Pression atmosphérique et gravité sur Europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Bonjour à vous chers passionnés j'ai deux questions qui me turlupinent  




Cette lune à une pression de surface très faible avec une gravité de 1,315 m/s².
La pression atmosphérique est de 1uPA
Sur notre lune en comparaison la gravité est de 1,622 m/s² c'est presque similaire




Première question : On parle d'un océan sous sa surface avec de l'eau liquide, hors l'eau pour rester "liquide" ne doit t'elle pas avoir certaines conditions de pression comme sur Terre ? J'ai aussi lu que se sont les marées de Jupiter qui font que cette eau reste "liquide" en chauffant mais j'avais lu dans un science et vie concernant europa que si cela fonctionne l'océan interne devrait être le siège de courants marins d'une violence inouïe. 


Ma deuxième question est de savoir si l'on peut calculer (en fonction des marées de Jupiter) la force approximative de ces courants marins interne à la lune histoire d'avoir une idée des conditions dans cet océan extraterrestre.


Merci et bon dimanche à tous et toutes au plaisir de vous lire
lhommealacigarette
lhommealacigarette

Messages : 47
Inscrit le : 05/07/2014
Age : 42 Masculin
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas


- La pression est générée par le poids de la banquise, soit plusieurs centaines de bars au minimum.
- On ne sait à peu près rien de ces océans (qui bien que très probables, restent hypothétiques). Donc avoir une idée de la vitesse des courants relève pour l'instant de la science fiction. On en saura un peu plus avec JUICE et Europa Clipper, mais on ne saura pas tout même après ces missions.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12333
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 49 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Il s'agit effectivement d'une science encore balbutiante.
Les missions citées ... lorsqu'elles arriveront à destination - c'est pas demain -  vont fournir de grandes quantités de données.
Les planétologues n'auront plus qu'a ( :scratch: :study: :suspect: :roll: ) essayer d'interprêter cela et à élaborer des théories qui "tiennent la route".
Vaste programme :lol!:

Si on veut affiner encore le tableau ... il faudra probablement envisager d'atterrir sur cette Lune, l'arpenter et peut-être "creuser" ..... on aborde alors des échéances plus lointaines, plus complexes, plus chères ...

Tes questions n'ont donc -pour l'instant - pas de prix :ven:
montmein69
montmein69

Messages : 19107
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas


Space Opera a écrit:- La pression est générée par le poids de la banquise, soit plusieurs centaines de bars au minimum.
- On ne sait à peu près rien de ces océans  (qui bien que très probables, restent hypothétiques). Donc avoir une idée de la vitesse des courants relève pour l'instant de la science fiction. On en saura un peu plus avec JUICE et Europa Clipper, mais on ne saura pas tout même après ces missions.

Bonjour merci pour la réponse 1

J'ai lu qu'une union de plusieurs universités américaines ont réalisés une simulation informatique récente en se basant sur les photos et les enregistrements du magnétomètre de la sonde, montrant qu'il existe un lien entre la circulation de la chaleur de cet océan et le relief chaotique de la banquise.

http://archenode.net/diversmondes/la-detection-de-milieux-habitables-sur-europa-favorisee-par-ses-courants-oceaniques/

Les simulations montrent par exemple que cet océans se comporterait comme une cellule de hadley transférant la chaleur prés de l'équateur et l'eau froide vers les pôles parce que les terrains chaotiques sont situés entre 40 degrés sud / nord de l'équateur.
Pression atmosphérique et gravité sur Europe Europe_OceanFlow
lhommealacigarette
lhommealacigarette

Messages : 47
Inscrit le : 05/07/2014
Age : 42 Masculin
Localisation : Bordeaux

Revenir en haut Aller en bas


Ces papiers sont principalement spéculatifs, et font des tonnes d'hypothèse (ils ne s'en cachent pas dans leur papier d'ailleurs). Il faut plus voir ça comme un exercice où on pousse les simus avec des tas d'hypothèses potentiellement crédibles, qu'un véritable travail voulant montrer la réalité des choses.
Si cet océan existe (hypothèse pas encore prouvée faute de données), on ne connait ni sa température (fonction de la pression et donc de l'épaisseur de banquise), ni son épaisseur, ni sa composition. Autant dire que toute simulation sur les courants marins sont très prématurées. On ne sait pas, par exemple, si les océans seraient continus ou cantonnés au-dessus de points chauds par exemple. Il y a encore beaucoup trop d'inconnues sur Europe pour avoir des discussions chiffrées là-dessus, ça reste largement de la spéculation.
Space Opera
Space Opera
Modérateur
Modérateur

Messages : 12333
Inscrit le : 27/11/2005
Age : 49 Masculin
Localisation : France

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement, bien préciser quand il s'agit de simulation car pendant 5 min j'ai presque cru a des résultats qu'on m'avait caché de la mission Galileo

J'en étais a me dire que la ils avaient même la preuve de points chauds très probablement liés a du volcanisme sur le plancher marin ...

  Ceci dit, en théorie Europa DOIT avoir du volcanisme, moins intensif que celui de Io tiraillée tout azimut ... Mais des volcans dont l'activité pourrait être simplement hydrothermale (évacuation en continu de la chaleur par fumeurs noirs sans épanchement de lave ou rarement)


 Puis oui ben zut c'est juste de la simulation, pas des observations ... Snif ...
avatar
Argonaute

Messages : 325
Inscrit le : 16/01/2013
Age : 45 Masculin
Localisation : Dans ma Nef extraglactique...

Revenir en haut Aller en bas


Effectivement ... les données réelles recueillies jusqu'à présent, sont assez minces et parcellaires.

en se basant sur les photos et les enregistrements du magnétomètre de la sonde, montrant qu'il existe un lien entre la circulation de la chaleur de cet océan et le relief chaotique de la banquise.

Il faut avoir un avis de spécialiste ... pour savoir jusqu'où on peut "pousser le bouchon" de l'interprétation de données fournies par un magnétomètre ... qui a travaillé lors de quelques passages à proximité de la Lune glacée.
montmein69
montmein69

Messages : 19107
Inscrit le : 01/10/2005
Age : 71 Masculin
Localisation : région lyonnaise

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum