PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueil
Planning des lancements

Derniers sujets
» [SpaceX] Développement du Starship Hopper
par Terdious Aujourd'hui à 23:11

» [ISS] Expédition 59
par David L. Aujourd'hui à 20:42

» Atlas V 401 (RBSP) - 30.8.2012
par David L. Aujourd'hui à 20:26

» Nouvelles de la mission Juno autour de Jupiter
par David L. Aujourd'hui à 20:23

» Photos rares et/ou originales, de préférence inédites sur le forum
par David L. Aujourd'hui à 20:19

» Espace & Exploration n°50 - Collector avec un petit cadeau
par GNU Hope Aujourd'hui à 17:29

» Nouvelles de Thomas Pesquet
par Yantar Aujourd'hui à 16:59

» New Horizons : survol d'Ultima Thule (2014 MU69) - 1er janvier 2019
par David L. Aujourd'hui à 15:21

» J'm'énerve pas, j'explique [chaîne youtube]
par Fabien0300 Aujourd'hui à 14:54

» La Saturn V en LEGO!
par Ripley Aujourd'hui à 14:47

» Quelques questions concernant les dimensions de l'Atlas V
par Katapros Aujourd'hui à 14:42

» Mission Nasa vers Pallas
par Fabien0300 Aujourd'hui à 12:50

» Rocket Lab
par David L. Aujourd'hui à 10:03

» Les nouvelles du lanceur Ariane 6 (3/3)
par bds973 Aujourd'hui à 7:45

» Politique spatiale de Donald Trump, 45e Président des USA
par Thierz Aujourd'hui à 7:05

» Delta-2 (1989-2018)
par David L. Aujourd'hui à 5:23

» Vega VV14 (Prisma) - 22.03.2019
par David L. Aujourd'hui à 5:02

» [Rocket Lab] Electron n°5 (R3D2) - 24.3.2019
par David L. Aujourd'hui à 4:09

» Vols suborbitaux
par Elixir Aujourd'hui à 4:00

» Observation de la Terre depuis l'espace
par David L. Aujourd'hui à 0:15

» Minotaur-1 (NROL-111) - 2019
par David L. Aujourd'hui à 0:09

» Minotaur-4 (NROL-129) - 2019
par David L. Aujourd'hui à 0:06

» Nouvelles de Boeing
par Kostya Hier à 21:34

» Développement du Space Launch System (2/2)
par BBspace Hier à 18:52

» La fusée d'archimède/Archytas de Tarente (5ème siècle av JC!)
par lambda0 Hier à 16:06

» Destination Orbite
par Yantar Hier à 13:19

» Nouvelles de Blue Origin
par phenix Hier à 11:38

» Nouvelles de la mission Hayabusa-2 (Ryugu)
par Wakka Hier à 9:53

» Soyouz-ST-B VS22 (O3b F5) - 04.04.2019
par nikolai39 Hier à 7:49

» Nouvelles de la mission Akatsuki (Venus Climate Orbiter)
par Astro-notes Hier à 6:49

Lancement Vega VV14 - Prisma

Le 22 mars 2019 à 01h50 UTC, Arianespace doit lancer le satellite italien d’observation de la Terre Prisma, avec une fusée Vega, depuis l’Ensemble de Lancement Vega du Centre Spatial Guyanais.

Prisma (Precursore Iperspettrale della Missione Applicativa) est un satellite financé par l’ASI et construit par Carlo Gavazzi Space SpA à Milan, à partir de la plate-forme MITA. Sa masse est de 830 kg. Il a succédé en 2008 au projet HypSO, lancé en 2002 puis abandonné. La charge utile de Prisma, d’une masse de 90 kg, est constituée d’un instrument combinant un capteur hyperspectral avec une caméra panchromatique de résolution moyenne. Des informations peuvent ainsi être obtenues sur la composition chimique de ce qui est observé. La résolution en mode hyperspectral est de 20 à 30 m et en mode panchromatique de 2,5 à 5 m, avec une fauchée de 30 à 60 km. Le capteur hyperspectral opère dans le domaine 0,4 à 2,5 µm (visible et infrarouge, 10 nm de résolution, 239 bandes) alors que la caméra panchromatique est limitée au domaine visible entre 0,4 et 0,7 µm. Sa durée de ''vie'' prévue est de 5 ans.

Les domaines d’application des données recueillies par Prisma seront notamment l’analyse des forêts, l’agriculture de précision, les eaux littorales et intérieures, le changement climatique, la recherche environnementale, la dégradation des sols et leurs propriétés. Les données récoltées seront envoyées à la station de Matera, via une liaison en bande X.

Le lanceur Vega doit le placer sur une orbite héliosynchrone à 614,8 km d’altitude, avec une inclinaison de 97,85°, qui permet un cycle de 29 jours (430 orbites). L’heure locale du nœud descendant est de 10h30. C’est le troisième tir de l’année pour l’opérateur européen et le premier avec le lanceur italien. Huit autres tirs sont prévus avant la fin de l’année, dont trois de la fusée italienne.

22.03.2019 : Succès du lancement et de la mise en orbite du satellite Prisma.

Lancement du Soyouz MS-12

L’agence spatiale Roscosmos lancera le Jeudi 14 Mars 2019 à à 19h14 UTC le vaisseau spatial Soyouz MS-12 à bord d’une fusée Soyouz-FG. Le vaisseau partira vers la Station spatiale internationale depuis le pas de tir 1/5 du cosmodrome de Baïkonour.

L'équipage du Soyouz est constitué de 3 membres qui participeront aux Expéditions 59 et 60 de l’ISS. Il est composé du russe Alexeï Ovtchinine et des américains Nick Hague et Christina Hammock-Koch. Alexeï Ovtchinine, déjà vétéran d’un séjour de six mois à bord de l’ISS lors des Expéditions 47 et 48 en 2016, et Nick Hague, qui réalisait son premier vol spatial, constituaient l’équipage lors du lancement avorté de Soyouz MS-10 le 11 Octobre dernier. Initialement destinés à participer aux Expéditions 57 et 58, les deux hommes étaient revenus sur Terre après un vol suborbital de 19 minutes et 41 secondes, suite à une défaillance lors du largage du premier étage du lanceur Soyouz. Revenus sains et saufs sur Terre, ils ont été réassignés sur Soyouz MS-12. Quant à Christina Hammock-Koch, elle effectuera son premier vol spatial.

L’amarrage à l’ISS est prévu à 01h07 UTC le 15 mars, soit 6 heures après le lancement, sur le module russe Rassvet. L’équipage de Soyouz MS-12 rejoindra celui de l’Expédition 58 actuellement à bord de l’ISS, composé du russe Oleg Kononenko, commandant, de l’américaine Anne McClain et du canadien David Saint-Jacques.

Durant leur mission, Hague et Hammock-Koch devraient participer à certaines des trois EVA programmées sur le segment américain les 22, 29 Mars et 8 Avril prochain. Ovtchinine participera à la prochaine EVA du segment russe avec Kononenko en Mai. De plus l’Expédition 59 devrait accueillir le premier vaisseau CST-100 Starliner de Boeing en Avril ou Mai.
Le retour sur Terre de Soyouz MS-12 devrait intervenir en septembre 2019, 6 mois après son arrivée à bord de l’ISS.

14.03.19: succès du lancement de la capsule Soyouz MS-12. L'amarrage avec ISS est prévu à 01h07 UTC cette nuit.
15.03.2019 : Succès de l’amarrage du Soyouz à l'ISS à 01h01 UTC suivi de l'ouverture du sas à 03h07 UTC cette nuit.

Lancement du premier vaisseau Dragon 2 de SpaceX


C’est le 2 mars à 07h48 UTC que SpaceX devrait lancer du pad 39A de Cap Canaveral à l'aide d'une Falcon 9, son premier vaisseau spatial destiné à transporter à l'avenir des astronautes vers la Station spatiale internationale. Pour ce vol, appelé SPX Demo-1, le vaisseau sera inhabité, toutes les opérations se faisant en automatique afin de valider son lancement et les procédures d’approche et d’amarrage à l’ISS.

C'est en 2010 que les premiers appels d’offres, du programme CCDeV, ont été lancés afin de prendre le relais du transport de personnels américains dans l'espace suite à l’arrêt du programme de navette spatiale intervenu en 2011. Entre temps, l’Amérique a du se rendre dépendante du Soyouz Russe pour l’envoi d’astronautes vers l’ISS.
Des 3 candidats sélectionnés (Boeing, SpaceX et Sierra Nevada Corp) seuls Boeing et SpaceX ont été retenus en 2014 : SpaceX avec son Dragon 2 et Boeing avec son CST-100 « Starliner », SNC ayant été repêché pour du transport de fret. En 2015, quatre astronautes sont qualifiés (deux par type de vaisseau) mais les sociétés n’étant pas prêtes, les premières missions ont été constamment reportées jusqu’à ce jour. En effet, les plans initiaux prévoyaient le lancement de Demo-1 dès 2015, puis celui-ci fut repoussé à décembre 2016 suivi de multiples reports en 2017 et 2018 pour finalement être opérationnel cette année.

Ce vol est donc d’une importance capitale, car il doit tester les procédures d’approche et d’amarrage à ISS, d'autant que contrairement à la version Cargo celui ci aura la capacité d'amarrage automatique. Il y restera 5 jours (du 3 au 8 mars), avant d’effectuer les étapes complètes de désamarrage, désorbitation, rentrée atmosphérique, amerrissage et récupération afin de le qualifier pour les vols habités. Pendant tout ce temps, les systèmes de support-vie seront eux aussi surveillés de près et cette même capsule sera ensuite réutilisée pour un essai d’abandon au lancement prévu en mai prochain.

Si tout se passe sans encombre, le prochain vol dénommé SPX Demo-2 devrait intervenir en juillet de cette année avec 2 Américains à bord. Il s’agit de Robert Behnken et Douglas Hurley, tous deux astronautes de la NASA et ayant chacun 2 vols de navette à leur actif.
Pour rappel, le Dragon V2 a une masse maximale d'un peu moins de 10 tonnes, avec une capacité de 7 astronautes. Les panneaux solaires ne seront plus sur montés sur des bras mais intégrés sur la moitié du cylindre du module de service, l'autre partie étant recouverte de radiateurs afin de réguler la température interne du vaisseau. Son retour se fera en mer sous parachutes, l'atterrissage par rétro-propulseurs n'ayant pas été validé par la NASA.

2.3.2019 : Succès du lancement et de la mise en orbite du Dragon Crew. L'amarrage à la station spatiale est prévu vers 11h00 UTC dimanche 3 mars.
3.3.2019 : Succès de l'amarrage du Dragon 2 à l'ISS à 10h51 UTC, suivi de l'ouverture du sas à 13h07 UTC.
8.3.2019 : Le désamarrage du Dragon Crew de la station spatiale a été réalisé avec succès à 07h31 UTC. Après la rentrée atmosphérique la capsule a amerri dans l'Océan Atlantique à 13h45 UTC.


Lancement Soyouz ST - VS21

Arianespace doit lancer le 27 février 2019 à 21h37 UTC une fusée Soyouz-ST-B porteuse des 6 premiers satellites de la constellation OneWeb, depuis l'Ensemble de Lancement Soyouz du Centre Spatial Guyanais.

Initialement connue sous le nom de WorldVu, OneWeb est une constellation d'environ 900 satellites positionnés en orbite basse qui devra fournir aux particuliers des régions non desservies, une connexion internet à haut débit. Le contrat signé avec Arianespace en juin 2015 comprend 21 lancements de Soyouz ST pour débuter le déploiement et la fabrication des satellites par Airbus Defence and Space. Les 10 premiers satellites ont été fabriqués à Toulouse afin de mettre au point le processus de fabrication, les suivant devant être produits et assemblés dans une usine située à Exploration Park, près du KSC en Floride.

En mars 2018, la Commission fédérale des communications américaine ayant assoupli la réglementation concernant la durée du déploiement de la constellation, celui-ci passe de 6 à 9 ans et l'autorisation de passer de 900 à 1980 satellites est accordée. Cela permet à OneWeb d’évoluer de 18 à 36 plans orbitaux avec un nombre maximal de satellites circulant sur un même plan orbital passant de 40 à 55. Mais de récents tests au sol sur les premiers satellites produits à Toulouse dépassant toutes les attentes, la constellation pourrait finalement être réduite d'un tiers.

Chaque satellite de dimensions 1 m x 1 m x 1,3 m a une masse de 150 kg, dispose de panneaux solaires pour lui fournir de l'énergie et utilise un propulseur à effet Hall pour le maintenir en orbite. Positionné sur une orbite polaire inclinée à 87,9° et à une altitude de 1200 km, un satellite assure une couverture de 1080 X 1080 km. Déployés à une altitude d'environ 450 km, ils devront rejoindre leur orbite de travail à l'aide de leur propulsion électrique et, en fin de vie, redescendre à 250 km pour une rentrée atmosphérique rapide et une destruction totale.

Une soixantaine de vols seront donc nécessaires pour déployer cette constellation avec 21 Soyouz ST mais aussi 39 tirs du lanceur LauncherOne de Virgin Galactic.

28.02.2019 : Succès du lancement de la 21 ème Soyouz ST et de la mise en orbite basse des 6 premiers satellites de la constellation OneWeb.

Retrouvez le sujet de discussion ICI
Voir le lancement en direct ICI

Beresheet, premier atterrisseur privé sur la Lune

Le 22 février 2019 à 01h45 UTC, une Falcon 9 v1.2 B5 doit décoller du Cape Canaveral Air Force Station (CCAFS), en Floride, depuis le pas de tir LC-40. Elle emportera le satellite PSN6 et un atterrisseur lunaire privé développé par la société israélienne SpaceIL, organisation à but non lucratif créée en 2011. Le 1er étage du lanceur sera récupéré sur la barge OCISLY.

PSN-6 est un satellite de communication, TV et Internet indonésien de 4735 kg qui sera placé en orbite géostationnaire. Une fois positionné il larguera un microsat expérimental, nommé S5, de 60 kg, réalisé par l'Air Force Research Laboratory pour le compte de l'USAF.

Beresheet, qui veut dire Genèse en hébreu, est le premier atterrisseur privé à destination de la Lune. Ce projet israélien, d'un coût de 100 millions de dollars, a été financé par des fonds privés. SpaceIL, aidé par Israël Aerospace Industries, avait initialement réalisé ce projet dans le cadre du Google Lunar XPrize (GLXP). Bien que le prix ait expiré en mars 2018 sans gagnant, l'équipe israélienne a quand même poursuivi le développement de son atterrisseur lunaire.
L'engin d'une masse de 585 kg alunira le 11 avril 2019, puis devra ensuite redécoller pour réaliser un bond de 500 m afin de respecter les règles prévues du GLXP.
L'atterrisseur est équipé pour mesurer le champ magnétique afin de récolter des données qui permettront de mieux comprendre la formation de la Lune. Il emporte également une capsule contenant des disques numériques avec des dessins d'enfants, des chansons et des images de symboles israéliens, les souvenirs d'un rescapé de la Shoah et une Bible.

Jusqu'à présent seuls la Russie, les Etats-Unis et la Chine ont envoyé des engins sur la Lune. Israël sera la quatrième nation à s'y poser et SpaceIL, la première société privée.

22.02.2019 : Succès du lancement, de la mise en orbite des satellites et du retour sur barge du 1er étage.


Lancement d’Ariane VA247

Le 05 février 2019, à 21h01 UTC, Arianespace lancera une Ariane 5 ECA "coiffe longue" (VA247) depuis son pas de tir ELA-3 du centre spatial guyanais. La mission de ce premier vol de 2019 sera de placer en Orbite de Transfert Géosynchrone (GTO) deux satellites de communication. La performance demandée au lanceur pour ce vol est d’environ 10052 kg.

Installé en position haute sous la coiffe, le condosat géostationnaire HS-4/SGS-1 (Saudi Geostationary Satellite 1/Hellas Sat 4) composé de deux charges utiles : SGS1 du client Saoudien KACST et Hellas Sat 4 du Gréco-Chypriote HellasSat. Sa mission sera d’assurer des services de télécommunications avancés tels la télévision, Internet, de la téléphonie ainsi que des communications militaires sécurisées pour des clients des zones Europe, Afrique du sud et Moyen-Orient. Le satellite HS-4 / SGS-1 a été conçu, assemblé et intégré par le fabricant américain Lockheed Martin Space et sa masse est de 6495 kg, pour une durée de vie de 15 ans avec une extension possible à 23 ans. La séparation en vol aura lieu à T+27mn21s

Placé en position basse sous le module SYLDA se trouve le satellite indien GSAT-31 fabriqué par l'ISRO (Indian Space Research Organisation), fidèle client d'Arianespace. Sa mission sera de réaliser des télécommunications. D'une masse de 2536 kg, sa durée de vie est de 15 ans. Le satellite sera largué à T+42mn27s.

Ce lancement sera le 103ème d'une Ariane 5 et 70ème de la version ECA. Cette année, Arianespace prévoit 6 lancements de son lanceur lourd avant l'arrivée d'Ariane 6 à l'été 2020.

06.02.2019 : Succès du lancement et de la mise en orbite des satellites.

Retrouvez le sujet de discussion ICI
Revoir le lancement ICI


Liens

Les sites d'actualité :

Techno-Science, l'actualité technologique et scientifique
Flashespace.com, en direct du ciel et de l'espace
Futura-Sciences, au coeur de la science


Les sites créés par nos membres :

Kosmonavtika, le site francophone de la cosmonautique russe, par Nikolai
De la Terre à la Lune, le programme Apollo, un fantastique voyage ..., par Apolloman
Destination Orbite, par Yantar
Pioneer_astro, par Pioneer6014
Blog sur le suivi du développement de la capsule Orion, par Wakka
L'homme sur Mars, par Argyre
La liste des satellites lancés depuis 1957, par Astro-notes
Archéovidéos, par Nyos
Cosmopif
Bourane, Energia, et les navettes soviétiques, par Buran
Space Models, par Lunokhod2
Capcom Espace, l'encyclopédie de l'espace, par Capcom

Espace-Passion, par Tezio
ISS 360°, par Visite360Pro
Kosmosnews, l'actualité spatiale russe, par Patchfree


Quelques agences spatiales du monde :
L'ESA, l'agence spatiale européenne
La NASA, l'agence spatiale américaine
Roscosmos, l'agence spatiale russe
La JAXA, l'agence spatiale japonaise
Le Cnes, l'agence spatiale française
SpaceX
ISRO, l'agence spatiale indienne
CNSA, l'agence spatiale chinoise


Les « lives », l'espace en direct :
NASA TV, l'ISS et les lancements de la NASA en direct (UStream NASA-TV HD)
Vidéos et webcams en direct du Kennedy Space Center

Les lancements d'Arianespace en direct
Spaceflight Now, l'actualité du spatial en direct


Pour plus de liens, rendez vous dans la rubrique "l'astronautique sur le web" du forum.

Prochain évènement
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 20 utilisateurs en ligne :: 5 Enregistrés, 0 Invisible et 15 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Anovel, apollo52, cube, MRS, YoannMR

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 446 le Mar 6 Fév 2018 - 22:02
Aidez le Forum par un don

Petites annonces

Statistiques
Nous avons 4018 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Mercier

Nos membres ont posté un total de 425896 messages dans 18447 sujets
Bien utiliser le forum



Dédicaces
Les dédicaces des personnages de la conquête spatiale pour le forum
Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit