Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Avec quel projet spatial intermédiaire SpaceX doit-elle compléter la composante autofinancement du BFR/BFS ?

Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev1033%Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev10 33% 
[ 7 ]
Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev100%Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev10 0% 
[ 0 ]
Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev1014%Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev10 14% 
[ 3 ]
Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev1038%Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev10 38% 
[ 8 ]
Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev1014%Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev10 14% 
[ 3 ]
Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev100%Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Barrev10 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 21
 
Ce sondage se termine dans 160 jour(s)

Présentation du questionnaire :

Les multiples annonces d'Elon Musk concernant l'avenir de la conquête spatiale et les projets de SpaceX ont suscité parfois l'enthousiasme, parfois l'agacement, ou simplement le scepticisme dans l'opinion en général et sur le FCS en particulier.

L'équation financière du projet de lanceur - vaisseau spatial BFR/BFS de SpaceX, destiné à la colonisation de Mars et à de nombreux autres usages dans l'espace et sur Terre, est un "casse-tête chinois" peut-être encore plus compliqué à résoudre que le BFR/BFS n'est techniquement difficile à construire.

SpaceX a fait appel à des investisseurs privés, mais comme l'explique la présidente Gwynne Shotwell, il faut s'assurer que les nouveaux actionnaires ou prêteurs partagent la vision de l'avenir de l'entreprise.

SpaceX entend donc largement autofinancer le projet, le soutien de l'Etat fédéral américain n'étant qu'indirect à travers les lancements institutionnels de la Falcon 9 et plus tard peut-être du BFR vers l'ISS et la Lune. La Falcon 9 récupérable, dans sa version Block V, doit en principe être "la vache à lait" largement amortie qui procurera ce financement.

Cela suppose que la baisse des coûts rendue possible par la réutilisation soit de l'ampleur prévue, que les prix restent stables sur les marchés de lancement, et que la demande institutionnelle et commerciale de lancements ne fléchisse pas. Or, cette troisième condition ne semble pas être remplie à l'horizon des deux prochaines années.

Malgré une réticence ancienne pour le tourisme spatial, Musk a fini par se rallier à l'idée d'une telle activité, en annonçant un projet d'envoi de touristes pour des vols circumlunaires dans des capsules Dragon. Au moins un vol était prévu, et des clients identifiés. Finalement, ce projet a été reporté sine die.

Puis, non sans hésitation au départ, SpaceX a engagé un projet de gigaconstellation Starlink, afin de renforcer considérablement le réseau mondial de l'internet et pour faciliter l'accès universel à ce réseau.

La FCC a subordonné l'acceptation de ce projet à l'engagement de SpaceX de respecter des délais stricts. Des calculs ont montré que cela supposerait qu'environ 30 lancements de Falcon 9 par an soient dédiés à cette seule activité pour constituer puis maintenir en état la constellation Starlink.

Compte tenu des autres activités de lancement de SpaceX, cela supposerait au total le tir d'environ 50 Falcon 9 par an. Par ailleurs, SpaceX n'a guère d'expérience en matière de conception et de production de satellites, hormis les lancements récents des deux Tintin A & B qui préfigurent les milliers de satellites de la future constellation.

Enfin, il existe plusieurs projets de gigaconstellations concurrents.

Mais la vision d'Elon Musk paraît mûrement réfléchie à quelques observateurs, qui s'attendent à un changement complet de modèle économique dans le spatial, tant pour les lanceurs (ce qui est bien amorcé) que pour les satellites (le low cost serait possible, car compensé par le grand nombre de satellites d'une constellation).

Cette hypothèse de changement de paradigme est loin de faire l'unanimité dans le monde du spatial, mais elle suscite de grandes espérances dans certains courants de l'opinion aux Etats-Unis et au-delà. 

Ces questions sont largement discutées sur le FCS. Le présent fil a pour objet de compléter ces débats par le questionnaire ci-joint.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1556
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


J’ai pris l’option 4.: Toutefois le projet Starlink devrait être celui qui générerait le plus de cash.
A voir aussi les commandes qui pourraient être générées, avant le BFR , pour la FH si le projet lunaire s’accélère.

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10744
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Sans avis. Comme je ne connais pas grand choses aux capacités d'auto-financement de SpaceX ni aux réserves personnelles de Musk, le mieux est que je me taise et que je leur fasse confiance pour choisir la meilleure option, l'objectif restant bien sûr Mars ASAP* :-)

* As Soon As Possible

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6297
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Il serait grand temps de passer à du low cost pour les satellites. Et je ne parle que de "série" pour baisser les coûts mais d'arrêter de développer des nouvelles plateformes et surtout des nouveaux centres de contrôle pour quasi chaque mission (hors telecom et encore)
On peut espérer que le projet starlink aille dans cette direction en développant des architectures système optimisées qui donneraient un coup de boost pour les autres projets. Également une nouvelle manière d'effectuer les operations et l'exploitation des satellites. Dans le cas de starlink, il n'y aura pas le choix que d'automatiser l'ensemble des opérations.

De tout ça, si on baisse les coûts "d'utilisation" de l'espace (je ne sais pas si c'est le bon terme, à rapprocher de l'accès à l'espace) on arrivera à faire de nouvelles missions qui n'étaient pas financièrement faisables et voire à créer de nouveaux besoins qui n'existent pas actuellement et qui seront à développer par des nouveaux acteurs. SpaceX va être bien occupé les années à venir pour se lancer encore dans quelque chose de nouveau seul.

Pour en revenir au 50 lancements annuels, chapeau s'ils les tiennent :-)

CosmoSchtroumpf31

Messages : 25
Inscrit le : 19/05/2018
Age : 35 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


J'ai pas voté pour moi il manque l'option Musk va encore nous sortir du bluffant  de son chapeau, sinon c'est je pense, l'ensemble de ses annonces qui peuvent générer du cash ( constellation, contrats gouvernementaux, tourisme y compris des désertes de stations privés dans quelques temps).
On peut ajouter que la BFR/BFS générera aussi des sommes importantes pour des vols de "travail".

Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1504
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


J'ai voté 4. Cependant je crois que 1 serait suffisant. 
On surestime possiblement le coût de la BFR pour une entreprise telle que SpaceX.
Les coûts sont essentiellement ceux du personnel qui vont y travailler. Hors, SpaceX a déjà son équipe et la masse critique suffisante pour mener le projet à terme, sans ajout substantiel de personnel.
Le Raptor est presque fonctionel, et la motorisation est souvent le point le plus complexe et couteux d'un nouveau lanceur.
Tout est une question de temps, et le coût sera en lien avec la vitesse de la mise au point de la BFR. Plus ils seront rapide, moins la BFR sera coûteuse. Pour l'instant, ils donnent l'impression d'être la voie rapide, avec début de fabrication d'éléments du BFS dans une tente!
Arès F
Arès F

Messages : 431
Inscrit le : 19/03/2017
Age : 53 Masculin
Localisation : Québec, CA

Revenir en haut Aller en bas


j'ai voté 5, arrêtons de rêver :(
bed31fr
bed31fr

Messages : 746
Inscrit le : 28/05/2008
Age : 43 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Un peu dommage que la rédaction de l'option 5 soit un tantinet caricaturale.
Je n'ose penser qu'un souhait animerait l'auteur (dont la pratique de rédiger avec soin de longs commentaires bien léchés sur de nombreux sujets, est patente) de décrédibiliser ceux qui ne sont pas dans "l'alignement" sur les projets muskiens ..... ?
Je pense qu'alors il aurait écrit explicitement que ces vestiges résiduels d'un monde ancien disparu  sont uniquement animés par un cerveau pois chiche dopé aux discussions du café du commerce, cela  aurait au moins eu le mérite de la clarté. Or ce n'est pas ce qui a été fait ... donc peut-être s'agit-il plus simplement d'un moment où la lucidité a un peu buggé lors de la rédaction de ce point 5.*

* une mésaventure qui m'arrive aussi quelquefois, quand la formulation ne reflète plus forcément la pensée et mérite d'être retravaillée  🤡


@Anovel

On peut ajouter que la BFR/BFS générera aussi des sommes importantes pour des vols de "travail".
Ce seraient quoi les "vols de travail" du BFR/BFS  ? Pour faire quoi et pour qui ?


Dernière édition par montmein69 le Lun 18 Juin 2018 - 7:06, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 17571
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Dans mon esprit le vol de travail c'est de la livraison sur orbite pour un tiers voir même des missions financées par l'état pour emmener des missions vers la lune ou dessus.
Au demeurant, des projets comme le port spatial peuvent être une solution, c'est peut-être aussi une charge si Musk entre dans le projet pour avoir un accès facile. Cela peut être aussi une chance pour les lanceurs Falcon 9 et Falcon Heavy car si le projet voit réellement le jour il va y avoir des dizaines de lancements rien que pour le matériel de construction et les premières charges de plaques et poutrelles à satelliser!

Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1504
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@montmein69 a écrit:Un peu dommage que la rédaction de l'option 5 soit un tantinet caricaturale.

Le propre d'un questionnaire, c'est d'offrir des options en nombre limité. Six options sur un même sujet, c'est déjà beaucoup. Et en même temps, c'est insuffisant, car chacun à un angle de vue particulier. Il est parfois difficile de se reconnaître dans une des options rédigées par d'autres.

Un vote, c'est plus souvent un vote d'élimination de ce que l'on ne veut pas du tout qu'un vote d'adhésion pleine et entière à l'option cochée. C'est comme cela, à mon avis, qu'il faut interpréter les résultats.

Je ne prétends d'ailleurs pas que la définition de ces options sur le fond ait été optimale, et je comprends en particulier que l'on puisse contester telle ou telle formulation.

Quant à l'option 5, sa rédaction a trouvé son inspiration dans des termes utilisés à ce sujet dans des discussions récentes sur le Forum. Je crois que je n'en ai inventé aucun. Il m'a semblé que ce style direct et familier était puissant pour exprimer l'opinion correspondante. Il arrive à tout le monde parfois d'exprimer certaines opinions avec ce langage, parce que plus une opinion est tranchée, et plus il peut être judicieux de l'exprimer avec un mélange de netteté et d'humour qui rend le propos plus acceptable pour autrui.

De surcroît, on peut choisir d'exprimer une opinion avec des mots qui surprennent, qui suscitent un électrochoc ; c'est un artifice de rhétorique ; contrairement à ce que tu dis, cela n'apporte aucune stigmatisation ou dévalorisation intellectuelle. C'est comme la publicité : ça a l'air parfois très "con", mais c'est en fait génial, puisque cela imprime...

Cependant, clairement, l'option 5 n'est pas celle pour laquelle j'ai personnellement voté, vous l'avez deviné - même si, tout en admirant ce que font Elon Musk et quelques autres, je conserve à leur égard mon indépendance de jugement. 

Il ne faut pas confondre, @montmein69, caricature sur le fond et recherche d'un brin d'humour sur la forme... Je dis bien recherche, car je suis conscient que l'humour ne se décrète pas...
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1556
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


Oui la forme de la question 5 ne m'a pas plu mais malgré tout c'est celle qui sur le fond est la plus proche de ce que je pense, à savoir que Musk fait énormément de buzz autour de ses projets et sociétés, c'est sa façon de faire et ça marche, ça permet d'avoir une grosse surcôte de ses sociétés ce qui lui permet de lever des fonds à moindre coût (franchement la valo de Tesla et SpaceX sont démentielles vis à vis de la réalité, ce qui est évalué c'est ce que promet Musk). Les promesses n'engagent que ceux qui les croient.
Pour ma part je ne crois que les faits donc effectivement les touristes sur la lune, les constellations web, les vaisseaux interplanétaires etc j'y croirai quand je les verrai, pour l'instant ça reste du buzz sans réalité, ça coûte pas cher de le promettre en tout cas.
SpaceX n'a jamais envoyé un seul homme dans l'espace mais ils voudraient nous faire croire qu'ils sont capables de tout ça en quelques années... rdv dans 10 ou 20 ans.

Par contre Musk n'est pas du tout farfelu, il sait très bien ce qu'il fait et il est très intelligent, c'est en ça que la 5 est mal formulée.
bed31fr
bed31fr

Messages : 746
Inscrit le : 28/05/2008
Age : 43 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


Je me permet de donner mon opinion :
Musk est tout sauf 'farfelu'. Il est persévérant, travaillomane et promoteur. Des qualités rares.
A 47 ans, il propose une vision révolutionnaire des transports sur cette planète, au travers de 'SpaceX", "Hyperloop", "Solar city" et "Tesla", bousculant du coup, beaucoup d'entreprises qui étaient installées dans leur zone de confort.
Respect ! (N'en déplaisent aux médias français le qualifiant d'excentrique milliardaire aux idées folles)
Problème, il ne pourra pas faire tout tout seul. Je pense qu'il y a longtemps qu'il essaie de créer des alliances. Quelque part en Chine peut être ...
Quant à Mars 2024, personne n'y a cru. Une idée lancée pour redynamiser tout un secteur, créer de nouveaux business et entrainer avec toutes ses entreprises. Gwynne Shotwell n'arrête pas de le dire dans ses interviews : Musk à un temps propre, à elle d'étirer ce temps pour le rendre humainement supportable pour ses collaborateurs. Mais les objectifs sont là.
Mars en BFR v 5.0 vers 2040/2050, ce n'est plus de la fiction. Et ce serait bien une folie de ne pas vouloir installer notre espèce sur d'autres mondes.
Surt
Surt

Messages : 396
Inscrit le : 07/02/2018
Age : 54 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas


Allez hop : je donne mon avis (qui n'engage que moi) sur ce que m'ont inspiré les items proposés (du moins certains).
Je vais m'efforcer de ne pas en faire des tartines (un peu quand même) .... parce que mes doigts et mes yeux fatiguent :study:

Option 1 : L'activité commerciale de la Falcon 9 Block V,..../cut/.....  dégageront assez de cash
On sait que ce n'est pas une affirmation crédible .... puisque le chapeau du sondage précise qu'on est explicitement interrogé sur quel projet spatial intermédiaire SpaceX doit-elle [mettre en oeuvre pour] compléter la composante autofinancement du BFR/BFS .
Si un autre projet est nécessaire .... c'est que l'existant ne suffira pas
On ne peut voter pour .... et contre à la fois

Option 2 : SpaceX devrait sans tarder relancer ses projets de tourisme spatial autour de la Lune
Il n'a aucun moyen disponible rapidement* pour le faire, donc s'il doit investir pour arriver à mettre cela en action .... il prend un risque supplémentaire pour lequel il devra lever des fonds :scratch:
* laDragon-crew n'est probablement pas utilisable "en l'état" avec sa configuration accréditée-NASA-pour l'ISS de faire du vol circum-lunaire. Même si certains éléments ont été conçus avec des normes supérieures au vol LEO, le vol lunaire(à minima au niveau logiciels de vol,aménagements intérieurs) nécessitera des modifications, donc chaine de montage diversifiée etc ...
Il est aussi difficile de faire amerrir les "premiers de cordée" qui auront signé un gros chèque... d'où qualification man-rated de la version Dragon-crew-lunaire (pieds , atterrissage au sol avec Draco, autorisation FAA ...) c'est pas gagné en trois semaines.

La Falcon 9 block 5 n'a -probablement pas mais à vérifier - la capacité d'envoyer la Dragon-crew-lunaire en vol autour du satellite (peut-être en version totalement consommable???? mais c'est à l'encontre du principe publicitaire que la société veut affirmer du "récupérable le plus possible"). Et cela réduit considérablement le cash espéré.
Quand à la Falcon Heavy qui aurait la puissance, tout indique (la parole d'Elon est d'or) qu'il n'y aura pas de développement significatif de ce lanceur, notamment pas de version man-rated.
Quand au BFR/BFS .... rien n'existe, et si cela se faisait (je n'insiste pas sur les délais et sur le cash à trouver pour essayer de faire du cash  :bounce1: ) .... décoller, ravitailler en LEO le BFS (qui consomme ses ergols pour arriver en orbite) .... à moins d'envoyer une colonie de vacances de milliardaires - et leur harem - dans un BFS non équipé de bars, lits king-size et jacuzzi (pour alléger un peu),  ... soit il fera un bide soit il y mangera sa chemise.

Je m'arrête là .... mais si on s'efforce d'exercer un peu de ce sens critique (au bon sens du terme) qui nous est cher sur le FCS (vu que personne n'a un pois chiche dans la tête), se prononcer sur certaines des options serait plus une déclaration d'attirance irrépressible vers  l'avenir radieux qui miroite à l'horizon (oserais-je dire comme le papillon de nuit est attiré par le réverbère -allumé bien sûr - ) que raisonner sereinement.

Et comme je l'ai dit.... la rédaction de l'option 5 ne m'attire pas au point de voter pour, fut-ce avec une pince à linge sur le nez. Et il n'y a pas d'option "ne se prononce pas" qui pour autant qu'elle est d'un flou abyssal, laisserait au moins la satisfaction de ne pas s'abstenir puisque dans ce pays pratiquer l'abstention c'est aussitôt être taxé de pêcheur à la ligne ou de citoyen indigne.

Alors .... désarroi ????

[mode blague : ON]
Un peu d'humour avec un petit parfum de cinquantenaire :sage:

Quel projet spatial intermédiaire pour que SpaceX puisse autofinancer en partie le BFR ? Electi10

|mode blague:  OFF]
montmein69
montmein69

Messages : 17571
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 69 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum