[SpaceX] Avenir, perspectives et opinions

Page 18 sur 24 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Cette utilisation du Starship comme moyen de projection intercontinental fait penser au Ithacus de Phil Bono :

[SpaceX] Avenir, perspectives et opinions - Page 18 ?u=https%3A%2F%2Fd1o50x50snmhul.cloudfront.net%2Fwp-content%2Fuploads%2F2017%2F09%2F06170057%2F27767566706_22df8b9402_o-800x533

[sur astronautix]

Space X / Musk ont pour objectif de produire des Starship à la chaîne, c'est d'ailleurs la raison de cette frénésie de SNx. On peut penser de plus que cet engin en version "barge intercontinentale" ait un aménagement intérieur très rudimentaire - beaucoup plus que le vaisseau sensé emmené des humains vers Mars. Ces deux facteurs peuvent amener un coût très bas (relativement s'entend).

Si tel est le cas, l'engin est peut-être prévu pour être abandonné sur place, ou en tout cas utilisable une seule fois dans une même opération militaire, le rapatriement étant prévu dans un deuxième temps, quand on a du temps.

Eloi

Messages : 250
Inscrit le : 26/08/2012

Revenir en haut Aller en bas


L'armée américaine aurait tort de ne pas évaluer très sérieusement l'utilisation de tels moyens. A minima, cette démarche d'intérêt publiquement affichée s'intègre dans la partie de poker de la guerre psychologique avec les autres puissances.
Eloi
Eloi

Messages : 250
Inscrit le : 26/08/2012
Age : 36 Masculin
Localisation : Région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Dans un nouveau rapport, Morgan Stanley dit qu'il augmente sa «valeur d'entreprise de base» de SpaceX de 52 milliards de dollars à 101 milliards de dollars. "Les pièces sont réunies pour que SpaceX crée un volant d'inertie économique et technologique", indique le rapport, citant Starship, Starlink et la réutilisation.

https://twitter.com/SciGuySpace/status/1319240279207997453
avatar
MrFrame

Messages : 512
Inscrit le : 11/10/2011
Age : 47 Masculin
Localisation : Mulhouse

Revenir en haut Aller en bas


https://twitter.com/elonmusk/status/1320134710023000064
Elon Musk a félicité les équipes de SpaceX pour le centième lancement réussi, hier, de la société.

Au début du XXIème siècle, après l'accident de Columbia, les passionnés de conquête spatiale et notamment de vols habités étaient dans le doute : avaient-ils bien choisi leur centre d'intérêt ?

Aujourd'hui, le doute n'est plus permis.

Il n'y a pas que SpaceX - heureusement - mais la société d'Elon Musk est la locomotive du secteur à l'échelle mondiale.

Merci SpaceX ! bravo
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1795
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:
Au début du XXIème siècle, après l'accident de Columbia, les passionnés de conquête spatiale et notamment de vols habités étaient dans le doute : avaient-ils bien choisi leur centre d'intérêt ?

Aujourd'hui, le doute n'est plus permis.

Je ne vois pas du tout le rapport...

Ce n'est pas parce que la destruction de Columbia entraînait la mort de 7 personnes que l'astronautique dans son ensemble perdait de son intérêt.

Et il faut être naïf pour penser que SpaceX ne perdra pas d'équipage dans le futur...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22358
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@PierredeSedna a écrit:
Au début du XXIème siècle, après l'accident de Columbia, les passionnés de conquête spatiale et notamment de vols habités étaient dans le doute : avaient-ils bien choisi leur centre d'intérêt ?

Aujourd'hui, le doute n'est plus permis.

Je ne vois pas du tout le rapport...

Ce n'est pas parce que la destruction de Columbia entraînait la mort de 7 personnes que l'astronautique dans son ensemble perdait de son intérêt.

Et il faut être naïf pour penser que SpaceX ne perdra pas d'équipage dans le futur...

Étrange interprétation de mon post, à laquelle je n’aurais pas pensé !

Bien au contraire, je fais partie de ceux qui considèrent que les accidents spatiaux mortels sont inévitables et que leur nombre va augmenter. Parce que les vols habités vont se multiplier.

Mais ce n’est pas le sujet des accidents que j’envisageais.

Après la chute de l’Union Soviétique en 1991 et l’accident de Columbia en 2003, le spatial et en particulier les vols habités étaient dans l’impasse pour des raisons géopolitiques, économiques, et industrielles. Les navettes spatiales de première génération, américaines, soviétiques, s’étaient avérées incapables de tenir leurs promesses, Hermès avait été abandonné...

Mais depuis SpaceX a changé la façon d’utiliser les technologies en montrant que l’on peut faire diminuer les coûts et ce faisant développer l’activité spatiale.

SpaceX a inventé un modèle économique, pas forcément reproductible, mais prouvant que si l’on cherche sa voie, on a une chance de la trouver. 

SpaceX a réussi 100 vols spatiaux, elle n’est plus considérée par personne comme un épiphénomène.

Nous ne sommes plus dans l’impasse, il y a des perspectives !
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1795
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:

Après la chute de l’Union Soviétique en 1991 et l’accident de Columbia en 2003, le spatial et en particulier les vols habités étaient dans l’impasse pour des raisons géopolitiques, économiques, et industrielles. Les navettes spatiales de première génération, américaines, soviétiques, s’étaient avérées incapables de tenir leurs promesses, Hermès avait été abandonné...

[...]

Nous ne sommes plus dans l’impasse, il y a des perspectives !

Parler d'impasse à l'époque n'est pas approprié : le Soyouz a continué à voler et a assuré seul, jusqu'à cette année, l'envoi de personnes vers l'ISS.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22358
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
Nous ne sommes plus dans l’impasse, il y a des perspectives !

Parler d'impasse à l'époque n'est pas approprié : le Soyouz a continué à voler et a assuré seul, jusqu'à cette année, l'envoi de personnes vers l'ISS.

Rester bloqué sur un concept datant des années 60 moi j'appelle ca une impasse. Les évolutions logiques de navette qui ont été lancé par la suite ont toutes été des échecs, soit techniques soit économiques. Au final on s'est contenté de remettre à jour le vieux concept de capsule. C'est un peu comme si en aviation à moteur on en était toujours au biplan en toile et en bois en 1960.
Pour le moment seul le Starship, s'il tient ses promesses sera une réelle évolution du vol habité.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29210
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@PierredeSedna a écrit:

Après la chute de l’Union Soviétique en 1991 et l’accident de Columbia en 2003, le spatial et en particulier les vols habités étaient dans l’impasse pour des raisons géopolitiques, économiques, et industrielles. Les navettes spatiales de première génération, américaines, soviétiques, s’étaient avérées incapables de tenir leurs promesses, Hermès avait été abandonné...

[...]

Nous ne sommes plus dans l’impasse, il y a des perspectives !

Parler d'impasse à l'époque n'est pas approprié : le Soyouz a continué à voler et a assuré seul, jusqu'à cette année, l'envoi de personnes vers l'ISS.

Passer de deux systèmes de transport d'équipages à un seul, le plus fiable sans doute, mais aussi le plus ancien, n'était pas spécialement un progrès. 

C'était certes une manifestation de résilience. Mais c'était aussi l'alliance de l'aveugle et du paralytique. L'un, cloué au sol par son impéritie, apportait l'argent à l'autre qui conservait du savoir-faire et des briques industrielles, mais était de son côté complètement fauché. 

Compte tenu des tensions géopolitiques entre Russie et Amérique, cela n'aurait pas pu durer éternellement. Cela n'a d'ailleurs pu se faire que parce que les décideurs pensaient que cela serait court, alors que cela a finalement duré neuf ans. Il fallait donc sortir de l'impasse, et le faire non pas par un bricolage, mais par un changement complet de donne. C'est ce qui s'opère avec SpaceX aujourd'hui, et qui concerne le monde entier. Le prochain voyage d'un Français dans l'espace l'année prochaine se fera en principe dans la Crew Dragon de SpaceX. Et je ne serais pas étonné que le vol suivant d'un Français implique d'une manière ou d'une autre un Starship.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1795
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@David L. a écrit:

Parler d'impasse à l'époque n'est pas approprié : le Soyouz a continué à voler et a assuré seul, jusqu'à cette année, l'envoi de personnes vers l'ISS.

Rester bloqué sur un concept datant des années 60 moi j'appelle ca une impasse. Les évolutions logiques de navette qui ont été lancé par la suite ont toutes été des échecs, soit techniques soit économiques. Au final on s'est contenté de remettre à jour le vieux concept de capsule. C'est un peu comme si en aviation à moteur on en était toujours au biplan en toile et en bois en 1960.
Pour le moment seul le Starship, s'il tient ses promesses sera une réelle évolution du vol habité.
Si l'on est revenu au concept de capsule c'est parce qu'il n'y a personne qui ait trouvé un meilleur système de secours en cas d'explosion ou accident juste après un lancement que la tourelle d'éjection ou un système de moteurs qui poussent une capsule pas trop massive.
Le Starship non plus ne peut sauver un équipage en cas  de défaillance! Tous ces engins décollent à la verticale et donc les risques de défaillance sont considérables. La réponse de Musk? Il y aura des milliers de lancements inhabités avant de confier Starship à un équipage. Je n'y crois pas du tout. Je suis convaincu que la morphologie du Starship devra changer pour tenir compte de la nécessité de pouvoir sauver un équipage.
Raoul
Raoul

Messages : 1968
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit: La réponse de Musk? Il y aura des milliers de lancements inhabités avant de confier Starship à un équipage. Je n'y crois pas du tout. Je suis convaincu que la morphologie du Starship devra changer pour tenir compte de la nécessité de pouvoir sauver un équipage.

Des milliers de Starship inhabités  !!!!! même avec un lancement chaque semaine (ce qui est ultra optimiste) il faudrait 20 ans pour arriver à un seul millier de vols.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29210
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@Raoul a écrit: La réponse de Musk? Il y aura des milliers de lancements inhabités avant de confier Starship à un équipage. Je n'y crois pas du tout. Je suis convaincu que la morphologie du Starship devra changer pour tenir compte de la nécessité de pouvoir sauver un équipage.

Des milliers de Starship inhabités  !!!!! même avec un lancement chaque semaine (ce qui est ultra optimiste) il faudrait 20 ans pour arriver à un seul millier de vols.

Il produiront plus de Starship qu'il ne volera
TeraTak
TeraTak

Messages : 421
Inscrit le : 01/05/2020
Age : 15 Masculin
Localisation : Charente, France

Revenir en haut Aller en bas


Ce n'est qu'en tant qu'HLS que la NASA va demander la qualification pour le vol humain (man-rated) du Moon Starship.*
On va voir comment cette qualification pour le vol humain sera assurée, puisqu'il y aura d'abord la liaison "aller" de la Gateway vers un site lunaire, puis le "retour" avec décollage du site et trajet vers la Gateway.
Peut-on penser à une première mission "à vide" ?
* donc pas de décollage sur un super-heavy depuis le sol terrestre, de ravitaillement en orbite,  ni de retour dans l'atmosphère terrestre pour les boys et les ladies.

PS : on n'entend plus trop parler du voyage circum-lunaire avec le japonais  Yusaku Maezawa. C'est certes un voyage privé .... mais peut-il être réalisé en marge d'une qualification man-rated  ? (d'une part pour la legislation US des vols, d'autre part en rapport avec le contrat signé avec la NASA pour le HLS .... car ce sera en effet le même appareil)
montmein69
montmein69

Messages : 17917
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@Raoul a écrit: La réponse de Musk? Il y aura des milliers de lancements inhabités avant de confier Starship à un équipage. Je n'y crois pas du tout. Je suis convaincu que la morphologie du Starship devra changer pour tenir compte de la nécessité de pouvoir sauver un équipage.

Des milliers de Starship inhabités  !!!!! même avec un lancement chaque semaine (ce qui est ultra optimiste) il faudrait 20 ans pour arriver à un seul millier de vols.

Il me semble me souvenir qu'Elon Musk a plutôt parlé d'une centaine de vols inhabités avant le premier transport d'équipage par un Starship. C'est plus réaliste. A titre de comparaison, le vol du Crew Dragon a été le 90ème succès d'une fusée Falcon, pour couronner quatorze années d'efforts.

Mais l'effet d'expérience jouant, je n'exclus pas que ces cent vols de Starship puissent être effectués en trois ans... Entre le milieu de l'année 2021 et le milieu de l'année 2024... Cela peut prendre davantage de temps, bien sûr. Rien n'est gagné à ce stade, loin s'en faut.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1795
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Ce n'est qu'en tant qu'HLS que la NASA va demander la qualification pour le vol humain (man-rated) du Moon Starship.*
On va voir comment cette qualification pour le vol humain sera assurée, puisqu'il y aura d'abord la liaison "aller" de la Gateway vers un site lunaire, puis le "retour" avec décollage du site et trajet vers la Gateway.
Peut-on penser à une première mission "à vide" ?
* donc pas de décollage sur un super-heavy depuis le sol terrestre, de ravitaillement en orbite,  ni de retour dans l'atmosphère terrestre pour les boys et les ladies.

PS : on n'entend plus trop parler du voyage circum-lunaire avec le japonais  Yusaku Maezawa. C'est certes un voyage privé .... mais peut-il être réalisé en marge d'une qualification man-rated  ? (d'une part pour la legislation US des vols, d'autre part en rapport avec le contrat signé avec la NASA pour le HLS .... car ce sera en effet le même appareil)

Non, la version du Starship destinée au vol circum-lunaire avec Yusaku Maezawa devra affronter le décollage de la Terre et le retour atmosphérique avec équipage, contrairement à la version du Starship destinée aux trajets dans les deux sens entre le sol de la Lune et l'orbite autour de celle-ci. Il faudra donc deux certifications distinctes pour le vol humain. L'une peut faciliter l'autre, mais les défis à relever pour obtenir ces deux certifications sont en grande partie différents.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1795
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:
Non, la version du Starship destinée au vol circum-lunaire avec Yusaku Maezawa devra affronter le décollage de la Terre et le retour atmosphérique avec équipage, contrairement à la version du Starship destinée aux trajets dans les deux sens entre le sol de la Lune et l'orbite autour de celle-ci. Il faudra donc deux certifications distinctes pour le vol humain. L'une peut faciliter l'autre, mais les défis à relever pour obtenir ces deux certifications sont en grande partie différents.

On est bien d'accord que les "parties" du voyage pour un vol circum-lunaire habité seront différentes. Mais le vaisseau Starship ne sera-t-il pas le même ? Ou alors Space X va-t-il devoir développer deux versions ?
Pour envoyer le HLS Moon Starship, il faudra aussi créer le Starship-cargo-citerne ...
montmein69
montmein69

Messages : 17917
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Ce n'est qu'en tant qu'HLS que la NASA va demander la qualification pour le vol humain (man-rated) du Moon Starship.*
On va voir comment cette qualification pour le vol humain sera assurée, puisqu'il y aura d'abord la liaison "aller" de la Gateway vers un site lunaire, puis le "retour" avec décollage du site et trajet vers la Gateway.
Peut-on penser à une première mission "à vide" ?
* donc pas de décollage sur un super-heavy depuis le sol terrestre, de ravitaillement en orbite,  ni de retour dans l'atmosphère terrestre pour les boys et les ladies.

PS : on n'entend plus trop parler du voyage circum-lunaire avec le japonais  Yusaku Maezawa. C'est certes un voyage privé .... mais peut-il être réalisé en marge d'une qualification man-rated  ? (d'une part pour la legislation US des vols, d'autre part en rapport avec le contrat signé avec la NASA pour le HLS .... car ce sera en effet le même appareil)
Ben, c'est certainement la Fédération américaine en charge d'autoriser les nouveaux  lanceurs qui a prévenu SpaceX que cette configuration actuelle du Starship ne serait pas acceptable pour envoyer des touristes autour de la Lune.  
Tout de même, si SpaceX peut envoyer une masse très importante en orbite terrestre, elle devrait pouvoir envoyer une capsule du style du Crew Dragon autour de la Lune ! 
Entre le premier étage Superheavy et une capsule vers la Lune, voire autour de la Lune ou vers le NRHO, il y a une structure qui s'appelle aujourd'hui Starship mais qui ne convient pas à ce que la NASA demande pour le HLS. 
Tout de même, entre 7 astronautes en orbite basse (Crew Dragon) et 100 personnes vers Mars avec le Starship, il y a une très grande marge aussi bien pour les destinations que pour le nombre de personnes et la masse à transporter! 
SpaceX va-t-elle ou non chercher à "man-rate" le SuperHeavy aussi vite que possible ?
Raoul
Raoul

Messages : 1968
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:
@Mustard a écrit:

Des milliers de Starship inhabités  !!!!! même avec un lancement chaque semaine (ce qui est ultra optimiste) il faudrait 20 ans pour arriver à un seul millier de vols.

Il me semble me souvenir qu'Elon Musk a plutôt parlé d'une centaine de vols inhabités avant le premier transport d'équipage par un Starship. C'est plus réaliste. A titre de comparaison, le vol du Crew Dragon a été le 90ème succès d'une fusée Falcon, pour couronner quatorze années d'efforts.

Mais l'effet d'expérience jouant, je n'exclus pas que ces cent vols de Starship puissent être effectués en trois ans... Entre le milieu de l'année 2021 et le milieu de l'année 2024... Cela peut prendre davantage de temps, bien sûr. Rien n'est gagné à ce stade, loin s'en faut.
C'est bien possible.... Mais combien de vols du Starship seront réalisés avant que la pression du public, des médias, des passionnés et des astronautes eux-mêmes n'aura raison sur un premier vol habité, alors que les autorités fédérales auront un tout autre regard. C'est bien un bel engin, un peu inspiré par Tintin, mais le sauvetage d'un équipage prime sur tout.
Raoul
Raoul

Messages : 1968
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 63 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Le Starship lunaire sera différent car il ne nécessite pas de Raptor atmosphériques,  mais il aura des moteurs type Super Draco, peut-être des raptor modifiés pour simplifier les alimentations trop compliqués en ergols !
Cela dit, il faudra ravitailler, et un Starship dédié serait un plus ! Surtout si le ravitaillement se fait sur la cis-lunaire !
Une question me vient, si le "Star-lunaire" n'est fait que pour l'alunissage, sera-t-il aussi grand qu'un Starship " Terre" et aura-t-il des raptor vide à l'arrière sachant que des moteurs seront en hauteur pour limiter la "levée" de poussières ?
D'ailleurs si les moteurs sont en haut n'est-il pas plus logique de mettre les réservoirs en haut et le fret en bas ?
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1762
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
@David L. a écrit:

Parler d'impasse à l'époque n'est pas approprié : le Soyouz a continué à voler et a assuré seul, jusqu'à cette année, l'envoi de personnes vers l'ISS.

Rester bloqué sur un concept datant des années 60 moi j'appelle ca une impasse. Les évolutions logiques de navette qui ont été lancé par la suite ont toutes été des échecs, soit techniques soit économiques. Au final on s'est contenté de remettre à jour le vieux concept de capsule. C'est un peu comme si en aviation à moteur on en était toujours au biplan en toile et en bois en 1960.
Pour le moment seul le Starship, s'il tient ses promesses sera une réelle évolution du vol habité.

Que le Starship puisse un jour tenir ses promesses, c'est une chose. Mais quand un système est utilisé, très fiable et peu coûteux, même s'il est ancien, ce n'est pas une "impasse".
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22358
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Raoul a écrit:Mais combien de vols du Starship seront réalisés avant que la pression du public, des médias, des passionnés et des astronautes eux-mêmes n'aura raison sur un premier vol habité, alors que les autorités fédérales auront un tout autre regard. C'est bien un bel engin, un peu inspiré par Tintin, mais le sauvetage d'un équipage prime sur tout.

J'espère que les autorisations d'emporter des hommes sur le starship ne seront pas dictées par la pression du public, des médias, des passionnés. C'est le meilleur moyen d'aller à la catastrophe 😮
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6937
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@Mustard a écrit:

Rester bloqué sur un concept datant des années 60 moi j'appelle ca une impasse. Les évolutions logiques de navette qui ont été lancé par la suite ont toutes été des échecs, soit techniques soit économiques. Au final on s'est contenté de remettre à jour le vieux concept de capsule. C'est un peu comme si en aviation à moteur on en était toujours au biplan en toile et en bois en 1960.
Pour le moment seul le Starship, s'il tient ses promesses sera une réelle évolution du vol habité.

Que le Starship puisse un jour tenir ses promesses, c'est une chose. Mais quand un système est utilisé, très fiable et peu coûteux, même s'il est ancien, ce n'est pas une "impasse".

C'est une différence philosophique. Je suis partisan du progrès. Je ne crois pas que la conservation de ce qui existe apporte la stabilité. Dans tous les domaines, le progrès n'est pas une simple option  à cocher ou à décocher, il est la condition de la survie. Quand la bicyclette n'avance pas, elle tombe. Je n'affirme pas cela gratuitement, mais après avoir regardé l'histoire des entreprises et celle des civilisations. Il n'y a que les sociétés d'insectes qui sont stables dans la durée, mais nous ne pouvons pas les imiter, le code génétique des humains est différent. Peut-être qu'au bout de l'évolution, une civilisation de mutants post-humains pourra être stable. Mais nous en sommes très loin et il faut vivre avec le génome de notre espèce, donc il faut organiser les inéluctables évolutions pour en faire de réels progrès.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1795
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:
@David L. a écrit:

Que le Starship puisse un jour tenir ses promesses, c'est une chose. Mais quand un système est utilisé, très fiable et peu coûteux, même s'il est ancien, ce n'est pas une "impasse".

C'est une différence philosophique. Je suis partisan du progrès.

Je le suis aussi. Mais je suis également partisan de l'utilisation des mots conformément à leur sens : le terme d'impasse ne correspond pas du tout à un système de transport peu coûteux et qui fonctionne sans perte de passagers depuis 1971, soit depuis presque quatre décennies !
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22358
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


A noter un  Article intéressant sur nsf qui retrace toutes les itérations ayant amené au projet starship / superheavy .

Article très long de 5 pages dont je vous laisse un lien pour une version:
 - Traduite sur Google traduction 
https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.nasaspaceflight.com/2020/10/the-continued-evolution-of-the-big-falcon-rocket/&prev=search&pto=aue

- originale. 
https://www.nasaspaceflight.com/2020/10/the-continued-evolution-of-the-big-falcon-rocket/
avatar
YoannMR

Messages : 262
Inscrit le : 04/03/2019
Age : 44 Masculin
Localisation : Isere

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@PierredeSedna a écrit:

C'est une différence philosophique. Je suis partisan du progrès.

Je le suis aussi. Mais je suis également partisan de l'utilisation des mots conformément à leur sens : le terme d'impasse ne correspond pas du tout à un système de transport peu coûteux et qui fonctionne sans perte de passagers depuis 1971, soit depuis presque quatre décennies !
Le dictionnaire définit la notion d'impasse comme "une situation sans issue dont on ne peut se sortir". Il correspond exactement à ce qu'il s'est passé pour les programmes principaux de la NASA.

Les Etats-Unis qui voici cinquante ans ont envoyé des hommes sur la Lune, sont restés dépendants des Russes pour l'accès des équipages à l'orbite basse pendant neuf ans de 2011 à 2020, alors que cette période ne devait pas excéder quatre ou cinq ans au départ. De surcroît la Russie, durant cette période marquée par plusieurs crises internationales, est redevenue un adversaire stratégique des Américains.

Et s'il n'y avait pas eu SpaceX, société issue d'une initiative privée née en dehors de la sphère de l'Etat fédéral, les Américains seraient encore dans cette dépendance, car le Starliner de Boeing n'est toujours pas au point.

Si l'on appelle pas cela une impasse, consécutive à l'échec de la navette spatiale et l'absence durable de solution de rechange, alors qu'appellera-t-on impasse dans le domaine du développement spatial ?

L'Amérique veut pouvoir compter sur ses propres forces, et sa vision de la modernité spatiale ne correspond pas à celle des Russes. 

Penser que le recours au Soyouz était une solution acceptable, c'est sous-estimer les effets délétères de cette dépendance, qui a humilié les Américains et exacerbé l'extrémisme dans ce pays.

Le discours nationaliste et haineux de Trump dans le VAB au moment du lancement du Crew Dragon en est l'illustration. 

Et côté Russe, les revenus apportés par le transport d'astronautes américains n'ont pas permis de développer le nouveau vaisseau spatial annoncé depuis de nombreuses années. Il y a toujours des projets, mais quand verront-ils le jour ?

Que le Soyouz ait, à quelques exceptions près (notamment un vol avorté) bien fonctionné durant cette période, n'est pas le sujet. La dynamique de la conquête spatiale aux Etats-Unis était stoppée, et c'est une initiative surgie à la périphérie des institutions américaines, la création de SpaceX, qui a fait naître une nouvelle dynamique. 

La conquête spatiale était dans l'impasse, elle ne l'est plus aujourd'hui.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1795
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


@PierredeSedna a écrit:
@David L. a écrit:

Je le suis aussi. Mais je suis également partisan de l'utilisation des mots conformément à leur sens : le terme d'impasse ne correspond pas du tout à un système de transport peu coûteux et qui fonctionne sans perte de passagers depuis 1971, soit depuis presque quatre décennies !
Le dictionnaire définit la notion d'impasse comme "une situation sans issue dont on ne peut se sortir". Il correspond exactement à ce qu'il s'est passé pour les programmes principaux de la NASA.

Les Etats-Unis qui voici cinquante ans ont envoyé des hommes sur la Lune, sont restés dépendants des Russes pour l'accès des équipages à l'orbite basse pendant neuf ans de 2011 à 2020, alors que cette période ne devait pas excéder quatre ou cinq ans au départ. De surcroît la Russie, durant cette période marquée par plusieurs crises internationales, est redevenue un adversaire stratégique des Américains.

Et s'il n'y avait pas eu SpaceX, société issue d'une initiative privée née en dehors de la sphère de l'Etat fédéral, les Américains seraient encore dans cette dépendance, car le Starliner de Boeing n'est toujours pas au point.

Si l'on appelle pas cela une impasse, consécutive à l'échec de la navette spatiale et l'absence durable de solution de rechange, alors qu'appellera-t-on impasse dans le domaine du développement spatial ?

L'Amérique veut pouvoir compter sur ses propres forces, et sa vision de la modernité spatiale ne correspond pas à celle des Russes. 

Penser que le recours au Soyouz était une solution acceptable, c'est sous-estimer les effets délétères de cette dépendance, qui a humilié les Américains et exacerbé l'extrémisme dans ce pays.

Le discours nationaliste et haineux de Trump dans le VAB au moment du lancement du Crew Dragon en est l'illustration. 

Et côté Russe, les revenus apportés par le transport d'astronautes américains n'ont pas permis de développer le nouveau vaisseau spatial annoncé depuis de nombreuses années. Il y a toujours des projets, mais quand verront-ils le jour ?

Que le Soyouz ait, à quelques exceptions près (notamment un vol avorté) bien fonctionné durant cette période, n'est pas le sujet. La dynamique de la conquête spatiale aux Etats-Unis était stoppée, et c'est une initiative surgie à la périphérie des institutions américaines, la création de SpaceX, qui a fait naître une nouvelle dynamique. 

La conquête spatiale était dans l'impasse, elle ne l'est plus aujourd'hui.

La conquête spatiale ne se limite pas à la NASA et je ne me plaçais pas de son seul point de vue.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22358
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas

Page 18 sur 24 Précédent  1 ... 10 ... 17, 18, 19 ... 24  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum