PortailForumCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexionAccueilTwitter-FCS
Planning des lancements

Derniers sujets
» Module lunaire soviétique LK – Maquette 1/24ème
par Jean Paul CY Aujourd'hui à 6:52

» Lancement Vega VV04 / IXV - 11 février 2015
par MarsSurfaceWanderer Hier à 23:13

» [Curiosity/MSL] L'exploration du Cratère Gale II
par cosmiste Hier à 22:39

» Astronaute Mary-Ellen Weber à Marrakech
par Papy Domi Hier à 21:12

» Rosetta : Mission autour de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko
par MarsSurfaceWanderer Hier à 21:02

» Le Google Lunar X Prize
par Prof_Saesee Hier à 21:00

» Des nouvelles du système européen Galileo
par MarsSurfaceWanderer Hier à 20:30

» Inspiration Mars, startup pour mission habitée martienne
par montmein69 Hier à 20:27

» Rentrée dans l'atmosphère du 17 janvier 2015
par BBspace Hier à 19:18

» Nouvelles de la mission Dawn
par Giwa Hier à 16:07

» Quelques nouvelles de chez SpaceX
par Atlantis Hier à 13:26

» Rosetta : atterrissage et mission de Philae (Sujet n°2)
par Gergovie Hier à 12:35

» Un "hélicoptère" comme éclaireur pour les prochains rovers martiens ?
par montmein69 Hier à 12:15

» Des nouvelles de Moon Express
par montmein69 Hier à 10:56

» Le satellite INTEGRAL manoeuvre en vue de sa désorbitation
par MarsSurfaceWanderer Sam 24 Jan 2015 - 20:14

» [Film] Une merveilleuse histoire du temps
par cosmos99 Sam 24 Jan 2015 - 19:48

» Conférence d'Hubert Reeves / Michel Tognini à Montpellier le 03/02/15.
par Taurus-Littrow Sam 24 Jan 2015 - 19:36

» Lancement Falcon-9 / DSCOVR - 08.02.2015
par BBspace Sam 24 Jan 2015 - 17:10

» Astéroïde 2004 BL86 - à 1,2 million de km le 26 janvier
par Loulou Sam 24 Jan 2015 - 17:00

» Une photo de 1,5 milliard de pixels prise par Hubble !
par Atlantis Sam 24 Jan 2015 - 15:28

» La léthargie pour simplifier le voyage de l'homme vers Mars ?
par montmein69 Sam 24 Jan 2015 - 11:54

» Comète LOVEJOY
par Loulou Ven 23 Jan 2015 - 22:51

» Microsoft et la NASA s'associent... pour une "exploration" holographique de Mars !
par Space Opera Ven 23 Jan 2015 - 21:06

» L'Europe a la conquête de la Lune
par lionel Ven 23 Jan 2015 - 20:58

» Opportunity et l'exploration du cratère Endeavour
par grysor Ven 23 Jan 2015 - 20:51

» Séjour d'un an dans l'ISS .... un projet de la NASA ?
par montmein69 Ven 23 Jan 2015 - 20:16

» [Japon] Lancement H-IIA - IGS Radar-Spare - 29 janvier 2015
par wakka Ven 23 Jan 2015 - 20:14

» [Préparatif] Sonde Lunaire CE-5 (Retour Echantillon)
par montmein69 Ven 23 Jan 2015 - 19:57

» Nouvelles de la fusée Angara
par montmein69 Ven 23 Jan 2015 - 19:46

» Développement du Space Launch System
par montmein69 Ven 23 Jan 2015 - 19:31

On a retrouvé Beagle-2


18/01/15: Noel 2003, la sonde orbitale européenne Mars Express a largué un petit atterrisseur nommé Beagle-2, qui devait se poser dans la zone d'Isidis Planitia. Malheureusement depuis la séparation, la sonde n'a plus jamais donné signe de vie et a été déclarée perdue deux mois plus tard. L'hypothèse la plus probable émise serait un écrasement au sol à cause d'une atmosphère plus fine que prévu à ce moment là et qui n'aurait pas suffisamment freiné la sonde. 11 ans plus tard, la sonde américaine MRO a fort probablement découvert la sonde européenne ... intacte.

La découverte s'est faite à l'aide d'images de la caméra HiRISE embarquée sur la sonde MRO (NASA). C'est Michael Croon, un ancien membre de l'équipe Mars Express, qui a initialement orienté les recherches dans cette zone. Les photographies montrent vraisemblablement le bouclier thermique, le parachute et le module lui-même, dans une configuration laissant penser que l'arrivée jusqu'au sol de Mars s'est fait conformément à ce qui était prévu. Beagle 2, d'une forme d'assiette en position repliée, mais d'aspect final qui évoque les pétales d'une fleur, semble partiellement déployé à la surface de Mars. Or, un déploiement total était indispensable pour exposer l'antenne de communication. Ce non-déploiement expliquerait donc son silence une fois posé à la surface de la planète.

La sonde, dont l'instigateur était le britannique Pr. Colin Pillinger, avait été conçue et financée sur des fonds en partie privés. Véritable couteau suisse de la recherche d'activité biologique sur Mars, sa masse n'était que de 33 kg. Le concept audacieux, qui permettait d'emporter de nombreux instruments de taille et de masse réduites, aura finalement manqué de fiabilité. Une commission d'enquête avait proposé des pistes pour expliquer cet échec, et avait notamment pointé du doigt l'absence de système de télémétrie au cours de la descente atmosphérique. Cette découverte permettra de tirer une conclusion plus adaptée, notamment pour nos futures missions martiennes.


Retrouvez le sujet de discussion ICI

Falcon 9, retour sur un atterrissage raté


17/01/2015:
L'un des points fort du dernier vol de la Falcon 9 de SpaceX (le 10 janvier 2015) était le retour contrôlé du premier étage qui devait se poser sur une barge en Océan atlantique à 150km des côtes géorgiennes (USA) et 320km de Cap Canaveral. Si les précédents essais sur mer avaient donné satisfaction ce premier atterrissage sur sol dur, qui nécessitait une plus grande précision a été un échec.

Rappelons avant tout que SpaceX met au point une méthode de récupération du premier étage du lanceur Falcon 9. Une fois fini son vol propulsif de 2m40s, puis arrivé à son apogée de 140km d'altitude à mach 10, le premier étage presque vide, avec juste le carburant nécessaire, utilise 3 des 9 moteurs principaux pour contrôler le retour vers un point précis en mer.
Plus de 9 minutes après son décollage, à l'approche de la barge ASDS, guidé par GPS, pieds d'atterrissage sortis, le lanceur a finalement touché la barge mais avec une vitesse d'approche trop violente, un angle d'arrivée trop fort, et une forte inclinaison du lanceur probablement lié à une vaine tentative de rattrapage de la trajectoire. L'étage s'est écrasé sur la barge, ne provoquant que très peu de dégât étant donné qu'il ne restait que 65Kg d'oxygène liquide et 460Kg de Kérosène. Dans son, élan la fusée est tombée en mer où elle n'a pas été récupérée.
SpaceX vient de dévoiler la vidéo de l'atterrissage on l'on voit une arrivée avec une vitesse horizontale très forte, et un impact violent. Il semble clair que l'étage n'a pas réussi à se stabiliser ni à amortir suffisamment sa descente.
Elon Musk, PDG de SpaceX, avait estimé les chance à 50% de réussite. Il affirme que la cause de l'échec est liée à une panne du fluide hydraulique, il en manquait 10%. La prochaine tentative embarquera donc plus de fluide, ce sera probablement le 1er février lors du lancement de DSCOVR.

Voir le sujet de discussion ICI
Voir la vidéo de l'atterrissage ICI

Frayeur à bord d’ISS


15/01/2015: Un incident est venu perturber la vie des astronautes à bord de la station spatiale internationale démontrant qu'en matière d'Espace, la routine n'existe pas.
Une alarme indiquant des traces d’ammoniac a retenti le 14 janvier vers 9h UTC en provenance du système de contrôle de l'atmosphère dans la station. Dans le même temps, le logiciel de protection de la station a commandé la fermeture de l'une des deux boucles redondantes de refroidissement. La procédure a obligé les trois astronautes occupant le segment américain à se munir de masques à oxygène, à évacuer vers la partie russe et isoler le segment américain.

Après une longue analyse par les ingénieurs de vol de Houston, aucune fuite du système d'ammoniac n'a été détectée. Les alarmes auraient été causées par un message d'erreur transitoire provenant d'un des systèmes informatiques de relais. Après une réinitialisation du système, les ingénieurs signalent que les relais sont de nouveau opérationnels.
L'équipe de gestion de la mission a donc autorisé le retour des astronautes dans le segment US. L'équipage n'a jamais couru le moindre danger, aucune trace d'ammoniac n'ayant été confirmée, les astronautes sont revenus dans les modules US avec des masques pour y faire des analyses de l'air, ils ont les retirer 12h après.
Dans le même temps, des analyses sont en cours au sol pour déterminer ce qui a bien pu causer l'alarme et des travaux sont entrepris jusqu'à jeudi afin de réactiver la boucle de refroidissement passivée lors de l'incident. Dès le 15 janvier, l'équipe est supposée reprendre ses activités de recherche.

Cet incident montre que la vie à bord d'un engin spatial est toujours complexe et dangereuse. En 1997, la station russe Mir avait connu un incendie à bord.


Retrouvez le sujet de discussion ICI

Lancement de Falcon 9 V.1.1 - Dragon (CRS-5)


17/12/2014: SpaceX s’apprête à lancer son 5eme vaisseau Dragon à destination de la Station Spatiale Internationale le 19 décembre 2014 à 18H22 UTC à l’aide d'une Falcon 9 v1.1 à partir du SLC 40 du Cape Canaveral Air Force Station. Ce vol prévu initialement le 9 a été retardé pour permettre à la NASA de remanier la charge utile en raison de l’échec de lancement d'Antares d’Orbital Sciences Corporation le 28 octobre qui transportait le ravitailleur CRS-3.

La cargaison comprend plus de 1700 kg d'expériences scientifiques et de fournitures avec en particulier le « CATS » pour Cloud-Aerosol Transport System, qui utilise le système LIDAR (light detection and ranging ) afin de mesurer l'emplacement, la composition et la répartition de la pollution, de la poussière, de la fumée, des aérosols et autres particules dans l'atmosphère.

Une fois arrivée à proximité d'ISS, le vaisseau spatial Dragon sera capturé puis amarré au module Harmony le dimanche 21 décembre vers 11h00 UTC et y restera pendant plus de quatre semaines avant de revenir et amerrir dans l'océan Pacifique, au large de la côte de la Californie. Il rapportera près de deux tonnes d'échantillons, d'expérimentations et d'équipements provenant de la station.

Parallèlement à la mission première de CRS-5 qui est la livraison de ses fournitures à l’ISS, SpaceX continue de mettre au point son système de récupération du premier étage de Falcon 9, qui doit revenir se poser par ses propres moyens sur une barge en pleine mer. Cette barge est équipée de propulseurs couplés au système GPS qui peuvent la maintenir en place. La manœuvre s’annonce délicate en raison des marges d’erreurs du système de positionnement. E.Musk, patron de SpaceX, confiait récemment une probabilité de 50% de réussite pour cette opération.

Mise à jour (10.01.15): Succès du lancement du ravitailleur Dragon-C, la capture par ISS est prévue ce lundi 12/01 vers 11h12 UTC. Le premier étage qui devait se poser sur la barge a raté sa cible et serait arrivé à trop grande vitesse.
Mise à jour (12.01.15): CRS-5 a été capturé par le bras d'ISS peu avant 11h00 UTC. L'amarrage a eu lieu vers 14h00 UTC.

Retrouvez le sujet de discussion ICI
Voir la vidéo du lancement ICI

Rétrospective 2014


01.01.15: 2014 est finie et il est temps de faire un petit bilan de l'année passée.
Contrairement aux apparences, 2014 a été une année active en astronautique, avec plus de 92 lancements et 310 charges utiles de toutes tailles envoyées dans l'espace.
Pour les vols habités, 4 lancements de Soyouz ont permis à 12 personnes de rejoindre la Station Spatiale Internationale, parmi lesquelles deux européens (une italienne et un allemand, ainsi que la première femme Russe à bord d'ISS. A noter que 9 vaisseaux automatiques ont ravitaillé la station internationale, dont le 5ème et dernier vol d'un ATV européen.

2014, ce sont aussi les nouveautés comme le baptême des nouveaux lanceurs GSLV indien, et Angara 5 russe qui préfigure l'avenir des lanceurs russes. Nous avons eu également le premier vol d'essai spatial de la future capsule américaine Orion, et les européens, de leur côté, ont enfin réussi à se mettre d'accord sur leur futur lanceur Ariane 6.

L'exploration spatiale a connu un moment historique avec l'arrivée de la sonde européenne Rosetta autour de la comète "Tchoury" après 10 ans de voyage, suivi du premier atterrissage du robot Philae. La sonde Venus Express a définitivement terminé avec brio sa mission tandis que Hayabusa-2 était lancée par le Japon pour retenter l'expérience d'un retour d'échantillons d'un astéroïde. Sur Mars, le rover Curiosity continue son exploration au sol malgré quelques problèmes de roues.

2014, ce sont aussi des échecs, et on notera particulièrement la mauvaise série de la Proton qui aura connu 2 revers. Même la très fiable Soyouz a également échoué dans la mise en orbite de deux satellites Galileo qui ne pourront pas être utilisés, mettant à mal le système de positionnement européen qui cumule les problèmes. Côté américain, les échecs furent marqués par l'explosion du lanceur privé Antarès qui devait ravitailler l'ISS, mais surtout par le drame du Spaceship 2 qui fut détruit pendant un vol d'essai, en causant la mort d'un des pilotes et blessant l'autre.

Indiscutablement ce qui restera de 2014 sera l'exploit européen d'atterrissage sur une comète, et même si l'atterrisseur a connu bien des déboires l'obligeant à passer en mode hibernation quelques mois. On espère bien avoir de ses nouvelles en 2015.

Votre forum FCS a toujours été présent à chaque évènement, a toujours su partager et ouvrir les débats sur notre passion commune. FCS reste le forum francophone dédié à l'astronautique le plus actif du net, et de très loin, et cela grâce à vous tous. Merci à vous, et au nom de toute l'équipe du forum de la conquête spatiale, nous vous souhaitons une très bonne année 2015.


Angara, la relève russe


21.12.14:
Après le succès du premier vol suborbital d'Angara-1.2PP, le 9 juillet dernier, qui n'utilisait que le corps central, la Russie s’apprête à lancer la version complète, l’Angara-5, le 23 décembre à 05h58 UTC depuis la base de lancement militaire de Plesetsk.

D’une masse totale de 773 tonnes pour 55,4 mètres de haut, le lanceur est assemblé dans une architecture dite en "asperge" (ou en "grappe"). C'est à dire que le premier étage se compose d'un corps central motorisé entouré de quatre autres identiques. Pour ce vol, le lanceur sera surmonté d’un étage Briz-M qui emmènera un satellite factice sur une orbite de transfert géostationnaire.
Les performances annoncées sont de 24,5 T en orbite basse, 5,4 T en orbite de transfert géostationnaire et 2,8 T en orbite géostationnaire. Dans l’avenir, l’étage Briz-M sera remplacé par l'étage KVTK (LOX/LH2), qui portera la performance en orbite géostationnaire à 5,4 tonnes.
Le constructeur de cette famille de lanceurs, Krounitchev, prévoit de développer cinq versions de puissance croissante : les A1.1, A1.2, A3, A5 et A7. Toutes ces versions utilisent comme premier étage le même corps propulsif (URM-1), soit de manière unique, soit groupés en 3, 5 ou 7 éléments. Tous sont équipés d'un moteur RD-191M, de 196 tonnes de poussée, fonctionnant au mélange kérosène et oxygène liquide.

Angara est le futur lanceur russe et prendra la relève de la Zenit et de la Proton dont les ergols sont jugés trop toxiques. Ce nouveau lanceur devrait également avoir la charge de lancer la future capsule russe PTK-NP (jusqu'à 6 cosmonautes) qui remplacera la capsule Soyouz dont le concept a plus de 50 ans.

Mise à jour (23/12/14): Succès du lancement d'Angara 5 à l'heure prévue. Le plafond nuageux, extrêmement bas a occulté le lanceur dès son dégagement du pas de tir rendant la vidéo du lancement très brève.

Suivre le sujet de discussion ICI
Voir la vidéo du lancement ICI


Liens

Les sites d'actualité :

Enjoy Space
Techno-Science, l'actualité technologique et scientifique
Flashespace.com, en direct du ciel et de l'espace
Futura-Sciences, au coeur de la science


Les sites créés par nos membres :

Kosmonavtika, le site francophone de la cosmonautique russe, par Nikolai
De la Terre à la Lune, le programme Apollo, un fantastique voyage ..., par Apolloman
Destination Orbite, par Yantar
Pioneer_astro, par Pioneer6014
Blog sur le suivi du développement de la capsule Orion, par Wakka
Le site des missions de la navette spatiale, par DGFIP
L'homme sur Mars, par Argyre
La liste des satellites lancés depuis 1957, par Astro-notes
Archéovidéos, par Nyos
Cosmopif
Bourane, Energia, et les navettes soviétiques, par Buran
Space Models, par Lunokhod2
Capcom Espace, l'encyclopédie de l'espace, par Capcom

Espace-Passion, par Tezio


Quelques agences spatiales du monde :
L'ESA, l'agence spatiale européenne
La NASA, l'agence spatiale américaine
Roscosmos, l'agence spatiale russe
La JAXA, l'agence spatiale japonaise
Le Cnes, l'agence spatiale française
SpaceX
ISRO, l'agence spatiale indienne
CNSA, l'agence spatiale chinoise


Les « lives », l'espace en direct :
NASA TV, l'ISS et les lancements de la NASA en direct (UStream NASA-TV HD)
Vidéos et webcams en direct du Kennedy Space Center

Les lancements d'Arianespace en direct
Spaceflight Now, l'actualité du spatial en direct


Pour plus de liens, rendez vous dans la rubrique "l'astronautique sur le web" du forum.

Evénement
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 29 utilisateurs en ligne :: 3 Enregistrés, 1 Invisible et 25 Invités :: 1 Moteur de recherche

buran, Frandu12, Toph

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 243 le Mar 27 Mar 2012 - 21:31
Statistiques
Nous avons 3267 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est Pumpkin Star

Nos membres ont posté un total de 307143 messages dans 15171 sujets
Concours N°7 du Forum.

Dédicaces
Les dédicaces des personnages de la conquête spatiale pour le forum
 
Sondage
Pensez vous que la vie de l'iSS sera prolongée après 2020.
Non l'ISS sera désorbité en 2020 pour cause d'une trop grosse détérioration de l'infrastructure.
2%
 2% [ 2 ]
L'iss sera abandonnée pour des raisons politiques et financières entre partenaire.
32%
 32% [ 31 ]
Oui, la vie de l'iSS sera prolongée après 2020 par une bonne santé de l’infrastructure et de l’intérêt de tous les partenaires.
66%
 66% [ 63 ]
Total des votes : 96
Partenaires


Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit