Souvenirs spatiaux de forumers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 3:46


Nous avons fêté hier les 50 ans de la présentation à la presse des astronautes Mercury.
Nous fêtons les 40 ans d'Apollo 11 dans quelques semaines

Je sais que parmi tous nos membres, certains ont connu ces moments historiques et les autres entre.

Certains ont abordé le thème dans certains posts, mais aucun, me semble t-il, n'a raconté exactement ce qu'il avait ressenti à ce moment-là.

J'adorerai savoir, quels ont été vos sentiments à l'annonce que la NASA avait sélectionné 7 astronautes pour les envoyer dans l'espace.
Ce que vous avez ressenti, au décollage d'Apollo 11, à l'alunissage, lorsque Armstrong a marché sur la Lune, etc... Y avait-il une ambiance particulière à la maison, dans la rue, etc....

On se focalise souvent sur les souvenirs de ceux qui ont vécu ces moments là de l'intérieur, mais on oublie, le passionné, ou le simple citoyen. Et leur(s) histoire(s) sont parfois aussi passionnantes.

Peut-être, que lorsque ces évènements seront passés, on pourra fairte une compilation de ces souvenirs.

N'étant pas né, à ces moments-là, je ne peux donc me lancer ;)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 7:02


spacemen1969 a écrit:
Ce que vous avez ressenti, au décollage d'Apollo 11, à l'alunissage, lorsque Armstrong a marché sur la Lune, etc... Y avait-il une ambiance particulière à la maison, dans la rue, etc....

J'allais avoir 3 ans donc...euh...un peu difficile de répondre...et comment faire la distinction entre un souvenir réel et un un souvenir "reconstruit" (par ce que les autres vous ont raconté)? Tout ce que je sais, c'est que j'étais aux Pays-Bas chez ma grand-mère; c'était la nuit (on ne rit pas), le poste de TV dans le coin de la chambre et ma mère qui m'a réveillé en me disant "réveille-toi, c'est important". C'est tout.

Spaceman

Messages : 2256
Inscrit le : 08/09/2008
Age : 54 Localisation : Genève

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 8:08


@Spaceman a écrit:le poste de TV dans le coin de la chambre et ma mère qui m'a réveillé en me disant "réveille-toi, c'est important". C'est tout.

Une dame plein de bon sens... bravo

_________________
Paul Cultrera/Apolloman
Webmaster du site http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/
consacré au programme Apollo.
Modérateur du forum de la conquète spatiale http://www.forum-conquete-spatiale.fr/portal.htm
Journaliste collaborateur d'Espace et Exploration le magazine de l'aventure spatiale
http://www.espace-exploration.com/

Le savoir est un trésor à partager avec tout le monde...
Knowledge is a treasure to share with everyone .
Apolloman
Apolloman
Modérateur
Modérateur

Messages : 11562
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 44 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 8:14


J'avais 4 ans et j'avais demandé à mes parents de me réveiller pour voir les premiers pas d'Armstrong sur la Lune.

Ils l'ont fait et je les en remercie.
Aspic
Aspic

Messages : 1037
Inscrit le : 09/08/2006
Age : 55 Masculin
Localisation : Eauze

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 9:55


Moi je me souviens d'un certain nombre de choses.

En octobre 57, au moment du lancement du Spoutnik 1, je me souviens que mon pere était émerveillé par la "nouvelle lune", dans l'espace.

Mais je me souviens aussi qu'à la question pleine de bon sens de ma mère "à quoi celà va servir, ce qu'ils ont lancé", mon père est resté comme un rond de flan, ne sachant que répondre!!

En avril 1961, nous n'avions pas la télé, et j'étais un fan des feuilletons radiophoniques. Le 12 vers midi et demi, a mon retour de la classe, j'étais à coté du poste pour mon feuilleton quotidien ("l'homme à la voiture rouge", si mes souvenirs ne se sont pas trop entremelés), quand mon père (toujours lui) s'est approché en me demandant de lui laisser écouter les nouvelles, pour savoir "si c'était vrai" cette fois ci...

De mauvaise grace je mes suis éloigné, pendant que le "speaker" annonçait que "c'était officiel" et que "l'homme s'appelait Youri Gayarine" (enfin quelque chose comme ça, compte tenu du crachotement de la radio), chose dont je me fichais royalement, vexé de perdre le fil de mon aventurier a moi.....

Le lendemain, jeudi (à cette époque, c'était le jour de vacances), j'ai eu entre les mains deux journaux (la "Dépêche du midi" et "l'Huma"). Je suis resté scotché tout l'après midi a lire l'aventure de ce pilote dont je découvrais le visage en première page des deux journaux. Et depuis, je me loupe le minimum de lancements de fusées...

Les 5 mai j'étais toujours à l'écoute de ma radio, mais cette fois pour suivre le vol de Sheppard, vol suivi intégralement, puisqu'il ne durait que 15mn.. Et l'année suivante je me souviens avoir ralé parceque les vols de Glenn, Carpenter et les autres, on ne les diffusait pas en continu!!

En juillet 69 j'ai passé la nuit a attendre "l'évènement" dormant, la tête posée entre mes bras sur la table en bois, chez mon oncle du Gers, chez qui je passais mes vacances. Je me suis reveillé juste à temps pour voir les fantômes transparents descendre du LM et se balader quelques heures en "live from moon" comme c'était indiqué sur l'écran...

Voilà pour moi, mais j'en ai beaucoup d'autres encore, comme tous les vieux de mon age :sage: ...
Loulou
Loulou

Messages : 1125
Inscrit le : 08/10/2007
Age : 70 Masculin
Localisation : Saint Cyprien

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 11:31


bas moi je suis trop jeune pour avoir vécu quoi que ce soit, mais je connais le souvenir de mon père (qu(il ma raconter) lors d'Apollo 11. A l'époque, les télé n'étaient pas encore dans tout les foyer, et en plus c'était le vacances (mon père avait 11 ans a l'époque). Puis l'instituteur de leur petit village, qui avait la chance d'en posséder une, a inviter tout ces élèves (pendant leur vacances)
Alors beaucoup sont venu a l'école du coin, pour regarder les premier pas d'Amstrong sur la télé du prof ! Faut dire qu'a l'époque, pouvoir regarder la télé, et en plus les premier pas de l'homme sur la lune, c'était assez exceptionnel !

voila de ce que mon père m'en a raconter ! et chez moi, quand je pense qu'il a vue a la télé , avec toute une bande de copain , Amstrong marcher sur la lune... :amour: mon grand-père était aussi émerveillé que mon père a ce qu'il ma dit :!:
vous imaginez, tout le village c'était rendu a l'école rien que pour ça ! il était très gentil ce prof, paix a son âme...
yoann
yoann

Messages : 5682
Inscrit le : 31/01/2007
Age : 35 Masculin
Localisation : indre et loire

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 13:30


trop jeune pour apollo 11 ; c ' est pourquoi j ' ai hate de voir des hommes sur la lune de mes propres yeux dans une dizaine d ' année :hot:
seb
seb

Messages : 1419
Inscrit le : 17/06/2008
Age : 37 Masculin
Localisation : somme

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 17:27


Egalement née trop tard, soit 9 ans après...
Aragatz
Aragatz

Messages : 3260
Inscrit le : 23/09/2005
Age : 42 Féminin
Localisation : Côte Atlantique

http://www.welcomeintospace.com/

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Ven 10 Avr 2009 - 18:28


alors âgé de 14 ans, le souvenir ancré dans ma mémoire est le 1er passage d'Apollo 8 derrière la lune et sa réapparition en direct sur la radio familiale; je revois l'endroit (la cuisine), la radio elle-même et je ressens encore le "suspense"

je me souviens très bien l'avoir vécu comme un moment fort, un peu - même si ce n'est pas comparable - comme ce que l'on voit parfois dans les rétrospectives, ces gens qui écoutaient la retransmission du match de Cerdan aux USA après la guerre, groupés autour d'un poste de TSF dans un café ou chez des amis ....

curieusement, je n'ai aucun souvenir "live" d'Apollo 11 .... je ne sais même pas si je m'étais réveillé pour vivre ce moment; aucun souvenir non plus des jours qui ont suivi ....
dominique M.
dominique M.

Messages : 1863
Inscrit le : 15/10/2005
Localisation : val d'oise

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Mar 21 Juil 2009 - 3:47


spacemen1969 a écrit:Nous avons fêté hier les 50 ans de la présentation à la presse des astronautes Mercury.
Nous fêtons les 40 ans d'Apollo 11 dans quelques semaines
Je sais que parmi tous nos membres, certains ont connu ces moments historiques et les autres entre.
Certains ont abordé le thème dans certains posts, mais aucun, me semble t-il, n'a raconté exactement ce qu'il avait ressenti à ce moment-là.
J'adorerai savoir, quels ont été vos sentiments à l'annonce que la NASA avait sélectionné 7 astronautes pour les envoyer dans l'espace.
Ce que vous avez ressenti, au décollage d'Apollo 11, à l'alunissage, lorsque Armstrong a marché sur la Lune, etc... Y avait-il une ambiance particulière à la maison, dans la rue, etc....
On se focalise souvent sur les souvenirs de ceux qui ont vécu ces moments là de l'intérieur, mais on oublie, le passionné, ou le simple citoyen. Et leur(s) histoire(s) sont parfois aussi passionnantes.
Peut-être, que lorsque ces évènements seront passés, on pourra fairte une compilation de ces souvenirs.
N'étant pas né, à ces moments-là, je ne peux donc me lancer ;)



Bonjour à tous.

Comment parler de l’émotion soulevée par le Spoutnik, cet événement extraordinaire ?
Comment parler du choc du premier homme dans l’espace nous ouvrant la route des étoiles ?
Comment parler de cette longue nuit d’attente de l’homme sur la Lune, de cette émotion ressentie lors de cet événement exceptionnel ?
Que dire sur tous ces faits ? Qu’est-ce que l’on doit en retenir ? Faut-il uniquement rester sur le registre de l’émotion où bien faut-il donner le maximum de détails ?

Tous ces événements majeurs que j’ai suivis avec une passion jamais rassasiée ont jalonné ma vie.
Je m’étonne aujourd’hui qu’il y ait des plus jeunes que moi qui puisse se passionner autant pour Apollo. Puis en les lisant à travers le forum, je les comprends mieux et je leur donne raison.
Les souvenirs de mon propre vécu remonte à la pelle. Car nombreuses ont été les émotions ressenties lors de chacune des expériences spatiales tant habitées que non habitées. Aujourd’hui je suis toujours avec le même enthousiasme les choses du ciel. Cassini, Messenger, etc… et toutes les autres sondes planétaires éveillent toujours ma soif de connaissance. Les sondes scientifiques qui surveillent et explorent l’univers éveillent toujours mon intérêt pour les mystères du cosmos. J’espère encore malgré mon âge pouvoir assister à la présence de l’homme sur les autres planètes, et je ne désespère pas de voir la rencontre ou l’observation d’autres vies dans l’univers.

Au tout début, je suivais l’actualité tous les jours à travers mon poste à transistor, les journaux et les revues depuis 1953, c’était bien avant Spoutnik-1. A cette époque les faits spatiaux concernaient les vols de fusées-sondes tels que ceux de Véronique. Avec la télévision acquise dès 1954, je pouvais voir l’actualité du 20h lorsque que mes parents me le permettaient. La grande majorité des français n’avaient que la radio dans ces années là, ils ne devaient y avoir que quelques centaines de milliers de télévision dans toute la France.

En septembre 1957, j’étais pensionnaire du côté de Trévoux, dans l’Ain. Et l’un nos professeurs nous avaient fait un exposé sur le ciel, les planètes et les étoiles. A 12 ans j’avais lu les deux livres de Jules Verne et je croyais qu’il était possible que l’homme puisse aller dans la Lune. Certains camarades se sont moqués de ce que je pensais, et l’un d’eux par contre m’a soutenu en disant que des hommes avaient marché sur la Lune. Lui il avait lu d’autres récits que je ne connaissait pas.
Bref l’événement Spoutnik est tombé quelques semaines plus tard. Un autre de mes camarades s’évertuait à construire un poste à galène, à l’aide de bobines, de fils de cuivre, et d’un fer à souder. Il recherchait à capter de la musique car nous n’avions pas le droit d’avoir la radio. Et il est tombé sur un bruit bizarre, très répétitif, et nous avons supposé entendre le "bip bip" du Spoutnik. Ce signal n’a duré que quelque temps puis il a cessé définitivement après deux ou trois semaines. Nous l’écoutions tous les jours en rêvant à l’homme dans les étoiles.
Nous avons eu droit au mois de décembre à un exposé sur la fusée supposée du Spoutnik, car entre-temps Spoutnik-2 avait mis en orbite la chienne Laïka. Ces faits réels contribuèrent à renforcer ma passion pour l’espace, et chaque fois que je tombais sur une coupure de presse, je la découpais et la rangeait en lieu sûr. C’était surtout des articles glanés dans Le Progrès, Tintin, Science et Vie, Aviation Magazine, et beaucoup d’autres.

Une longue chaîne d’événement spatiaux a suivi : Laika, Explorer-1, Spoutnik-3, Pioneer, Luna-1, 2 et 3, etc… tout le monde connaît la suite jusqu’à ce 12 avril 1961. Ce 12 avril qui représente le deuxième choc après Spoutnik. Un choc que pratiquement personne n’avait vu venir et, annoncé au public après que l’événement se soit réalisé. A l’époque j’étais lycéens et j’ai appris l’exploit le lendemain ou surlendemain par le bouche à oreille et la lecture du Progrès affiché en bibliothèque. Il m’a été impossible de lire l’article tellement il y avait de monde devant le tableau d’affichage de la bibliothèque. Avec tous les commentaires que j’ai pu entendre on aurait presque pu écrire un livre tellement l’événement était extraordinaire. Il y en avait même qui n’y croyait pas.
L’image de Gagarine a fait le tour du monde, mais pas celle de son vaisseau qui est venu beaucoup plus tard, puis en 1967 le public a pris connaissance de la Semiorka exposée au Bourget pendant le Salon de l’Aviation.

Contexte politique de l’époque.
Nous étions en pleine guerre froide, les USA et l’URSS s’affrontaient par pays interposés, les américains se battaient au Vietnam après avoir subit toute une série de revers lors de l’offensive du Thêt en 1968. La contestation estudiantines, les nombreuses manifestations contre cette guerre, son coût et ses morts, les attentats contre Robert Kennedy et Martin Luther King tout cela assombrissait le paysage dans les années 68 et 69.
Arrive alors Noël 1968, 3 hommes tournent autour de La Lune en lisant la Genêse, le récit de la création. La première image de la Terre sur fond de Lune, qui m’a fait prendre conscience … qui nous a fait prendre conscience de la fragilité de l'humanité perdu sur cette boule flottant dans l’espace. Cette image de la Terre, notre Terre, présente comme un simple objet devant nous. Quelle émotion indescriptible j’ai ressenti alors, car les mots sont impropres pour décrire les émotions qui nous bouleversent. J’avais conscience de vivre un instant unique. Un instant auquel j’avais cru depuis le début des années soixantes. Lorsque Kennedy a lancé le défi de l’homme sur la Lune, lorsque les vols Mercury puis Gemini se réalisaient, j’y croyais. Pas un instant de doute, même lorsque Apollo-1 a brûlé sur le pas de tir. Pas un instant je n’ai douté de la réussite, contrairement à mon entourage qui n’y croyaient pas.

Une seule chaîne de télévision (l’ORTF), quelques radios (Europe 1, France Inter, RTL et RMC) et la presse quotidienne (Le Monde, La Croix, Le Figaro, l’Humanité Le Progrès, etc..) et enfin les revues (Science et Vie, Sciences & Avenir, Aviation Magazine et enfin et surtout Air & Cosmos avec les fameux articles hebdomadaires d’Albert Ducrocq.
Actuellement lorsqu’un événement survient, l’information fait le tour de la planète dans les minutes qui suivent. Il est possible de suivre en direct une EVA d’astronaute dans la soute de la navette pour aller travailler sur le télescope Hubble.
En 1969 cela pouvait prendre parfois plusieurs heures avant que le détail de l’info ne nous parvienne. Certes, les astronautes d’Apollo-11 étaient visibles en direct, mais avec une mauvaise qualité d’image, une caméra statique montrant toujours le même paysage. Savez-vous que Houston demandait parfois aux astronautes de se placer dans le champ de la caméra. Et pour les commentaires des journalistes de l’ORTF, c’était pas toujours très brillant (Michel Anfrol, Claude Chapel, Jacques Sallebert si ma mémoire est bonne). Seul Europe n°1 avait su tirer son épingle du jeu en disant à ses auditeurs : ''Allumez votre téléviseur, baissez le son , et écoutez-nous sur Europe n°1''. Et l’on pouvait alors suivre l’événement en direct avec l’inimitable Albert Ducrocq, qui lui au moins connaissait bien son sujet. A tel point qu’il savait passionnés les auditeurs, quel que soit le sujet traité. Quelle connaissance! Quelle culture! Quel grand bonhomme!!!

J’ai donc assisté à l’aide de l’ORTF au décollage majestueux de la Saturn-5, puis avec Europe n°1 à l’atterrissage d’Apollo-11. Je me souviens du cri de joie tonitruant d’Albert Ducrocq à la radio : "L’homme a marché sur la Lune". J’ai veillé toute la soirée à l’écoute des infos en passant d’une radio à l’autre. A quelle heure les astronautes devaient marcher sur la Lune ? Il était question qu’ils se reposent pendant la nuit avant d’effectuer leur sortie. Puis l’heure de sortie a été avancé de 5h car dans l’excitation du moment, Armstrong et Aldrin étaient incapables de dormir, préférant poursuivre la mission. J’ai veillé toute la nuit avec le téléviseur et la radio allumés, baissant le son pour ne pas importuner toute ma famille qui dormait du sommeil du juste. Pendant toute ces attentes j’avais étalé sur la table du salon toute la documentation que j’avais et la consultait régulièrement pour m’imprégner de ce qui se passait, pour imaginer le déroulement des opérations : SV/HS La Lune, Air & Cosmos, Aviation Magazine, Interavia, les nombreux articles de presse et des posters, etc… Je n’avais pas de documentation anglaise à l’époque. Celle-ci est venu beaucoup plus tard avec les revues Space World, Aviation Week, les films en super 8 de Movie Newsreels, puis les presskits de toutes sortes commandés au GPO, etc, etc… Je suis resté jusqu’à l’annonce effective de la sortie qui a débuté peu avant 4h du matin. J’ai vu Armstrong, silhouette évanescente descendre les marches du Lunar Module, se positionner sur le patin du train d’atterrissage, décrivant verbalement la nature du sol, et de son pied gauche toucher le sol de la Lune. L’image était mauvaise, sautillante, floue, mais quelle spectacle celle-ci donnait. Le son n’était pas mieux, mais on arrivait plus ou moins à comprendre les mots du traducteur, pas ceux de l’astronaute. Par contre si la transmission télévisé n’était pas sensationnelle, le commentateur sur Europe n°1 était beaucoup plus explicite.
La sortie s’est déroulée pendant un peu plus de deux heures, se déroulant tel que vous pouvez la voir dans toutes les séquences vidéos que l’on peut trouver à foison sur internet. J’ai été témoin de cet événement et redécouvre toujours avec émotion ce spectacle vécu à 24 ans, ayant personnellement conscience de la portée historique de ce que je venais de vivre. Mais en ayant aussi un pincement au cœur quand à la suite qui en a été donné. L’exploration de la Lune par l’homme s’est arrêté avec Apollo-17, car aucune suite n’a été donné à cette époque à l’occupation de la Lune (base permanente), et à l’exploration de Mars. Il y avait de grands projets dans les cartons mais ceux-ci sont restés au vestiaire.
Après avoir revu une seconde diffusion vers 7h, abrégée celle-là. Je suis allé me coucher aux alentours de 9h30/10h, et je me suis relevé vers 15h pour assister à la suite. En effet, le décollage de la Lune était prévu pour 17h je crois, et pour rien au monde je ne voulais manquer une seule miette du spectacle. Pas d’image à la télévision, mais de très longues explications avec Albert Ducrocq sur la poursuite des opérations. Une attente encore dans l’espérance de la complète réussite de la montée, de la jonction et de l’amarrage. Mais tout le monde connaît ce scénario, et je pense qu’Apolloman saurait mieux nous en parler que moi. Trois jours d’attente enfin avant d’assister au retour triomphal sur le porte-avions Hornet. J’ai été scotché à la télévision et à mon poste radio toutes les fois que cela était possible.

Tout en m’excusant d’avoir été un peu trop long et trop répétitif dans certains propos, j’espère que ce récit intéressera la majorité d’entre vous. Je souhaite qu’il vous apporte un peu de rêve, un rêve d’étoiles et d'avenir.

Je voudrais rassurer tous les rêveurs d’Apollo, l’avenir sera fait lui aussi de prouesses et de découvertes encore plus époustouflantes. Pour cela il va peut-être falloir encore attendre, mais qui sait tout peut aller très vite aussi… Seul l’avenir le dira.

Bien amicalement à tous et au plaisir de vous lire.
Keyhole
Keyhole

Messages : 211
Inscrit le : 30/01/2009
Age : 75 Masculin
Localisation : Région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Dim 26 Juil 2009 - 22:39


Merci beaucoup pour ce récit Keyhole !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Lun 27 Juil 2009 - 15:22


@Keyhole a écrit:
Claude Chapel,Bien amicalement à tous et au plaisir de vous lire.
Non

Jean-Pierre Chapel !

Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 65 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Souvenirs spatiaux de forumers Empty Re: Souvenirs spatiaux de forumers

Message le Lun 27 Juil 2009 - 18:04


@Keyhole a écrit:

Bonjour à tous.

Comment parler de l’émotion soulevée par le Spoutnik, cet événement extraordinaire ?
Comment parler du choc du premier homme dans l’espace nous ouvrant la route des étoiles ?
Comment parler de cette longue nuit d’attente de l’homme sur la Lune, de cette émotion ressentie lors de cet événement exceptionnel ?

Je voudrais rassurer tous les rêveurs d’Apollo, l’avenir sera fait lui aussi de prouesses et de découvertes encore plus époustouflantes. Pour cela il va peut-être falloir encore attendre, mais qui sait tout peut aller très vite aussi… Seul l’avenir le dira.

Bien amicalement à tous et au plaisir de vous lire.

Mais non Keyhole, ce n'était pas si long, c'est comme ça que j'ai vaicu aussi ces événements que je crois importants pour l'humanité (enfin l'Histoire de l'Humanité). C'est comme ça qu'il falait le raconter. bravo
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13384
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum