Outpost Space

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Outpost Space Empty Outpost Space

Message Mar 30 Aoû 2022 - 19:25


https://www.businesswire.com/news/home/20220830005306/en/Outpost-Raises-7.1M-Seed-Round-to-Develop-Reusable-Satellites-for-Earth-Return-Service

Outpost Technologies Corporation (" Outpost "), l'entreprise spatiale durable, a annoncé la clôture d'un tour de table d'amorçage de 7,1 millions de dollars. Dans un environnement de collecte de fonds baissier, ce tour a été sursouscrit, ce qui démontre l'approche visionnaire d'Outpost pour perturber le marché des satellites. La société a développé et testé en vol une nouvelle méthode de rentrée dans l'atmosphère qui permet aux satellites de revenir sur Terre en toute sécurité avec un atterrissage de précision. Cette technologie ne rend pas seulement les satellites à usage unique obsolètes, mais permet également au marché aérospatial plus large d'atteindre le retour sur Terre de charges utiles dédiées. Ce tour de table permettra à Outpost de faire progresser le développement technologique et de renforcer son équipe avec des talents exceptionnels.

Outpost réimagine, à partir des premiers principes, la façon dont une mission satellitaire changerait si le satellite était réutilisable", a déclaré Jason Dunn, PDG et cofondateur d'Outpost et ancien fondateur de Made In Space. "Nous pensons que notre approche sera l'attente par défaut du marché dans les années à venir, et que l'approche actuelle du satellite à usage unique finira par disparaître. C'est un gamechanger pour nos clients".

Le tour de table d'amorçage a été mené par Moonshots Capital, avec la participation de Draper Associates, Starlight Ventures, Kittyhawk Ventures, AIR Capital, Starburst Ventures, Shasta Ventures et d'autres. Cette cohorte d'investisseurs représente les leaders de l'industrie spatiale et des technologies de pointe, qui ont fait leurs preuves et comprennent parfaitement le marché sur lequel Outpost opère. "Au cours des 20 dernières années, nous avons vu comment la réutilisation des fusées a transformé les lancements, et nous pensons que l'équipe d'Outpost mènera une perturbation tout aussi importante dans l'exploitation des satellites, ce qui est essentiel pour que l'industrie des satellites, qui pèse 270 milliards de dollars, atteigne son plein potentiel", a déclaré Craig Cummings, partenaire chez Moonshots et futur membre du conseil d'administration d'Outpost.

"Les seules options disponibles pour ramener les satellites sur Terre sont coûteuses et inefficaces", a déclaré Michael Vergalla, directeur technique et cofondateur d'Outpost. "Notre système de rentrée en deux étapes offre un retour sur Terre à faible masse et à haute efficacité, et notre technologie avancée de parapente autonome offre une précision d'atterrissage inégalée pour une récupération complète des satellites depuis l'espace."

Le premier satellite Outpost sera lancé et testé au début de 2023.

Outpost Space Outpos10
J-B
J-B

Messages : 1570
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 32 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Outpost Space Empty Re: Outpost Space

Message Jeu 8 Déc 2022 - 22:04


https://exterrajsc.com/outpost-to-develop-cargo-ferry-to-deliver-material-back-to-earth/2022/12/08/

La NASA a attribué un contrat SBIR Ignite de phase 1 à Outpost pour le développement du Cargo Ferry, une adaptation de leur satellite Earth returning Ferry, pour livrer les cargaisons des stations spatiales vers la Terre. Outpost était le seul lauréat pour le sous-thème axé sur les capacités de rentrée rapide, fiable et rentable.

"Le Ferry d'Outpost rend possible le retour sur Terre prioritaire des charges utiles, et avec notre grande fraction de masse de charge utile, il le fait pour un coût très faible".

Jason Dunn, fondateur et PDG d'Outpost.
Le développement du Ferry et du Cargo Ferry d'Outpost fait également appel à un partenariat avec la NASA par le biais d'un Reimbursable Space Act Agreement (SAA). Ce partenariat permet de collaborer au développement du décélérateur aérodynamique hypersonique gonflable (HIAD) de la NASA afin d'offrir des capacités de pointe en matière de retour de charges utiles depuis l'orbite.

Les applications du Cargo Ferry comprennent le retour sur Terre de cargaisons non humaines, d'échantillons scientifiques, de petites charges utiles et de recherches importantes. Pour le projet Cargo Ferry, Outpost fera équipe avec Nanoracks et Spaceflight dans le but de rendre la technologie prête pour la mission aussi rapidement que possible.

"Le ferry d'Outpost rend possible le retour prioritaire des charges utiles sur Terre, et grâce à notre grande fraction de masse de charge utile, il le fait à un coût très bas ", déclare Jason Dunn, fondateur et PDG d'Outpost. "La réduction du coût du retour sur Terre pourrait ouvrir la porte à une augmentation du débit du laboratoire national de l'ISS tout en permettant à l'économie de l'orbite terrestre basse de prospérer."

Le cargo de l'avant-poste résout le problème de stockage sur l'ISS
Le système de réintégration des parapentes sera utilisé sur l'Outpost Cargo Ferry.
La capacité d'arrimage de l'ISS est limitée, ce qui oblige le bureau du programme de l'ISS à prendre des décisions difficiles chaque fois qu'une nouvelle charge utile est enregistrée. La réduction de la charge utile permet de libérer de l'espace pour de nouvelles activités scientifiques et de R&D sur la station. Le retour dédié des charges utiles et des cargaisons est l'un des rares points non résolus par les modèles commerciaux de destinations LEO (CLD). Les entreprises et les institutions qui cherchent à itérer rapidement dans l'environnement spatial ont besoin d'un retour rapide sur Terre. En développant le Cargo Ferry, Outpost vise une future version à usage humain qui pourrait un jour fournir une solution pour les évacuations d'urgence des stations spatiales commerciales.

Le Cargo Ferry sera plus petit que les systèmes de bouclier thermique fixes et sera plus adapté aux CLD qui devraient être plus petits que l'ISS. Il pourra être adapté à des cargaisons plus lourdes avec une augmentation directe de la masse et du volume moindre que celle d'un bouclier thermique fixe, car le bouclier thermique est replié pendant toutes les phases de la mission jusqu'à l'entrée finale. Cela signifie qu'il occupera moins de volume lors du lancement vers l'orbite terrestre basse et pendant son stockage au CLD.
J-B
J-B

Messages : 1570
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 32 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Outpost Space Empty Re: Outpost Space

Message Lun 15 Juil 2024 - 18:32





L'industrie spatiale est construite sur une voie à sens unique. 

Des décennies d'innovation ont permis à l'humanité de mettre en orbite des engins spatiaux et des satellites, mais les entreprises travaillent encore à la mise en place d'une voie de retour efficace pour le fret, qui permettra de créer l'industrie manufacturière spatiale promise depuis longtemps.

Outpost est l'une des startups à l'origine de cette initiative. Elle adopte une approche fondamentalement différente pour le retour des marchandises depuis l'orbite. La société de retour sur Terre, basée à Los Angeles, se prépare au premier lancement - et au retour - de Carryall, un vaisseau spatial de la taille d'un conteneur d'expédition, a révélé l'entreprise à Payload.

La méthode actuelle : Depuis les débuts des vols spatiaux habités, la technologie de retour sur Terre est restée largement inchangée. Les capsules spatiales qui reviennent d'orbite sont équipées de boucliers thermiques ablatifs pour résister à l'immense chaleur de la rentrée dans l'atmosphère. Elles sont remplies de grandes quantités d'ergols pour décélérer dans l'atmosphère et sont équipées de lourds parachutes ou parafoils qui se déploient à basse altitude pour ramener les capsules sur le reste du chemin du retour.  

Par conséquent, les capsules spatiales ont une capacité limitée et ont du mal à atteindre une cible prédéterminée au sol. Tous ceux qui tentent de ramener sur Terre des objets - qu'il s'agisse d'expériences scientifiques ou de produits pharmaceutiques fabriqués en orbite - doivent faire face à des coûts extrêmement élevés, ce qui limite en fin de compte le nombre d'objets qui peuvent être construits ou testés dans l'espace et ramenés intacts.

"Les entreprises qui ont réussi dans ce domaine, du moins en ce qui concerne la collecte de fonds, ont trouvé des cas d'utilisation de choses qui peuvent tenir dans ces petites capsules et qui ont une valeur immense. Ainsi, quelque chose qui peut tenir dans une éprouvette ou un flacon vaut des millions de dollars", a déclaré Jason Dunn, PDG d'Outpost, à Payload.

Toutefois, l'avenir de la fabrication dans l'espace dépend de la capacité des entreprises de retour sur Terre à trouver un moyen de ramener des volumes beaucoup plus importants de l'espace, comme par exemple des conteneurs d'expédition.

Le système Outpost : Les vaisseaux spatiaux Ferryall et Carryall d'Outpost combinent un certain nombre de technologies relativement simples pour renvoyer des objets depuis l'orbite d'une manière révolutionnaire. Ces composants sont les suivants

Le bus satellite : Il transporte le système de propulsion qui permet à l'engin spatial de manœuvrer en orbite et de se renvoyer sur Terre.
Le bouclier thermique : Le bouclier thermique de l'Outpost, qui utilise une technologie développée par la NASA et a été testé en vol en 2023, est constitué d'un tissu en fibre de carbone tissé en 3D qui se déploie en orbite pour protéger la charge utile et ralentir le véhicule.
Un conteneur : Ferryall peut transporter une charge utile de 100 kg, tandis que Carryall a la taille d'un conteneur d'expédition standard de 20 pieds et peut accueillir des charges utiles allant jusqu'à 10 tonnes.
Un parapente robotisé : Lors de la rentrée, une aile de parapente se déploie et guide robotiquement le vaisseau spatial jusqu'à sa destination avec une grande précision.
Ferryall, le plus petit modèle, est conçu pour l'architecture de rideshare de SpaceX, tandis que Carryall pourra s'intégrer dans les lanceurs actuels de taille moyenne, tels que le Falcon 9.

Comment cela fonctionne-t-il ?  Une fois en orbite, Carryall sort du lanceur et déploie son bouclier thermique.

Le système de propulsion embarqué du vaisseau spatial lui permet de manœuvrer comme n'importe quel autre satellite. Lorsqu'il est prêt à rentrer chez lui, il s'oriente vers une trajectoire de rentrée et entame sa descente.
À partir de là, le bouclier thermique montre ses avantages uniques. Grâce au refroidissement radiatif, il protège la charge utile située derrière lui de la chaleur excessive sans qu'il soit nécessaire d'utiliser une coque arrière. Plus important encore, la grande surface du bouclier thermique ralentit le véhicule jusqu'à des vitesses subsoniques bien plus rapidement que ne le font les capsules ou les avions spatiaux à fuselage.  
À environ 30 km, Carryall déploie un parachute de secours qui stabilise le vaisseau spatial et réduit encore sa vitesse pendant que le bouclier thermique se referme. 
À environ 20 km, Carryall relâche son parachute et ouvre son aile de parapente contrôlée par un robot, ce qui permet à Outpost d'effectuer des livraisons de point à point, n'importe où dans le monde, avec une précision incroyable.
"Le retour sur Terre ne se limite pas à un simple retour sur Terre. Il s'agit de revenir à un endroit très précis de la Terre. Nous voulons une plate-forme d'atterrissage précise", a déclaré M. Dunn.

Au cours de plus d'une centaine d'essais en vol, l'entreprise a affiné cette précision. Lors de l'un d'entre eux, l'engin d'essai a déployé son aile de parapente à partir d'un ballon météorologique à une altitude de 20 km et a volé à plus de 180 km de distance pour atterrir sur une cible de 5 mètres.

Les futures charges utiles : Dans l'ensemble, ce système permet aux entreprises de tester des objets dans l'espace dans l'intention de les ramener chez eux, et de fabriquer des quantités massives de produits à vendre sur Terre.

"Comme tout notre système d'entrée est en tissu, léger et de faible masse, nous pouvons consacrer une grande partie de notre véhicule à la charge utile du client. Une capsule typique revenant de l'espace a une fraction de masse de charge utile de 5 %, voire 10 %. Nous nous situons dans une fourchette de 50 % et plus", a déclaré M. Dunn lors de la conférence Amazon MARS en 2023.

Outpost entend réduire le coût de la fabrication dans l'espace et ouvrir la voie à de nouveaux cas d'utilisation de la fabrication dont le coût serait prohibitif avec d'autres systèmes de rentrée. En outre, l'entreprise espère que sa technologie permettra de réduire la quantité de déchets spatiaux en orbite et de favoriser la réutilisation.

L'entreprise a déjà signé un contrat de 1,7 million de dollars avec le ministère de la défense pour la construction d'un vaisseau spatial de convoyage destiné à soutenir les missions ISAM. 
Elle s'est également associée à la NASA pour développer le Cargo Ferry, qui sera utilisé pour renvoyer des objets des stations spatiales commerciales et de l'ISS, a déclaré un porte-parole de l'entreprise à Payload.  

Prochaines étapes : La première mission de Ferryall est prévue pour le début de l'année 2026. Les premiers clients seront probablement l'armée américaine, pour des livraisons de point à point, et des entreprises commerciales cherchant à effectuer des tests rapides et itératifs en orbite. Carryall pourrait voler dès 2027.
J-B
J-B

Messages : 1570
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 32 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Outpost Space Empty Re: Outpost Space

Message Lun 15 Juil 2024 - 18:33


Outpost Space Outpos10

Outpost Space Outpos11
J-B
J-B

Messages : 1570
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 32 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Outpost Space Empty Re: Outpost Space

Message Lun 15 Juil 2024 - 20:21


Ce sont des vues d'artiste ?
montmein69
montmein69
Donateur
Donateur

Messages : 20912
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 73 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Outpost Space Empty Re: Outpost Space

Message Lun 15 Juil 2024 - 21:40


montmein69 a écrit:Ce sont des vues d'artiste ?
Oui c'est le cas
J-B
J-B

Messages : 1570
Inscrit le : 17/11/2020
Age : 32 Masculin
Localisation : Besançon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum