Kilopower : la mini-centrale nucléaire de la NASA

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@nikolai39 a écrit:
@lambda0 a écrit:Caloporteur : sodium
Spectre : ?, mais je penche pour un spectre neutrons rapides, le sodium est transparent, et il ne parait pas y avoir de modérateur ailleurs.
Combustible : HEU, uranium hautement enrichi, ce qui indiquerait un enrichissement supérieur à 20%

Je suis assez surpris par ces choix. Un refroidissement au sodium, c'est particulièrement risqué. Utiliser de l'U235 enrichi au-dessus de 20%, c'est risqué aussi. Le tout dans un milieu confiné...

Ce sont les bons choix pour minimiser la masse du réacteur.
Et à si faible niveau de puissance, il n'y a pas tant d'autres possibilités. On ne peut pas utiliser des systèmes fonctionnant à haute pression par exemple (REP ou réacteurs à gaz). En autres possibilités, il y aurait un sel fondu de lithium.
Le réacteur des RORSAT soviétiques utilisait un alliage sodium-potassium comme caloporteur, qui présente l'avantage d'être liquide à température ambiante (donc moins de complications pour un lancement à froid, le sodium pur est solide jusqu'à 98°C), tout aussi corrosif.
Pour ce qui est du combustible, ce réacteur des RORSAT utilisait de l'uranium enrichi à 90%.
De tels niveaux d'enrichissement ne sont pas exceptionnels pour les réacteurs à usage militaire (sous-marins et porte-avions de l'US Navy - qui, par contre, sont des REP).

lambda0

Messages : 4614
Inscrit le : 22/09/2005

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:(sous-marins et porte-avions de l'US Navy - qui, par contre, sont des REP).

Tous commes ceux de notre brave Charles de Gaulle et de nos fiers SNA et SNLE ! :)xx

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9766
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


Tout à fait, ce sont aussi des REP. Mais on utilise un niveau d'enrichissement nettement moins élevé que l'US Navy, inférieur à 20%.

Pour en revenir à ces RORSAT, il y en a toujours une trentaine sur orbite terrestre, inactifs depuis longtemps.
A raison de 30 à 40 kg d'uranium par satellite, il y en a bien pour une tonne, et quasiment neuf (comme ces satellites n'ont fonctionné que quelques mois, le taux de combustion est négligeable).
L'espace circum-terrestre est une mine d'uranium hautement enrichi ;)
lambda0
lambda0

Messages : 4614
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 53 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@nikolai39 a écrit:
@lambda0 a écrit:(sous-marins et porte-avions de l'US Navy - qui, par contre, sont des REP).

Tous commes ceux de notre brave Charles de Gaulle et de nos fiers SNA et SNLE ! :)xx

si je me souviens bien je crois que les soviétiques on tenté le diable avec leur sous-marin de classe alpha, leurs réacteurs nucléaires à neutron rapide et caloporteur au plomb/bismuth leur ont causés bien des souci, en plus d'avoir une coque en titane.
preuve que la technique n’était pas si au point, aujourd’hui ils sont une étrangeté dans le domaine de la propulsion nucleaire

peronik

Messages : 641
Inscrit le : 01/04/2008
Age : 49 Masculin
Localisation : region parisienne

Revenir en haut Aller en bas


Une présentation du réacteur par un des concepteur :


Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1506
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum