Chroniques de la déchéance du Modèle Standard.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


Chroniques de la déchéance du Modèle Standard. Rxbb

Chroniques de la déchéance du Modèle Standard.
L’insupportable incompatibilité de la théorie quantique avec la Relativité Générale.
C’est sur ces fondements fragiles incertains contradictoires que repose ce Modèle en crise.
 
 
Article de Quantum magazine :
«  Les tunnels quantiques montrent comment les particules peuvent briser la vitesse de la lumière »
 
L’Effet tunnel, bien connu dans la physique quantique montre un dépassement de la vitesse de la lumière.
Avant de plonger sur les meilleurs passages de l’article, j’invite les membres à rejoindre ma page dédiée à ce sujet. Lien ci-dessous.
 
L’effet tunnel : « Les règles bizarres de la mécanique quantique permettent à une particule de passer occasionnellement à travers une barrière apparemment impénétrable. …Le premier calcul provisoire de l’effet tunnel est apparu sous forme imprimée en 1932. Ce n’est qu’en 1962 qu’un ingénieur en semi-conducteurs de Texas Instruments, Thomas Hartman, écrivit un article qui embrassait explicitement les implications choquantes des mathématiques. »
 
« Hartman a constaté qu'une barrière semblait agir comme un raccourci. Quand une particule fait un « tunnel », le voyage prend moins de temps que si la barrière n’était pas là. Plus étonnant encore, il a calculé que l'épaississement d'une barrière n'augmente guère le temps nécessaire à une particule pour la traverser. Cela signifie qu'avec une barrière suffisamment épaisse, les particules pourraient sauter d'un côté à l'autre plus rapidement que la lumière parcourant la même distance à travers l'espace vide. »
 
« En bref, le tunnel quantique semblait permettre un voyage plus rapide que la lumière, une supposée impossibilité physique. »
 
Une erreur, c’est impossible ! quel sacrilège ! mais vous n’y pensez pas Sir !
 
« la question du temps de tunnel fait son grand retour, alimentée par une série d'expériences qui ont mesuré avec précision le temps de tunnelage en laboratoire.  Dans la mesure la plus appréciée à ce jour, rapportée dans Nature en juillet, le groupe de Steinberg à Toronto a utilisé ce que l’on appelle la méthode de l’horloge de Larmor pour mesurer le temps nécessaire aux atomes de rubidium pour traverser un champ laser répulsif. »
 
« «L'horloge Larmor est le moyen le meilleur et le plus intuitif de mesurer le temps de tunnel, et l'expérience a été la première à le mesurer très bien», a déclaré Igor Litvinyuk, physicien à l'Université Griffith en Australie qui a rapporté une mesure différente du temps de tunnel dans Nature l'année dernière. »
 
Donc, pour les sceptiques qui roulent les yeux, heu, c’est du lourd et c’est sérieux. On plaisante pas avec l’Effet tunnel : la Relativité , cette veille grand-mère est en jeux, le modèle standard aussi.
 
« Quelle que soit la précision avec laquelle les physiciens ont redéfini le temps de tunneling ou la précision avec laquelle ils l'ont mesuré en laboratoire, ils ont découvert que le tunnel quantique présente invariablement l'effet Hartman. Le tunneling semble être incurable, solidement superluminique. »
 
Encore un clou sur le cercueil. Pas bon ça , c’est pas bon.
 
«Comment est-il possible pour [une particule tunnel] de voyager plus vite que la lumière?» Dit Litvinyuk. «C'était purement théorique jusqu'à ce que les mesures soient faites.»
 
Tu l’as dis Boufi !
mais ya un problème : « En 1907, Albert Einstein s'est rendu compte que sa toute nouvelle théorie de la relativité devait rendre impossible une communication plus rapide que la lumière. »
 
"Il y a là un mystère, pas un paradoxe." Dit Steinberg.
 
Bon, avec Mazoni l’effet tunnel n’a qu’a bien se tenir, c’est juste un truc sub luminique :
« «À notre grande surprise, il était possible d'avoir des tunnels superluminaux là aussi», a déclaré Manzoni. «En fait, le problème était encore plus dramatique en mécanique quantique relativiste.»
 
Là, on est mal, rien ne va plus.
 
«Vous avez affaire à un système unique qui voyage dans l’espace. De cette façon, cela semble presque plus étrange que l'effet intrication quantique ».

Voilà pour cet article intéressant, et merci d'avoir lu ce pavé sur l'effet tunnel supraluminique. 
 
Lien : https://www.quantamagazine.org/quantum-tunnel-shows-particles-can-break-the-speed-of-light-20201020/
Page Facebook : https://web.facebook.com/Houston-we-got-a-problem-Spacenews-113171673670442
Chroniques de la déchéance du Modèle Standard. V6me
Bladerunner2020
Bladerunner2020

Messages : 136
Inscrit le : 16/05/2020
Age : 41 Masculin
Localisation : Vangelis State

Revenir en haut Aller en bas


Merci à toi de l'avoir rédigé.
avatar
ebuprofen

Messages : 48
Inscrit le : 11/11/2019
Age : 42 Masculin
Localisation : Ile de france

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum