Ingénieur génie des procédés dans l'aérospatial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Bonjour à tous,

Je crée ce post car je suis actuellement dans une école d'ingénieur spécialisée dans le génie chimique/génie des procédés (ENSIC) en dernière année (spécialisation procédé pour l'énergie). Je recherche un stage de 6 mois de fin d'étude dans le domaine de l'aérospatial (domaine qui me passionne). 

Cependant je me demande si le génie des procédés est bien présent dans le secteur de l'aérospatial ? Si quelqu'un travaillant dans ce domaine peut me renseigner, ce serait cool !

De plus, les enseignements dans une école de génie des procédés tel que l'ENSIC sont très varié : mécanique des fluides, MATLAB, PRO/II, procédés de polymérisaiton, etc....

Merci pour vos réponses,
Bonne journée ! :)

Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


Je serais surpris que ces compétences n'intéressent pas le spatial ;)

Courage pour la recherche ! J'espère que tu auras de bons tuyaux ici. T'es-tu renseigné sur l'ESA ? Je pense notamment à l'ESTEC aux pays bas.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6306
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Merci pour ta réponse !
J'ai effectivement chercheé auprès de l'ESA, en plus de Airbus, Ariannegroup, safran. Mais le métier d'ingénieur procédé est pas des plus abondant. Pour tout dire je n'ai vu qu'une offre ingénieur procédé, et il fallait 10 ans d'expérience (c'était un CDI)

Enfaite j'ai du mal a voir en quoi le procédé est utile dans le domaine du spatial. Qu'est-ce que je peux apporter ? Je me demande si ma spécialisation dans le domaine des procédés pour l'énergie et l'environnement peut m'aider a m'insérer dans cette branche. (Beaucoup de thermodynamique)

Concernant l'ESTEC, j'avoue que je préférai rester en France, du moins pour mon premier job

Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


Peut-être que les petits gars très sérieux et ambitieux de Hybrid Propulsion for Space (près de Bordeaux) pourraient te confier des travaux.
Ils ont plusieurs engins sur le feu et ont déjà breveté quelques innovations hybrides qui pourraient leurs permettre d'atteindre l'orbite.
https://hybrid-propulsion.space/about.html
Fabien
Fabien

Messages : 5503
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


Ok cool, je ne connaissais pas ! Merci pour l'info, je vais regarder ça :)

Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


Comment tu décrirai le génie des procédés? J'ai du mal a voir...

Pour ce qui est Matlab, mécanique des fluides, polymérisation, c'est sûr que c'est recherché dans le spatial

jbb06

Messages : 42
Inscrit le : 17/01/2014
Age : 40 Masculin
Localisation : 34

Revenir en haut Aller en bas


Et bien, le génie des procédés intervient dès qu'il y a un processus de transformation de la matière ou de l'énergie : comment passer de matières premières à un produit final. Donc on nous apprend à concevoir et optimiser des procédés (en terme de productivité, coût énergétique), dimensionner des réacteurs, des pompes, des échangeurs de chaleur, méthodes de séparation, etc...  C'est en cela que je ne voit pas en quoi le procédé est présent dans l'industrie aérospatial. Il y a bien les polymères utilisé pour l'aérospatial, mais ils sont produits par des entreprises extérieurs qui ne sont pas de l'aérospatial à proprement parler.

Cependant, je pense que certaines compétences qu'on apprend dans mon école peuvent être utile (méca flu, thermo, MATLAB, polymères, etc...). Mais dans quel métiers exactement ? J'avoue que ça reste flou

Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


Objectivement ce qui compte c'est d'avoir fait une école d'ingénieurs reconnue par la CTI. La spécialisation en fait intervient en second plan dans le processus de recrutement tant les métiers y sont singuliers. Par contre fait gaffe à l'orthographe. "Ariannegroup" et ton CV c'est poubelle illico !
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2345
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


D'accord, c'est bon à savoir !
Et merci pour la correction, je ne sais pas pourquoi j'ai cette manie a mettre deux 'n' à ArianeGroup


Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


C'est une bonne école l'ENSIC. J'ai un copain de prépa qui y est allé.

As-tu regardé du côté d'Air Liquide ? C'est une boite qui tourne très bien en ce moment, qui aime les ingés chimistes/procédés et qui a quelques activités dans le spatial (filière hydrolox...). Il y a peut-être quelques opportunités.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1711
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 25 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@Razhiel a écrit:D'accord, c'est bon à savoir !
Et merci pour la correction, je ne sais pas pourquoi j'ai cette manie a mettre deux 'n' à ArianeGroup


Tu n’imagine pas la quantité de CV qu’on peut recevoir avec une faute d’orthographe dans le nom de l’entreprise ! Moi dans la plupart des entreprises que je connais, c’est rédhibitoire.

Il faut faire montre d’une certaine connaissance , sinon des métiers, au moins des domaines d’activités de la boite dans laquelle tu postules. Ce qui, dans le spatial, n’a rien de si trivial ...
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2345
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Mecaflu et thermo: c'est principalement dans les métiers de thermicien, ou de propulsion. Dès que tu as du fluide et des tubes en jeu. 
Le thermicien par exemple doit s'assurer d'une bonne homogénéité thermique du satellite et permettre d'évacuer les watt dissipés en chaleur (par les électroniques), vers l'espace. Comme tu n'a pas de phénomène de convection dans la caisse du satellite (pas d'air) tu n'as que des phénomènes radiatif et conductif. La méthode principale pour évacuer la chaleur en excès, c'est par l'utilisation de tube capillaire qui permettent de transporter un fluide caloporteur vers les radiateur du satellite. Le fluide se condense dans le radiateur (avec le froid de l'espace) et donc il y a échange de chaleur avec l'espace. On voit donc que beaucoup de notions entre en jeu

Matlab: n'importe quel ingénieur en a besoin pour la plupart des outils de simulation (thermique, électrique, orbitale... Pour ceux que je connais le mieux) 

Les polymères ce sera plutôt les ingénieurs en mécanique/structure: besoin de faire toujours plus léger, plus solide tout en supportant des écarts de température importants, des doses de radiation cumulé important etc... Et la structure doit offrir une grande stabilité (le lanceur la soumet à des accélérations et des vibrations importante)

jbb06

Messages : 42
Inscrit le : 17/01/2014
Age : 40 Masculin
Localisation : 34

Revenir en haut Aller en bas


@Vadrouille a écrit:C'est une bonne école l'ENSIC. J'ai un copain de prépa qui y est allé.

As-tu regardé du côté d'Air Liquide ? C'est une boite qui tourne très bien en ce moment, qui aime les ingés chimistes/procédés et qui a quelques activités dans le spatial (filière hydrolox...). Il y a peut-être quelques opportunités.
Je connais Air Liquide, et effectivement, beaucoup d'ENSIC finissent par travailler chez eux, et c'est une possibilité en effet. J'avoue que j'envisage quelque chose de plus proche du spatial. Car Air liquide a l'aérospatial comme "client" mais ce n'est pas du spatial à proprement parler
@jbb06 a écrit:Mecaflu et thermo: c'est principalement dans les métiers de thermicien, ou de propulsion. Dès que tu as du fluide et des tubes en jeu. 
Le thermicien par exemple doit s'assurer d'une bonne homogénéité thermique du satellite et permettre d'évacuer les watt dissipés en chaleur (par les électroniques), vers l'espace. Comme tu n'a pas de phénomène de convection dans la caisse du satellite (pas d'air) tu n'as que des phénomènes radiatif et conductif. La méthode principale pour évacuer la chaleur en excès, c'est par l'utilisation de tube capillaire qui permettent de transporter un fluide caloporteur vers les radiateur du satellite. Le fluide se condense dans le radiateur (avec le froid de l'espace) et donc il y a échange de chaleur avec l'espace. On voit donc que beaucoup de notions entre en jeu

Matlab: n'importe quel ingénieur en a besoin pour la plupart des outils de simulation (thermique, électrique, orbitale... Pour ceux que je connais le mieux) 

Les polymères ce sera plutôt les ingénieurs en mécanique/structure: besoin de faire toujours plus léger, plus solide tout en supportant des écarts de température importants, des doses de radiation cumulé important etc... Et la structure doit offrir une grande stabilité (le lanceur la soumet à des accélérations et des vibrations importante)
Super, merci pour ces info, j'y vois un peu plus clair. Je suis beaucoup plus intéressé par le côté thermique que par les polymères par exemple. Je pense que je vais m'orienter dans ce domaine, je pense pouvoir valoriser mes compétences ENSIC côté thermodynamique. De plus, j'ai pas mal étudier les différents type d'échangeur de chaleur donc ça me parle. 
En tout cas ça me conforte dans l'idée que je peux travailler dans un domaine qui me passionne. Merci !

Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


Pour Air Liquide, c'est vrai qu'ils sont plutôt pas mal impliqués dans le spatial, mais essentiellement pour l'image... Pour y faire carrière, il faut immanquablement passer par la grande industrie de production gazière.

En fait la vraie première question, trés difficile à te poser à ton âge, c'est veux-tu faire de la Maîtrise d'Ouvrage ou de la Maîtrise d'Oeuvre ? En gros du projet et du management ou du bureau d'études et des calculs ? Ce choix est trés structurant au moment de chercher un job et/ou une entreprise.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2345
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


J'avoue que lors des projets, j'aime avoir une vision d'ensemble. Donc j'imagine que je me tournerai plutôt vers de la gestion de projet. Mais j'avoue ne pas savoir ce que ça signifie au quotidien (c'est l'objectif du stage, je le sais bien). Je me vois pas faire un premier emploi en gestion de projet sans jamais avoir fait de calculs.

Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


@Razhiel a écrit:J'avoue que lors des projets, j'aime avoir une vision d'ensemble. Donc j'imagine que je me tournerai plutôt vers de la gestion de projet. Mais j'avoue ne pas savoir ce que ça signifie au quotidien (c'est l'objectif du stage, je le sais bien).

Pour le stage, la nuance ne se pose pas. Il est plus ou moins indispensable de faire du bureau d'études, ne serait-ce que pour valoriser ce qui t'a été enseigné à l'école.

Ensuite par exemple si tu bosses à l'ESA trés clairement tu fais du management de projet. Tu es intégré à une équipe qui dispose d'un budget et d'un objectif et tu coordonnes le travail des sous traitants. C'est clairement aussi le cas du CNES pour les lanceurs. Au sens industriel, ils ne fabriquent rien.

Si tu bosses chez ArianeGroup c'est plus diversifié. Il y a des bureaux d'études, il y a la production avec son management et il y a aussi des équipes de management de projet. Attention un projet c'est un concept vague et vaste. Développer Ariane 6 c'est un projet. Conduire le développement d'un nouveau type de raccordement sol/bord ou d'une nouvelle vanne, c'est aussi un projet. Plus modeste...
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2345
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Donc je peux très bien faire un stage orienté ingénieur procédé génie thermique chez ArianeGroup, puis progressivement m'orienté vers la gestion de projet si cela m'attire vraiment, même si ça n'est pas ma formation initiale ?

Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


@Razhiel a écrit:Donc je peux très bien faire un stage orienté ingénieur procédé génie thermique chez ArianeGroup, puis progressivement m'orienté vers la gestion de projet si cela m'attire vraiment, même si ça n'est pas ma formation initiale ?

Exactement. Faut pas trop se prendre la tête avec le stage. Idéalement le faire dans une boite qui a un grand nom. Le contenu n'est pas déterminant pour la suite...
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2345
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen a écrit:
@Razhiel a écrit:Donc je peux très bien faire un stage orienté ingénieur procédé génie thermique chez ArianeGroup, puis progressivement m'orienté vers la gestion de projet si cela m'attire vraiment, même si ça n'est pas ma formation initiale ?

Exactement. Faut pas trop se prendre la tête avec le stage. Idéalement le faire dans une boite qui a un grand nom. Le contenu n'est pas déterminant pour la suite...
Ok très bien, merci pour ces info Hadéen, ca m'aide beaucoup ! :)

Razhiel

Messages : 9
Inscrit le : 08/05/2020
Age : 24 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


J'ajoute quand même un grain de sel perso, qui n'est pas issu du spatial, mais qui s'applique partout : faire un stage qui te botte, et être performant sur le sujet, c'est toujours un bonus pour une embauche ! Les boites comptent énormément sur les stages pour repérer les "bons", si elles sont dans un contexte de recrutement.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6306
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


@Thierz a écrit:J'ajoute quand même un grain de sel perso, qui n'est pas issu du spatial, mais qui s'applique partout : faire un stage qui te botte, et être performant sur le sujet, c'est toujours un bonus pour une embauche ! Les boites comptent énormément sur les stages pour repérer les "bons", si elles sont dans un contexte de recrutement.

Tu as sans doute raison dans le cas général. Personnellement, dans l'entreprise où j'ai bossé trés longtemps, mon expérience est assez differente. Même si la DRH encourageait les stages, les services n'en voulaient pas trop. Un stagiaire c'est une charge, du boulot en plus. Il faut s'en occuper sans vraiment lui donner des trucs sensibles. J'ai personnellement l'expérience d'avoir refusé des stagiaires et 6 mois plus tard, une fois diplômés les avoir embauché en CDI...
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2345
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen a écrit:
@Thierz a écrit:J'ajoute quand même un grain de sel perso, qui n'est pas issu du spatial, mais qui s'applique partout : faire un stage qui te botte, et être performant sur le sujet, c'est toujours un bonus pour une embauche ! Les boites comptent énormément sur les stages pour repérer les "bons", si elles sont dans un contexte de recrutement.

Tu as sans doute raison dans le cas général. Personnellement, dans l'entreprise où j'ai bossé trés longtemps, mon expérience est assez differente. Même si la DRH encourageait les stages, les services n'en voulaient pas trop. Un stagiaire c'est une charge, du boulot en plus. Il faut s'en occuper sans vraiment lui donner des trucs sensibles. J'ai personnellement l'expérience d'avoir refusé des stagiaires et 6 mois plus tard, une fois diplômés les avoir embauché en CDI...

On trouve tous les cas de figure : les entreprises qui se servent des stages pour repérer de futurs collaborateurs, celles qui n'embauchent jamais un stagiaire juste après le stage, les relations DRH/services telles décrites par Hadéen, ou le contraire (la DRH qui accorde un seul stagiaire pour cinq chefs de projets demandeurs), ...

Toujours est-il qu'il est intéressant de faire un stage dans une entreprise reconnue dans son secteur, pas forcément un donneur d'ordres d'ailleurs, avec un maitre de stage dont l'appréciation, un jour, peut-être, comptera. Dans un secteur donné, "on se connait tous", ce qui n'est pas souvent pas bien réalisé par les stagiaires ou jeunes diplômés.

Pour revenir au sujet du génie des procédés pour le spatial, il est certain que si on construit un jour une base lunaire avec ISRU et tout, on aura besoin de toutes sortes de spécialistes en thermique, transferts de fluides, réacteurs chimiques, ...

cosmochris

Messages : 1572
Inscrit le : 01/01/2011
Age : 55 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum