Astrobotic Cubrovers (astromobiles robots miniatures)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Après les Cubsats , voici les futurs Cubrovers lunaires :
https://www.nasa.gov/feature/nasa-small-business-tipping-point-contracts-advance-small-moon-rover
traduction auto anglais vers français :
Un partenariat entre la NASA, une société de robotique spatiale et une université basée à Pittsburgh, nous permettra d’explorer de nouvelles façons la surface lunaire. Le projet de développement d'un rover de la taille d'une boîte à chaussures s'inscrit dans une approche multiforme visant à développer les capacités spatiales commerciales dont bénéficieront les futures missions de la NASA dans le cadre du programme Artemis . 

"L'un des nombreux avantages de ce projet est que CubeRover sera alimenté à l'énergie solaire", a déclaré Jim Mantovani, physicien principal du centre spatial Kennedy à la NASA en Floride, qui fait partie de l' équipe de Swamp Works . «S'il ne comptait que sur la batterie, il devrait retourner à l'atterrisseur pour se recharger. Cela en fait donc une plate-forme mobile très polyvalente. "

En travaillant avec Kennedy, Astrobotic a commencé à appliquer l’idée qui sous-tend CubeSats - de petits satellites à faible coût construits aux dimensions standard - pour développer des appareils mobiles aussi légers que cinq livres. Le partenariat a débuté en août 2017 lorsque Astrobotic a reçu un financement de la NASA dans le cadre d'un contrat de recherche sur l'innovation des petites entreprises (SBIR) visant à établir le mérite technique du concept. La société a ensuite reçu le prix SBIR pour la recherche et le développement.

«Nous sommes très intéressés par les sociétés développant des technologies d’exploration commercialement viables», a déclaré Mike Vinje, responsable de la technologie des petites entreprises au sein du bureau de transfert de technologie SBIR / Small Business (STTR) de Kennedy. «Astrobotic a pu exploiter le potentiel commercial de son travail avec la NASA et, avec les employés de Swamp Works, l’a vraiment fait sortir du parc.»

En Septembre 2019, la technologie spatiale Mission Direction de la NASA a accordé Astrobotic 2 millions $ Prix Tipping Point à CubeRover prêt pour la Lune. Les partenaires comprennent l'Université Carnegie Mellon, Kennedy et le Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie.

Selon Rob Mueller, technologue principal et enquêteur principal chez Swamp Works, les fonctionnalités développées pour CubeRover pourraient être utilisées pour rechercher des ressources, cartographier le terrain ou établir un relais de communication sur la Lune, Mars ou un astéroïde.

«Nous pourrions également avoir deux CubeRover travaillant en tandem ou en essaim. Nous pourrions en envoyer un dans une région de la Lune ombrée en permanence », a déclaré Mueller. «Votre posture de risque change. Avec un risque élevé vient une grande récompense, et c'est le potentiel de CubeRover. "

Dans le cadre des travaux SBIR de la phase II, qui s'achèveront à la mi-2020, la société apportera la première génération de CubeRover à la société Swamp Works de Kennedy. Lors de son voyage entre la Pennsylvanie et la Floride, CubeRover rejoindra RASSOR - le robot d’exploitation des systèmes de surface avancés Regolith - dans le laboratoire. Des robots comme RASSOR et CubeRover pourraient un jour travailler ensemble dans d'autres parties du système solaire, en collectant des ressources pour les missions de la NASA.

"Avec ce type de rovers, nous pourrions en fait localiser les grandes concentrations d'eau qui pourraient se trouver sous la surface lunaire", a déclaré Mantovani. "Si CubeRover peut indiquer où il y a de l'eau, RASSOR pourrait le déterrer."

Pendant son séjour à Swamp Works, le rover effectuera des tests de mobilité dans une poubelle remplie de 120 tonnes de simulateur de régolithe lunaire. Dans la corbeille à regoliths, CubeRover expérimentera une simulation haute fidélité d’opérations sur la surface lunaire. L’équipe Astrobotic mesurera la mobilité et l’efficacité en surveillant de près les scénarios suivants: à quel point le rover s’enfonce ou glisse-t-il dans le régolithe, comment navigue-t-il sur les pentes d’inclinaison et de déclivité et comment traite-t-il les pierres? 

"Nous sommes impatients d'obtenir des résultats vraiment pertinents", a déclaré Mike Provenzano, directeur de la mobilité planétaire chez Astrobotic. «Notre équipe est tellement excitée. Nous souhaitons remercier Kennedy et la NASA d’avoir cru en cette mission avec nous. »

L' approche d'exploration de la Lune vers Mars de la NASA inclut de nouveaux partenariats innovants, l'agence souhaitant élargir ses capacités dans l'espace. Astrobotic est l'un des neuf fournisseurs commerciaux américains sous contrat dans le cadre du projet de services de charge utile lunaire commerciale de la NASA pour soumissionner sur les opportunités de livraison de charges utiles de la NASA sur la Lune.   
Astrobotic était l'une des 14 sociétés sélectionnées par la NASA pour un prix Tipping Point cette année. Le projet de la société débutera en mars 2020 pour une durée de deux ans.

"C'est pourquoi nous aimons tant ce projet. C'est un modèle pour l'avenir de la NASA", a déclaré Mueller. "La NASA développe des technologies, le secteur commercial les met sur le marché et, au final, l'économie américaine en profite."



Astrobotic Cubrovers (astromobiles robots miniatures) Cuberover_side_profile
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10870
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


On avait déjà eu en 1996 le Pathfinder (lander technologique) ce petit démonstrateur de la NASA/JPL et maintenant on va donc passer à la phase recherche scientifique. 25 ans après avec l'explosion du numérique et de son IA, cela va devenir passionnant ! 
:hot:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13449
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Vu le coût du décollage puis celui du transfert puis celui de l’alunissage. Je ne comprends pas l’intérêt de ces petits robots qui il me semble seront moins fiable qu'un "gros" robot.

Je pense que cela serrait beaucoup plus intéressant si nous étions capable d'envoyer une "grosse usine" capable des les imprimer in situ. Pour par exemple tester différents designs et éviter de faire ainsi trop de compromis dans le design.
avatar
ebuprofen

Messages : 48
Inscrit le : 11/11/2019
Age : 42 Masculin
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas


@ebuprofen a écrit:Vu le coût du décollage puis celui du transfert puis celui de l’alunissage. Je ne comprends pas l’intérêt de ces petits robots qui il me semble seront moins fiable qu'un "gros" robot.

Je pense que cela serrait beaucoup plus intéressant si nous étions capable d'envoyer une "grosse usine" capable des les imprimer in situ. Pour par exemple tester différents designs et éviter de faire ainsi trop de compromis dans le design.

L’intérêt c'est qu'il sont bien moins cher et bien plus rapide à concevoir. C'est comme pour les CubeSat, une fois que la plateforme est conçut, c'est juste de l'assemblage et le développement de la charge utile. Du coup, le prix "planché" pour concevoir une mission diminue (le plus cher, c'est le temps humain pour la conception).  Bien sur, ça sous-entend un moyen d'accès à la surface relativement économique (ou du moins acceptable).

Quand à une usine, il faudra surement encore quelques décennies, on en est encore incapable sur terre après tout. En effet, il quasiment impossible au stade actuel et proche des techniques d'impressions tridimensionnels de faire un rover ((pièces mécanique complexe + différent matériaux)+ électronique(circuits imprimé, fils, composants nombreux, etc)) dans une usine transportable.
avatar
cube

Messages : 48
Inscrit le : 14/10/2017
Age : 21 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas


@cube a écrit:
@ebuprofen a écrit:Vu le coût du décollage puis celui du transfert puis celui de l’alunissage. Je ne comprends pas l’intérêt de ces petits robots qui il me semble seront moins fiable qu'un "gros" robot.

Je pense que cela serrait beaucoup plus intéressant si nous étions capable d'envoyer une "grosse usine" capable des les imprimer in situ. Pour par exemple tester différents designs et éviter de faire ainsi trop de compromis dans le design.

L’intérêt c'est qu'il sont bien moins cher et bien plus rapide à concevoir. C'est comme pour les CubeSat, une fois que la plateforme est conçut, c'est juste de l'assemblage et le développement de la charge utile. Du coup, le prix "planché" pour concevoir une mission diminue (le plus cher, c'est le temps humain pour la conception).  Bien sur, ça sous-entend un moyen d'accès à la surface relativement économique (ou du moins acceptable).

Quand à une usine, il faudra surement encore quelques décennies, on en est encore incapable sur terre après tout. En effet, il quasiment impossible au stade actuel et proche des techniques d'impressions tridimensionnels de faire un rover ((pièces mécanique complexe + différent matériaux)+ électronique(circuits imprimé, fils, composants nombreux, etc)) dans une usine transportable.
Tout à fait !
Il y a déjà la Falcon 9 qui peut être utilisé en l'embarquant comme charge secondaire :https://en.wikipedia.org/wiki/Beresheet
Mais les indiens peuvent aussi se proposer ... car ils finiront bien aussi par réussir à se poser sur la Lune sans se crasher.
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10870
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


"Les indiens finiront bien par se poser sur la Lune sans se crasher" comme le rappelle Giwa, me fait réagir en rappelant que les Indiens ont loupé UN atterrissage sans discussion. On est loin des premières tentatives soviétiques qui avaient échoué jusqu'au Luna-8 pas loin d'un succès certes, mais encore un échec ; puis, Luna-9 la réussite. On peut espérer bien mieux maintenant avec les simulations numériques avant tentatives. Je ne serai pas étonné que les Indiens connaissent un succès au prochain essai. :up8:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13449
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum