Sea Dragon ou le lanceur "maximal" 1962, que serait-il en 2020 ?

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@narount a écrit:
@Giwa a écrit:A regarder ce schéma agrandi , ces moteurs auxiliaires seraient effectivement alimentés en LH2 et LO2 :  pour LH2 à partir du réservoir principal en LH2 du deuxième étage, mais pour LO2 à parir d'un réservoir secondaire à la base de ce second étage.
C'est aussi ce que j'ai compris puisqu'il est question de LO2 tank et de LH2 valve.
C'est aussi ces indices qui m'ont amené à cette même conclusion .

 Sans doute alimenté directement ces moteurs auxiliaires  à partir du réservoir LO2 principal du second étage situé au dessus du réservoir LH2 aurait obligé à une grande longueur de tuyauterie avec perte de charge importante et en passant de plus dans ou à côté de ce réservoir LH2 , d'où un problème d'isolation thermique - le LH2 étant bien plus froid que le LO2 - avec un risque de congélation du LO2 ( à - 219°C) passant par cette tuyauterie ou d'ébullition du LH2 ( à -253°C)du réservoir traversé .

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006

Revenir en haut Aller en bas


Très en marge du sujet, mais solution déjà exploitée dans les années 50, la fusée Atlas avec son "un étage et demi" dont les deux moteurs latéraux puisent dans les réservoirs principaux et une fois l'élan donnés sont largués laissant le moteur central finir l’accélération avec les deux gros moteurs vernier (400 kg de poussée) pour achever le travail.
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13310
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:Très en marge du sujet, mais solution déjà exploitée dans les années 50, la fusée Atlas avec son "un étage et demi" dont les deux moteurs latéraux puisent dans les réservoirs principaux et une fois l'élan donnés sont largués laissant le moteur central finir l’accélération avec les deux gros moteurs vernier (400 kg de poussée) pour achever le travail.
Cette filière des Atlas a beaucoup évolué depuis ces années 50 ! En tout cas pour le Sea Dragon - qui n'est resté jusqu'à maintenant qu'un tigre ... non qu'un dragon de papier , ces moteurs auxiliaires ne seraient pas largués .

Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 10745
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum