Parker Solar Probe - Mission en orbite héliocentrique

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


La sonde solaire Parker a commencé son premier survol du Soleil le 31 octobre 2018. Il durera jusqu'au 11 novembre, avec un passage au périhélie le 5 novembre. Pendant cette période, la distance par rapport au centre du Soleil est inférieure à 0,25 UA et pendant plusieurs jours autour du périhélie la sonde sera hors de contact avec la Terre en raison des fortes émissions radio du Soleil.

https://blogs.nasa.gov/parkersolarprobe/2018/10/31/parker-solar-probe-starts-first-solar-encounter/


David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009

Revenir en haut Aller en bas


Voilà, cette nuit, la sonde est passée à son premier périhélie, battant le record de l'objet humain le plus proche du Soleil (15 millions de km), et celui du plus rapide : 343000 km/h par rapport au Soleil.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 24807
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Le premier passage au périhélie a eu lieu le 6 novembre 2018 à 3h28 GMT, à une distance de 24,8 millions de km et une vitesse dans le référentiel héliocentrique de 95,33 km/s.
https://twitter.com/planet4589/status/1059662289593384960

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Le contact a pu être repris avec la sonde après son premier passage au périhélie. Tout va bien à bord.
https://twitter.com/NASASun/status/1060297431756226561

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Bonjour  à tous,

Je ne trouve nulle part la valeur du gain d'antenne de la sonde .. est ce que quelqu'un l'a ?  

Sinon, la fréquence d'émission se situe j'imaginer vers les 8Ghz ?

Merci
DesnoS
DesnoS

Messages : 79
Inscrit le : 08/08/2012
Age : 41 Masculin
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas


Flot de plasma, vu par la sonde Parker le 8 novembre 2018, à 27 millions de km de la surface du Soleil :



Le point brillant est Jupiter.

https://www.sciencenews.org/article/parker-solar-probe-takes-its-first-close-look-sun

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


La sonde solaire Parker a bouclé sa première orbite héliocentrique.

Le prochain passage au périhélie est prévu le 4 avril 2019.
https://twitter.com/JHUAPL/status/1086687231530561536

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Quelle est la période de chaque orbite ?
L'Augure
L'Augure

Messages : 396
Inscrit le : 16/11/2018
Age : 21 Masculin
Localisation : Seine et marne

Revenir en haut Aller en bas


88 jours

Parker Solar Probe - Mission en orbite héliocentrique - Page 2 Scree363

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 24807
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


@L'Augure a écrit:Quelle est la période de chaque orbite ?

Elle dépendra de l'orbite, car elle ne se répétera pas à l'identique, avec une réduction du périhélie et de l'aphélie.


Dernière édition par David L. le Sam 19 Jan 2019 - 20:09, édité 1 fois

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


Merci pour vos réponses.
L'Augure
L'Augure

Messages : 396
Inscrit le : 16/11/2018
Age : 21 Masculin
Localisation : Seine et marne

Revenir en haut Aller en bas


La sonde solaire Parker commence son second survol le 30 mars 2019, avec un passage au périhélie le 4 avril.
https://twitter.com/NASASun/status/1111317476732792837

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


La sonde solaire Parker a réalisé son second passage au périhélie.
https://twitter.com/JHUAPL/status/1114176901365497858

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Le 1er septembre, à 17h50 UTC, Parker Solar Probe a achevé son troisième passage au périhélie. L’engin spatial s'est trouvé à environ 24 millions de km de la surface du Soleil à une vitesse de plus de 340 000 km/h. 😢 (213,200 miles per hour dans le blog de la NASA : ça fait beaucoup, non ?)

Pour cette troisième rencontre, l’équipe de la mission a allumé les instruments alors que le vaisseau spatial se trouvait à environ 0,45 UA du Soleil du côté entrant de son orbite. Les instruments seront éteints lorsque la sonde se trouvera à environ 0,5 UA du Soleil du côté sortant, ce qui se produira le vers le 20 septembre.

Pour les deux derniers passages au périhélie, les instruments fonctionnaient à partir de 0,25 UA avant et après l’approche rapprochée.

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 24807
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


fredB
fredB

Messages : 1860
Inscrit le : 02/09/2007
Age : 55 Masculin
Localisation : Toulouse

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


La présentation des premiers résultats le 4 décembre 2019 :



En résumé :



L'article de l'AFP, repris par Le monde : https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/12/04/la-sonde-solar-probe-leve-le-voile-sur-l-univers-etonnamment-chaotique-du-soleil_6021708_1650684.html

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


La sonde solaire Parker est passée à 3008 km de Vénus le 26 décembre 2019 à 18h15 GMT.

Ce second survol de la planète a permis de réduire le périhélie, de 0,166 à 0,130 UA.

Le 4e passage au périhélie aura lieu le 29 janvier 2020.

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 23082
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Le 26 décembre, la sonde Parker a profité de son assistance gravitationnelle de Vénus pour allumer ses instruments et étudier l’interaction (le choc) entre la ionosphère de la planète et les vents solaires. Le but étant de définir exactement où se situe ce choc en fonction du cycle solaire de 11 ans. Les chercheurs devraient ainsi comprendre à quelle vitesse la planète perd son atmosphère. On en apprendra encore plus lors des deux prochains survols de la sonde en juillet 2020 et février 2021 car Parker passera à travers la queue de Vénus, là où l'atmosphère s'échappe.

https://www.space.com/parker-solar-probe-venus-flyby-observations-december-2019.html
Fabien0300
Fabien0300
Modérateur
Modérateur

Messages : 3134
Inscrit le : 23/10/2016
Age : 35 Masculin
Localisation : Nord

Revenir en haut Aller en bas


@katalpa a écrit:J'ai du mal à comprendre ce qu'on cherche en observant le soleil. Une prévision des éruptions solaires ?

On cherche a étudier la couronne solaire.
Pourquoi celle ci a une température d'un million de degrés alors que la surface du Soleil n'est que de 6000 °C.
Théoriquement, plus on s'éloigne d'un corps chaud et plus ça refroidi. Là, ce n'est pas le cas.
Ctyastro
Ctyastro

Messages : 1353
Inscrit le : 30/04/2015
Age : 67 Masculin
Localisation : Auch

http://ephemeride-spatiale.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas


Surt
Surt

Messages : 449
Inscrit le : 07/02/2018
Age : 55 Masculin
Localisation : Ile de France

Revenir en haut Aller en bas


Avant de "toucher" le Soleil,
                                                                                  coup de projecteur sur la Delta IV Heavy
                                                                                   et les principales phases du lancement

                                               ,

Présentation de la mission :
https://en.wikipedia.org/wiki/Parker_Solar_Probe

Site de la NASA :
https://blogs.nasa.gov/parkersolarprobe

Site de la John Hopkins University :
http://parkersolarprobe.jhuapl.edu
avatar
Ripley

Messages : 1999
Inscrit le : 07/09/2006
Age : 66 Masculin
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas


@Fabien0300 a écrit:Le 26 décembre, la sonde Parker a profité de son assistance gravitationnelle de Vénus pour allumer ses instruments et étudier l’interaction (le choc) entre la ionosphère de la planète et les vents solaires. Le but étant de définir exactement où se situe ce choc en fonction du cycle solaire de 11 ans. Les chercheurs devraient ainsi comprendre à quelle vitesse la planète perd son atmosphère. On en apprendra encore plus lors des deux prochains survols de la sonde en juillet 2020 et février 2021 car Parker passera à travers la queue de Vénus, là où l'atmosphère s'échappe.

https://www.space.com/parker-solar-probe-venus-flyby-observations-december-2019.html
Je réagie un peu a retardement, mais je me permet de fournir un complément d'information sur ma futur résidence secondaire. 
l'étude des pertes atmosphérique est essentiel pour comprendre l'histoire de venus, car permettrait d'établir des modelés de la perte d'eau. En effet, venus c'est formé près de la terre et a donc du absorbé des quantités similaire d'eau dans le disque protoplanétaire et par bombardement cométaire. Or aujourd’hui on a plus que le nuage d'acide sulfurique qui contienne de l'eau soit sous forme simple soit combiner dans des quantités bien trop faible comparé au océan qu'on pourrait attendre.  L’hypothèse majoritaire est que la vapeur d'eau des océans ai migré vers les couches haute de l'atmosphère et est était décomposé en oxygène (qui combiné a du carbone aurais crée du CO2) et en hydrogène qui, particulièrement léger, aurais était soufflé par les vents solaire. Or vu qu'on comprend très mal se phénomène, on a du mal a en estimé le débit et donc savoir en combien de temps des océans entier on pu être soufflé. Savoir quand venus a perdu ses océans est essentiel car selon les modelés de formation planétaire, venus devrait encore aujourd’hui être vivable avec une atmosphère 4 fois plus important que le notre (contre 100fois aujourd'hui), des température légèrement supérieur au notre (contre 500°C aujourd'hui et de l'eau liquide en surface. donc il y a eu quelque part un point de divergence dont on ne connais pas la nature mais dont la connaissance du débit de fuite de l'hydrogène permettrait d'estimé quand il est survenu.
Se phénomène est un cas unique dans les systèmes solaire car mercure n'a déjà plus rien à perdre, la terre et protéger par sont champs magnétique et mars est trop loin et a une atmosphère trop tenu pour que le phénomène de perte soit aussi importante que sur venus. De delà de la seul compréhension de notre jumelle, cette étude est essentiel car se model de formation pourrais se retrouvé sur les exo planète et ainsi différencier a distance des planètes vivable comme la terre d'enfer (pour la vie terrestre) comme venus. 
Coté technique, cette étude se heurte a un problème financier car pour mieux le comprendre il faudrait placer un ou plusieurs orbiteur sur des orbites particulière qui ne permettrait d'étudier que la ionosphère. Donc même si cette investigation est essentiel elle ne peu pas justifier a elle seul le cout d'une mission entier alors qu'un orbiteur sur une orbite polaire pourrais étudier efficacement a la fois l'atmosphère et la surface. Une idée serait d'envoyer une mission multiplateforme comprenant en plus de la mission principale un ou plusieurs cuestas dédiées à l’ionosphère. Mais en attendant, on se contente d'utilisé les sonde qui passe dans le coin (et Parker est particulièrement bien instrumenté pour ça) pour récolté des données
phenix
phenix

Messages : 2301
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 27 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum