Vega VV15 (Falcon Eye 1) - 11.7.2019 - [Echec]

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas


@bds973 a écrit:
@Hadéen a écrit:

Il me paraît personnellement évident que la possibilité d'une malversation est extrêmement peu probable. Ces "théories" se développent malgré tout assez naturellement lorsque l'on a aucune cause identifiée pour expliquer le problème. Ce qui semble être le cas...
La possibilité d’un sabotage a toujours été considérée comme une cause crédible, surtout aux débuts d’Ariane 
Cela a mené à la création du service des VTL (anciens de la DGSE qui surveillent la vulnérabilité lanceur...)
Quiconque a travaillé au CSG les connaît. Leur simple présence montre le sérieux de la menace.

Il y a eu aussi le cas célèbre de V36 où pendant longtemps l’hypothèse du sabotage (via un célèbre chiffon) a été sur la table

Je ne crois pas au moindre sabotage sur Ariane depuis L01. Les rapports des commissions d'enquête sont maintenant assez largement diffusés et montrent tous des failles techniques.

Après en effet, certains agissements au CSG ont pu apparaître extrêmement troublants... Et là parmi les réponses au delà des VT, je pense aux FAG en général. Sans lien avec les échecs cependant.

EDIT : En parlant des VT particulièrement, on se souviendra  avec émotion des 2 personnes qui ont perdu la vie en mai 1995, en Zone de Lancement, dans le cadre des essais de mise au point d'Ariane 5.

Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2436
Inscrit le : 03/09/2016

Revenir en haut Aller en bas


"AVIO est une entreprise italienne suivez mon regard... ! Bon, passons, ça sent l'italianphobie."

C'était de l'humour sur le fait que seule la presse italienne a développé cette hypothèse de sabotage (qui est prise en compte dans les hypothèses comme il se doit dans toute l'enquête), sans qu'aucune autre presse ne l'aborde ou ne s'en empare.

Aucun jugement de valeur ou préjugé dans mes propos à l'égard de la nation italienne, que je respecte et apprécie,donc prière de ne pas interpréter mes propos au-delà de ma pensée, merci.
avatar
bob bimon

Messages : 153
Inscrit le : 24/08/2014
Age : 71 Masculin
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas


Le rapport de la commission d'enquête était attendu pour le 30 août me semble t-il.
Pas de nouvelles ?
avatar
bob bimon

Messages : 153
Inscrit le : 24/08/2014
Age : 71 Masculin
Localisation : Castres

Revenir en haut Aller en bas


Dont acte Bob Bimon  :up8: :D
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13791
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@bob bimon a écrit:Le rapport de la commission d'enquête était attendu pour le 30 août me semble t-il.
Pas de nouvelles ?

De ce que je comprends de la situation on n'est pas près d'avoir du concret !!! Cela dit, il va bien falloir communiquer ... Donc un communiqué de presse sous peu pour lister tout ce ce qui a bien fonctionné pourquoi pas ?
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2436
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 21 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


https://twitter.com/Arianespace/status/1169609082409562114

"The Commission identified as the most likely cause of the anomaly a thermo-structural failure in the forward dome area of the Z23 motor."
"Furthermore, after specific investigations, the Independent Inquiry Commission did not find any evidence of a malicious act."

"La commission (d'enquête) a identifié comme cause la plus probable de l'anomalie une faille structuro-thermique (ou thermo-structurelle :D) dans le dôme avant du moteur Z23."
"De plus, après des investigations spécifiques, la commission d'enquête indépendante n'a pas trouvé de preuve d'un acte de sabotage."

Apparemment le Z23 a bien fonctionné pendant 14,025 secondes (ce qui n'était pas évident sur les images, où l'on avait l'impression qu'il ne s'allumait pas).
Retour en vol premier trimestre 2020 si le plan se déroule sans accroc.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 7094
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


C'est un peu creux quand même, non ? On ne sait pas trop ce qui leur fait penser que c'est ça, on ne sait pas trop ce qu'ils ont découvert qui pourrait leur faire penser que c'est ça, on ne sait pas trop s'ils ont pu faire des tests complémentaires leur permettant de tester l'hypothèse, et pire, on ne voit pas trop ce qu'ils préconisent pour la suite... Je sais qu'ils n'ont peut-être pas envie d'ébruiter tout ceci au grand public, mais pour les passionnés je trouve qu'on reste sur notre faim... Sans grande surprise.

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 7094
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas


Le communiqué de presse complet en français :

VV15 : Résultats des investigations de la Commission d’Enquête Indépendante

5 septembre 2019

La Commission d’Enquête Indépendante (CEI), chargée d’analyser l’échec du vol Vega VV15, a présenté les résultats de ses travaux le mercredi 4 septembre 2019.

Coprésidée par l’Inspecteur général de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et le Directeur Technique et Qualité d’Arianespace, la Commission a été mandatée le jeudi 11 juillet 2019. Conformément à son mandat, après avoir analysé les données du vol, elle a identifié les causes possibles à l’origine de l’anomalie et a formulé ses recommandations pour un retour en vol de Vega dans les conditions de sécurité et de fiabilité requises.

La Commission a identifié une défaillance thermo-structurale dans le dôme avant du moteur Z23 comme étant la cause la plus probable de l’anomalie. Sur cette base, la Commission a proposé :

-   Un plan de vérification exhaustif de ses constats et analyses,

-   Un ensemble d’actions correctives portant sur l’ensemble des sous-systèmes, des processus et des équipements concernés.

Au terme de ces actions, le retour en vol de Vega est prévu au cours du premier trimestre 2020, permettant de renouer avec la série de 14 succès déjà à l’actif de Vega.

Analyses des données du vol

Le décollage du lanceur a eu lieu comme prévu le 10 juillet 2019 à 22h53 (heure locale en Guyane française). Très précisément 130s 850ms après le décollage du lanceur Vega, peu après l’allumage du deuxième étage (Zefiro 23), une anomalie est apparue sur le lanceur, entraînant la fin prématurée de la mission.

Les travaux de la Commission d’Enquête Indépendante (CEI), se fondent sur :

-   Une analyse complète des mesures enregistrées pendant le vol VV15,

-   L’étude de la documentation relative à la production, à la qualité et à l’historique technique de Vega, y compris des 14 vols Vega réussis à ce jour,

-   Les investigations menées sur différents sites de production et d’exploitation, avec le concours des personnels du maître d’œuvre Avio.

Ces investigations confirment que toutes les opérations de préparation et de chronologie du lancement VV15, ainsi que les conditions du vol jusqu’après l’allumage du deuxième étage Zefiro 23 (Z23), se sont déroulées normalement, en particulier :

-   Le fonctionnement du premier étage P80 (allumage du moteur, phase atmosphérique, propulsion P80 et séparation) a été nominal ; tous les paramètres étaient nominaux et conformes à ceux des précédents vols,

-   La phase d’allumage et de propulsion du Z23 a été nominale durant les premières 14s 25ms et tous les paramètres étaient nominaux et eux aussi conformes aux précédents vols.

L'anomalie est intervenue à 130s 850ms, avec les constatations suivantes :

-   A 130s 850ms, un évènement soudain et violent se produit au niveau du moteur Z23,

-   Cet évènement entraîne la rupture du lanceur en deux parties principales : le moteur Z23 et un ensemble composé de la coiffe, du satellite, de l’adaptateur de vol, de l’AVUM, et de l’étage Zefiro 9 (Z9).

A partir de cet évènement, les observations et mesures télémétriques clés sont les suivantes :

-   A 135s, la trajectoire de l’ensemble supérieur commence à dévier par rapport à la trajectoire nominale,

-   A 213s 660ms, conformément aux procédures de Sécurité en vigueur au Centre spatial guyanais, un ordre de neutralisation est émis par les responsables de la sauvegarde vol, dont l’exécution est confirmée par l’analyse des données de télémesure,

-   A 314s 25ms, les données de télémesure et les signaux du lanceur ne sont plus reçus par les stations télémesure et radar au sol.

La mission a pris fin prématurément sans causer aucun dommage, ni aux biens, ni aux personnes.

Causes de l’anomalie et plan de travail

A partir de ces observations et des analyses complémentaires menées sur les quelques millisecondes de vol autour de l’anomalie, la Commission a réalisé une analyse systématique et exhaustive des causes possibles. La Commission a identifié une défaillance thermo-structurale dans le dôme avant du moteur Z23, comme étant la cause la plus probable de l’anomalie. D’autres causes possibles, comme un déclenchement intempestif de la chaîne de neutralisation du Z23, ont été jugées improbables.

En outre, après des investigations spécifiques, la Commission d’Enquête Indépendante n’a trouvé aucune indication d’un acte de malveillance.

La Commission a donc proposé :

-   Un plan de vérification exhaustif de ses constats, comprenant des analyses détaillées complémentaires et des essais,

-   Un ensemble d’actions correctives portant sur l’ensemble des sous-systèmes, des processus et des équipements concernés.

Ce plan d’action doit permettre un retour en vol de Vega dans toutes les conditions de fiabilité requises au cours du premier trimestre 2020. Un point clé permettra à Arianespace et à l’ESA de valider la mise en œuvre effective des recommandations de la Commission d’Enquête Indépendante (CEI) et du plan d’action associé, avant le retour en vol.

Daniel Neuenschwander, Directeur Space Transportation de l’Agence Spatiale Européenne, a déclaré : « Les membres de la Commission d’enquête ont accompli un travail remarquable au cours des dernières semaines, avec le concours du maître d’œuvre Avio. J’invite donc toutes les équipes à mettre en œuvre les mesures correctives pour un retour en vol fiable du lanceur Vega, garantissant ainsi à l’Europe son autonomie d’accès à l’espace. »

Stéphane Israël, Président Exécutif d’Arianespace, a ajouté : « Je remercie les co-présidents de la Commission d’Enquête Indépendante ainsi que l’ensemble de ses membres. Le travail sur l’identification des causes de l’anomalie et la précision des actions à mettre en oeuvre d’ici la fin de l’année tracent la voie à un retour en vol dans toutes les conditions de fiabilité requises au cours du premier trimestre 2020. Avec notre partenaire industriel Avio, nous allons tout mettre en œuvre pour renouer avec la série des 14 succès à l’actif de notre lanceur léger. »

_________________
Le désespoir est une forme supérieure de la critique. (Léo Ferré)
David L.
David L.
Modérateur
Modérateur

Messages : 22573
Inscrit le : 16/08/2009
Age : 47 Masculin
Localisation : Troisième planète

Revenir en haut Aller en bas


@Thierz a écrit:C'est un peu creux quand même, non ? On ne sait pas trop ce qui leur fait penser que c'est ça, on ne sait pas trop ce qu'ils ont découvert qui pourrait leur faire penser que c'est ça, on ne sait pas trop s'ils ont pu faire des tests complémentaires leur permettant de tester l'hypothèse, et pire, on ne voit pas trop ce qu'ils préconisent pour la suite... Je sais qu'ils n'ont peut-être pas envie d'ébruiter tout ceci au grand public, mais pour les passionnés je trouve qu'on reste sur notre faim... Sans grande surprise.

Il y finalement plus d'informations que je l'aurais prévu. En final, une cause est mise avant comme raison de l'échec. C'est déjà pas si mal...
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2436
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 21 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


Si j'ai bien compris, il y a eu un défaut dans la protection thermique du dôme du Z23 ce qui a entrainé un point chaud qui a fini par percer et expédié le reste du lanceur hors trajectoire tout en neutralisant la poussée du Z23.
L'officier sécurité a ensuite fait sauté le reste du lanceur.
Reste à Avio à revoir ses procédures de contrôles des protections thermiques !
Fin de l'histoire.
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1833
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:Si j'ai bien compris, il y a eu un défaut dans la protection thermique du dôme du Z23 ce qui a entrainé un point chaud qui a fini par percer et expédié le reste du lanceur hors trajectoire tout en neutralisant la poussée du Z23.
L'officier sécurité a ensuite fait sauté le reste du lanceur.
Reste à Avio à revoir ses procédures de contrôles des protections thermiques !
Fin de l'histoire.

Je ne comprends pas cela. Je dirais que sous l'effet de la température, la tenue structurale de la tête du propulseur a perdu ses caractéristiques et que sous l'effet de la pression interne importante une zone a rompu. Probablement une liaison rapportée ou une zone de discontinuité du bobinage.

Une fois le lanceur en deux morceaux, la sauvegarde vol à envoyé l'ordre de neutralisation.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2436
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 21 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


-   A 135s, la trajectoire de l’ensemble supérieur commence à dévier par rapport à la trajectoire nominale,

-   A 213s 660ms, conformément aux procédures de Sécurité en vigueur au Centre spatial guyanais, un ordre de neutralisation est émis par les responsables de la sauvegarde vol, dont l’exécution est confirmée par l’analyse des données de télémesure,


--> 80 secondes, c'est long pour déclencher la destruction ou pas ? J'imagine qu'ils ont voulu s'assurer que c'était "foutu".


Bon point pour la transparence en tous cas.
avatar
ReusableFan

Messages : 1379
Inscrit le : 15/07/2017
Age : 39 Masculin
Localisation : France

Revenir en haut Aller en bas


@ReusableFan a écrit:-   A 135s, la trajectoire de l’ensemble supérieur commence à dévier par rapport à la trajectoire nominale,

-   A 213s 660ms, conformément aux procédures de Sécurité en vigueur au Centre spatial guyanais, un ordre de neutralisation est émis par les responsables de la sauvegarde vol, dont l’exécution est confirmée par l’analyse des données de télémesure,


--> 80 secondes, c'est long pour déclencher la destruction ou pas ? J'imagine qu'ils ont voulu s'assurer que c'était "foutu".


Bon point pour la transparence en tous cas.

Je crois qu'il faut revoir ses classiques de la LOS ! Dévier de la trajectoire nominale n'est pas un critère de neutralisation. C'est la pénétration dans la Zone de Danger le critère.
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2436
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 21 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas


@ Hadéen que se soit un trou qui s'élargit ou le dôme qui se détache, au départ, c'est quand même un problème d'isolation thermique qui engendre le boum et le résultat est le même.
Que se soit un petit trou au départ ou tout le dôme qui fiche le camps, vu la pression dans le Zeffiro ça détruit tout le dôme de toute façon !
avatar
Anovel
Donateur
Donateur

Messages : 1833
Inscrit le : 03/10/2017
Age : 63 Masculin
Localisation : 62 Le Portel

Revenir en haut Aller en bas


@Hadéen a écrit:
@Anovel a écrit:Si j'ai bien compris, il y a eu un défaut dans la protection thermique du dôme du Z23 ce qui a entrainé un point chaud qui a fini par percer et expédié le reste du lanceur hors trajectoire tout en neutralisant la poussée du Z23.
L'officier sécurité a ensuite fait sauté le reste du lanceur.
Reste à Avio à revoir ses procédures de contrôles des protections thermiques !
Fin de l'histoire.

Je ne comprends pas cela. Je dirais que sous l'effet de la température, la tenue structurale de la tête du propulseur a perdu ses caractéristiques et que sous l'effet de la pression interne importante une zone a rompu. Probablement une liaison rapportée ou une zone de discontinuité du bobinage.

Une fois le lanceur en deux morceaux, la sauvegarde vol à envoyé l'ordre de neutralisation.

il y a tant de choses dans un inter-etage qu'une fuite de flamme à cet endroit a rapidement un effet domino catastrophique

Un peu comme le booster de la navette challenger
avatar
bds973

Messages : 1213
Inscrit le : 16/01/2011
Age : 45 Masculin
Localisation : kourou

Revenir en haut Aller en bas


@Anovel a écrit:Si j'ai bien compris, il y a eu un défaut dans la protection thermique du dôme du Z23 ce qui a entrainé un point chaud qui a fini par percer et expédié le reste du lanceur hors trajectoire tout en neutralisant la poussée du Z23.
L'officier sécurité a ensuite fait sauté le reste du lanceur.
Reste à Avio à revoir ses procédures de contrôles des protections thermiques !
Fin de l'histoire.

si l'origine est un défaut de design, alors on peut craindre que Vega C soit aussi impactée et son vol retardé (avec un effet domino sur le 1er vol A6)
avatar
bds973

Messages : 1213
Inscrit le : 16/01/2011
Age : 45 Masculin
Localisation : kourou

Revenir en haut Aller en bas


bon j'ai fait mon stage de fin d’étude sur les protection thermique interne de moteur a ergol solide (pas de vega , mais du coté obscure d'arianegroup). donc si ça intéresse certain je peux faire une petit présentation de contexte( si ça vous intéresse pas , vous avez qu'a passé au message suivant).

une corps de propulsion chargé (CPC, etage e propulsion solide) est composé de 5 element principaux

Vega VV15 (Falcon Eye 1) - 11.7.2019 - [Echec] - Page 7 Wc1KciUvS357wAAAABJRU5ErkJggg==

Évidemment, je ne peux pas vous fournir les images de mon rapport de stage, donc voilà l'illustration la plus claire disponible
L’ensemble arrière : tuyère et son système de contrôle, pas intéressent dans notre cas.
 
Dispositif d’allumage (dal) :  charge pyrotechnique (souvent bi-etagé) qui envoie une gerbe de flamme dans le canal central et provoque la mise à feu du bloc de propergol. Pas impliqué dans l'incident. Mais contrairement à l'image, sur un étage aussi important d'un Z23, le dal ne couvre pas l'ensemble de l'étage mais simplement le centre de la coupole avant.
 
Le bloc de propergol : de la poudre qui crame créant de gaz, il est percé d'un canal d'on la géométrie détermine le profil de poussé. Les gaz dans ce canal atteignent plusieurs milliers de degré et a très haute pression.
 
La structure : son rôle principal est de contenir la pression des gaz. Il est en composite carbone/epoxy qui perte en performance mécanique a plusieurs centaines de degré.
 
La protection thermique interne (PTI) : c'est une couche de "caoutchouc » situer entre le bloc de propergol et la structure. Il a trois fonctions, premièrement, avec un état de surface volontairement dégradé, il améliore l’adhérence avec le propergol. Deuxièmement, il absorbe les déformations mécaniques entre la structure et le bloc de propergol (notamment le dilatation thermique).  Et pour fini (vu son nom) il doit absorber la différentielle thermique entre les gaz et l’admissible de la structure. Pour cela il est ablatif c'est à dire que la couche superficielle se transforme au cock (des bulles se forme à l’intérieur du caoutchouc) qui augmente la résistance thermique mais qui finit par s'arraché et être éjecté avec les gaz de combustion exposant une nouvelle couche de caoutchouc qui se transforme en cock et ainsi de suite. Le but du jeu est de garde en fin de combustion une couche intact pour protéger la structure jusqu’à la fin. 

Donc une cause possible du crash serait une sous épaisseur, un défaut de raccordement entre deux plaque de PTI, un défaut de ça polymérisation, une bulle mal placé, un coup d’outil etc.. . Après à l’extrémité il y a des particularités qui permette de mieux absorbé les déformations et qui pourrai être à l'origine d'une fissure dans la PTI, mais je ne connais pas l'architecture exacte du Z23.
phenix
phenix

Messages : 2194
Inscrit le : 22/02/2015
Age : 27 Masculin
Localisation : Hier:Ardèche Aujourd’hui:Marignane Demain:Vénus

https://venautics.space/accueil-provisoire/

Revenir en haut Aller en bas


Phenix Super

_________________
Documents en édition libre pour le FCS (Google Drive) :
Thierz
Thierz
Admin
Admin

Messages : 7094
Inscrit le : 12/03/2008
Age : 44 Autre / Ne pas divulguer
Localisation : Grenoble-Chambéry

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


@Thierz a écrit:https://twitter.com/Arianespace/status/1169609082409562114
.........................................
Apparemment le Z23 a bien fonctionné pendant 14,025 secondes (ce qui n'était pas évident sur les images, où l'on avait l'impression qu'il ne s'allumait pas).
Retour en vol premier trimestre 2020 si le plan se déroule sans accroc.

Pas évident du tout.
J'avais mis côte à côte les lancements de VV14 et VV15 calé sur le même chrono entre 1'30 et 2'10, on remarque bien la séparation à 1'54 sur VV14 mais rien sur VV15.
De plus, l'extinction moteur VV15 se produit à 2'05 ce qui ferait 10 secondes de fonctionnement si il y avait eu allumage à 1'55.

Ctyastro
Ctyastro

Messages : 1351
Inscrit le : 30/04/2015
Age : 67 Masculin
Localisation : Auch

http://ephemeride-spatiale.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas


Au détour de cette vidéo et en complément il y a une vidéo qui nous rappelle l'incroyable aventure du spatial russe de l'époque soviétique englobant la N1 et les moteur NK-33 xx, édifiant pour les néophytes. C'est de l'histoire et pour le spatial de la grande Histoire.  :sage:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13791
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas


@Astro-notes a écrit:Au détour de cette vidéo et en complément il y a une vidéo qui nous rappelle l'incroyable aventure du spatial russe de l'époque soviétique englobant la N1 et les moteur NK-33 xx, édifiant pour les néophytes. C'est de l'histoire et pour le spatial de la grande Histoire.  :sage:

Quel rapport avec Vega ?

_________________
Blog sur le suivi du développement d'Orion
Wakka
Wakka
Admin
Admin

Messages : 24090
Inscrit le : 10/07/2008
Age : 60 Masculin
Localisation : Orvault 44

http://developpement-orion.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas


Comme dit au début de mon post, sur la vidéo proposée au dessus, je note pour info qu'il y a des compléments à la fin de cette vidéo et un des sujet parle de l'historique aventure spatiale russe commenté d'une façon pédagogique et qui fait de ma part une remarque dans ce fil alors que cela rien à voir, sauf que c'est facilement accessible là. Bon, pardonnez moi pour ce hors sujet, mais c'était tentant  :D :oops:
Astro-notes
Astro-notes
Donateur
Donateur

Messages : 13791
Inscrit le : 12/04/2006
Age : 78 Masculin
Localisation : Corse du Sud

http://astro-notes.org

Revenir en haut Aller en bas

L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message

Revenir en haut Aller en bas


Est-ce qu'on sait pourquoi La Tribune dit que Vega est passé plusieurs fois par le passé près de l'échec ?
On en sait un peu plus sur l'échec du vol VV15 du lanceur italien Vega, qui est passé à plusieurs reprises proche d'un échec dans le passé, selon nos informations.

(https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/vega-retour-en-vol-programme-debut-2020-apres-son-echec-en-juillet-827299.html)
avatar
redox

Messages : 1
Inscrit le : 28/01/2018
Age : 40 Masculin
Localisation : Metz, France

Revenir en haut Aller en bas


@redox a écrit:Est-ce qu'on sait pourquoi La Tribune dit que Vega est passé plusieurs fois par le passé près de l'échec ?
On en sait un peu plus sur l'échec du vol VV15 du lanceur italien Vega, qui est passé à plusieurs reprises proche d'un échec dans le passé, selon nos informations.

(https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/vega-retour-en-vol-programme-debut-2020-apres-son-echec-en-juillet-827299.html)

Je crois qu'il faut à nouveau rappeler le contexte. Avant même l'échec de VV15, les relations sont exécrables entre le spatial européen classique (ARIANEGROUP) et AVIO. Depuis l'origine VEGA conteste son intégration dans la gamme de lanceurs d'ARIANESPACE et revendique de plus en plus fort le droit à opérer seul. En gros ELV & AVIO revendique d'avoir un établissement autonome au CSG incluant son segment sol et de devenir opérateur de lancement.

Dans cette ambiance délétère, avec de surcroît l'échec VV15, tout est bon pour certains pour décrédibiliser VEGA ... 

Alors que dire de possibles échecs passés ? Pourquoi pas ? Proche de l'échec ne veut pas dire grand chose. En effet comme pour tous les autres lanceurs de la gamme d'Arianespace, de nombreuses anomalies sont vues et signalées lors de l'exploitation des données de vol. Certaines anodines, d'autres moins et donnent lieu à des ajustements en production. Alors oui, VEGA a pu connaître des anomalies importantes, comme Ariane ou les autres lanceurs...

Pour lancer avec succès, il faut avoir aussi un peu de chance !
Hadéen
Hadéen
Donateur
Donateur

Messages : 2436
Inscrit le : 03/09/2016
Age : 21 Masculin
Localisation : Terra

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum