NASA : études de modules gonflables pour la Lune

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


D'autant que les poles de la lunes présenteraient des traces d'eau il me semble. deux sites bien interessants donc.


Sait on quelle épaisseur de sol lunaire serait nécessaire pour une bonne protection ?

Mustard
Admin
Admin

Messages : 29316
Inscrit le : 16/09/2005

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Avec 1 m, ça devrait être bon au moins contre les rayonnements directs.
Sinon, en fonction de l'énergie de ces protons, il faut voir si on ne pourrait pas faire quelque chose avec un champ magnétique : dès que les détecteurs enregistrent les premiers protons, un automatisme branche le courant et toute la base est instantanément enveloppée par un champ magnétique qui dévie les particules chargées. Une sorte de parapluie magnétique, quoi.
C'est une vieille idée pour protéger les vaisseaux spatiaux, qui n'a jamais été retenue en raison du surpoids, mais c'est peut-être viable pour une base lunaire, il faut voir l'énergie requise en fonction du volume à protéger.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4674
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


En plus, protéger la base sous 1m de terre lunaire permettrait aussi de la protéger des micros météorites.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 29316
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Euh... joker avec mon champ magnétique, ça marche pas avec les météorites.
Mettons que ça peut-être intéressant pour une base provisoire, le temps de construire des habitations souterraines : on n'est pas protégé contre les météorites, mais on peut au moins l'être contre ces tempêtes solaires.
Pour ce qui est de l'épaisseur de 1 m : ça doit protéger contre les rayonnements directs, mais il faut y regarder d'un peu plus près pour les rayonnements secondaires sur de longues périodes.
Pour comparaison, sur Terre, 1 m² est protégé par 10 t d'atmosphère, et aussi par le champ magnétique terrestre.

A+
lambda0
lambda0

Messages : 4674
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 54 Masculin
Localisation : Nord, France

Revenir en haut Aller en bas


@lambda0 a écrit:Euh... joker avec mon champ magnétique, ça marche pas avec les météorites.
Mettons que ça peut-être intéressant pour une base provisoire, le temps de construire des habitations souterraines : on n'est pas protégé contre les météorites, mais on peut au moins l'être contre ces tempêtes solaires.
Pour ce qui est de l'épaisseur de 1 m : ça doit protéger contre les rayonnements directs, mais il faut y regarder d'un peu plus près pour les rayonnements secondaires sur de longues périodes.
Pour comparaison, sur Terre, 1 m² est protégé par 10 t d'atmosphère, et aussi par le champ magnétique terrestre.

A+

Il faudrait que je retrouve l'article paru dans un Pour La Science, comme quoi le champ magnétique, très pratique pour dévier certains rayons en attirent d'autres. Je ne me rapelle plus précisèment, je vous cherche ça pour demain ;).
avatar
david.rk

Messages : 29
Inscrit le : 21/01/2007
Age : 31 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Bonjour,
Effectivement, il ne faudra pas en rester au camping lunaire même si çà peut être utile pour les premières installations et il sera nécessaire de mettre au point ensuite des techniques pour utiliser au mieux les ressources naturelles du sol lunaire en commençant sans doute par utiliser la poussière lunaire pour enfuir les bases et les protéger des radiations et des micrométéorites.
L'absence d'atmosphère sur la Lune permettra d'éviter que ces dunes artificielles pour habitations troglodytes se défassent au gré du vent.
Par la suite quand des moyens de terrassement seront disponibles on pourra commencer à creuser le sol pour mieux se protéger et aussi commencer l’exploitation des roches lunaires tout d’abord pour en extraire l’oxygène et ensuite d’autres éléments en particulier le silicium pour des photopiles « Made in Moon »…mais peut-être que la technique des fours solaires avec miroirs prendra le dessus…ou alors une combinaison des deux : les techniques s’adapteront au fur et à mesure au mieux à ce nouvel environnement par une sélection quasi darwinienne.

Quant aux éléments carbone, azote et hydrogène, ils risquent de ne pas être très abondants sur la Lune , mais heureusement surtout pour le dernier, ils n’ont pas une masse atomique très élevée ce qui réduit le coût du transport depuis la Terre et avec des cycles artificiels du carbone et de l’eau accompagnés de serres végétales ( même si on trouve quelque glace d’eau dans des cratères polaires, évitons de gaspiller !) on devrait pouvoir s’en sortir avec un peuplement très faible.

Dans un futur plus éloigné, peut-être qu’un vaste troc d’éléments chimiques se mettra en place au niveau interplanétaire en fonction des abondances relatives sur les différents astres et des facilités de transport :pourquoi pas ?

Cordialement,

Giwa
avatar
Giwa
Donateur
Donateur

Messages : 11199
Inscrit le : 15/04/2006
Age : 77 Masculin
Localisation : Nice

Revenir en haut Aller en bas


Pour la Science, Mai 2006

Voyages interplanétaires : la menace des rayons cosmiques:

Inconvénient d'un écran magnétique : champ magnétique intense dangereux. Il faudrait quelque chose comme 20 teslas pour qu'il y est une utilité avéré, or déjà à 0,5 teslas, le fait de bouger provoque des éclairs dans les yeux et un goût acide dans la bouche.

Inconvénient d'un écran électrostatique : Crée un afflux nocif de particules chargées négativement et requiert un courant gigantesque (doit dépasser les 10 millions d'ampères).

Cet article a été écrit par Eugène Parker, professeur de physique à l'université de Chicago.
avatar
david.rk

Messages : 29
Inscrit le : 21/01/2007
Age : 31 Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


Je remonte ce fil car ILC et la NASA ont réalisé des essais de déploiement d'un module gonflable.
Des essais sont prévus prochainement en Antarctique, le but est que 4 personnes puissent déployer la structure en 4 heures.

http://www.space.com/071115-moonhab-update-antarctic.html
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Merci Steph
Apolloman
Apolloman
Donateur
Donateur

Messages : 11576
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 45 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas


intéressant, ca peut etre déployé dans des grottes lunaires ?
pour bien se proteger des radiations
zx
zx

Messages : 2650
Inscrit le : 02/12/2005
Age : 59 Masculin
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas


@zx a écrit:intéressant, ca peut etre déployé dans des grottes lunaires ?
pour bien se proteger des radiations

Au pire des cas si le projet n'est pas retenu...

Il pourrait servir pour les alpinistes de haute montagne avec un modèle plus petit car cela doit être drôlement costaud :D


Dernière édition par le Dim 18 Nov 2007 - 14:17, édité 1 fois
Apolloman
Apolloman
Donateur
Donateur

Messages : 11576
Inscrit le : 20/04/2006
Age : 45 Masculin
Localisation : Lédignan (30 Gard) France

http://www.de-la-terre-a-la-lune.com/

Revenir en haut Aller en bas


@zx a écrit:intéressant, ca peut etre déployé dans des grottes lunaires ?
pour bien se proteger des radiations
Je pense qu'il faudrait déjà trouver des grottes lunaires, ou tout simplement des tunnels de lave, comme sur Terre ou sur Mars.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12326
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 48 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Ce projet de Station spatiale, envisagé par Bigelow Aerospace, s’appuie sur des structures gonflables reliées les unes aux autres. La firme américaine envisage de la satelliser dès 2015 et s'est associée à Boieng pour la conception d’un véhicule spatial dénommé CST-100, qui sera utilisé pour la rejoindre (au bas de l'image, comparaison d'un module gonflable BA 330 de 13,7 mètres contre 8 mètres pour le laboratoire Destiny de l'ISS).


NASA : études de modules gonflables pour la Lune - Page 2 Gonfla11
Dolise
Dolise

Messages : 194
Inscrit le : 05/04/2010
Age : 49 Masculin
Localisation : voie lactée

Revenir en haut Aller en bas


Bonjour,

je rappelle que les tunnels de lave (et les grottes) sont nombreux sur la Lune, et offrent des lieux particulièrement intéressants pour placer une base Lunaire.
Voir en particulier les photos prises par LRO. En particulier, sur le fond du cratère Copernic, on trouve un véritable "parking" lunaire, avec une rampe douce vers un tunnel de lave éventré (zoomer au premier tiers, depuis le haut, tout à droite, sur l'image complète : lien).
Akwa
Akwa

Messages : 998
Inscrit le : 24/08/2010
Age : 40 Masculin
Localisation : Rambouillet

https://www.facebook.com/flyakwa

Revenir en haut Aller en bas


@Akwa a écrit:Bonjour,

je rappelle que les tunnels de lave (et les grottes) sont nombreux sur la Lune, et offrent des lieux particulièrement intéressants pour placer une base Lunaire.
Voir en particulier les photos prises par LRO. En particulier, sur le fond du cratère Copernic, on trouve un véritable "parking" lunaire, avec une rampe douce vers un tunnel de lave éventré (zoomer au premier tiers, depuis le haut, tout à droite, sur l'image complète : lien).

Akwa, tu as entièrement raison pour les tunnels de lave, d'ailleurs nous en parlions également dans le FIl sur les stratégies martiennes
avatar
tatiana13

Messages : 6125
Inscrit le : 25/06/2009
Age : 71 Féminin
Localisation : galaxie

Revenir en haut Aller en bas


Les structures gonflables devront également pouvoir résister à la poussière lunaire qui est vraiment corrosive.
Cernach
Cernach

Messages : 42
Inscrit le : 05/01/2009
Age : 42 Masculin
Localisation : Ile-de-France, Terre, système Sol

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum