Falcon 9 block 5 (Telstar 19 Vantage) - 22.7.2018

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@Mustard a écrit:J'ignore si cela a déja été dit, mais pour info, pour une certification "Crew" ou Man rated, la Nasa impose 7 lancements réussi et consécutif du lanceur. Or ce lancement et le précédent seront pas comptabilisé car SpaceX n'a pas encore effectué certaines amélioration au niveau des COPV du réservoir cryogénique du second étage.

http://www.americaspace.com/2018/07/22/spacex-launches-13th-mission-of-2018-with-telstar-19-vantage-satellite-lands-booster-offshore/

The ‘Block 5’ is what NASA will certify to launch crews on soon, but first SpaceX needs to fly it in a “crew configuration” seven times before NASA will clear it to put their astronauts onboard. However, the rocket which launched Telstar 19 VANTAGE did not count towards that certification, and neither did the maiden flight of a ‘Block 5′ back on May 11, because SpaceX has yet to implement a critical new design for the rocket’s second stage cryogenic helium pressurant tanks.

Je demeure pour le moins circonspect vis à vis de ces peudo critères qui me paraissent assez adaptables en fonction des réalités. Il ne me semble pas avoir vu 7 lancements consécutifs réussis de la navette spatiale avant de mettre des astronautes dedans...

Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen a écrit:
@Mustard a écrit:J'ignore si cela a déja été dit, mais pour info, pour une certification "Crew" ou Man rated, la Nasa impose 7 lancements réussi et consécutif du lanceur. Or ce lancement et le précédent seront pas comptabilisé car SpaceX n'a pas encore effectué certaines amélioration au niveau des COPV du réservoir cryogénique du second étage.

http://www.americaspace.com/2018/07/22/spacex-launches-13th-mission-of-2018-with-telstar-19-vantage-satellite-lands-booster-offshore/

Je demeure pour le moins circonspect vis à vis de ces peudo critères qui me paraissent assez adaptables en fonction des réalités. Il ne me semble pas avoir vu 7 lancements consécutifs réussis de la navette spatiale avant de mettre des astronautes dedans...

Il y a eu depuis deux pertes d'équipages. La NASA n'est plus celle très confiante de l'après Apollo et l'époque est allergique au risque, même pris volontairement.
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19806
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:
@Hadéen a écrit:

Je demeure pour le moins circonspect vis à vis de ces peudo critères qui me paraissent assez adaptables en fonction des réalités. Il ne me semble pas avoir vu 7 lancements consécutifs réussis de la navette spatiale avant de mettre des astronautes dedans...

Il y a eu depuis deux pertes d'équipages. La NASA n'est plus celle très confiante de l'après Apollo et l'époque est allergique au risque, même pris volontairement.

C'est certain, mais les coûts demeurent un élément de décision déterminant... Je demande à voir... Mais 7 lancements cela ne me semble pas crédible.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2349
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 20 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen a écrit:Je demeure pour le moins circonspect vis à vis de ces peudo critères qui me paraissent assez adaptables en fonction des réalités. Il ne me semble pas avoir vu 7 lancements consécutifs réussis de la navette spatiale avant de mettre des astronautes dedans...

Le problème de la navette c'est qu'elle était incapable de voler en automatique, comme Bourane, donc ça a été un pari très risqué.

@David L. a écrit:Il y a eu depuis deux pertes d'équipages. La NASA n'est plus celle très confiante de l'après Apollo et l'époque est allergique au risque, même pris volontairement.

Ce je pense que c'est un autre problème qui n'est pas lié à la qualification, la navette avait fait ses 7 vosl avant Challenger. Le fait est qu'aucun lanceur n'a connu un succès à 100%. L'activité des lanceurs est très risqué et pointu, et forcement parfois c'est le drame. On aura jamais le zéro accident, en fusée comme en avion, comme en train, comme en paquebot.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28837
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas


De toute façon, une des raisons des prix élevés facturés par SpaceX à la NASA (comme d'ailleurs à l'US Air Force) sont une conséquence des exigences ultra-sécuritaires de ces derniers... Un héritage peut-être de ce que certains nomment le "Old Space". :face:

_________________
Les fous ouvrent les voies qu'empruntent ensuite les sages. (Carlo Dossi)
Falcon 9 block 5 (Telstar 19 Vantage) - 22.7.2018 - Page 4 1458782828-discovey2001-terre
Henri
Henri
Modérateur
Modérateur

Messages : 4812
Inscrit le : 22/09/2005
Age : 64 Masculin
Localisation : Strasbourg, France

http://goo.gl/GrrJMb

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
[...] Le fait est qu'aucun lanceur n'a connu un succès à 100%. L'activité des lanceurs est très risqué et pointu, et forcement parfois c'est le drame. On aura jamais le zéro accident, en fusée comme en avion, comme en train, comme en paquebot.

C'est la raison d'être de systèmes comme la tour d'extraction au dessus des lanceurs Soyouz habités.

Et c'est sur ce genre de systèmes que la NASA a fait l'impasse pendant la conception de la navette, pour faire des économies, estimant que le système de lancement qu'elle concevait était suffisamment fiable.

Elle s'est doublement trompée :

* dans la conception
- protection thermique exposée aux débris

* dans l'exploitation
- ne pas avoir re-conçu les SRB à la lumière des premières érosions,
- avoir lancé à une température trop basse malgré les avertissements du constructeur mais aussi du lancement précédent à la température la plus froide avant Challenger (Discovery 51-C),
- ne pas avoir modifié les zones sources de débris (sur les SRB et le réservoir central) pour qu'elle ne le soient plus,
- ne pas avoir prêté assez d'attention à ce problème de débris, malgré les recommandations (voir le fil twitter dans un autre sujet).

Le risque est inhérent au vol spatial, mais il peut être réduit quand la sécurité est un objectif prioritaire et il est au contraire augmenté quand la conception d'un système est faite avec un budget insuffisant, qu'on le considère opérationnel beaucoup trop tôt et quand la tenue d'un calendrier devient une priorité...
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19806
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Mustard a écrit:
Le problème de la navette c'est qu'elle était incapable de voler en automatique, comme Bourane, donc ça a été un pari très risqué.

Tu es sûr ? Il me semblait que STS-3 avait fait un retour en automatique. Mais je me trompe peut-être.

_________________
Kosmonavtika - Le site de l'Espace russe
nikolai39
nikolai39
Admin
Admin

Messages : 9770
Inscrit le : 15/05/2006
Age : 35 Masculin
Localisation : Loiret

https://www.kosmonavtika.com

Revenir en haut Aller en bas


@nikolai39 a écrit:
@Mustard a écrit:
Le problème de la navette c'est qu'elle était incapable de voler en automatique, comme Bourane, donc ça a été un pari très risqué.

Tu es sûr ? Il me semblait que STS-3 avait fait un retour en automatique. Mais je me trompe peut-être.

Le retour jusqu'à l'alignement, mais pas l'atterrissage proprement dit. Ils ont repris en manuel à 300 pieds comme prévu, ce qui est très très bas, mais avec un épisode de pompage piloté (pilot induced oscillations) et le verrouillage du train seulement 2 s avant le toucher. Ce mode automatique de retour n'a jamais plus été utilisé pour la navette.

cosmochris

Messages : 1577
Inscrit le : 01/01/2011
Age : 55 Masculin
Localisation : 31

Revenir en haut Aller en bas


@nikolai39 a écrit:
@Mustard a écrit:
Le problème de la navette c'est qu'elle était incapable de voler en automatique, comme Bourane, donc ça a été un pari très risqué.

Tu es sûr ? Il me semblait que STS-3 avait fait un retour en automatique. Mais je me trompe peut-être.

A priori ce n'est que la phase d'atterrissage, et le systeme ne fonctionnait que jusqu'à 300ft, et il semblerait que suite à de nombreux problèmes la NASA ait décidé de ne plus jamais l'utiliser.
Mais à ma connaissance la navette n'avait aucune capacité de vol tout automatique, du décollage jusqu'au retour, sinon, nul doute qu'il auraient commencé par un vol non habité, comme pour Bourane.
Mustard
Mustard
Admin
Admin

Messages : 28837
Inscrit le : 16/09/2005
Age : 51 Masculin
Localisation : Rouen/Normandie

http://www.forum-conquete-spatiale.fr

Revenir en haut Aller en bas



_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 22346
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Telstar 19 Vantage a rejoint l'orbite géostationnaire le 2 août, par 65°O.
https://twitter.com/planet4589/status/1026814032366452737
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19806
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@David L. a écrit:Telstar 19 Vantage a rejoint l'orbite géostationnaire le 2 août, par 65°O.

Vu la rapidité de la mise à poste, on peut clairement exclure l'utilisation de la propulsion électrique pour le rehaussement de l'orbite. Telstar aura utilisé pratiquement toute sa réserve d'hydrazine.

Avec une masse au décollage de 7076kg et une masse sèche de 3031kg on peut supposer que le satellite contenait 4045kg d'ergol (en supposant que tout le système de propulsion électrique soit inclus dans la masse sèche). L'hydrazine a un ISP de 312s on peut donc estimer le dV total de la propulsion chimique à environ 2,59km/sec alors qu'environ 2,28km/sec ont été nécessaire pour rehausser l'apogée initiale d'injection à 35 786km, circulariser l'orbite et annuler l'inclinaison.
Petite Crevette
Petite Crevette

Messages : 257
Inscrit le : 04/10/2016
Age : 51 Masculin
Localisation : on the surface of the red planet

Revenir en haut Aller en bas


David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 19806
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 46 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum