Séminaire "La sélection des missions spatiales" mars 2019

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


bonjour,

Le Diaporama et l'enregistrement vidéo de l'intervention d' Yves Langevin (astrophysicien, directeur de recherche émérite, Institut d’Astrophysique Spatiale, Orsay) au cours du séminaire "La sélection des missions spatiales scientifiques : aspects techniques, politiques, économiques - conséquences sur la production scientifique", sont publiés.


La sélection des missions spatiales scientifiques dans le contexte français et européen.

La recherche spatiale scientifique en France a pour contexte principal le programme scientifique de l’Agence Spatiale Européenne, avec le soutien du CNES pour les charges utiles. Le programme national ainsi que les collaborations bilatérales entre le CNES et d’autres agences (principalement la NASA pour les USA mais aussi le Japon, la Chine, la Russie, et l’Inde) constituent des opportunités complémentaires. Compte tenu du petit nombre d’opportunités et, pour les missions d’exploration du système solaire, de phases de croisières dont la durée se situe entre moins d’un an (Mars) à plus de 10 ans (Rosetta, rendez-vous cométaire), la définition et la mise en œuvre de ces programmes se situent sur le long terme, jusqu’à 30 ans entre les premières études et la fin de la mission. 

http://www.centre-dalembert.u-psud.fr/2019/02/seminaire-du-25-mars-2019/

Pas de support des 2 autres interventions.
Dalb
Dalb
Donateur
Donateur

Messages : 77
Inscrit le : 26/05/2010
Féminin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


Merci !  Super

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19361
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas



Très instructif cette synthèse sur le fonctionnement du programme scientifique de l'Agence spatiale européenne exposée par un de ses participants. Ce que j'en ai retenu :
- la gestion  chaotique du programme Horizon 2000+
- Le processus de sélection des missions par les scientifiques un peu biaisé par l’exécutif
- La forte décrue du poids de la France dans les programmes scientifiques européens (que j'ai constaté dans la sélection des instruments sur les dernières missions)
- Le programme Exomars  lancé pour satisfaire  l'industrie plus que les scientifiques
- Les perspectives un peu bouchées du fait de l'absence de créneaux libres à moyen terme pour le développement de nouvelles missions  scientifiques

Coté positif, mais c'est plus connu, le programme scientifique de l'ESA est une réussite. L'agence spatiale européenne s'en tire bien si on compare ses résultats à ceux de la NASA compte tenu de son budget nettement plus faible (un tiers à un quart)


Dernière édition par Pline le Sam 27 Juil 2019 - 10:31, édité 1 fois (Raison : typo)

Pline

Messages : 936
Inscrit le : 06/05/2009
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum