PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Planning des lancements

Derniers sujets
» Kosmonavtika.com
par Kitu Aujourd'hui à 0:10

» Simulateur perso : "force centrifuge" lorsqu'on sépare deux corps en rotation
par Space Opera Hier à 23:49

» [Candidature] Photo du mois (Mars 2015)
par Tezio Hier à 22:42

» SpaceX : avenir, perspectives et opinions
par Outan Hier à 21:50

» Lancement Vega VV05 - Sentinel 2A - 12 juin 2015
par Gergovie Hier à 20:08

» Nouvelles de la mission Dawn
par grysor Hier à 19:51

» Quelques nouvelles de chez SpaceX
par olarthym Hier à 15:56

» Présentation de Remas
par Mustard Hier à 14:01

» Lancement Falcon-9 / ABS-3A/Eutelsat 115 West B - 28.02.2015
par Remas Hier à 11:34

» PRIDE-ISV : un "X37B" Européen
par Maurice Hier à 9:52

» [ISS] EVA 29, 30 et 31 / 21 et 25 février - 1er mars 2015
par Lucas31 Dim 1 Mar 2015 - 21:41

» [Film] Chappie
par lionel Dim 1 Mar 2015 - 19:42

» Émission radio A toi les étoiles février 2015
par Lechat78 Dim 1 Mar 2015 - 19:11

» Les nouvelles du lanceur Ariane 6
par Mekka Dim 1 Mar 2015 - 15:52

» Lancement CZ-3C G2 / CE-5 T1 à XSLC - Le 23 Octobre 2014 - [Succès]
par Space Opera Dim 1 Mar 2015 - 12:55

» Leonard Nimoy, alias Spock dans «Star Trek», est mort
par Buddy Dim 1 Mar 2015 - 11:47

» Lancement Soyouz-2.1a / Bars-M - 27 février 2015
par Astro-notes Dim 1 Mar 2015 - 11:19

» [Vote] Photo de mois (Février 2015)
par Sojourner Dim 1 Mar 2015 - 10:58

» Développement du Space Launch System
par montmein69 Dim 1 Mar 2015 - 9:43

» Lancement Ariane 5 ECA VA222 / Sicral-2 + Thor-7 - 16 avril 2015
par Gergovie Dim 1 Mar 2015 - 8:53

» Iran : création d'une mini capsule spatiale habitée
par Giwa Dim 1 Mar 2015 - 6:14

» Lancement Vega VV04 / IXV - 11 février 2015
par Gergovie Sam 28 Fév 2015 - 21:16

» Sonde technologique Asteroid Impact and Deflection Assessment (AIDA)
par montmein69 Sam 28 Fév 2015 - 20:50

» La Russie envisage de créer une nouvelle station orbitale en 2017
par montmein69 Sam 28 Fév 2015 - 20:31

» Rosetta : Mission autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko
par montmein69 Sam 28 Fév 2015 - 11:20

» Lancement Soyouz VS11 - Galilleo - 27 mars 2015 - CSG
par Herve Sam 28 Fév 2015 - 9:43

» Nouvelles du cosmodrome de Vostotchniy
par Giwa Sam 28 Fév 2015 - 9:28

» Réflexions sur le paradoxe de Fermi
par Gergovie Sam 28 Fév 2015 - 7:38

» [KSP] Grosse mission vers Eve
par Space Opera Sam 28 Fév 2015 - 1:57

» Expo "Red Bull Strato" musée des transports . Lucerne 27/02 au 20/05 2015.
par Taurus-Littrow Sam 28 Fév 2015 - 0:49

Vol expérimental du IXV européen


09.02.15: L’ESA s’apprête a lancer son véhicule spatial expérimental "IXV" le 11 février à 13h00 UTC depuis le pas de tir ELV de Kourou à l’aide du lanceur léger européen Vega. Prototype de mini navette automatique, équivalent à un mini X37B de l'USAF, il amerrira après un vol suborbital.

Initialement développé par le Centre National d'Etudes Spatiales (CNES), l’IXV (Intermediate eXperimental Vehicle) est un projet de l'ESA qui a pour but de valider les technologies de rentrée atmosphérique dans le cadre du programme FLPP (Future Launcher Preparatory Program), programme spatial destiné à préparer les nouvelles générations de lanceurs européens réutilisables.
Durant son vol sub orbital qui durera 100 minutes, l'IXV culminera à 420km, avant de revenir dans l'atmosphère à la vitesse de 27 720 km/h, puis amerrir en Océan Pacifique, suspendu à un parachute.
Les objectifs de la mission seront de mesurer les comportements de l'engin durant tout le vol, notamment ses phases hypersonique et supersonique lors de la rentrée atmosphérique, ainsi que la protection thermique.
Long de 5 m pour une largeur de 2,2 m, et d'une masse de 1.9 tonnes, l’IXV est un engin de type "lifting body" ou corps portant, dépourvu d'ailes mais disposant de deux volets fixés à l'arrière afin de contrôler la rentrée atmosphérique. Il dispose également d'un système de contrôle d'orientation pour adapter sa trajectoire dans l'espace. A ce jour aucun autre essai n'est planifié mais ce programme pourrait déboucher sur le projet PRIDE, équivalent européen du X-37B de l'USAF, pour un vol à l'horizon 2020.

Ce lancement sera le 4ème vol de Vega en 3 ans, 2 autres Vega devraient décoller en 2015. Ce sera également le premier lancement de l'année pour Arianespace.


Mise à jour (11.02.15): Lancement réussi de Vega et succès total de la mission expérimentale du vaisseau Européen IXV. L'engin a correctement amerri dans l'océan pacifique après un spatial suborbital d'une heure.


Voir le sujet de discussion ICI
Revoir le lancement ICI

Europe, prochain objectif de recherche de la vie


05.02.15:
Après le congrès en Novembre dernier, l'administration Obama vient de décider cette semaine d'augmenter la dotation à l'exploration d'Europe, lune de Jupiter, par la NASA en la portant à 18,5 M$ en 2016. Ce geste est vu comme une confirmation de la Mission "Europa Clipper" (qui a remplacé la sonde JEO de la mission conjointe EJSM/Laplace abandonnée en 2011 suite au retrait de l'ESA) et la NASA va ainsi pouvoir tenter de découvrir si cette lune gelée galiléenne peut héberger les conditions de la vie. A l'étude déjà depuis les recommandations en 2011 du rapport décennal sur les sciences planétaires, cette mission consiste en 45 survols d'Europe à des altitudes variant de 2700 km à 25 km. A bord de cette sonde qui devra résister aux fortes radiations émises par Jupiter, le radar IPR doit permettre de sonder la couche de glace recouvrant la surface de ce satellite afin d'en déterminer l'épaisseur. La caméra stéréo topographique TI haute résolution ainsi que la caméra de reconnaissance RC (dans le domaine visible) produiront une imagerie très précise de la surface pendant que le spectromètre infrarouge SWIRS permettra d'identifier les matériaux présents en surface et d'en déterminer la distribution. Pour compléter le portrait d'Europe, un spectromètre de masse (NMS) sondera la structure chimique des molécules de sa surface et analysera durant les survols la composition de son atmosphère ténue (alimentée par d'immenses geysers surgis de ses profondeurs) alors que des sondes de Langmuir mesureront les caractéristiques du plasma qui l'entoure.
Le concept de la mission permet aussi de considérer l'emport d'un atterrisseur (non encore décidé) mais l'orbite de la sonde ne sera pas autour du satellite lui-même mais autour de Jupiter afin de permettre les 45 rendez-vous prévus avec Europe par une simple capture dans le champ de gravité de cette géante du système solaire.

Le lancement d'Europa Clipper est prévu en 2025. Europe devrait avoir de la visite vers 2030 puisque, décidée il y a deux ans, la mission JUICE de l'ESA lancée en 2022 à destination de Ganymède prévoit aussi quelques survols d'Europe à la même période.

Suivre le sujet de discussion ICI

On a retrouvé Beagle-2


18/01/15: Noel 2003, la sonde orbitale européenne Mars Express a largué un petit atterrisseur nommé Beagle-2, qui devait se poser dans la zone d'Isidis Planitia. Malheureusement depuis la séparation, la sonde n'a plus jamais donné signe de vie et a été déclarée perdue deux mois plus tard. L'hypothèse la plus probable émise serait un écrasement au sol à cause d'une atmosphère plus fine que prévu à ce moment là et qui n'aurait pas suffisamment freiné la sonde. 11 ans plus tard, la sonde américaine MRO a fort probablement découvert la sonde européenne ... intacte.

La découverte s'est faite à l'aide d'images de la caméra HiRISE embarquée sur la sonde MRO (NASA). C'est Michael Croon, un ancien membre de l'équipe Mars Express, qui a initialement orienté les recherches dans cette zone. Les photographies montrent vraisemblablement le bouclier thermique, le parachute et le module lui-même, dans une configuration laissant penser que l'arrivée jusqu'au sol de Mars s'est fait conformément à ce qui était prévu. Beagle 2, d'une forme d'assiette en position repliée, mais d'aspect final qui évoque les pétales d'une fleur, semble partiellement déployé à la surface de Mars. Or, un déploiement total était indispensable pour exposer l'antenne de communication. Ce non-déploiement expliquerait donc son silence une fois posé à la surface de la planète.

La sonde, dont l'instigateur était le britannique Pr. Colin Pillinger, avait été conçue et financée sur des fonds en partie privés. Véritable couteau suisse de la recherche d'activité biologique sur Mars, sa masse n'était que de 33 kg. Le concept audacieux, qui permettait d'emporter de nombreux instruments de taille et de masse réduites, aura finalement manqué de fiabilité. Une commission d'enquête avait proposé des pistes pour expliquer cet échec, et avait notamment pointé du doigt l'absence de système de télémétrie au cours de la descente atmosphérique. Cette découverte permettra de tirer une conclusion plus adaptée, notamment pour nos futures missions martiennes.


Retrouvez le sujet de discussion ICI

Falcon 9, retour sur un atterrissage raté


17/01/2015:
L'un des points fort du dernier vol de la Falcon 9 de SpaceX (le 10 janvier 2015) était le retour contrôlé du premier étage qui devait se poser sur une barge en Océan atlantique à 150km des côtes géorgiennes (USA) et 320km de Cap Canaveral. Si les précédents essais sur mer avaient donné satisfaction ce premier atterrissage sur sol dur, qui nécessitait une plus grande précision a été un échec.

Rappelons avant tout que SpaceX met au point une méthode de récupération du premier étage du lanceur Falcon 9. Une fois fini son vol propulsif de 2m40s, puis arrivé à son apogée de 140km d'altitude à mach 10, le premier étage presque vide, avec juste le carburant nécessaire, utilise 3 des 9 moteurs principaux pour contrôler le retour vers un point précis en mer.
Plus de 9 minutes après son décollage, à l'approche de la barge ASDS, guidé par GPS, pieds d'atterrissage sortis, le lanceur a finalement touché la barge mais avec une vitesse d'approche trop violente, un angle d'arrivée trop fort, et une forte inclinaison du lanceur probablement lié à une vaine tentative de rattrapage de la trajectoire. L'étage s'est écrasé sur la barge, ne provoquant que très peu de dégât étant donné qu'il ne restait que 65Kg d'oxygène liquide et 460Kg de Kérosène. Dans son, élan la fusée est tombée en mer où elle n'a pas été récupérée.
SpaceX vient de dévoiler la vidéo de l'atterrissage on l'on voit une arrivée avec une vitesse horizontale très forte, et un impact violent. Il semble clair que l'étage n'a pas réussi à se stabiliser ni à amortir suffisamment sa descente.
Elon Musk, PDG de SpaceX, avait estimé les chance à 50% de réussite. Il affirme que la cause de l'échec est liée à une panne du fluide hydraulique, il en manquait 10%. La prochaine tentative embarquera donc plus de fluide, ce sera probablement le 1er février lors du lancement de DSCOVR.

Voir le sujet de discussion ICI
Voir la vidéo de l'atterrissage ICI

Frayeur à bord d’ISS


15/01/2015: Un incident est venu perturber la vie des astronautes à bord de la station spatiale internationale démontrant qu'en matière d'Espace, la routine n'existe pas.
Une alarme indiquant des traces d’ammoniac a retenti le 14 janvier vers 9h UTC en provenance du système de contrôle de l'atmosphère dans la station. Dans le même temps, le logiciel de protection de la station a commandé la fermeture de l'une des deux boucles redondantes de refroidissement. La procédure a obligé les trois astronautes occupant le segment américain à se munir de masques à oxygène, à évacuer vers la partie russe et isoler le segment américain.

Après une longue analyse par les ingénieurs de vol de Houston, aucune fuite du système d'ammoniac n'a été détectée. Les alarmes auraient été causées par un message d'erreur transitoire provenant d'un des systèmes informatiques de relais. Après une réinitialisation du système, les ingénieurs signalent que les relais sont de nouveau opérationnels.
L'équipe de gestion de la mission a donc autorisé le retour des astronautes dans le segment US. L'équipage n'a jamais couru le moindre danger, aucune trace d'ammoniac n'ayant été confirmée, les astronautes sont revenus dans les modules US avec des masques pour y faire des analyses de l'air, ils ont les retirer 12h après.
Dans le même temps, des analyses sont en cours au sol pour déterminer ce qui a bien pu causer l'alarme et des travaux sont entrepris jusqu'à jeudi afin de réactiver la boucle de refroidissement passivée lors de l'incident. Dès le 15 janvier, l'équipe est supposée reprendre ses activités de recherche.

Cet incident montre que la vie à bord d'un engin spatial est toujours complexe et dangereuse. En 1997, la station russe Mir avait connu un incendie à bord.


Retrouvez le sujet de discussion ICI

Lancement de Falcon 9 V.1.1 - Dragon (CRS-5)


17/12/2014: SpaceX s’apprête à lancer son 5eme vaisseau Dragon à destination de la Station Spatiale Internationale le 19 décembre 2014 à 18H22 UTC à l’aide d'une Falcon 9 v1.1 à partir du SLC 40 du Cape Canaveral Air Force Station. Ce vol prévu initialement le 9 a été retardé pour permettre à la NASA de remanier la charge utile en raison de l’échec de lancement d'Antares d’Orbital Sciences Corporation le 28 octobre qui transportait le ravitailleur CRS-3.

La cargaison comprend plus de 1700 kg d'expériences scientifiques et de fournitures avec en particulier le « CATS » pour Cloud-Aerosol Transport System, qui utilise le système LIDAR (light detection and ranging ) afin de mesurer l'emplacement, la composition et la répartition de la pollution, de la poussière, de la fumée, des aérosols et autres particules dans l'atmosphère.

Une fois arrivée à proximité d'ISS, le vaisseau spatial Dragon sera capturé puis amarré au module Harmony le dimanche 21 décembre vers 11h00 UTC et y restera pendant plus de quatre semaines avant de revenir et amerrir dans l'océan Pacifique, au large de la côte de la Californie. Il rapportera près de deux tonnes d'échantillons, d'expérimentations et d'équipements provenant de la station.

Parallèlement à la mission première de CRS-5 qui est la livraison de ses fournitures à l’ISS, SpaceX continue de mettre au point son système de récupération du premier étage de Falcon 9, qui doit revenir se poser par ses propres moyens sur une barge en pleine mer. Cette barge est équipée de propulseurs couplés au système GPS qui peuvent la maintenir en place. La manœuvre s’annonce délicate en raison des marges d’erreurs du système de positionnement. E.Musk, patron de SpaceX, confiait récemment une probabilité de 50% de réussite pour cette opération.

Mise à jour (10.01.15): Succès du lancement du ravitailleur Dragon-C, la capture par ISS est prévue ce lundi 12/01 vers 11h12 UTC. Le premier étage qui devait se poser sur la barge a raté sa cible et serait arrivé à trop grande vitesse.
Mise à jour (12.01.15): CRS-5 a été capturé par le bras d'ISS peu avant 11h00 UTC. L'amarrage a eu lieu vers 14h00 UTC.

Retrouvez le sujet de discussion ICI
Voir la vidéo du lancement ICI

Liens

Les sites d'actualité :

Enjoy Space
Techno-Science, l'actualité technologique et scientifique
Flashespace.com, en direct du ciel et de l'espace
Futura-Sciences, au coeur de la science


Les sites créés par nos membres :

Kosmonavtika, le site francophone de la cosmonautique russe, par Nikolai
De la Terre à la Lune, le programme Apollo, un fantastique voyage ..., par Apolloman
Destination Orbite, par Yantar
Pioneer_astro, par Pioneer6014
Blog sur le suivi du développement de la capsule Orion, par Wakka
Le site des missions de la navette spatiale, par DGFIP
L'homme sur Mars, par Argyre
La liste des satellites lancés depuis 1957, par Astro-notes
Archéovidéos, par Nyos
Cosmopif
Bourane, Energia, et les navettes soviétiques, par Buran
Space Models, par Lunokhod2
Capcom Espace, l'encyclopédie de l'espace, par Capcom

Espace-Passion, par Tezio


Quelques agences spatiales du monde :
L'ESA, l'agence spatiale européenne
La NASA, l'agence spatiale américaine
Roscosmos, l'agence spatiale russe
La JAXA, l'agence spatiale japonaise
Le Cnes, l'agence spatiale française
SpaceX
ISRO, l'agence spatiale indienne
CNSA, l'agence spatiale chinoise


Les « lives », l'espace en direct :
NASA TV, l'ISS et les lancements de la NASA en direct (UStream NASA-TV HD)
Vidéos et webcams en direct du Kennedy Space Center

Les lancements d'Arianespace en direct
Spaceflight Now, l'actualité du spatial en direct


Pour plus de liens, rendez vous dans la rubrique "l'astronautique sur le web" du forum.

Evénement
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 2 Moteurs de recherche

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 243 le Mar 27 Mar 2012 - 21:31
Statistiques
Nous avons 3286 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Remas

Nos membres ont posté un total de 310511 messages dans 15157 sujets
Concours N°7 du Forum.

Dédicaces
Les dédicaces des personnages de la conquête spatiale pour le forum
 
Sondage
Pensez vous que la vie de l'iSS sera prolongée après 2020.
Non l'ISS sera désorbité en 2020 pour cause d'une trop grosse détérioration de l'infrastructure.
2%
 2% [ 2 ]
L'iss sera abandonnée pour des raisons politiques et financières entre partenaire.
32%
 32% [ 31 ]
Oui, la vie de l'iSS sera prolongée après 2020 par une bonne santé de l’infrastructure et de l’intérêt de tous les partenaires.
66%
 66% [ 65 ]
Total des votes : 98
Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit