[Virgin Orbit] LauncherOne n°6 (Prometheus 2 & autres) - NQY - 9.1.2023 [Echec]

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Télémétrie "erratique", communication désastreuse, mensongère, le tableau n'apparaît pas très brillant, frôlant même l'amateurisme ! FB_colere2 

https://mobile.twitter.com/VirginOrbit/status/1612588605678944258

https://arstechnica.com/science/2023/01/virgin-orbits-launcherone-rocket-suffers-anomaly-fails-to-reach-orbit/

Gasgano

Messages : 1831
Inscrit le : 07/03/2007

Revenir en haut Aller en bas


https://twitter.com/SciGuySpace/status/1612601370078486528?s=20

Eric Berger a écrit:Le véhicule LauncherOne de Virgin Orbit compte désormais quatre succès sur six tentatives de lancement. Ce n'est pas du tout un record terrible pour une startup. Mais un échec sur une mission hautement symbolique, avec une entreprise en situation financière précaire, peut s'avérer catastrophique.
jassifun
jassifun

Messages : 3538
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 35 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Le Toulonnais a écrit:Dommage que cette mission historique est échouée. A force de persévérance, cela finira par marcher. J'aime bien Richard Branson et ce serait bien qu'on est beaucoup plus d'entrepreneurs visionnaires comme lui en Europe.

Par contre je ne comprend pas sur quel critère se basent les articles de presse (exemple 1 - exemple 2 ) qui affirment qu'en cas de réussite, le Royaume-Uni serait devenu le neuvième pays au monde à être capable de mettre des satellites en orbite. Le Royaume-Uni l'a déjà fait bien avant en 1971...

Car même si enlève la France et le Royaume-Uni du classement des pays ayant lancé un satellite avec leur propre lanceur sous prétexte que le lancement Français s'est passé à Hammaguir en Algérie puis le lancement Britannique depuis Woomera en Australie je n'arrive pas à comprendre cette possible neuvième place  FB_reflechi


Je ne vais pas mettre toute la liste :

1er : Union soviétique, le 4 octobre 1957 : Spoutnik-1 (lanceur R7 Semiorkia)
2ème : États-Unis, le 1er février 1958 : Explorer 1 (lanceur Juno I)
3ème : France, le 26 novembre 1965 : Astérix A-1 (lanceur Diamant A)
4ème : Japon, le 11 février 1970 : Osumi (lanceur Lambda 4S)
5ème : Chine, le 24 avril 1970 : Dong Fang Hong 1 (lanceur Longue Marche 1)
6ème : Royaume-Uni, le 28 octobre 1971 : Prospero X-3 (lanceur Black Arrow R3)
7ème : Inde, le 18 juillet 1980 : Rohini (Lanceur SLV)
8ème : Israël, le 19 septembre 1988 : Ofek-1 (lanceur Shavit)
9ème : Iran, le 2 février 2009 : Omid (lanceur Safir)
10ème : Corée du Nord, le 12 décembre 2012 : Kwangmyŏngsŏng avec (lanceur Unha 3).
11ème : Corée du Sud, le 30 janvier 2013 : STSAT-2C (lanceur KSLV-1)

Si on considere cela comme un premier lancement, pourquoi pas le lancement Pegasus depuis le Canaries (Espagne) en 1997. Et les lancements de Scout depuis San Marco (Kenya / Italie) ou les lancements Rocketlab en Nouvelle Zelande ?
jassifun
jassifun

Messages : 3538
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 35 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Gasgano a écrit:Télémétrie "erratique", communication désastreuse, mensongère, le tableau n'apparaît pas très brillant, frôlant même l'amateurisme ! FB_colere2 

https://mobile.twitter.com/VirginOrbit/status/1612588605678944258

https://arstechnica.com/science/2023/01/virgin-orbits-launcherone-rocket-suffers-anomaly-fails-to-reach-orbit/

Bonjour
attention, le suivi en temps réel est très complexe, les moteurs crées des rayonnements qui perdubent les communication temps réel.
Spacex nous a habitué a une excellence dans ce domaine avec des flux vidéo totalement inconnue il y a encore 10 ans !!
Mais à contrario Ariane ne fait pas bien mieux, le dernier échec présentait sur les écrans une courbe  animation nominale alors que le lanceur était en perdition !!
Spacex crée une distorsion d'appréciation, et les Chinois aussi d'ailleurs qui eux le font comme propagande de supériorité vis-à-vis de leur population.
...


Dernière édition par philippe26 le Mer 11 Jan 2023 - 7:56, édité 1 fois
philippe26
philippe26

Messages : 480
Inscrit le : 20/12/2017
Age : 51 Masculin
Localisation : France Valence

Revenir en haut Aller en bas


philippe26 a écrit:

Mais à contrario Ariane ne fait pas bien mieux, le dernier échec présentait sur les écrans une courbe nominale alors que le lanceur était en perdition !!

C'est faux. La retransmission de VV22 montrait bien une courbe (jaune) correspondant aux données reçues en temps réel qui s'écartait de la courbe attendue (verte).

C'est l'animation diffusée en fond qui ne correspondait pas à ce qui se passait réellement, ce qui est normal vu qu'elle est prévue à l'avance...


Dernière édition par David L. le Mar 10 Jan 2023 - 22:47, édité 1 fois
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 28119
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


philippe26 a écrit:

attention, le suivi en temps réel est très complexe, les moteurs crées des rayonnements qui perdubent les communication temps réel.

Ce n'est pas le problème principal. Pour avoir une télémétrie continue, il faut suffisamment de stations au sol permettant une bonne réception et cela a un coût...

Durant le direct de la nuit dernière, les problèmes ont commencé hors de visibilité d'une station de réception, avant que le lanceur soit "visible" depuis celle de Madrid. Dans un premier temps les données anormales reçues ont été mises sur le compte d'une mauvaise réception et le placement sur une orbite nominale à l'issue du premier allumage du S2 a été annoncé. Mais les données erratiques ont continué à être reçues même en visibilité de Madrid...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 28119
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


David L. a écrit:
philippe26 a écrit:

attention, le suivi en temps réel est très complexe, les moteurs crées des rayonnements qui perdubent les communication temps réel.

Ce n'est pas le problème principal. Pour avoir une télémétrie continue, il faut suffisamment de stations au sol permettant une bonne réception et cela a un coût...

Durant le direct de la nuit dernière, les problèmes ont commencé hors de visibilité d'une station de réception, avant que le lanceur soit "visible" depuis celle de Madrid. Dans un premier temps les données anormales reçues ont été mises sur le compte d'une mauvaise réception et le placement sur une orbite nominale à l'issue du premier allumage du S2 a été annoncé. Mais les données erratiques ont continué à être reçues même en visibilité de Madrid...
Bien, ce n'aurait pas changer probablement le dénouement malheureux de l'histoire, mais au moins on n'en serait un peu plus sur l'origine de l'anomalie pour faire mieux la prochaine fois, en espérant que Virgin Galactic se remette de cet échec
avatar
Giwa

Messages : 12331
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Draguignan

Revenir en haut Aller en bas


Merci David pour toutes ces précisions  FB_ok
philippe26
philippe26

Messages : 480
Inscrit le : 20/12/2017
Age : 51 Masculin
Localisation : France Valence

Revenir en haut Aller en bas


Le spatial réserve souvent des mauvaises surprises, l'enthousiasme que certains peuvent exprimer pour le "New Space et ses progrès fulgurants"  doit donc être tempéré par les difficultés auxquelles la plupart des sociétés tentant d'y exercer "leur art", doivent faire face.*
* voir les deux récents posts sur Virgin Orbit et ABL

Ces dernière semaines montrent que New Space et Old Space voguent dans des bateaux parfois fortement secoués (Nan je n'ai pas dit des galères FB_aime ).

Yapluka se retrousser les manches (et rassurer les actionnaires et autres consortiums financiers) FB_oups


Dernière édition par montmein69 le Mer 11 Jan 2023 - 13:08, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 19843
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 72 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Giwa a écrit:
David L. a écrit:

Ce n'est pas le problème principal. Pour avoir une télémétrie continue, il faut suffisamment de stations au sol permettant une bonne réception et cela a un coût...

Durant le direct de la nuit dernière, les problèmes ont commencé hors de visibilité d'une station de réception, avant que le lanceur soit "visible" depuis celle de Madrid. Dans un premier temps les données anormales reçues ont été mises sur le compte d'une mauvaise réception et le placement sur une orbite nominale à l'issue du premier allumage du S2 a été annoncé. Mais les données erratiques ont continué à être reçues même en visibilité de Madrid...
Bien, ce n'aurait pas changer probablement le dénouement malheureux de l'histoire, mais au moins on n'en serait un peu plus sur l'origine de l'anomalie pour faire mieux la prochaine fois, en espérant que Virgin Galactic se remette de cet échec

L'opérateur de lancement n'est pas Virgin Galactic mais Virgin Orbit.

D'après le commentaire diffusé durant la retransmission, les données de fonctionnement durant les phases du vol réalisées hors de visibilité de stations de réception devaient être stockées puis transmises dès le retour en visibilité. Théoriquement, celles de l'anomalie devaient être transmises à la station de Madrid dès l'entrée en visibilité. A moins que le système de stockage et/ou de transmission des données n'ait été endommagé par l'anomalie.

Cela fait penser à certains lancements russes, notamment de zones martiennes, dont certaines phases de vol étaient prévues hors de visibilité. L'absence de données ne permettait alors pas d'aller au delà de causes probables pour expliquer l'échec... Pour ces lancements (ainsi que ceux de Proton vers l'orbite géostationnaire) qui s'étalaient sur plusieurs heures, je ne sais pas s'il y avait un enregistrement des données puis une transmission dès le retour en visibilité. Si Nikolai le sait...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 28119
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Exemple de télémétrie aberrante reçue pendant le tir de LauncherOne le 9 janvier :

FmMUfZVXwAEcVjv?format=jpg&name=large
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 28119
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


David L. a écrit:Exemple de télémétrie aberrante reçue pendant le tir de LauncherOne le 9 janvier :

Idem sur le graphique en haut à gauche "ALTITUDE MAP" :

[Virgin Orbit] LauncherOne n°6 (Prometheus 2 & autres) - NQY - 9.1.2023 [Echec] - Page 2 Img_2017
Gasgano
Gasgano

Messages : 1831
Inscrit le : 07/03/2007
Age : 68 Masculin
Localisation : 91 & 44

Revenir en haut Aller en bas


L'analyse de l'anomalie sera menée par chad Foerster et Jim Sponnick.

Virgin Orbit has initiated a formal investigation into the source of the second stage failure, to be led by Jim Sponnick (Co-Investigator), a distinguished aerospace veteran who was instrumental in the development and operations of the Atlas II, III and V launch systems and operations of the Delta II and IV launch systems and Chad Foerster (Principal Investigator), Virgin Orbit's Chief Engineer and Vice President of Technology Development.

https://www.spacedaily.com/reports/Update_on_Start_Me_Up_mission_anomaly_999.html
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 28119
Inscrit le : 15/08/2009
Age : 49 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Résultats de l'enquête : https://virginorbit.com/the-latest/virgin-orbit-update-on-uk-mission-anomaly/

En résumé, si les préparatifs avant le vol, le décollage de l'avion porteur, le vol captif, le largage de la fusée, l'allumage, le vol du premier étage, la séparation des étages, l'allumage du deuxième étage et le déploiement du carénage de la fusée LauncherOne étaient nominaux, il s'avère que les données indiquent qu'à partir du début de la première combustion du deuxième étage, un filtre à carburant dans la conduite d'alimentation avait été délogé de sa position normale.

Des données supplémentaires montrent que la pompe à carburant située en aval du filtre fonctionnait à un niveau d'efficacité dégradé, ce qui privait le moteur Newton 4 de carburant. En procédant de cette manière anormale, le moteur a fonctionné à une température moteur nettement supérieure à la température nominale.

Les composants en aval et à proximité du moteur, anormalement chauds, ont finalement mal fonctionné, provoquant l'arrêt prématuré de la poussée du deuxième étage.

L'arrêt précoce de la poussée a mis fin à la mission, et le deuxième étage et ses charges utiles sont retombés sur Terre, atterrissant dans le couloir de sécurité approuvé dans l'océan Atlantique.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 29042
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 62 Masculin
Localisation : Lorient 56

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum