Extraction des ressources minières des astéroïdes

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@lionel_fr a écrit:


@Giwa a écrit:

En effet, on peut le supposer. Il ne suffit pas que des planètes ou des satellites soient habités, et même soient luxuriants, pour que des civilisations y prospèrent.
Elles doivent pouvoir disposer et pouvoir manipuler des matériaux leurs  permettant de fabriquer des outils , des instruments , du matériel de plus en plus élaborés.
Cette discussion serait peut-être à reprendre dans ce sujet ;) puisque ce serait une cause possible à l’extrême rareté des exocivilisations , même s’il s’avère que les mondes habités  soient nombreux.

Sans le bombardement tardif, on aurait trouvé du fer (donc de l'acier) et tout ce qui est plus léger que le fer (peut-être du cuivre qui est très proche). Sans doute aurions nous redoublé d'imagination pour s'en contenter...

Les métaux plus lourds proviennent de la nébuleuse pré-solaire, probable rémanent de supernova. Il existe une théorie qui prétend que les métaux très lourds proviennent de collisions d'étoiles à neutrons. La supernova est infiniment plus probable et son énergie mécanique a largement pu amorcer l'effondrement des gaz qui ont formé le soleil. 

Concernant l'évolution des civilisations grâce aux ressources disponibles, ça rejoint l'étude des planètes et la probabilité de les voir accueillir des formes de vie. Plus on en découvre, plus on réalise à quel point la Terre est spécifique , qu'il s'agisse d'oxygène, de champ magnétique, d'équilibre climatique ou de présence d'éléments lourds, la Terre est incroyablement improbable.

Tu as raison sur la nucléosynthèse mais tous ces éléments, lourds ou légers, étaient déjà présents dans la nébuleuse primordiale, qu'ils soient issus d'étoiles naines ou de l'explosion de supernovae. Ici, peu importe la manière dont ces éléments se sont formés. Si ce que toi est Giwa dites est vrai (et je pense que vous avez raison), tous les métaux de la Terre primitive ont coulé en son centre lorsqu'elle était encore une boule en fusion. Et tous les métaux que nous trouvons aujourd'hui dans la croûte sont issus du grand bombardement tardif. Je ne comprends donc pas pourquoi tu dis que sans bombardement tardif on aurait quand-même trouvé du fer ?

L'autre question est : est-ce que des équivalents à des grands bombardements tardifs existent autour d'autres étoiles. Chez nous, ce serait apparemment les migrations des planètes géantes qui auraient provoqué ça. A voir si les exoplanètes géantes connaissent elles aussi des instabilités de leur orbite à leurs débuts. Ce qui n'est pas improbable...

Fabien0300
Rédacteur-Donateur
Rédacteur-Donateur

Messages : 2219
Inscrit le : 23/10/2016

Revenir en haut Aller en bas


@Fabien0300 a écrit:
@lionel_fr a écrit:




Sans le bombardement tardif, on aurait trouvé du fer (donc de l'acier) et tout ce qui est plus léger que le fer (peut-être du cuivre qui est très proche). Sans doute aurions nous redoublé d'imagination pour s'en contenter...

Les métaux plus lourds proviennent de la nébuleuse pré-solaire, probable rémanent de supernova. Il existe une théorie qui prétend que les métaux très lourds proviennent de collisions d'étoiles à neutrons. La supernova est infiniment plus probable et son énergie mécanique a largement pu amorcer l'effondrement des gaz qui ont formé le soleil. 

Concernant l'évolution des civilisations grâce aux ressources disponibles, ça rejoint l'étude des planètes et la probabilité de les voir accueillir des formes de vie. Plus on en découvre, plus on réalise à quel point la Terre est spécifique , qu'il s'agisse d'oxygène, de champ magnétique, d'équilibre climatique ou de présence d'éléments lourds, la Terre est incroyablement improbable.

Tu as raison sur la nucléosynthèse mais tous ces éléments, lourds ou légers, étaient déjà présents dans la nébuleuse primordiale, qu'ils soient issus d'étoiles naines ou de l'explosion de supernovae. Ici, peu importe la manière dont ces éléments se sont formés. Si ce que toi est Giwa dites est vrai (et je pense que vous avez raison), tous les métaux de la Terre primitive ont coulé en son centre lorsqu'elle était encore une boule en fusion. Et tous les métaux que nous trouvons aujourd'hui dans la croûte sont issus du grand bombardement tardif. Je ne comprends donc pas pourquoi tu dis que sans bombardement tardif on aurait quand-même trouvé du fer ?

L'autre question est : est-ce que des équivalents à des grands bombardements tardifs existent autour d'autres étoiles. Chez nous, ce serait apparemment les migrations des planètes géantes qui auraient provoqué ça. A voir si les exoplanètes géantes connaissent elles aussi des instabilités de leur orbite à leurs débuts. Ce qui n'est pas improbable...

J'ai vérifié pour le Fer : Il y a des paramètres chimiques et d'autres statistiques. Le fer est très abondant et s'oxyde presque systématiquement ce qui change son comportement lors d'une séparation par convection à l'étape chaude de la formation planétaire. Mon erreur est de parler de masse atomique des éléments alors que d'autres paramètres interviennent à ces températures où les liaisons chimiques fonctionnent (masse moléculaire par unité de volume). La roche est majoritairement faite de silicates SiO2. Selon wikipedia, le fer "Tellurique" a été exploité en premier malgré sa faible concentration, je suppose que les gisements sont moins profonds que pour le fer apporté par les noyaux d’astéroïdes...

Pour les grands bombardements extra-solaires, je crois qu'on ne sait pas grand chose à cause de l’albédo trop faible des petits corps, on ne les voit pas. J'ai lu vers 2006 qu'on avait détecté deux ceintures de petits corps sur un système à exo-planètes mais je n'ai rien entendu d'autre et notre ceinture principale semble défier les modèles à cause de ses interactions gravitationnelles avec les planètes. Difficile à modéliser donc...

C'est une grande question posée par l'étoile Gliese 710 qui va frôler le soleil dans 1.4 millions d'années. Il est prévu qu'elle traverse notre nuage de Oort et en conséquence, toute la question est de savoir si elle possède aussi un tel nuage auquel cas la Terre subirait un bombardement venu d'un autre système. Ce sujet ne semble pas préoccuper grand monde et je n'en sais pas plus que Wikipedia...

lionel_fr

Messages : 30
Inscrit le : 04/10/2018
Age : 56 Masculin
Localisation : Région parisienne

https://wbase.net

Revenir en haut Aller en bas


@lionel_fr a écrit:
@Fabien0300 a écrit:


Tu as raison sur la nucléosynthèse mais tous ces éléments, lourds ou légers, étaient déjà présents dans la nébuleuse primordiale, qu'ils soient issus d'étoiles naines ou de l'explosion de supernovae. Ici, peu importe la manière dont ces éléments se sont formés. Si ce que toi est Giwa dites est vrai (et je pense que vous avez raison), tous les métaux de la Terre primitive ont coulé en son centre lorsqu'elle était encore une boule en fusion. Et tous les métaux que nous trouvons aujourd'hui dans la croûte sont issus du grand bombardement tardif. Je ne comprends donc pas pourquoi tu dis que sans bombardement tardif on aurait quand-même trouvé du fer ?

L'autre question est : est-ce que des équivalents à des grands bombardements tardifs existent autour d'autres étoiles. Chez nous, ce serait apparemment les migrations des planètes géantes qui auraient provoqué ça. A voir si les exoplanètes géantes connaissent elles aussi des instabilités de leur orbite à leurs débuts. Ce qui n'est pas improbable...

J'ai vérifié pour le Fer : Il y a des paramètres chimiques et d'autres statistiques. Le fer est très abondant et s'oxyde presque systématiquement ce qui change son comportement lors d'une séparation par convection à l'étape chaude de la formation planétaire. Mon erreur est de parler de masse atomique des éléments alors que d'autres paramètres interviennent à ces températures où les liaisons chimiques fonctionnent (masse moléculaire par unité de volume). La roche est majoritairement faite de silicates SiO2. Selon wikipedia, le fer "Tellurique" a été exploité en premier malgré sa faible concentration, je suppose que les gisements sont moins profonds que pour le fer apporté par les noyaux d’astéroïdes...

Pour les grands bombardements extra-solaires, je crois qu'on ne sait pas grand chose à cause de l’albédo trop faible des petits corps, on ne les voit pas. J'ai lu vers 2006 qu'on avait détecté deux ceintures de petits corps sur un système à exo-planètes mais je n'ai rien entendu d'autre et notre ceinture principale semble défier les modèles à cause de ses interactions gravitationnelles avec les planètes. Difficile à modéliser donc...

C'est une grande question posée par l'étoile Gliese 710 qui va frôler le soleil dans 1.4 millions d'années. Il est prévu qu'elle traverse notre nuage de Oort et en conséquence, toute la question est de savoir si elle possède aussi un tel nuage auquel cas la Terre subirait un bombardement venu d'un autre système. Ce sujet ne semble pas préoccuper grand monde et je n'en sais pas plus que Wikipedia...

Effectivement, on fait l'erreur de penser à ces éléments sous leur forme pure alors qu'on peut les retrouver sous des formes oxydées. Les oxydes étant moins denses, ils peuvent se retrouver dans la croûte lors du refroidissement de celle-ci. Donc finalement, le grand bombardement tardif n'est pas le seul responsable de la présence de ces métaux. Ouf, les extraterrestres sont sauvés  :D

Apparemment on aurait observé une vingtaine de ceintures de Kuiper extrasolaires (ici par le dessus et par la tranche). Ca doit donc être quelque-chose de commun autour des étoiles :

Extraction des ressources minières des astéroïdes - Page 2 1920px-Kuiper_belt_remote

Pour Gliese 170, c'est dans longtemps, si notre civilisation existe encore, ce ne sera pas un problème pour elle de dévier les corps dangereux (la fréquence des impacts ne doit pas être si élevée que ça à l'échelle d'une vie humaine... enfin je crois  :scratch: )
Fabien0300
Fabien0300
Rédacteur-Donateur
Rédacteur-Donateur

Messages : 2219
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 34 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


Je trouve que 1,4 Ma , c’est peu à l’échelle de l’Humanité puisque c’est le temps qui nous sépare des Homo ergaster, les hommes artisans,  déjà bien avancés dans le processus d’hominisation...commencé il y a environ 7 Ma. Donc préparons nous au passage de Gliese 170.
Tiens on pourrait profiter de ce passage pour , par assistance gravitationnelle stellaire , se lancer dans des voyages interstellaires. ;)

 Bien sûr, dans les couches supérieures de la Terre , les atomes peuvent encore se trouver dans des composés  tant que la température ne devient pas trop élevée, mais dans le noyau central à près de 7000 K, le fer est à l’état métallique, et pour le platine aussi, surtout que ce dernier réagit très peu chimiquement.
Qu’en était-il , il y a 4 Ga avec l’énervie cinétique des bombardements et de l’énergie radioactive qu’on estime être le double de l’actuelle par décroissance ? Difficile d’y répondre...mais enfin ça devait chauffer...même si le Soleil état un peu plus froid que maintenant.

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


D'ici que Gleise 170 vienne nous visiter il y aura plusieurs autres systèmes solaires qui vont venir nous "frôler" jusque moins de 3 années-lumière.
Le prochain est juste dans 40 000 ans c'est demain à l'échelle des galaxies.

Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1510
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 62 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum