Axiom Space: un module sur l'ISS, puis une station spatiale privée

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Bah en Italie ils ont bien Walter...

jassifun

Messages : 4634
Inscrit le : 07/06/2007

Revenir en haut Aller en bas


Il aurait suffit de sélection un Hongrois dans la sélection de 2022.
A minima dans l'équipe de réserve.

L'ESA ne fait pas son job d'avoir une équipe d'astronaute européen unifié, comme cela avait été décidé en 98.
vp
vp

Messages : 4467
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 50 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


Est-ce que la décision du conseil de l’ESA (mars 1998) de créer un corps commun d’astronautes européens est obligatoire pour tout les membres de l’agence ? Où bien les pays membres qui le veulent peuvent conserver un corps national d’astronaute ?
Le Toulonnais
Le Toulonnais

Messages : 278
Inscrit le : 23/09/2007
Age : 41 Masculin
Localisation : Toulon (83 VAR) France

Revenir en haut Aller en bas


Je pense que la Hongrie tout comme l'Italie veulent avoir un accès à l'espace en dehors de l'ESA via ses accords avec la NASA. Ils ont désormais la possibilité de le faire via Axiom, il ne s'en prive donc pas.
Si par exemple, il y avait un astronaute hongrois dans l'équipe de réserve de l'ESA rien ne garantirait sa sélection pour une mission alors que là ils ont la certitude d'avoir un astronaute hongrois dans l'espace d'ici peu.
J-B
J-B

Messages : 1571
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 32 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas


J-B a écrit:Je pense que la Hongrie tout comme l'Italie veulent avoir un accès à l'espace en dehors de l'ESA via ses accords avec la NASA. Ils ont désormais la possibilité de le faire via Axiom, il ne s'en prive donc pas.
Si par exemple, il y avait un astronaute hongrois dans l'équipe de réserve de l'ESA rien ne garantirait sa sélection pour une mission alors que là ils ont la certitude d'avoir un astronaute hongrois dans l'espace d'ici peu.

et ils ont raison de faire ces accords.

Cependant concernant les astronautes, je rappelle qu'il y a eu 2 astronautes italiens de sélectionnés en 2009 pour couvrir l'accord ASI/NASA et les MPLM (3 vols courts + 3 vols longs).
Les missions Volare (Parmitano) et Futura (Cristoforetti) ont été des missions ASI.

Alors pourquoi l'ESA ne sélectionne pas un Hongrois qui a un vol financé ?
Son entrainement peu très bien être payé directement par les Hongrois s'il est astronaute de réserve.

L'ESA ne semble pas traiter les Hongrois de la même manière que les Italiens.

Juste pour rappel, l'ESA n'avait pas hésiter a formé Maurer (pré-formation ESA) alors qu'il n'était même pas astronaute et, a priori sans perspective de vol !
vp
vp

Messages : 4467
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 50 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


https://spacenews.com/south-korean-pharma-invests-50-million-in-axiom-space/

Boryung, une société pharmaceutique sud-coréenne, a décidé d'investir 50 millions de dollars dans le cycle de financement de série C du concepteur américain de stations spatiales commerciales Axiom Space.

La société basée à Séoul a annoncé sa décision dans un document réglementaire déposé le 21 décembre auprès du Financial Supervisory Service, qualifiant l'opération d'"investissement prospectif" visant à établir une base commerciale dans l'espace.

Boryung prendra une participation de 2,28 % dans Axiom d'ici le 30 décembre en échange de l'investissement, selon le document. Cela fait suite à l'investissement de 10 millions de dollars de Boryung dans Axiom, divulgué dans un dépôt réglementaire du 16 mai, qui a donné à la société coréenne une participation de 0,4 % dans le développeur de stations spatiales.

"Cet investissement stratégique dans Axiom jettera les bases de la recherche de diverses opportunités commerciales dans l'industrie spatiale privée", a déclaré Boryung dans une déclaration du 21 décembre. 

Lee Young-hyeok, un porte-parole de Boryung, a déclaré à SpaceNews que la société a un "engagement fort à explorer les solutions de soins de santé dans l'espace".

Amir Blachman, directeur des investissements d'Axiom, a déclaré que l'investissement de Boryung faisait partie d'un cycle de financement plus important que la société américaine allait conclure au début de la nouvelle année.

Axiom a levé 130 millions de dollars en fonds de série B au début de 2021 - son tour de financement le plus récent - auprès d'un groupe d'investisseurs comprenant Starbridge Venture Capital, qui était le seul investisseur dans le financement de série A d'Axiom en 2018.

Fondée en 1957 sous la forme d'une pharmacie familiale à Séoul, Boryung est aujourd'hui une importante entreprise de soins de santé en Corée du Sud qui offre une gamme de produits et de services médicaux et de santé. Elle a déclaré un chiffre d'affaires de 627,3 milliards de wons (488 millions de dollars) en 2021, en hausse de 11,6 % sur un an, et un bénéfice d'exploitation en hausse de 3,7 % à 41,4 milliards de wons.

Le porte-parole de Boryung a déclaré que ses projets liés à l'espace sont tous initiés et gérés par un groupe de travail, appelé Global Investment Center, qui est sous le contrôle direct du PDG Jay Kim. 

Le PDG a eu une réunion privée en tête-à-tête le 17 mai avec le fondateur et PDG d'Axiom, Kam Ghaffarian, à Séoul.

Boryung, ainsi qu'Axiom et Starburst Aerospace, ont organisé cette année le "Care in Space Challenge", un programme collaboratif d'incubation de start-ups spatiales qui offre aux entrepreneurs gagnants et à leurs entreprises une participation au capital de 100 000 dollars, ainsi que l'admission au programme d'accélération de 13 semaines de Starburst pour les aider à concrétiser leurs idées.
J-B
J-B

Messages : 1571
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 32 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas


Une rencontre à Davos. Axiom avait commencé comme fournisseur de vols avec de vieux milliardaires américains à la recherche de nouvelles sensations, je me demande si leur premier marché ne va pas devenir les puissances moyennes ou émergentes qui veulent un acces rapide à l'espace pour des astronautes de leur choix (Emirats, Arabie Saoudite, Turquie, Hongrie, Italie, etc.).

https://twitter.com/uaespaceagency/status/1616718871850786816?s=20
jassifun
jassifun

Messages : 4634
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 36 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


jassifun a écrit:Une rencontre à Davos. Axiom avait commencé comme fournisseur de vols avec de vieux milliardaires américains à la recherche de nouvelles sensations, je me demande si leur premier marché ne va pas devenir les puissances moyennes ou émergentes qui veulent un acces rapide à l'espace pour des astronautes de leur choix (Emirats, Arabie Saoudite, Turquie, Hongrie, Italie, etc.).
Sans doute est-ce plus simple de négocier avec un privé plutôt que d'obtenir un accord avec une agence gouvernementale.
Moins de politique dans la balance.
Choros
Choros

Messages : 1221
Inscrit le : 31/08/2021
Age : 43 Masculin
Localisation : Reims

Revenir en haut Aller en bas


Oui mais depuis Shoffner mi 2021 il y a pas eu de nouveau client de ce type.

Isaacman discute en direct avec SpaceX, sans passer par Axiom.
jassifun
jassifun

Messages : 4634
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 36 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


jassifun a écrit:Une rencontre à Davos. Axiom avait commencé comme fournisseur de vols avec de vieux milliardaires américains à la recherche de nouvelles sensations, je me demande si leur premier marché ne va pas devenir les puissances moyennes ou émergentes qui veulent un acces rapide à l'espace pour des astronautes de leur choix (Emirats, Arabie Saoudite, Turquie, Hongrie, Italie, etc.).

Spacenews semble partager mon analyse.

Governments to be major customers of future Axiom Space private astronaut missions
jassifun
jassifun

Messages : 4634
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 36 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


C'est pareil pour les astronautes de l'ESA. Pour la sélection de De Winne en 98, 4 ministres se sont impliqués pour qu'elle puisse se faire. Pour la sélection de Liégeois, le ministre Thomas Dermine est aussi intervenu (lobbying, etc....).

Qu'Axiom puisse convaincre des gouvernements, pour la place d'un astronaute de leur pays, des expériences scientifiques de leurs universités, prouve tout le potentiel d'une firme privée dans l'espace.
Raoul
Raoul

Messages : 3265
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 67 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Raoul a écrit:C'est pareil pour les astronautes de l'ESA. Pour la sélection de De Winne en 98, 4 ministres se sont impliqués pour qu'elle puisse se faire. Pour la sélection de Liégeois, le ministre Thomas Dermine est aussi intervenu (lobbying, etc....).

Qu'Axiom puisse convaincre des gouvernements, pour la place d'un astronaute de leur pays, des expériences scientifiques de leurs universités, prouve tout le potentiel d'une firme privée dans l'espace.

ou l'incompétence de l'ESA à satisfaire les demandes/besoins de ses contributeurs (Italie, Hongrie).
C'est au choix.
vp
vp

Messages : 4467
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 50 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


Dans le cas de l’Italie, c’est un peu spécial. L’Italie est plutôt bien servie, deux astronautes plus deux de réserve, les deux astronautes ayant effectué quatre missions vers l’ISS et au moins une ayant de sérieuses chances d’effectuer une mission Artemis. 

Mais l’Italie veut absolument faire voler un certain individu bénéficiant de forts soutiens politiques dans le pays mais que les responsables de la sélection des astronautes à l’ESA n’ont pas souhaité recruter.
jassifun
jassifun

Messages : 4634
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 36 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


jassifun a écrit:Dans le cas de l’Italie, c’est un peu spécial. L’Italie est plutôt bien servie, deux astronautes plus deux de réserve, les deux astronautes ayant effectué quatre missions vers l’ISS et au moins une ayant de sérieuses chances d’effectuer une mission Artemis. 

Mais l’Italie veut absolument faire voler un certain individu bénéficiant de forts soutiens politiques dans le pays mais que les responsables de la sélection des astronautes à l’ESA n’ont pas souhaité recruter.

Ce cher Walter (Walter Villadei pour ceux qui ne connaisse pas). J'ai jamais compris sont cas, comment l'armée de l'air italienne peut elle entretenir rubis sur l'ongle un astronaute en dehors de son agence spatial. Je n'imagine pas le scandale que se serais si notre armée de l'air (et de l'espace) qui se bat pour avoir son budget minimal, dépensais des dizaines de millions pour former un astronaute en Russie, puis lui offrir un vol suborbital, puis une formation au USA et se bat pour lui trouver une place sur une mission orbital. 
la question principal est : comment fait il pour avoir autant de soutien ? (il a enlevais la fille du président? je vois que ça FB_fourire)
et la question complémentaire: pourquoi l'ESA veux pas de lui (au moins en astronaute de réserve) vu qu'il a déjà toute les compétence pour être astronaute?


Dernière édition par phenix le Ven 17 Fév 2023 - 9:05, édité 1 fois
phenix
phenix

Messages : 2984
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 30 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


https://twitter.com/CommanderMLA/status/1625862365106372614
J-B
J-B

Messages : 1571
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 32 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas


Il y a une autre personne que l'ESA n'a jamais voulu sélectionner alors qu'elle avait déjà l'expérience du vol spatial, Helen Sharman.
Raoul
Raoul

Messages : 3265
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 67 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Raoul a écrit:Il y a une autre personne que l'ESA n'a jamais voulu sélectionner alors qu'elle avait déjà l'expérience du vol spatial, Helen Sharman.

Walter Villadei n'a pas l'expérience du vol spatial. Enfin, pas encore.
jassifun
jassifun

Messages : 4634
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 36 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Raoul a écrit:Il y a une autre personne que l'ESA n'a jamais voulu sélectionner alors qu'elle avait déjà l'expérience du vol spatial, Helen Sharman.

Effectivement Helen Sharman, mais aussi Franz Viehbock ont candidaté pour la sélection ESA de 1992.
Il avait tout les 2 déjà volé, mais ils étaient probablement pas assez soutenu par leurs gouvernements respectifs.
vp
vp

Messages : 4467
Inscrit le : 21/09/2005
Age : 50 Masculin
Localisation : RP

Revenir en haut Aller en bas


AXIOM envisage-t-il d'accélérer la mise en orbite de sa propre station spatiale ? Ne le feront-ils qu'au moment de l'abandon de l'ISS (2030 ?)
Augmenter le nombre de missions avec des AXIO-astronautes qui viennent augmenter le nombre de personnes à bord de l'ISS peut créer des problèmes organisationnels. Avoir son propre module c'est bien, après il faut voir comment il est utilisé.
C'est peut-être cela qui induit une réticence de l'ESA (et peut-être aussi de la NASA et de Roscosmos ?) de voir se multiplier ces initiatives.
L'ISS .... est déjà un gros équipement à gérer et maintenir dans le cadre de ses "attributions originelles".

Mode humour : ON
Peu probable que l'on envisage d'en faire une auberge de jeunesse FB_aime
Mais si cela fait rentrer des sous .... alors ..... on peut envisager une occupation des couchettes en 3x8
Mode humour : OFF
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20921
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Axiom Space Introduces New Program to Offer Countries Customized, Sustainable Access to Low-Earth Orbit

Axiom annonce travailler avec le Canada, l'Azerbaïdjan, la Nouvelle Zelande, l'Ouzbekistan, Israel, la Hongrie, l'Arabie Saoudite, la Turquie et les Emirats.


Et confirme un italien sur Ax-3.
jassifun
jassifun

Messages : 4634
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 36 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


https://twitter.com/spaceexplore/status/1651837816828047360

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 31026
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 63 Masculin
Localisation : Lorient / An Orient

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Les modules Axiom commencent a prendre forme a Turin

https://twitter.com/Axiom_Space/status/1653370772444921858?s=20
jassifun
jassifun

Messages : 4634
Inscrit le : 07/06/2007
Age : 36 Féminin
Localisation : Baden Baden

Revenir en haut Aller en bas


Grâce à son partenariat avec la NASA, Axiom Space a récupéré le module cargo spatial MPLM-2 "Raffaello" utilisé 4 fois avec les Navettes Spatiales pour le transfert de fournitures de et vers l'ISS. Il sera réutilisé en tant qu'un des modules de la future station.

Livré par le Super Guppy, le module sera amélioré et renommé Research and Manufacturing Facility - RMF.

Axiom Space: un module sur l'ISS, puis une station spatiale privée - Page 6 Image581

Axiom Space: un module sur l'ISS, puis une station spatiale privée - Page 6 Image582

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 31026
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 63 Masculin
Localisation : Lorient / An Orient

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


La station Axiom est-elle la seule dont le démarrage dépend d'abord d'une liaison avec l'ISS ? 
Dans ce cas, Axiom est le véritable successeur de l'ISS. Une chose regrettable c'est de n'avoir jamais pu ou voulu associer un MTFF à l'ISS. (Il faut lire le texte de Capcomespace pour se rendre compte de ce qui fut espéré et de ce qui s'est réellement produit). Les chinois construisent Xuntian, un télescope spatial qui volera de concert avec Tiangong 3 et donc sera ravitaillable, réparable, améliorable grâce aux astronautes à bord de la station chinoise!  Pourquoi ne pas faire de même avec Axiom ? Après tout, cette station privée ne demanderait pas mieux que d'avoir des scientifiques travaillant pour une agence comme clients ! Et de plus, cela satisferait la communauté des astronomes (qui ne portent pas l'ISS dans leur coeur, puisqu'il n'y a pas grand chose pour eux).
Et ce télescope pourrait voir sa durée de vie prolongée indéfiniment! 
Bon, pas vu de projet semblable pour Axiom, mais je suis certain qu'en voyant ce que projettent les chinois, certains vont se demander si ce n'est pas une bonne idée!
Raoul
Raoul

Messages : 3265
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 67 Masculin
Localisation : Gembloux, Belgique

http://membres.multimania.fr/astroraoul/

Revenir en haut Aller en bas


Raoul a écrit:La station Axiom est-elle la seule dont le démarrage dépend d'abord d'une liaison avec l'ISS ? 
Dans ce cas, Axiom est le véritable successeur de l'ISS. Une chose regrettable c'est de n'avoir jamais pu ou voulu associer un MTFF à l'ISS. (Il faut lire le texte de Capcomespace pour se rendre compte de ce qui fut espéré et de ce qui s'est réellement produit). Les chinois construisent Xuntian, un télescope spatial qui volera de concert avec Tiangong 3 et donc sera ravitaillable, réparable, améliorable grâce aux astronautes à bord de la station chinoise!  Pourquoi ne pas faire de même avec Axiom ? Après tout, cette station privée ne demanderait pas mieux que d'avoir des scientifiques travaillant pour une agence comme clients ! Et de plus, cela satisferait la communauté des astronomes (qui ne portent pas l'ISS dans leur coeur, puisqu'il n'y a pas grand chose pour eux).
Et ce télescope pourrait voir sa durée de vie prolongée indéfiniment! 
Bon, pas vu de projet semblable pour Axiom, mais je suis certain qu'en voyant ce que projettent les chinois, certains vont se demander si ce n'est pas une bonne idée!

Je pense qu'il y a beaucoup de contrainte pour un télescope, par exemple à 800km on le stabilize plus simplement sur de longue durée (champs magnétique et atmosphère faible), il y a moins de perturbation infrarouge de la Terre...
Je ne suis donc pas certain qu'il y ai des raisons de mettre un télescope sur orbite de l'ISS. 

Par contre un télescope réparable par une capsule, tout à fait. Il y a d'ailleurs de études pour le faire par une capsule SpaceX. (Unfunded agrément, entre la nasa et spaceX pour cette étude).
Outan
Outan

Messages : 1227
Inscrit le : 30/08/2007
Age : 41 Masculin
Localisation : Allemagne

Revenir en haut Aller en bas


Il y avait des télescopes sur Saliout, Skylab et Mir. La conclusion, c'est qu'avec des télescopes en LEO, on ne fait pas mieux que les gros télescopes terrestres. C'est pour cela que, de nos jours, tous les télescopes spatiaux sont en L2.

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 11104
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 38 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum