Elections présidentielles US : quelle importance pour le programme spatial ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Sujet abordé au mauvais endroit ...
Mais l'intérêt étant assez évident ... j'ouvre ce FIL.

L'émission C dans l'air, faisant le point de la situation des primaires (diffusée le 16 mars 2016)

http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/videos/trump_hillary_combats_primaires_16-03-2016_1088940?onglet=tous&page=1
montmein69
montmein69

Messages : 19060
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Rappel des éléments relatifs au spatial des principaux candidats (restant en course à ce jour) d'après un post publié par CapMars


Hillary Clinton (parti Démocrate) : rien de clair. Elle rêvait d'être astronaute quand elle était adolescente. En 2008 sa priorité étaient l'ISS et l'exploration robotique du système solaire.

Bernie Sanders (parti Démocrate) : les Américains sur Terre en priorité..... Autrefois il avait voté les baisses de budget de la NASA, bien qu'il s'en défende.


Donald Trump
(parti Républicain) : grand fan de la NASA et de ce qu'elle représente, mais il n'y a plus d'argent et il est plus facile de défendre politiquement les dépenses "terrestres". A propos d'un voyage habité vers Mars il trouve cela "wonderful" mais veut reconstruite l'infrastructure (de la NASA ? des USA ?) en priorité....

Ted Cruz (parti Républicain) : pour lui l'exploration spatiale habité est une priorité nationale. Il veut accélérer le Commercial Crew Program pour ne plus être dépendant des Russes. Il souhaite délaisser l'étude de la Terre pour recentrer la NASA sur sa mission première (il est climato-sceptique)

Tout ceci pouvant évoluer dans les discours des candidats suivant l'évolution des résultats des primaires, puis lors du match final des candidats lors de la "vraie" présidentielle en novembre.


Dernière édition par montmein69 le Jeu 17 Mar 2016 - 11:10, édité 1 fois
montmein69
montmein69

Messages : 19060
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Je ne suis pas très chaud sur ce sujet car je crains les dérives. Attention à rester dans le cadre du titre.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 30306
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:Rappel des éléments relatifs au spatial des principaux candidats (restant en course à ce jour) d'après un post publié par CapMars


Hillary Clinton (parti Démocrate) : rien de clair. Elle rêvait d'être astronaute quand elle était adolescente. En 2008 sa priorité étaient l'ISS et l'exploration robotique du système solaire.

Bernie Sanders (parti Démocrate) : les Américains sur Terre en priorité..... Autrefois il avait voté les baisses de budget de la NASA, bien qu'il s'en défende.


Donald Trump
(parti Républicain) : grand fan de la NASA et de ce qu'elle représente, mais il n'y a plus d'argent et il est plus facile de défendre politiquement les dépenses "terrestres". A propos d'un voyage habité vers Mars il trouve cela "wonderful" mais veut reconstruite l'infrastructure (de la NASA ? des USA ?) en priorité....

Ted Cruz (parti Républicain) : pour lui l'exploration spatiale habité est une priorité nationale. Il veut accélérer le Commercial Crew Program pour ne plus être dépendant des Russes. Il souhaite délaisser l'étude de la Terre pour recentrer la NASA sur sa mission première (il est climato-sceptique)

Tout ceci pouvant évoluer dans les discours des candidats suivant l'évolution des résultats des primaires, puis lors du match final des candidats lors de la "vraie" présidentielle en novembre.

Il y a un 5e candidat encore en course : John Kasich, gouverneur de l'Ohio. Il ne devancera pas Trump, mais le fait qu'il reste dans la course jusqu'au bout pourrait avoir son importance au moment de la convention républicaine.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24221
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Mustard a écrit:Je ne suis pas très chaud sur ce sujet car je crains les dérives. Attention à rester dans le cadre du titre.

Moi non plus. 
Hier déjà j'ai divisé un sujet et écarté quelques messages n'ayant d'intérêt pour notre forum. Pour ma part je considère que dans le cas d'une dérive hors thème, la question de la fermeture du sujet est déjà là solution qui s'imposera.
J'aurais préféré que la question de l'ouverture soit d'abord posé à l'équipe admin/modo puis débattu au préalable.
Soyez véritablement dans le thème à chaque message. 
Merci.
avatar
Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 41 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


Trump, Cruz, Clinton.... 
Depuis le debut de cette très honteuse campagne électorale, où sont les éléments concrets liés au spatial américain ? Personne n'en parle, les priorités de ces gens ne tournent visiblement pas/plus autour du spatial.... 
Avez-vous des éléments d'information (spatiaux) concrets à me donner à ce sujet ?
Au début je croyais à une blague..
avatar
Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 41 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


Sidjay a écrit:Trump, Cruz, Clinton.... 
Depuis le debut de cette très honteuse campagne électorale, où sont les éléments concrets liés au spatial américain ? Personne n'en parle, les priorités de ces gens ne tournent visiblement pas/plus autour du spatial.... 
Avez-vous des éléments d'information (spatiaux) concrets à me donner à ce sujet ?
Au début je croyais à une blague..

au vu de la situation international, le spatial doit malheureusement être le dernier de leur problème. sans entré dans les détails, c'est pas aussi fédérateur malheureusement
floriang2
floriang2

Messages : 358
Inscrit le : 07/02/2011
Age : 35 Masculin
Localisation : suisse

http://planete-ski.blogspot.ch/

Revenir en haut Aller en bas


Sidjay a écrit:Trump, Cruz, Clinton.... 
Depuis le debut de cette très honteuse campagne électorale, où sont les éléments concrets liés au spatial américain ? Personne n'en parle, les priorités de ces gens ne tournent visiblement pas/plus autour du spatial.... 
Avez-vous des éléments d'information (spatiaux) concrets à me donner à ce sujet ?
Au début je croyais à une blague..

le prochain président pourra t'il revenir sur ce qui est déjà décidé pour l'avenir de la nasa ???
Martien31
Martien31

Messages : 729
Inscrit le : 11/10/2010
Age : 64 Masculin
Localisation : ALBI

Revenir en haut Aller en bas


Martien31 a écrit:
Sidjay a écrit:Trump, Cruz, Clinton.... 
Depuis le debut de cette très honteuse campagne électorale, où sont les éléments concrets liés au spatial américain ? Personne n'en parle, les priorités de ces gens ne tournent visiblement pas/plus autour du spatial.... 
Avez-vous des éléments d'information (spatiaux) concrets à me donner à ce sujet ?
Au début je croyais à une blague..

le prochain président pourra t'il revenir sur ce qui est déjà décidé pour l'avenir de la nasa ???

Bien sûr qu'il le peut : Obama a annulé le programme Constellation décidé par Bush. Mais cela dépend aussi et surtout du Congrès.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24221
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


La Planetary Society a fait un long article sur le sujet, très intéressant.
Par contre, les candidats en parlent très peu même quand ils vont faire des discours dans les "Space State" (Floride, Texas, Californie) et même dans les centres spatiaux. Clairement, il faut gratter pour avoir des réponses partielles. Encore une fois, si ce sujet vous intéresse, je ne peux que vous conseiller d'aller sur le site de la Planetary Society.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12332
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 49 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Coté républicain, ça ressemble à un billard à 3 bandes. Certains républicains pensent que Cruz prépare la présidentielle 2020. Mais il est difficile à déchiffrer, comme candidat.

Cruz sait qu'il arrivera derrière Trump. Il sait qu'il aura besoin de négocier pour être candidat en 2016. Il sait probablement que ça pourrait détruire le parti républicain. Il est sans doute au courant que les démocrates, cette année, ont un certain avantage(même si la partie n'est pas gagné). Il est beaucoup plus jeune que Sanders ou Clinton. Donc, un scénario TRÈS possible est qu'il amasse le maximum de délégués, et qu'il fasse cadeau à Trump de la convention. Pour voir ce dernier se planter, et, en 2020, se présenter comme numéro 1 naturel d'un parti républicain toujours debout, et en tant que personnage fair-play. A une élection sans doute plus favorable à un républicain.

Après, c'est juste un scénario. L'autre, c'est la convention massacre ou tout le monde tire la couverture à soi. Et n'importe qui peut tirer les marrons du feu. Et dans une situation déstabilisée, pourrait même rafler la mise au final. En bref difficile de savoir qui va passer coté républicain.

Coté démocrate, Sanders est mal, à cause du système. Il n'aura jamais assez d'avance pour compenser son manque de superdélégués. Donc ce sera Clinton. Qui est, dans les derniers sondages, plus forte que Sanders face à Cruz, et plus faible face à Trump... mais avec toujours une certaine avance. Ce qui peut encore compliquer les calculs coté républicain.

Mais clairement, il n'y a pas de Cheminade dans le tas : "allons sur Mars maintenant!". Donc l'impact sur le spatial... en dehors du fait que les républicains sont traditionnellement plus forts dans les états du spatial, et qu'ils sont quand même en retard(mais rien d'insurmontable), pas grand chose à se mettre sous la dent.
avatar
el_slapper

Messages : 507
Inscrit le : 06/08/2008
Age : 46 Masculin
Localisation : damned, je suis localisé

Revenir en haut Aller en bas


Mustard a écrit:Je ne suis pas très chaud sur ce sujet car je crains les dérives. Attention à rester dans le cadre du titre.

On est sur un forum, certes c'est la modération qui fait le beau et mauvais temps mais laissez les gens discuter plus librement un peu.
lionel
lionel

Messages : 2195
Inscrit le : 11/11/2009
Age : 36 Masculin
Localisation : Herault

Revenir en haut Aller en bas


lionel a écrit:
Mustard a écrit:Je ne suis pas très chaud sur ce sujet car je crains les dérives. Attention à rester dans le cadre du titre.

On est sur un forum, certes c'est la modération qui fait le beau et mauvais temps mais laissez les gens discuter plus librement un peu.

Par expérience les sujets politiques finissent toujours mal, ça s'engueule, le ton monte, et l'ambiance s'en ressent ensuite, c'est du quasi systématique avec ces sujets. Franchement je n'ai pas envie que le forum devienne un lieu de tension, donc on surveillera ce sujet et on fera ce qu'il faut si ça dérive. Je tiens à ce que le FCS reste un lieu convivial.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 30306
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Certes, mais si le débat est bien encadré c'est un sujet qui peut être intéressant. Et puis c'est de la politique US c'est toujours moins sensible que la notre.
lionel
lionel

Messages : 2195
Inscrit le : 11/11/2009
Age : 36 Masculin
Localisation : Herault

Revenir en haut Aller en bas


Le sujet est très intéressant, je vous avoue qu'avec tout ce que l'on entend au sujet des élections américaines, la question de l'avenir du spatial se pose très clairement. Problème c'est qu'il ne faut pas dériver sur la nature de certains candidats et rester dans les étoiles... 
Pour certains, c'est difficile..
avatar
Sidjay

Messages : 17121
Inscrit le : 05/04/2009
Age : 41 Masculin
Localisation : R.P

Revenir en haut Aller en bas


el_slapper a écrit: l'impact sur le spatial... en dehors du fait que les républicains sont traditionnellement plus forts dans les états du spatial, et qu'ils sont quand même en retard(mais rien d'insurmontable), pas grand chose à se mettre sous la dent.

On entre dans une période de modifications assez profondes (côté spatial US s'entend)
- la station ISS arrive en fin de vie et les activités pour prendre le relais après 2024, sont tout sauf bien définies.
- le développement du nouveau système ISS/Orion avance à son petit bonhomme de chemin, cahin-caha, avec un budget qui s'avère chroniquement insuffisant, et de fait sans trop savoir vers où il va. Déjà la première mission EM2 ... premier vol avec équipage est l'objet de nombreuses spéculations (le basique circum-lunaire initial ou plus ambitieux genre  titiller le L2 Terre-Lune). Et pour EM3 ....  le serpent de mer ARM (Asteroid Redirect Mission) n'arrive pas à pointer ne serait-ce que sa queue.
- Périodiquement des bruissements, rapportent que certains à la NASA prêchent pour un retour vers la Lune (donc en fait ressusciter Constellation) ... ce qui techniquement est dans leurs cordes, mais financièrement reviendrait à repousser Mars d'au moins quelques décennies alors que depuis Obama le "beyond" était officiellement visé.
- d'autres agences spatiales ont des projets très ambitieux et semblent avoir les moyens de ces ambitions ou pourraient les retrouver :
° la Chine notamment avec sa station spatiale et aussi ses lanceurs CZ5 et CZ9 qui lui ouvriront des portes vers la Lune et probablement Mars ensuite
° La Russie certes dans une période de difficultés économique actuellement  mais qui a déjà montré sa capacité à rebondir et pourrait remettre en route ses projets lunaires  (le cosmodrome Vostochnyi avance, l'Angara 5 reste dans les tuyaux)

Dans un tel contexte ... peu probable que les USA acceptent de voir leur leadership spatial remis en cause sans l'ombre d'une réaction.

Bref , ce nouveau mandat présidentiel sera déterminant pour savoir où ira la NASA, et s'il est suivi d'un second du même candidat (ce qui est quand même assez fréquent) on passera le cap de 2024 où les dés seront jetés de façon quasi irréversible.
montmein69
montmein69

Messages : 19060
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:(.../...)

Dans un tel contexte ... peu probable que les USA acceptent de voir leur leadership spatial remis en cause sans l'ombre d'une réaction.

Bref , ce nouveau mandat présidentiel sera déterminant pour savoir où ira la NASA, et s'il est suivi d'un second du même candidat (ce qui est quand même assez fréquent) on passera le cap de 2024 où les dés seront jetés de façon quasi irréversible.

Tout à fait, mais j'ai m'impression que aucun candidat n'a d'idée précise sur ce sujet, et que le terme important dans ton entrée, c'est "réaction". Aucun(ni d'ailleurs l'actuel président) ne me semble avoir de plan défini. Et le vainqueur, quel qu'il soit, sera surtout dans la réaction. Donc oui, c'est fondamental, mais on avance clairement à reculons.
avatar
el_slapper

Messages : 507
Inscrit le : 06/08/2008
Age : 46 Masculin
Localisation : damned, je suis localisé

Revenir en haut Aller en bas


montmein69 a écrit:

Bref , ce nouveau mandat présidentiel sera déterminant pour savoir où ira la NASA, et s'il est suivi d'un second du même candidat (ce qui est quand même assez fréquent) on passera le cap de 2024 où les dés seront jetés de façon quasi irréversible.

Pourquoi le prochain ou les deux prochains mandats feraient-ils prendre des décisions irréversibles ???

Une administration américaine (Kennedy) a lancé le programme Apollo, développé un lanceur puissant et fiable, ainsi qu'un vaisseau et un atterrisseur, et un programme à long terme (post Apollo), puis une autre (Nixon) a tout mis au musée...

Une administration (Nixon) a lancé le programme de navette spatiale (provoquant ensuite l'arrêt de la fabrication des lanceurs conventionnels), une autre administration (Bush II) a envoyé les navettes au musée...

Une administration (Reagan) a lancé le programme de station spatiale Freedom, une autre (Clinton, en 1993) a failli l'annuler.

Une administration (Bush II) a lancé le programme Constellation, une autre (Obama) l'a annulé.

L'actuelle administration a choisi les astéroïdes comme future destination des vols habités, parce qu'il n'y en avait pas d'autre sans financer un atterrisseur lunaire (Altaïr), et financé des études de missions pour cette destination. Qu'est ce qui empêchera la prochaine administration d'annuler ces missions, d'autant plus facilement qu'elles n'ont pas de réel soutien en dehors de la communication officielle de la NASA ?

Même les collaborations internationales ne mettent pas à l'abri d'une annulation d'un programme... Cassini fut ainsi menacée avant son lancement.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24221
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Ton rappel d'Histoire est intéressant David L, rien n'est lisible à l'avance, mais il y aura une suite à l'histoire quelque soit l'élu à la Maison Blanche.
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15293
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Astro-notes a écrit:Ton rappel d'Histoire est intéressant David L, rien n'est lisible à l'avance, mais il y aura une suite à l'histoire quelque soit l'élu à la Maison Blanche.

Forcément, mais rien d'irréversible.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24221
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Donald Trump et Hillary Clinton ne sont pas encore investis par leurs partis respectifs, mais les dernières primaires en date n'ont fait que renforcer leur position.

Pour ce que pourrait faire Trump, c'est le flou le plus complet, mais pour Clinton, le nom qui revient le plus souvent pour le futur administrateur de la NASA est celui de Lori Garver. Elle fut déjà administrateur adjointe de la NASA de mai 2009 à septembre 2013. Selon le site innerspace.net, les programmes SLS et Orion seraient alors fortement menacés et les récents succès et propositions de SpaceX ne vont pas avoir diminué l'antipathie que témoigne Garver à ces programmes.

Mais comme ce sont des programmes voulus et soutenus par le Congrès, ils pourraient très bien ne plus être financés dans la première version du budget annuel de la NASA (presidential request) et l'être dans les versions suivantes, après passage par les différentes chambres...

Cela ne va pas aider à avoir un programme spatial cohérent avec un objectif clairement défini, même après le changement d'administration...

http://innerspace.net/sls-orion/for-sls-and-orion-2016-election-could-be-a-bad-moon-rising/
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 24221
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 48 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


David L. a écrit:...Selon le site innerspace.net, les programmes SLS et Orion seraient alors fortement menacés...
Professeur Finnbar Calamitous... :down:

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Elections présidentielles US : quelle importance pour le programme spatial ? 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4872
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 66 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


Si c'est pour avoir une vision plus claire, comme par exemple laisser les lanceurs/capsules au privé et s'occuper de financer ce qui va bien chez ces mêmes privés, avec prise en charge d'habitats martiens ou autres, pourquoi pas.
Attention, je ne dis pas que c'est ce que je préfèrerais, je dis juste que si la NASA abandonne SLS et Orion pour mieux rebondir sur le Beyond en accentuant l'élan que les entreprises privées ont indéniablement apportées au spatial américain c'est derniers temps, ça peut être préférable à quelque chose de plus morose. Je ne verrais pas forcément l'annulation du SLS d'un mauvais oeil si les objectifs "ultimes" sont autant voire plus atteignables qu'avant.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12332
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 49 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Imaginer abandonner les programmes SLS/ORION, je n'ose même pas l'envisager, même contre une augmentation financière des projets "beyond".  :wall:
Astro-notes
Astro-notes

Messages : 15293
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 79 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


Même si le privé fait mieux, plus tôt et moins cher ? SpaceX a de fait déjà dépassé la NASA sur un certain nombre de sujets par exemple.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12332
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 49 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum