Mars 2020 (Perseverance - Ingenuity) : exploration du cratère Jezero

Page 23 sur 23 Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@MRS a écrit:
@Wakka a écrit:Et voilà comment Paris Match annonce la nouvelle : "Un lac d'eau liquide détecté sur Mars"
FB_colere1

https://www.parismatch.com/Actu/Sciences/Un-lac-d-eau-liquide-detecte-sur-Mars-1762324

Un titre "accrocheur" n'est pas un défaut en soi s'il peut inciter des lecteurs à s'intéresser au sujet et chercher plus loin ensuite. C'est tout bénéf. pour la promotion de la "Conquête Spatiale" dans le grand public !


On peut le voir ainsi, et prendre le sujet avec humour, ou penser que les lecteurs de l'article ainsi titré prendront le choix de ce titre avec humour. C'est peut-être le cas pour une partie du public, jeune, recherchant "le fun", et bien informée sur la question. 

J'ai plutôt pour ma part tendance à considérer, pour un support écrit (je ne parle pas de l'information par Youtube) qu'il y a une frontière à ne pas dépasser entre un titre accrocheur et un titre inexact. 

Un linguiste pourrait sûrement nous confirmer que toutes les ellipses, tous les silences, n'ont pas la même portée. Un sociologue expliquera peut-être qu'il faut aussi prendre en compte les cultures propres à chaque génération. Mais quand on parle de science, il faut s'adresser à toutes les générations et donc en revenir aux fondamentaux de la langue qui permettent d'être bien compris de tous.

Si je dis : "à minuit, j'irai me coucher", tout le monde comprend que j'irai me coucher dans mon lit. C'est implicite. Sauf contexte particulier, la précision "dans mon lit" est superflue. Par ailleurs, que ce soit le cas ou non, c'est sans incidence sur la portée de mon message principal qui est d'indiquer l'heure à laquelle j'ai l'intention de me coucher.

Si je dis "le président de la république est mort" tout le monde comprendra quelque chose de différent que si je dis "le président de la république Georges Pompidou est mort le 2 avril 1974". En l'absence de précision, une énonciation se rapporte en général au présent. Tout le monde le comprendra ainsi et si ensuite il s'avère que ce n'est pas le cas, on dira au mieux que j'ai joué sur les mots, au pire que je suis malhonnête. Certains en riront, d'autres trouveront la plaisanterie de mauvais goût.

En second lieu, dans le cas d'espèce concernant la thématique de l'eau sur Mars, qui revient sans cesse dans la communication de vulgarisation scientifique au moins depuis Opportunity (2004), voire Mariner 9 (1971), il faut faire attention à ne pas lasser le public en répétant les mêmes généralités et en présentant comme nouveau ce qui mille fois a déjà été annoncé.

Le lecteur qui connaît un peu le sujet et qui lit le titre "un lac d'eau liquide détecté sur Mars" se méfiera du sensationnalisme de ce titre et en déduira que l'article n'a pas été écrit par un scientifique. C'est plutôt répulsif et cela n'incite pas à choisir la source d'information en question. 

Le titre d'un article doit, dans une formule incisive et brève, faire ressortir ce que l'information a de nouveau. Ce qui n'est pas le cas ici.

Le lecteur qui ne connaît rien du tout à la question, qui prendra le titre "au premier degré" et qui ira lire l'article sera heurté par la discordance entre le titre et le contenu. Si cette mésaventure lui arrive plusieurs fois, je crains qu'il ne se détourne de l'information de vulgarisation scientifique, de la même façon que nous nous détournons des publicités qui présentent de manière sommaire un produit comme un produit miracle. 

Quand le monde de la science n'apparaît pas meilleur que celui de la communication commerciale, qu'il recourt à des procédés "putaclics" (quelle affreuse expression !) il nuit à sa propre réputation et contribue à la démoralisation générale de la société, à une époque ou à l'inverse, il importe de redonner confiance dans l'avenir.

La vulgarisation scientifique a vocation à mettre les progrès de la science à la disposition du public, de manière claire et synthétique, donc en simplifiant sans déformer et en évitant les tournures de style qui jouent excessivement sur l'émotionnel. Elle doit à mon sens donner une idée du rythme des progrès de la connaissance et décrire les découvertes, tout en reconnaissant les zones d'incertitude.

Le sensationnalisme (sauf à ce que ce soit du "2ème degré", et que tout le monde comprenne que c'est du "2ème degré") est une manière de communiquer pas très respectueuse du public, et qui n'est pas soutenable dans la durée. 

La sincérité et la sobriété de l'expression peuvent éloigner à court terme quelques lecteurs. Mais s'y astreindre - sauf contexte, public particulier - me semble être nécessaire pour maintenir sur le long terme la crédibilité et élargir progressivement le public intéressé.

PierredeSedna
Donateur
Donateur

Messages : 2092
Inscrit le : 24/08/2017

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes
Astro-notes

Messages : 14301
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Heureusement, dans le cas de cet article précisément, à part le mot "ancien" manquant dans le titre (et pas dans la phrase qui a suivi) , le reste du contenu était très correct. Mais c'est un avis purement personnel.
montmein69
montmein69

Messages : 18496
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 70 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


@Wakka a écrit:Un peu de géologie :

Mars : le rover Perseverance livre ses premiers résultats

Très beau visuel dans cet article du CNRS :

Mars 2020 (Perseverance - Ingenuity) : exploration du cratère Jezero - Page 23 M5jsmo10
Fabien
Fabien

Messages : 6089
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 43 Masculin
Localisation : Paris (75)

Revenir en haut Aller en bas

Page 23 sur 23 Précédent  1 ... 13 ... 21, 22, 23

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum