 

 VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ripley




Masculin Nombre de messages : 1916
Age : 64
Localisation : Paris
Date d'inscription : 07/09/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyVen 25 Oct 2019 - 21:03



https://www.nasa.gov/feature/new-viper-lunar-rover-to-map-water-ice-on-the-moon

Aussi gros qu'un véhicule de parcours de golf, son lanceur est encore anonyme. eek
Revenir en haut Aller en bas
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10002
Age : 76
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyVen 25 Oct 2019 - 22:32

Voilà une mission pour ce rover qui pourrait être capitale , et le lanceur à qui, il sera confié, portera avec lui notre espoir d’une présence humaine permanente sur l’astre qui éclaire nos nuits....même si la Lune est aussi présente de jour...mais elle est alors plus discrète Wink


Dernière édition par Giwa le Sam 26 Oct 2019 - 6:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Akwa


Akwa

Masculin Nombre de messages : 988
Age : 39
Localisation : Rambouillet
Date d'inscription : 24/08/2010

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptySam 26 Oct 2019 - 1:11

Etonnant !
Après 40 ans sans aucune présence américaine sur la Lune, maintenant qu'on y trouve la Chine, l'Inde et Israel (même si un peu aplatis), la NASA sort un rover lunaire du chapeau !
Il était temps...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/flyakwa
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10002
Age : 76
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptySam 26 Oct 2019 - 10:33

La foreuse dot permettre de forer plusieurs fois jusqu’à une profondeur d’un mètre . Intéressant de savoir comment ce Trident 🔱 - qui indique peut-être que le trépan possède trois dents, mais qui évoque aussi le trident de Neptune, le dieu des eaux- va fonctionner. Il lui faudra aussi de l’énergie, et à l’ombre des cratères lunaires du  pôle sud, l’énergie solaire sera absente de jour comme de nuit 🌙 
. non   l’IA n’a pas l’air de savoir que sur la Lune, il n’y a pas de clair de Lune...mais des clairs de Terre ! 
Laughing
https://techcrunch.com/2019/10/25/nasas-viper-lunar-rover-will-hunt-water-on-the-moon-in-2022/
Revenir en haut Aller en bas
montmein69


montmein69

Masculin Nombre de messages : 16835
Age : 68
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptySam 26 Oct 2019 - 11:47

Cette mission serait-elle  née sous le signe du verseau ?  VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Versea10 , histoire de démentir les hydro-sceptiques ?  clown

Concernant le robot VIPER, outre le souci (déjà relevé par Giwa) de l'alimentation électrique dans une zone du pôle sud où l'ensoleillement est très faible (et encore moins présent au fond d'un cratère si c'est cela qui est visé) je suis aussi interrogatif sur ces objectifs annoncés :
Citation :
VIPER, will roam several miles, using its four science instruments — including a 1-meter drill — to sample various soil environments

Les déplacements des robots qu'on a vu opérer jusqu'à présent, se comptabilisaient plutôt en hectomètres qu'en miles.

Citation :
VIPER will then stop and deploy a drill, The Regolith and Ice Drill for Exploring New Terrain, or TRIDENT, developed with Honeybee Robotics, to dig up soil cuttings from up to a meter beneath the surface.
Et une foreuse descendant d'un mètre c'est ambitieux. Je ne doute pas que l'objectif puisse être atteint s'il s'agit de forer au travers d'un dépôt de glace pour évaluer son épaisseur. Mais s'il est déposé au fond d'un cratère ... le sol sera plutôt de la lave refroidie (basalte) que du régolithe, non ?*

* peut-être fallait-il le R de Regolith pour composer l'acronyme TRIDENT ? Le B de basalt ou le L de lava ne faisaient pas l'affaire
Revenir en haut Aller en bas
Starking




Masculin Nombre de messages : 241
Age : 67
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 18/02/2010

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyDim 27 Oct 2019 - 20:47

montmein69 a écrit:

Concernant le robot VIPER, outre le souci (déjà relevé par Giwa) de l'alimentation électrique dans une zone du pôle sud où l'ensoleillement est très faible (et encore moins présent au fond d'un cratère si c'est cela qui est visé) je suis aussi interrogatif sur ces objectifs annoncés :

Aux alentours des pôles lunaires, l'ensoleillement est permanent. Certes, les rayons sont parallèles au sol et les panneaux solaires doivent être verticaux mais ils peuvent être éclairés en permanence s'ils sont bien orientés. Contrairement aux autres régions de la Lune.

Ceci n'est plus vrai au fond d'un cratère, bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10002
Age : 76
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyLun 28 Oct 2019 - 9:52

NASA a écrit:
To unravel the mysteries of the Moon’s South Pole, the rover will collect data on different kinds of soil environments affected by light and temperature – those in complete darkness, occasional light and in direct sunlight. By collecting data on the amount of water and other materials in each, NASA can map out where else water likely lies across the Moon.
https://www.nasa.gov/sites/default/files/thumbnails/image/03_viper_hi_res_explore.jpg
Ce roveur d’après ce texte et cette image semble bien destiné à circuler aussi dans les régions dans l’ombre.
Quelle-s source- d’énergie -s utilisera-t-il ? Cellules photovoltaïques avec batteries ou un hybride avec en plus une source nucléaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Le Journal de l'Espace


Le Journal de l'Espace

Masculin Nombre de messages : 77
Age : 32
Localisation : Nord
Date d'inscription : 02/11/2019

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyLun 4 Nov 2019 - 11:07

Oui ce Rover aurait une autonomie de 96 jours s'il se retrouve dans l'ombre...mais quel intérêt sachant qu'il se trouvera sur une région toujours ensoleillée?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.youtube.com/channel/UCypzG0nv9B65DwOLJ578rZQ?view_as
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10002
Age : 76
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyLun 4 Nov 2019 - 11:40

Le Journal de l'Espace a écrit:
Oui ce Rover aurait une autonomie de 96 jours s'il se retrouve dans l'ombre...mais quel intérêt sachant qu'il se trouvera sur une région toujours ensoleillée?
Traduction auto Google a écrit:
Pour résoudre les mystères du pôle sud de la Lune, le rover collectera des données sur différents types d’environnements de sol affectés par la lumière et la température, à savoir dans l’obscurité totale, la lumière occasionnelle et la lumière directe du soleil.  En collectant des données sur la quantité d’eau et d’autres matériaux présents dans chacun d’entre eux, la NASA peut déterminer où se trouve probablement l’eau sur la lune 
Cet astromobile devrait avoir l’occasion de se déplacer aussi dans des endroits les plus bas dans l’obscurité totale et là il ne pourra fonctionner directement sur des cellules photovoltaïques
Revenir en haut Aller en bas
Starking




Masculin Nombre de messages : 241
Age : 67
Localisation : Pyrénées
Date d'inscription : 18/02/2010

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyLun 4 Nov 2019 - 17:43

Giwa a écrit:
Le Journal de l'Espace a écrit:
Oui ce Rover aurait une autonomie de 96 jours s'il se retrouve dans l'ombre...mais quel intérêt sachant qu'il se trouvera sur une région toujours ensoleillée?
Traduction auto Google a écrit:
Pour résoudre les mystères du pôle sud de la Lune, le rover collectera des données sur différents types d’environnements de sol affectés par la lumière et la température, à savoir dans l’obscurité totale, la lumière occasionnelle et la lumière directe du soleil.  En collectant des données sur la quantité d’eau et d’autres matériaux présents dans chacun d’entre eux, la NASA peut déterminer où se trouve probablement l’eau sur la lune 
Cet astromobile devrait avoir l’occasion de se déplacer aussi dans des endroits les plus bas dans l’obscurité totale et là il ne pourra fonctionner directement sur des cellules photovoltaïques

On peut imaginer un programme où le rover descend dans des régions obscures pour quelques dizaines de jours puis remonte sur une butte pour recharger ses batteries, et ainsi de suite...
Mais c'est une hypothèse
Revenir en haut Aller en bas
Akwa


Akwa

Masculin Nombre de messages : 988
Age : 39
Localisation : Rambouillet
Date d'inscription : 24/08/2010

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyMer 6 Nov 2019 - 2:47

Starking a écrit:

On peut imaginer un programme où le rover descend dans des régions obscures pour quelques dizaines de jours puis remonte sur une butte pour recharger ses batteries, et ainsi de suite...
Mais c'est une hypothèse

C'est bien comme ça qu'il fonctionnera, évidement.

L'ensoleillement permanent sur la crête des remparts lui permet de remonter à tout moment au soleil recharger les batteries et communiquer avec la Terre.

Sinon, il n'y a aucune raison qu'on ne puisse pas faire un véhicule électrique parcourant des dizaines de kilomètres sur la Lune : la jeep lunaire le faisait déjà en 1972.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/flyakwa
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10002
Age : 76
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyJeu 7 Nov 2019 - 7:30

Il y a aussi la possibilité que Viper reprenne la conception de Curiosity alimenté par un RTG pour se passer du solaire et recourir au nucléaire, surtout qu'il sera comme ce dernier sans passager.


Dernière édition par Giwa le Jeu 7 Nov 2019 - 10:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
montmein69


montmein69

Masculin Nombre de messages : 16835
Age : 68
Localisation : région lyonnaise
Date d'inscription : 01/10/2005

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyJeu 7 Nov 2019 - 10:55

Akwa a écrit:

C'est bien comme ça qu'il fonctionnera, évidement.

L'ensoleillement permanent sur la crête des remparts lui permet de remonter à tout moment au soleil recharger les batteries et communiquer avec la Terre.

Sinon, il n'y a aucune raison qu'on ne puisse pas faire un véhicule électrique parcourant des dizaines de kilomètres sur la Lune : la jeep lunaire le faisait déjà en 1972.

Il est assez rare que dans le spatial il y ait des évidences, avant que l'engin soit construit, et que son plan de travail soit élaboré (et publié)

Je me pose notamment la question de la configuration des cratères dont l'exploration est pressentie, dans cette zone.
Par la "crête des remparts" je suppose que ce sont des sommets des parois  qui bordent le cratère dont il s'agit. C'est généralement assez raide, donc il faudrait qu'un cheminement permette de le gravir.
Et aussi interrogation sur la possibilité d'en sortir et d'aller descendre dans un autre cratère

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Crater12

Il est vrai que sur les clichés c'est difficile de se rendre compte du détail de la topologie.
Revenir en haut Aller en bas
Akwa


Akwa

Masculin Nombre de messages : 988
Age : 39
Localisation : Rambouillet
Date d'inscription : 24/08/2010

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyJeu 7 Nov 2019 - 11:54

montmein69 a écrit:


Par la "crête des remparts" je suppose que ce sont des sommets des parois  qui bordent le cratère dont il s'agit. C'est généralement assez raide, donc il faudrait qu'un cheminement permette de le gravir.
Et aussi interrogation sur la possibilité d'en sortir et d'aller descendre dans un autre cratère

Il est vrai que sur les clichés c'est difficile de se rendre compte du détail de la topologie.

Contrairement à une idée répandue, il n'y a aucun relief escarpé sur la Lune, pas plus que de falaises. On trouve des pentes à 45° au plus, tout est très adouci.

Si la jeep lunaire avait été plus stable et plus puissante, les astronautes d'Apollo 15 aurait pu grimper jusqu'au sommet du Mont Hadley, 4000m plus haut, sans problème.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/flyakwa
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10002
Age : 76
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyJeu 7 Nov 2019 - 15:27

Akwa a écrit:
montmein69 a écrit:


Par la "crête des remparts" je suppose que ce sont des sommets des parois  qui bordent le cratère dont il s'agit. C'est généralement assez raide, donc il faudrait qu'un cheminement permette de le gravir.
Et aussi interrogation sur la possibilité d'en sortir et d'aller descendre dans un autre cratère

Il est vrai que sur les clichés c'est difficile de se rendre compte du détail de la topologie.

Contrairement à une idée répandue, il n'y a aucun relief escarpé sur la Lune, pas plus que de falaises. On trouve des pentes à 45° au plus, tout est très adouci.

Si la jeep lunaire avait été plus stable et plus puissante, les astronautes d'Apollo 15 aurait pu grimper jusqu'au sommet du Mont Hadley, 4000m plus haut, sans problème.
Vous m’avez devancé !  Super 
 Effectivement c’est le cas et cela s’explique par l’absence d’érosion par des courants et des vents qui sur notre Terre créent des ravins ou rendent escarpés des montagnes par des ravinements et des éboulements...et n’oublions pas les falaises sur le littoral. Il y a en plus des failles d’origine tectonique, activité qui n’existe par sur la  Lune. 

Les impacts d’astéroïdes sur la Lune par leur violence conduisent à la fusion des roches ce qui peut donner des reliefs élevés , mais à pente limitée. Bien sûr il y a des projections de rochers mais qu’il suffit de contourner.
Il y a tout de même par endroit quelques lits de rivières de lave, mais souvent souterraines, formées  lors des impacts météoritiques, mais qui peuvent être franchies ou contournées.

Les représentations du temps jadis avec des pics , etcétéra, sont malheureusement restées dans notre inconscient collectif Wink
Revenir en haut Aller en bas
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10002
Age : 76
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyJeu 7 Nov 2019 - 17:08

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Moon-368923_960_720
voilà comment on se représentait les paysages lunaires ... et encore il y avait plus accidenté dans l'imaginaire d'autrefois !


Dernière édition par Giwa le Jeu 7 Nov 2019 - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Giwa
Donateur
Donateur



Masculin Nombre de messages : 10002
Age : 76
Localisation : Nice
Date d'inscription : 15/04/2006

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyJeu 7 Nov 2019 - 17:13

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) 001209
..Et le paysage d'Apollo 17 !
Revenir en haut Aller en bas
Akwa


Akwa

Masculin Nombre de messages : 988
Age : 39
Localisation : Rambouillet
Date d'inscription : 24/08/2010

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyJeu 7 Nov 2019 - 17:32

Giwa a écrit:

Vous m’avez devancé !   
 Effectivement c’est le cas et cela s’explique par l’absence d’érosion par des courants et des vents qui sur notre Terre créent des ravins ou rendent escarpés des montagnes par des ravinements et des éboulements...et n’oublions pas les falaises sur le littoral. Il y a en plus des failles d’origine tectonique, activité qui n’existe par sur la  Lune. 

Les impacts d’astéroïdes sur la Lune par leur violence conduisent à la fusion des roches ce qui peut donner des reliefs élevés , mais à pente limitée. Bien sûr il y a des projections de rochers mais qu’il suffit de contourner.
Il y a tout de même par endroit quelques lits de rivières de lave, mais souvent souterraines, formées  lors des impacts météoritiques, mais qui peuvent être franchies ou contournées.

Les représentations du temps jadis avec des pics , etcétéra, sont malheureusement restées dans notre inconscient collectif Wink

Exactement. Sans compter qu'en fait, la lune est soumise depuis 4 milliards d'années à un bombardement de micro-météorites, qui a "poli" le paysage, en le recouvrant en plus d'une épaisse couche de poussière.


Dernière édition par Akwa le Ven 8 Nov 2019 - 0:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.facebook.com/flyakwa
ShiftRegister


ShiftRegister

Masculin Nombre de messages : 70
Age : 41
Localisation : Lune, Sinus Medii
Date d'inscription : 21/05/2019

VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) Empty
MessageSujet: Re: VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)   VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022) EmptyJeu 7 Nov 2019 - 22:58

Akwa a écrit:

Contrairement à une idée répandue, il n'y a aucun relief escarpé sur la Lune, pas plus que de falaises. On trouve des pentes à 45° au plus, tout est très adouci.

Oui, alors, c'est vrai, hein, pas de problème, mais comme toujours le diable est dans les détails... Laughing 
Si on cherche une falaise, une vraie qui fait peur, relativement verticale et tout, bah il y en a justement une... en plein milieu de la Mer de la Tranquillité ! (quelques dizaines de km au nord-est du site Apollo 11, si je me souviens bien)
Pour avoir longuement traîné sur les serveurs de LRO, j'avais récupéré, il y a quelques années, les clichés originaux (scans depuis diverses positions et dans des conditions d'illumination variées) et je peux vous dire que ça tranche à travers le régolithe (et le mégarégolithe) jusqu'au vieux tube de lave en-dessous. Des trous dans le genre, il y en a un paquet sur toute la Lune.
J'ajoute que dans certains cratères, on repère assez facilement des zones bien plus abruptes.
Et quand on additionne la profusion de rochers gigantesques (celui au sommet du pic central de Tycho, pour parler d'un cas célèbre), et certaines zones de fractures ou de chaos minéral sur la face cachée, hé bien on se dit qu'au ras du sol, ça doit quand même être assez bluffant.
Juste pour préciser, donc, que la Lune, on n'en a encore vu que très, très peu, et principalement des zones plates (parce qu'on ne sait se poser qu'à ces endroits, duh).
On pourrait causer longtemps de la granularité moyenne des mesure altimétriques lidar de LRO (qui laissent encore beaucoup de place aux surprises) ou de la perspective toujours très trompeuse des photos satellites (qui aplatissent tout), mais je crois que vous avez pigé le topo.
Les visiteurs du programme Artemis auront des surprises, ça c'est garanti.
BOOTS ON THE GROUND ! NOW ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
https://32drones-sf.com/
 
VIPER, le rover lunaire chercheur d'eau (2022)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la conquête spatiale :: Actualité spatiale :: Exploration du système solaire, et au delà ... :: La Lune-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit