[France-Allemagne] The Exploration Company

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


German-French space tech startup The Exploration Company raises €5.3 million for its mission to democratise space exploration

Une startup franco allemande basee a Munich et Bordeaux


EU-startups.com a écrit:Cette startup innovante de technologies spatiales a pour mission de démocratiser l'exploration spatiale. Ils développent un ensemble de vaisseaux spatiaux réutilisables qui volent autour de la Terre, se rendent sur la Lune et reviennent. Les véhicules ont des interfaces ouvertes et sont conçus pour être abordables et accessibles. Ils commenceront par transporter des marchandises, avec la capacité de transporter des humains prévue pour l'avenir.


Dernière édition par jassifun le Mar 23 Nov 2021 - 17:30, édité 1 fois
jassifun
jassifun

Messages : 2818
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Nyx

The Exploration Company a écrit:Nyx est un véhicule orbital modulaire, réutilisable et ravitaillé en orbite qui transporte des marchandises - et potentiellement des humains à plus long terme.

Nyx propose un large éventail de missions allant de 3 à 6 mois autour de la Terre (et rentrée) à l'atterrissage sur la Lune et à un saut de 50 à 100 km point à point sur la Lune. À terme, Nyx disposera de capacités d'amarrage et de ravitaillement en carburant, pouvant ainsi aller et retour sur la Lune, ainsi que pour réapprovisionner les stations spatiales et les grandes infrastructures spatiales.

[France-Allemagne] The Exploration Company Fichier+4
jassifun
jassifun

Messages : 2818
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


The Exploration Company a écrit:
Nyx est un véhicule orbital modulaire, réutilisable et ravitaillé en orbite qui transporte des marchandises - et potentiellement des humains à plus long terme.


Le souhait de disposer d'une capsule européenne prendrait forme.
montmein69
montmein69

Messages : 19093
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Avoir une capsule réutilisable c'est bien mais si le lanceur ne l'est pas  .... où est l'intérêt ?
Le plus gros du prix c'est le lanceur ! Le reste c'est marginal sur un lanceur consommable.
Et en Europe il n'y a que ariane (5, 6) ou vega  et permettez Vega c'est très polluant ( étages solides) Ariane c'est un peu mieux mais hors de prix pour une petite société.
Feront-ils leur propre lanceur ? à voir !
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 2346
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 64 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


Peut-être un partenariat avec un des nouveaux venus du newspace allemand, je pense notamment à RFA qui envisage le vol habité dans le futur...
J-B
J-B

Messages : 649
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 30 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas


L’engouement des start-up françaises pour l’espace
jassifun
jassifun

Messages : 2818
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 34 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


jassifun a écrit:L’engouement des start-up françaises pour l’espace
Bientôt la mienne aussi !!!!
Luwalker
Luwalker

Messages : 64
Inscrit le : 26/04/2022
Age : 21 Masculin
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas


Moi je renonce  FB_nok FB_rire2
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15364
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


https://europeanspaceflight.com/the-exploration-company-aims-to-offer-europe-independent-access-to-space/


The Exploration Company a été fondée en 2021 avec le noble objectif de démocratiser l'exploration spatiale. Cependant, contrairement aux barons de l'espace milliardaires qui facturent plus de 400 000 euros pour une courte virée en apesanteur, cette startup européenne vise à offrir un accès de longue durée à l'espace pour les partenaires commerciaux et de recherche à une fraction des coûts actuels.


L'entreprise
The Exploration Company est implantée en France et en Allemagne. Sur ces deux sites, la startup emploie plus de 15 personnes. Cet effectif naissant représente des décennies d'expérience dans l'industrie, travaillant pour Airbus, ArianeGroup, la NASA, le CNES, Avio, etc.


Selon le Registre du commerce et des sociétés français, la branche française de The Exploration Company a été créée en juin 2021 et est située au 1, avenue Niel Armstrong à Mérignac, près de Bordeaux.


La branche allemande de The Exploration Company a été enregistrée auprès du Handelsregister (registre du commerce allemand) en juillet 2021 et est située à l'adresse du European Space Agency Business Incubation Centre (ESA BIC) à Gilching.


L'objectif principal des BIC de l'ESA est d'aider les entrepreneurs et les startups à transformer leurs idées et inventions perturbatrices en entreprises prospères. Parmi les anciens de l'ESA BIC Allemagne, on compte Isar Aerospace et OroraTech.


En plus de faire partie du programme ESA BIC, The Exploration Company a été sélectionnée pour faire partie de la classe inaugurale du programme d'incubation Tech the Moon du CNES. Ce programme est présenté comme étant le premier incubateur au monde dédié aux startups développant des produits ou services liés à l'économie lunaire. Il a été lancé en 2021 et devrait favoriser cinq entreprises chaque année.


Financement
Pour montrer à quel point ils croient aux objectifs de l'entreprise, l'équipe initiale et nombre de ses conseillers ont apporté un financement de 1,5 million d'euros pour faire décoller l'entreprise.


Ce financement initial a depuis été suivi d'un tour de table d'amorçage sursouscrit de 5,3 millions d'euros qui a été clôturé en novembre 2021. Le tour de table était mené par Promus Ventures et comprenait Cherry Ventures et Vsquared.


S'adressant à European Spaceflight, Hélène Huby, PDG de The Exploration Company, a expliqué que le financement serait utilisé pour embaucher des ingénieurs supplémentaires, tester un moteur cryogénique pour un véhicule lunaire et terminer une petite capsule de démonstration qui devrait être lancée à bord du vol inaugural d'Ariane 6 plus tard cette année.


Baptisée Bikini Demo, la capsule de démonstration a une masse d'environ 20 kg et sera utilisée pour tester des modèles thermiques. La capsule est l'une des onze charges utiles qui ont obtenu une place à bord du vol inaugural d'Ariane 6. Selon l'ESA, les 800 kg de charges utiles seront hébergés sur un "mannequin de masse" qui sera lancé à bord d'une Ariane 62 équipée d'une coiffe de 14 mètres.


Le véhicule
L'Exploration Company développe un vaisseau spatial modulaire réutilisable baptisé Nyx, du nom de la déesse grecque de la nuit. La modularité et la possibilité de réutilisation du véhicule servent à garantir que le vaisseau spatial sera adaptable et rentable.


Une fois opérationnelle, l'itération initiale de Nyx est conçue pour être capable de transporter jusqu'à 4 000 kg en orbite terrestre basse pour une durée maximale de 6 mois. Cela comprend 2 500 kg de fret pressurisé et 100 kg de fret non pressurisé à bord de la capsule qui sera ramenée sur Terre. Le module de service du véhicule sera capable de transporter 1 400 kg de fret non pressurisé.


Afin d'assurer une flexibilité maximale de la mission, le vaisseau spatial sera agnostique vis-à-vis des lanceurs. Huby a expliqué que l'entreprise étudie un certain nombre de véhicules de lancement, dont Ariane 6, Falcon 9 et même Starship.


La mission de démonstration initiale devrait être lancée en septembre 2024. Elle sera ensuite suivie d'un vol inaugural en 2026. Ce décalage de deux ans est nécessaire pour que les enseignements tirés du vol de démonstration puissent être utilisés pour optimiser et améliorer le véhicule.


Après son entrée en service opérationnel, The Exploration Company espère ensuite se concentrer sur la Lune. La société vise actuellement une date de lancement en 2028 pour sa première mission sur la Lune.


Une fois opérationnel, le Nyx Moon devrait être capable non seulement de se poser sur la surface lunaire, mais aussi de faire des sauts de 50 à 100 km à la fois. Cela permettrait à l'atterrisseur d'explorer plusieurs endroits au cours d'une seule mission.


Les clients
À l'heure actuelle, The Exploration Company commercialise son service auprès d'un large éventail de clients dont les applications vont des missions de démonstration et des expériences en microgravité à la fabrication en orbite et aux utilisations de divertissement comme les placements de produits.


Les clients peuvent déjà effectuer des pré-réservations pour un vol Nyx sur le site Web de la société. Cette pré-réservation est finalisée par une lettre d'intention. Toutefois, un contrat de lancement confirmant la place de chaque charge utile sur un vol ne sera pas signé avant le premier trimestre de l'année prochaine.


Selon Huby, la société espère utiliser le processus de pré-réservation pour adapter son offre à ses clients.


Le coût
Afin de démocratiser l'accès à l'espace, The Exploration Company entend proposer un espace à bord des véhicules Nyx à 15 000 € par kg, soit environ 15 % de ce qu'il en coûterait à bord de la Station spatiale internationale. Toutefois, le premier vol de démonstration promet d'être encore plus abordable. Selon la page web de pré-réservation de la société, les places à bord de cette mission initiale ne coûteront que 1 500 € par kg. Cette mission de démonstration pourra accueillir une charge utile d'environ 300 kg.


Une fois que The Exploration Company aura conquis l'orbite terrestre basse et poussé jusqu'à la Lune en 2028, les places à bord d'une mission lunaire coûteront environ 300 000 euros par kilogramme, soit une fraction de ce qu'il en coûte actuellement si vous parvenez à convaincre quelqu'un d'accepter de transporter votre charge utile. La société ne prend actuellement pas de pré-réservations pour ses missions Nyx Moon.


Le verdict
Dire que la mission de The Exploration Company est ambitieuse serait un euphémisme. Elle prévoit d'atteindre un niveau de coût et de flexibilité qui n'existe pas aujourd'hui avec une fraction du financement qu'une startup basée aux États-Unis serait en mesure d'obtenir par le biais de financements publics et privés. Cependant, nous pensons qu'ils sont bien positionnés pour atteindre leur objectif.


Le leadership est primordial pour une startup qui espère bouleverser un secteur et The Exploration Company est bien équipée à cet égard. Hélène Huby a près d'une décennie d'expérience dans l'industrie en travaillant chez Airbus, ArianeGroup et, plus récemment, la startup de réduction des débris spatiaux ClearSpace. Pendant son séjour chez Airbus, de 2018 à 2021, Huby a occupé le poste de vice-présidente de l'équipe du module de service européen Orion, travaillant sur un élément clé du vaisseau spatial qui ramènera les astronautes sur la Lune pour la première fois depuis la fin du programme Apollo. Avec son équipe de gestion, dont chacun a un parcours aussi distingué que celui de Huby, la direction de The Exploration Company semble bien équipée pour atteindre les objectifs ambitieux de la startup.


Après le leadership, le financement est souvent la partie la plus cruciale de toute startup. Bien que la société n'ait levé que 6,8 millions d'euros, il est important de rappeler qu'elle y est parvenue alors qu'elle avait moins d'un an. De plus, comme le premier tour de table a été sursouscrit, il est clair que l'entreprise ne manque pas d'intérêt de la part des investisseurs.


Le dernier élément de la réussite d'une startup est sa capacité à attirer des clients. Selon Huby, malgré les premiers stades de développement, plusieurs clients ont signé des lettres d'intention montrant leur intérêt à faire partie d'une mission Nyx. De plus, avec la mise hors service de la Station spatiale internationale prévue dans les dix prochaines années, l'Europe et bien d'autres pays chercheront une alternative pour mener des recherches en microgravité. Bien qu'il existe des options en voie de devenir opérationnelles, comme le programme Space Rider de l'ESA, Nyx promet d'être beaucoup plus performant, flexible et abordable.



Dans l'ensemble, The Exploration Company semble être une entreprise à suivre de près au cours des prochaines années.
J-B
J-B

Messages : 649
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 30 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas


Bon, JB, nous suivront ça puisque ce projet fait partie de ce que j'appelle le frémissement européen. Je suis mollement confiant, mais après tout, qui de mieux en Europe et en France en particulier pour se lancer dans l'aventure lunaire ?
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15364
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Bon, JB, nous suivront ça puisque ce projet fait partie de ce que j'appelle le frémissement européen. Je suis mollement confiant, mais après tout, qui de mieux en Europe et en France en particulier pour se lancer dans l'aventure lunaire ?
https://twitter.com/hugolisoir/status/1534245041635565569

En tout cas au vu de cette déclaration ils manquent pas de candidats pour les rejoindre!
J-B
J-B

Messages : 649
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 30 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas


https://www.youtube.com/watch?v=dDLAQTofg7M

Interview de Hélène Huby fondatrice et directrice de the exploration company.

J'adore vraiment sa vision du spatiale, il nous faudrait plus de personnes comme ça dans le spatial européen... En tout cas l'ambition est là, j'espère que cette compagnie va réussir!
J-B
J-B

Messages : 649
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 30 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum