Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dans le cadre de la mission habitée SpaceX Demo-2, qu’est-ce qui vous impressionne le plus ?

Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev1018%Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev10 18% 
[ 9 ]
Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev1014%Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev10 14% 
[ 7 ]
Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev102%Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev10 2% 
[ 1 ]
Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev102%Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev10 2% 
[ 1 ]
Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev1024%Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev10 24% 
[ 12 ]
Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev1040%Sondage sur la mission habitée SpaceX Demo2 Barrev10 40% 
[ 20 ]
 
Total des votes : 50
 

Petit sondage sur les raisons de votre enthousiasme pour la mission.
Fabien
Fabien

Messages : 5527
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


J'ai voté pour les perspectives car comme disait ce bon vieux Jim, nous ne sommes qu'au début. Cette fois-ci on semble vraiment motivé à quitter l'orbite basse pour s'installer durablement sur et autour de la Lune mais pour ça il faut déjà savoir envoyer des hommes en orbite basse ^^ De plus, SpaceX vient de prouver qu'il est capable d'envoyer des hommes dans l'espace. Une étape importante vient d'être franchie pour le privé
Fabien0300
Fabien0300
Rédacteur-Donateur
Rédacteur-Donateur

Messages : 2219
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 34 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


Pas grand chose finalement.

Le vol habité en orbite basse n'offre pas beaucoup d'intérêt et est quand même assez routinier même si le véhicule est nouveau. (après, personnellement je suis pas un partisan du vol habité). Je me gausse pas mal du terme "exploration" employé à tout bout de champ même si on explore rien du tout.

En revanche ça met magnifiquement en lumière ce que la prise de risque individuelle et le liberté d'entreprendre permettent d'accomplir. (J'espère bientôt le tourisme, malheureusement mon projet devant m'apporter le budget pour un ticket sur Dragon est au point mort  LOL)

Chapeau Musk.

Nostromo

Messages : 91
Inscrit le : 09/09/2018
Age : 25 Masculin
Localisation : Europe

Revenir en haut Aller en bas


Je vote pour la Falcon 9. C'est un réel évènement que d'avoir un nouveau lanceur pour mission habitée. Sa performance est un peu éclipsée par l'ergonomie et la maniabilité sans égal de la capsule qu'elle a propulsé.
Fabien
Fabien

Messages : 5527
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


J'ai mis la F9, car disposer d'une fusée à 80% réutilisable et d'un vaisseau réutilisable à 50/60% à coûts mesurés (pas comme la navette...) c'est un beau progrès dans la capacité à enchaîner les vols.

Hier j'ai écris "Go Gemini XIII" car on s'extasie du fait que les USA envoie une capsule avec deux astronautes en LEO. J'espère que Jim Lovell et Buzz Aldrin regardaient ça confortablement dans leur canapé hier, mais on a fait comme Gemini XII en 1966 ! Toutefois j'ai ressenti, avec l'intérêt de Trump, Pence, Cruz, Brindestine et autres un regain d'intérêt patriotique des américains pour l'espace. Et je n'avais jamais vu ça. On sent bien la volonté d'accélérer sur le SLS, Orion et Artemis. Alors certes je demeure dubitatif quant aux délais (on ne fait pas de miracle avec l'ingénierie), mais la volonté politique semble désormais ancrée pour que cela aboutisse après des années de tergiversations. Il est là, le vrai progrès.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1716
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 25 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Ce qui m'a le plus impressionné c'est la prise en main complète de la mission par SPACEX. Outre la fusée Falcon et le nouveau vaisseau Dragon, ils ont assuré toute la mise en oeuvre de façon remarquable de cette mission habitée : depuis la préparation des astronautes, les nouveaux scaphandres, le transfert en Tesla (!), le lancement... jusqu'au pilotage des manoeuvres d'amarrage depuis leur centre de contrôle de Hawthorne, bien rustique comparé aux salles de Houston et avec des capcoms non-NASA très professionnels !
MRS
MRS

Messages : 366
Inscrit le : 18/02/2017
Age : 64 Masculin
Localisation : PARIS

Revenir en haut Aller en bas


Il est très difficile de choisir entre les six options proposées, car chacune d'elle est pertinente. Et cela d'autant plus que la question porte sur la façon dont on a été "impressionné", ce qui renvoie à une dimension émotionnelle (au demeurant importante pour nous les passionnés) plus qu'à une analyse. Or, chacune des six options fait vibrer l'émotion.

Mais je note que les cinq réponses faites avant la mienne se situent sur le terrain de l'analyse plus que sur celui de l'émotion. Ce qui explique que personne, par exemple, n'ait voté pour l'option du symbole que représente l'utilisation du pad 39-A d'Apollo et de la navette...

Je suis tout à fait d'accord avec @MRS, quand, sur le terrain de l'analyse, il attire l'attention sur les manifestations concrètes du changement radical et positif que représente la prise en main d'une mission habitée par une entreprise.

Je partage tout autant l'avis de @Fabien300 quand il dit que les perspectives futures pour l'industrie spatiale américaine ouvertes par ce vol sont très importantes.

Mais puisque dans ce jeu, la règle est de voter même si on est d'accord avec les six options, mon choix se portera, comme @Fabien, sur l'option soulignant l'importance de la Falcon 9 récupérable, à bas coût et néanmoins à très haute fiabilité. Non pour relativiser les opinions que je viens d'exprimer, mais parce qu'entre ma conviction sur des raisonnements établissant un lien entre le présent et l'avenir, et la constatation de faits vérifiables par tous, je préfère commencer par mettre en avant les faits avérés. D'autant que ce sont ces faits qui sont à l'origine de ma conviction sur l'efficacité des partenariats public-privé et les perspectives qui s'offrent maintenant.

@Vadrouille a écrit:J'ai mis la F9, car disposer d'une fusée à 80% réutilisable et d'un vaisseau réutilisable à 50/60% à coûts mesurés (pas comme la navette...) c'est un beau progrès dans la capacité à enchaîner les vols.

Hier j'ai écrit "Go Gemini XIII" car on s'extasie du fait que les USA envoie une capsule avec deux astronautes en LEO. J'espère que Jim Lovell et Buzz Aldrin regardaient ça confortablement dans leur canapé hier, mais on a fait comme Gemini XII en 1966 ! Toutefois j'ai ressenti, avec l'intérêt de Trump, Pence, Cruz, Brindestine et autres un regain d'intérêt patriotique des américains pour l'espace. Et je n'avais jamais vu ça. On sent bien la volonté d'accélérer sur le SLS, Orion et Artemis. Alors certes je demeure dubitatif quant aux délais (on ne fait pas de miracle avec l'ingénierie), mais la volonté politique semble désormais ancrée pour que cela aboutisse après des années de tergiversations. Il est là, le vrai progrès.

Ce qu'écrit @Vadrouille est très intéressant, mais je n'en tire pas tout à fait les mêmes conclusions que lui (sauf paradoxalement pour mon vote qui est identique).

Il est évident que le fait que l'Amérique ait été privée de moyens d'accès indépendants à l'espace pendant neuf ans est une aberration qui interpelle.

L'Amérique avait dans l'absolu un potentiel industriel qui aurait pu largement lui permettre de continuer à être présente en continu sur tous les maillons de la chaîne du vol sur orbite basse avec équipage (lanceur man-rated, cabine, etc.)

C'est parce que, sur la durée, ce potentiel a très mal été utilisé, c'est parce que l'on s'est acharné trop longtemps à maintenir en service une navette spatiale coûteuse, dangereuse et sans perspective d'évolution, qu'est arrivé un moment où cette navette a dû être abandonnée sans successeur.

L'administration Obama a récupéré de celle qui avait précédé cet héritage empoisonné, masqué par l'enfumage que représentait le projet Constellation de retour sur la Lune. Projet non soutenable financièrement, parce que confié à des acteurs dont la stratégie a toujours été de prendre le moins de risque possible, donc d'innover le moins possible, et cependant d'obtenir le maximum de financement public...

L'administration Obama, à mon sens, a donc eu raison d'atténuer le gouffre financier généré par les activités liées à ce programme Constellation (en supprimant le nom du programme, en changeant le calendrier, en ne gardant qu'Orion et le SLS), et d'engager plus vigoureusement qu'auparavant la politique de soutien à de nouveaux acteurs du spatial impliqués dans des partenariats public-privé de type nouveau pour l'accès à la station spatiale internationale.

Ce n'est ni la politique de Trump, ni celle de Bush qui sont à l'origine du succès de Démo-2 aujourd'hui.

En un sens, oui, il y a un paradoxe à s'extasier sur la Dragon 2, qui à ce stade n'a pas fait mieux que Gemini. Mais l'exaltation patriotique des Américains aujourd'hui a un sens plus politique que technique : l'Amérique nous dit qu'elle a repris le contrôle d'une politique publique (la politique spatiale) qui avait échappé à toute maîtrise. Ce qui n'est que partiellement vrai.

L'activité spatiale américaine s'est toujours accompagnée de ferveur patriotique. Cependant, il me semble que ce que nous avons entendu depuis quarante-huit heures va bien au-delà du vocabulaire et des accents de l'époque Apollo. J'ai l'impression que l'on est passé de la fierté patriotique à un nationalisme crispé et revanchard.

J'y vois beaucoup plus l'expression d'une crise profonde dépassant largement le domaine du spatial, qu'un gage de fermeté dans la mise en oeuvre du programme spatial annoncé. A supposer que la fermeté soit sincère, la capacité matérielle à tenir les promesses fait défaut.

Donc, contrairement à Vadrouille, je suis sceptique sur l'accélération du SLS, d'Orion et d'Artémis. L'Amérique se sent impuissante face aux défis géopolitiques, économiques et politiques du monde d'aujourd'hui, et réagit par des effets de manche et des mouvements de menton. Hélas, la façon dont les choses sont dites dévoilent davantage sur l'avenir que le contenu de ce qui est dit.

En étant optimiste, on dira que le programme Artémis prendra du retard, mais finira par aboutir. Toutefois, si l'on se force à rester lucide, on doit bien reconnaître que le SLS, confié aux gens que l'on sait, reste l'épine dorsale de ce programme Artémis, et que tout le reste est un assemblage fait de bric et de broc qui risque de voler en éclat avec la nouvelle crise économique ; et cela que la présidence des Etats-Unis reste entre les mains des Républicains ou qu'elle revienne aux démocrates.

Si Trump est réélu, il n'aura pas de mal à justifier l'échec d'Artémis en dénonçant des boucs émissaires. Et si les démocrates passent, ils hésiteront à continuer à subventionner massivement des entreprises inefficaces utilisant en plein XXIème siècle les restes d'Apollo et de la navette spatiale, alors que le New Space (s'il résiste à la crise), apporte, notamment avec les constellations et le tourisme dans l'espace, des perspectives de plus grand autofinancement de l'activité spatiale.
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1649
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement difficile de faire son choix entre toutes ces options toutes valables.
Mais en se restreignant au cadre de cette mission, je choisirai Crew Dragon 🐉...même si la F9 m’impressionne toujours...mais cette dernière n’a pas d’état d’âme qu’elle transporte du matériel ou des humains et le label man-rated n’est qu’une médaille pour les humains.

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10771
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Je ne sais pas quoi voter (c'est bien une première), toutes ces options se valent et me parle !
Que ce soit le pas de tir historique, la fusée, le vaisseau, l'environnement, tout me parle et me dicte des émotions.
Mais que choisir ?
Une réflexion en passant : un journaliste ou un chroniqueur faisait remarquer sur une chaîne privé qu'après Apollo le nombre d'ingénieurs avait fortement augmenté aux USA car le succès de ces missions avait attiré une foule d'étudiants vers les métiers techniques. J'espère que dans un proche avenir une telle attirance pour les métiers techniques se produira suite aux vols de Pesquet !
Il est important d'avoir des scientifiques et des ingénieurs pour progresser, et même si le spatial humain parait cher à première vue c'est quand même lui qui "pompe" le plus d'étudiants vers les métiers scientifiques et techniques !

Anovel

Messages : 1545
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


Vote pour les perspectives.
Le principal progrès par rapports aux années 1960 est le niveau de réutilisation de l'ensemble du système.
Petit à petit, on va y arriver, aller dans l'espace sans jeter à la mer des tonnes de lingots d'or à chaque fois :)xx
lambda0
lambda0

Messages : 4625
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


J'ai voté "Le partenariat avec SpaceX, qui prend le contrôle de la mission telle une compagnie aérienne durant un long courrier", mais bon... La destination est juste à 400km, c'est plutôt un court-courrier :D :blbl:
neo13006
neo13006
Donateur
Donateur

Messages : 69
Inscrit le : 06/09/2013
Age : 29 Masculin
Localisation : Lausanne / Singapore

Revenir en haut Aller en bas


J'ai voté "Le retour en mer" par ironie, car je trouve que c'est un vrai recul.
Il va falloir un hélicoptère, un bateau, des plongeurs, etc.
Quand je me remémore un atterrissage de la navette sur le tarmac d'un aéroport (je sais j'exagère).

Bon, nous auront peut-être un jour une version habité du "team chassé" Super

Après, je ne suis pas totalement négatif.
Avec l'arrivée du Crew Dragon et du Starliner, j'espère que l'on va voir revenir des spécialistes de la charge utile, avec des missions d'une quinzaine de jours.
Aujourd'hui les astronautes sont des scientifiques généralistes (et des spécialistes de l'espace), mais pour que la science avance plus vite, il faudrait que des scientifiques experts dans un domaine spécifique puissent voler avec le minimum d'entraînement.

Bref, j'espère voir des vols de 2 ou 3 semaines des PS (en langage navette spatiale)
vp
vp

Messages : 2812
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 46 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


@vp a écrit:
Avec l'arrivée du Crew Dragon et du Starliner, j'espère que l'on va voir revenir des spécialistes de la charge utile, avec des missions d'une quinzaine de jours.
Aujourd'hui les astronautes sont des scientifiques généralistes (et des spécialistes de l'espace), mais pour que la science avance plus vite, il faudrait que des scientifiques experts dans un domaine spécifique puissent voler avec le minimum d'entraînement.

Bref, j'espère voir des vols de 2 ou 3 semaines des PS (en langage navette spatiale)

Voté Falcon 9, comme d'autres dont @PierredeSedna, dont je partage l'analyse exprimée plus haut. 

Pour répondre à @vp, les astronautes ne sont pas des scientifiques généralistes, du moins pas en vol, où ils sont des laborantins de très haut niveau. Faire voler des scientifiques ne fera pas avancer la science plus vite car ce n'est pas le fait de faire physiquement soi-même des manips qui fait avancer (même si c'est sympa à faire), c'est d'analyser les résultats et de tenter de les comprendre, ce qui est un processus qui s'étale sur des années, pas des jours.

Quant aux vols de 2 ou 3 semaines ou de 1 mois, il vaut mieux ne pas y compter, ce sont les pires durées de missions, trop longues si on se sent mal, trop courtes pour être à l'aise, même si on est bien entraîné.

cosmochris

Messages : 1577
Inscrit le : 01/01/2011
Age : 55 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas


@vp a écrit:J'ai voté "Le retour en mer" par ironie, car je trouve que c'est un vrai recul.
Il va falloir un hélicoptère, un bateau, des plongeurs, etc.
Quand je me remémore un atterrissage de la navette sur le tarmac d'un aéroport (je sais j'exagère).

Bon, nous auront peut-être un jour une version habité du "team chassé" Super
Le retour en mer est un vrai recul. Le retour en mer des américains (Mercury, Gemini, Apollo) en 1960 et 70, c'était après des vols relativement courts c-à-d moins de 15 jours (à l'exception des 3 vols dans le laboratoire skylab en 1973). Mais j'imagine mal le retour en mer de voyageurs qui ont passé 6 mois ou plus dans l'ISS. Quand on voit parfois l'état des cosmonautes qui, après avoir atterri en Soyouz, doivent être transportés au sortir de leur capsule et prendre quelque temps avant de récupérer...
A moins que ce soient uniquement les conditions du retour en Soyouz qui les mettent dans cet état? La rentrée dans l'atmosphère d'un Dragon crew est-elle plus "soft"
Je suis curieux de pouvoir comparer avec l'état des astronautes amerrissant en Dragon crew après 6 mois en orbite.

saturne64

Messages : 21
Inscrit le : 16/07/2019
Age : 70 Masculin
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas


Voté la perspective : la récupération, les cou^ts, tout ça.
Sebas
Sebas

Messages : 186
Inscrit le : 20/03/2013
Age : 42 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas


Qui sait, SpaceX testera peut être l'atterrissage retropropulsé avec les Dragon 2 cargos ?
AlexSSC
AlexSSC

Messages : 693
Inscrit le : 22/02/2020
Age : 22 Masculin
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas


@AlexSSC a écrit:Qui sait, SpaceX testera peut être l'atterrissage retropropulsé avec les Dragon 2 cargos ?
Oui, ce serait bien.
vp
vp

Messages : 2812
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 46 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


@vp a écrit:
@AlexSSC a écrit:Qui sait, SpaceX testera peut être l'atterrissage retropropulsé avec les Dragon 2 cargos ?
Oui, ce serait bien.

Je partage cette idée. Il faudrait, pour que cela se réalise une première fois, qu'une Dragon 2, après avoir apporté lors de son 2ème vol un chargement de fret à la station spatiale internationale, n'ait à redescendre que des matériels relativement volumineux, qui ne soient ni rares, ni coûteux ; pas des résultats d'expériences de laboratoires, dont la perte éventuelle serait dommageable ; mais par exemple, des appareils en fin de vie disposés à l'intérieur ou à l'extérieur de la station et dont on voudrait étudier l'usure en milieu spatial.

J'espère que l'occasion se présentera ! Et après une demi-douzaine d'essais, on pourrait confier des vies humaines à des Dragon 2 effectuant des atterrissages rétropropulsés.

Je sais ce que vous allez me répondre : l'ISS approche de sa fin de vie et les missions programmées des Dragon 2, pour le transport d'équipages comme pour le fret, ne sont pas très nombreuses. Mais quelque chose me dit que si la crise économique n'est pas trop dévastatrice,  on trouvera des missions nouvelles à la Dragon 2. Un si bel outil lancé par une fusée largement renouvelable avec peu de coûts a des chances de prospérer. Et d'évoluer à la marge pour donner toute la mesure de son potentiel.

Il y a aussi une piste qu'il faudrait peut-être explorer, celle consistant à greffer une Dragon 2 sur un Starship pas encore complètement man-rated. Dans ce cas l'atterrissage rétropropulsé ferait sens. Ainsi, les premiers occupants d'un Starship redescendraient sur Terre non pas dans le Starship mais à côté. Après tout, le 12 avril 1961, Youri Gagarine a utilisé un siège éjectable et n'est pas revenu sur Terre dans son Vostok...
PierredeSedna
PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 1649
Inscrit le : 24/08/2017
Age : 61 Masculin
Localisation : Région Ile-de-France

Revenir en haut Aller en bas


On peut  aussi voir le Dragon comme un vaisseau qui pourrait être utilisé  vers une station privé !
Bien sûr c'est sur le papier et pour le moment, il n'y a pas de projet proprement "en route" mais si le coût de lancement des équipages est "léger" par rapport au coût total du projet l'avenir de cette capsule pourrait être assuré !
De toutes façons le projet est déjà financé et payé par la NASA donc ça ne peut être que du bénéfice pour SpaceX


Dernière édition par Anovel le Lun 1 Juin 2020 - 20:45, édité 1 fois (Raison : REGRETS)

Anovel

Messages : 1545
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:On peut  aussi voir le Dragon comme un vaisseau qui pourrait être utilisé  vers une station privé !
Bien sûr c'est sur le papier et pour le moment, il n'y a pas de projet proprement "en route" mais si le coût de lancement des équipages est "léger" par rapport au coût total du projet l'avenir de cette capsule pourrait être assuré !
De toutes façons le projet est déjà financé et payé par la NASA donc ça ne peut être que du bénéfice pour SpaceX

Oui l'habitat privé, ca a longtemps été la destination de rêve (et EN rêve) pour les futurs fournisseurs de lancement privés. Mais après une longue et difficile prospection sur ce créneau, Bigelow a mis la clé sous la porte, or le bougre je pense qu'il avait le nez pour les affaires. Donc je suis extrêmement pessimiste pour ce créneau. La Nasa essayera d'amorcer la pompe en faisant concevoir à ses partenaires privés des modules de Gateway qu'ils auraient le droit de commercialiser en leur nom pour constituer une station privée autonome, mais ça sera encore long et douloureux (même si on voyait débarquer aujourd'hui un hypothétique nouveau Musk de l'hôtellerie spatiale).

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6463
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Pour répondre à PierredeSedna, je suis d'accord que le vol d'aujourd'hui est la résultante de la politique menée lors des années Obama/Bolden (avec les inhérents retards qui vont avec). Trump n'est qu'un spectateur.

Mais malgré tout, alors que les Etats-Unis s'embrasent, on a vu comme une communion autour du spatial entre la Maison-Blanche, les scientifiques, les médias, le new space... et lorsque l'on sait ce qu'il y a dans les cartons, on se dit que cela renforce l'idée qu'il y a une vraie dynamique en Amérique, ce qui augure du bon pour la suite.

Moi aussi je n'ai pas apprécié l'irrespect envers les russes, l'indifférence envers les partenaires occidentaux, bref, cette forme d'Amérique orgueilleuse et imbue d'elle-même, dans un lieu sacré de la coopération internationale (en plus Harmony a été construit à Turin en Italie !) Mais c'est ainsi dans l'Amérique de Trump. Et après tout sans la guerre froide il n'y aurai surement pas eu Apollo.
Vadrouille
Vadrouille

Messages : 1716
Inscrit le : 04/10/2007
Age : 25 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


On va justifier ce weekend patriotique américain par la joie de posséder une nouvelle capsule habitée.
Il va de soit que sans les partenaires internationaux, la NASA n'aurait jamais pu mener de concert, le programme ISS (dans une configuration comme on la connait), ses Shuttles et son programme robotique martien truffer de la meilleure technologie mondiale (dont les américains sont parfois moins performants...comme le sismomètre).
Ils ne pourront pas non plus se passer de ses partenaires russes ou européens et même japonais ou canadiens, pour retourner sur la Lune et encore moins, pour le voyage habité vers Mars.
Ils le savent très bien.

Mais pour la suite… c'est à dire la phase conquête, appropriation, exploration puis extraction minière, ils aimeraient certainement se passer de cette coopération internationale gênante, car l'espace demeure hyper stratégique.
L'avantage, c'est que le terrain de jeu est immense et chaque puissance pourra explorer et puiser dans les ressources du système solaire (avec ou sans accords internationaux).

L'Amérique est sur une stratégie d'exploration habitée. L'Europe est sur une stratégie d'exploration robotique (on le voit avec le future projet Space Rider). Chaque stratégie peut se justifier et a ses avantages. Les possibilités et les distances ne sont pas les mêmes. Chacune a des arguments forts. Le piège serait d'être hermétique à toutes ambitions spatiales.
Fabien
Fabien

Messages : 5527
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas


Je vote la capsule, pas vraiment comme "ce qui m'impressionne" mais comme "ce qui m'intéresse" (le côté technique), même si on n'en a vu qu'une petite partie. Maintenant qu'on achète non plus un vaisseau mais un service, il ne faut pas s'attendre à ce qu'on en apprenne autant de Crew Dragon que ce qu'on sait aujourd'hui de la capsule Apollo.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 6463
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 43 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


ils ont quoi de hors norme les parachutes?
phenix
phenix

Messages : 2089
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 26 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


J'ai voté le partenariat, c'est pour moi le véritable acte historique de ce lancement, la révolution n'est pas dans les moyens car la navette était technologiquement bien plus avancée, mais depuis ce lancement nous vivons pour la première fois dans un monde où aller sur orbite est un service comme un autre avec un prestataire qui se charge de tout et un client qui n'a qu'à payer.
On peut très bien imaginer que demain d'autres nations ou même entreprises pourraient décider de faire appel aux services d'un prestataire comme SpaceX ou bientôt d'autres concurrents pour transporter leurs astronautes sans avoir à se doter d'une industrie spatiale complète.
Si on compare avec l'aviation c'est très intéressant, de nos jours combien de nations ont un constructeur de longs courriers? Très peu, combien en utilisent les services, presque toutes.

Maurice

Messages : 1112
Inscrit le : 25/10/2011
Age : 35 Masculin
Localisation : Val d'oise

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum