Vitesse, temps et trous noirs

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vitesse, temps et trous noirs - Page 2 Empty Re: Vitesse, temps et trous noirs

Message Ven 11 Aoû 2006 - 13:35


En fait, je viens de terminer la lecture du livre de Drexler :
"Engins de création : l'avènement des nanotechnologies"
http://www.amazon.fr/gp/product/2711748537/171-7537294-8245847?v=glance&n=301061

C'est assez hallucinant. Cependant, l'auteur n'est pas tout à fait le premier venu, donc je ne classerais pas ça trop vite dans la catégorie "science-fiction". D'après lui, à partir du moment où on est capable de construire des nanomachines autoréplicatrices, il devient possible de copier des objets, voire des êtres vivants, atome par atome...
Il y a quelques articles généraux sur les nanomachines, sur son site :
http://www.e-drexler.com/
Le livre a été écrit en 1986, et n'a pas vieilli : l'auteur rajoute toutes les quelques années des post-faces pour mesurer les progrès réellement accomplis, et c'est cohérent jusqu'à maintenant.

Sans parler de ma digression sur le "transmetteur de matière", un peu poussée quand même, les perspectives sur l'exploration humaine du système solaire sont fabuleuses. Des quadrillions de nanomachines auto-réplicatrices extrayant de l'oxygène, des métaux, tout élément utile, depuis le sol de Mars, de la Lune... D'autres nanomachines construisant des structures gigantesques et d'une complexité inouie, par la force de leur nombre, vaisseaux spatiaux, stations orbitales, cités extraterrestres...
Mais après tout, qui aurait cru il y a 50 ans qu'on mettrait des centaines de millions de transistors sur une puce de quelques cm² ?

On a peut-être une vision un peu restrictive de la conquête spatiale en subordonnant celle-ci à des progrès purement astronautiques qui sont en fait le plus souvent des extrapolations de techniques connues depuis plus de 50 ans : un nouveau lanceur lourd par ci, une navette par là, on travaille vaguement sur de nouvelles propulsions avec des financements ridicules, on essaie péniblement d'assembler quelques poutres et panneaux en orbite, à des coûts stratosphériques (c'est le cas de le dire)...

Alors que l'impulsion décisive viendra peut-être d'un secteur qui n'a a priori rien à voir avec l'astronautique : une innovation technique fondamentale, en énergétique, en nanorobotique, ou autre.

lambda0

Messages : 4875
Inscrit le : 22/09/2005

Revenir en haut Aller en bas

Vitesse, temps et trous noirs - Page 2 Empty Re: Vitesse, temps et trous noirs

Message Ven 11 Aoû 2006 - 13:44


lambda0 a écrit:On a peut-être une vision un peu restrictive de la conquête spatiale en subordonnant celle-ci à des progrès purement astronautiques qui sont en fait le plus souvent des extrapolations de techniques connues depuis plus de 50 ans.
C'est tout à fait exacte, mais tout est une question d'horizon. On doit à l'heure actuelle continuer à travailler à l'aide d'outils qui existent uniquement, et même si on peut laisser une marge pour des découvrtes à venir, il faut continuer à planifier des missions à l'aide de technologies d'aujourd'hui. Même une mission martienne qui partirait dans 20 ans doit être pensée avec des technologies d'aujourd'hui et, au mieux, avec des technologies d'aujourd'hui plus performantes.
Mais il est indéniable que tous les grands pas viendront très certainement d'une nouvelle technologie qui envahira le monde et dont personne ne s'intéressait avant qu'un beau jour on comprenne toute l'importance qu'elle peut avoir.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12333
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum